AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le courant passe pas entre nous, il faut vite qu'on trouve une solution. Partie 1 [PV Slovénie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hongrie / Elizaveta H.
Groupe Méditerranéen


Messages : 7
Date d'inscription : 20/04/2015
Age : 18
Localisation : Europe

Carte Étudiante
Punitions:
0/100  (0/100)
Grade et Classe: Secondaire 3

MessageSujet: Le courant passe pas entre nous, il faut vite qu'on trouve une solution. Partie 1 [PV Slovénie]    Lun 11 Mai - 22:03

Quand tu découvres un truc super génial, t'as toujours envie de le partager à tout le monde, parce que pour toi, c'est la méga découverte du siècle. Parce que si tu dis non, c'est que t'es un menteur. Ou pire encore. Une menteuse.

C'est toute heureuse, qu'un soir en pleine semaine scolaire, la jolie petite hongroise découvrit sur le royaume de l'internet, totalement par hasard qui plus est, un petit tour que le commun des mortels appelle tour de magie.

« Hey D. ! J'ai trouvé un super truc j'suis sûre tu sauras jamais ! »

Qu'importe ce que faisait le garçon âgé d'un an à peine de moins qu'elle, il n'aurait pas du se trouver là à ce moment là s'il voulait être tranquille, mais le commun des mortels appelle ça le destin. Elle a encore son uniforme scolaire, c'était bien obligé, on était encore en pleine semaine.

Munissez vous d'un glaçon, d'un bout de ficelle et d'un verre d'eau froide. Mettez le glaçon dans le verre d'eau, il flotte. Jusque là rien d'anormal. Maintenant, avec la ficelle, essayez de retirer le glaçon du verre. Sans bouger le verre, ni toucher le glaçon avec autre chose que la ficelle.

C'est donc ce qu'elle proposa à Slovénie, qui avait l'air d'être encore de faire une expérience qui était de toute manière bien moins intéressante que celle qu'elle avait découvert.

« Réfléchis à ça plutôt que d'être en train de faire exploser des trucs ! »

Le ton un peu sévère. C'était quand même une plaie de devoir supporter sans cesse ses explosions incessante. Oui y'a redondance des rhododendrons, mais tu vas voir ailleurs si j'y suis. Elle est persuadée qu'il n'y arrivera pas. Oui parce qu'elle n'y est pas arrivée, par conséquent personne ne peut y arriver. Ce qu'elle ne dit pas, c'est que c'est impossible de la sorte. Il fallait bien évidemment de la poudre magique pour pouvoir réaliser cette opération.

Il suffisait de tenir le fil par un bout, au dessus du glaçon et saupoudrer ce dît glaçon avec un peu de poudre magique. Après un petit temps, il suffit de tirer le fil pour que le glaçon reste accroché.

Slovénie a déjà probablement trouver la nature de cette poudre magique ? Et toi ? Sais-tu ce que c'est ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slovénie/D Črv
Groupe Méditerranéen


Messages : 3
Date d'inscription : 23/02/2015

Carte Étudiante
Punitions:
0/100  (0/100)
Grade et Classe: Secondaire 2

MessageSujet: Re: Le courant passe pas entre nous, il faut vite qu'on trouve une solution. Partie 1 [PV Slovénie]    Lun 11 Mai - 23:36

Slovénie était tranquillement installé dans la salle commune de son aile, à travailler sur sa prochaine expérience. Pour l’heure, il ne s’agissait que de synthétiser une molécule, qui lui servirait de substrat pour la prochaine étape. Pour cela, il devait réaliser une réaction de Wittig, qui transformerait la fonction cétone en un alcène. Alors déjà première étape : préparer le sel de phosphonium. Il commença à faire le montage à reflux sur la table et se mit à la recherche des produits nécessaires qui se trouvaient dans son sac. Il sortit son composé bromé… et évidemment, la triphénylphosphine devait se trouver tout au fond… Il trouva l’objet de sa convoitise une fois qu’il eu finit de vider le-dit sac. Il commença à ajouter les réactifs dans le ballon et… oh mince, où avait-il mit l’acétone déjà ? Il se mit à chercher un peu partout sur la table, mais introuvable… Il se leva et commença à chercher un peu dans les alentours, il avait la fâcheuse habitude de s’étaler. Et il trouva enfin l’acétone ! Sous la table… Bon, ce n’était pas la peine de se demander comment c’était arrivé là. Il mesura 100mL à l’aide de son éprouvette et versa le tout dans le ballon. Il n’avait plus qu’à faire chauffer le tout en attendant le reflux. Après il laisserait réagir une bonne heure, cela devrait suffire. Bon pendant ce temps-là, il pouvait préparer la suite des opérations. Une feuille, un crayon et c’est partit ! Bon alors en admettant qu’il obtienne un rendement de tant, il aurait telle quantité donc il pourrait introduire telle masse de truc… Donc dans le meilleur des cas il obtiendrait ça. Bon alors pour la réaction qui allait suivre… Il pourrait faire plusieurs test… déjà synthétiser cette molécule-ci et voir ce que ça allait donner. Ensuite celle-là ne serait pas non plus mal à faire et aussi…

-Hey D. ! J'ai trouvé un super truc j'suis sûre tu sauras jamais !
-Hein quoi ?

La bulle qui entourait  Slovénie éclata et il fût brusquement tiré de ses réflexions scientifiques. Qu’est-ce que qui quoi comment où ? Il regarda autour de lui et aperçut Hongrie à côté de lui. Qu’est-ce qu’elle lui voulait ? Il n’avait encore rien fait explosé ! Il n’avait pas fait de bêtises ! Pas encore en tout cas. Mais elle n’avait pas l’air de vouloir le réprimander. A la place, elle déposa un verre d’eau avec un glaçon et une ficelle sur la table et lui demanda de retirer le-dit glaçon de l’eau sans rien toucher…

…Sérieusement ? C’était vraiment ça le truc super ? Slovénie avait beau chercher, il ne voyait pas ce qu’il y avait de « super » là-dedans. C’était complètement dénué de tout intérêt là… Mais il n’eut pas le temps de partager sa pensé que la hongroise reprit.

-Réfléchis à ça plutôt que d'être en train de faire exploser des trucs !
-Mais j’ai rien fait exploser !

Et il disait ça sans se ronger les ongles donc il ne mentait pas ! Ceci dit, il ne s’en rendait jamais compte. Bon, il allait le faire son truc ! Il sentait qu’elle ne le laisserait pas tranquille autrement. Heureusement que sa réaction ne nécessitait pas son intervention donc il pouvait se consacrer quelques instants à  son truc, certes inutile. De toute façon ce ne devait pas être bien difficile. Bon alors. Il regarda les divers éléments. Un verre d’eau remplis à ras-bord, un glaçon dedans et une ficelle. Il faut retirer le glaçon avec la ficelle sans bouger le verre. Slovénie soupira profondément d’ennuis. Sérieusement, elle venait vraiment de lui demander ça ? Il n’y avait pas plus élémentaire. Le slovène n'eut même pas besoin de réfléchir tellement la solution lui semblait évidente. Encore une fois, il s'interrogea sur l'intérêt de la chose. Bon où est-ce qu’il avait mit son flacon de NaCl ? Il en avait toujours un peu avec lui, ça pouvait servir pour des expériences. Il regarda dans son sac. Ah oui, c’est vrai, il l’avait vidé. Il regarda sur la table… Non plus… Les alentours… Ah, sur le meuble là-bas ! Il se leva, s’empara du flacon contenant la poudre blanche et l’ouvrit sur le chemin du retour. Il le posa à côté du verre en se rasseyant sur sa chaise, prit le bout de ficelle et le déposa sur la surface du verre tout en longueur, en le faisant entrer en contact avec l’eau solidifié. Puis il versa un peu de sel sur le glaçon et attendit quelques secondes. Enfin, il reprit la ficelle et la retira du verre. Chose évidente, le glaçon était resté collé à la ficelle et fût également retiré du verre. Il déposa le tout à côté du verre.

-Voilà. Elementaire.

Et sans un regard de plus à Hongrie, il regarda son reflux. Il était un peu fort, il abaissa un peu le chauffage. Puis il se replongea dans ses notes, bien plus intéressantes et importantes qu’un glaçon à retirer d’un verre d’eau. Il avait suffit d’ajouter une substance cryoscopique, ici le sel, afin d’abaisser la température de solidification de l’eau. Le glaçon fond et la ficelle s’humidifie. Puis le sel se dilue, la température de solidification revient à la température initiale, la glace se reforme avec la ficelle et le tour était joué. N’importe qui était capable de trouver ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le courant passe pas entre nous, il faut vite qu'on trouve une solution. Partie 1 [PV Slovénie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ça n'aurait jamais pu marcher entre nous, chérie ! [Remy]
» Le respect entre nous...
» Déborah ~ Il y a quoi exactement entre nous ? Un mètre tout au plus.
» Aucun secret entre nous pas vrai ? [PV: Rosée du Matin /Pluie Torentielle]
» Il y a trop de tension entre nous, pourquoi ? || Jun & Ayumi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: École :: Quartiers des Étudiants :: Ailes de Repos :: Aile Méditerranéenne :: Salle Commune-
Sauter vers: