AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chine / Qiuyan W.
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 13/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Intermédiaire 3

MessageSujet: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan]   Mar 23 Mai - 22:53




Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent

Feat Macao / Lan P.


Informations Générales :


- Âge du personnage : 5 ans
- Année : 2003
- Lieu : Chine, puis Macao


Qiu regardait par par le petit hublot de l'avion, les genoux remontés contre sa poitrine. Elle n'était encore qu'une enfant comme n'importe quelle petite fille chinoise de cinq ans, des cheveux noirs, lui arrivant aux épaules, ses yeux bruns en amande qui observaient tout ce qui l'entoure avec une certaine innocence et un peu d'émerveillement aussi. Elle observait le paysage aérien, toutes ces forêts, ces rizières semblables à de grandes étendues vertes et dorés, disparaissant parfois à travers d'épais nuage pour réapparaître toujours plus beaux. La grand-mère de Qiuyan, que celle-ci appelait simplement Zuma [grand-mère en Chinois] lui avait appris à apprécier tous les paysages et les trésors de leur magnifique nation, que ce soit les temples splendides, les palais grandioses ou de simples paysage naturel, regorgeant de richesse.

La petite chinoise n'était encore qu'une enfant, elle ignorait alors tout du rôle qui serait le sien un an plus tard, mais elle comprenait ce que cherchait à lui faire comprendre sa grand-mère. Elle reporta son attention sur ce qui se passait à l'intérieur de l'avion. Une hôtesse venait de leur apporter le déjeuner à elle et son père qu'elle accompagnait pour un important voyage d'affaire. Cela était rare, en général elle restait chez sa grand-mère et ce n'était pas pour lui déplaire, vu qu'elle était celle dont elle se sentait le plus proche. Elle devait voir sa mère deux jours par mois et encore.

Elle remercia la femme comme devrait le faire une jeune fille de classe aisée et mangea un peu. C'était bon en soit, mais cela ne valait pas la nourriture de Zuma. Un jour elle aussi cuisinerait aussi bien, elle se l'était jurée, c'était son rêve depuis toujours de devenir une grande cuisinière, dont la nourriture serait appréciée et aimée de tous ! Mais il semblerait que ses parents aient d'autres projets pour elle en l'emmenant avec eux de temps en temps. Un destin auquel elle ne pourra probablement pas échapper à moins d'un miracle.

Le voyage dura assez longtemps pour la jeune fille. Lorsqu'elle n'admirait pas le paysage ou ne mangeait pas, son père lui faisait réciter des lois et articles de droit qu'elle devait apprendre par cœur, même à cinq ans oui ! Plus tôt elle commencerait, plus vite elle pourrait devenir une femme avec un grand avenir !

Leur destination approchait à grand pas. Quelle destination me demanderez vous ? Et bien la très célèbre ville de tous les dangers et de tous les vices, Macao. Très connue pour ses triades, ses casinos, la prostitution, pas vraiment l'endroit idéal pour une enfant de cinq ans, mais avait-elle vraiment le choix ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macao / Lǎn Pomar
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 14/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Secondaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan]   Mer 24 Mai - 22:33

L'enfance, début de tout.
Lan Pomar et Qiuyan Wang

Age : 2 ans et demi

Année : 2003

Lieu : Macao

L’enfance, la plus belle époque de la vie diront certains. Celle où on est encore innocent et mignon. La douce époque où l’on obéit au parent sans broncher parce que sinon, on reçoit une punition. Si, généralement; on a des souvenirs relativement correct d’une grande partie de l’enfance, ce n’est le cas que de la fin. Le début aime garder une part de mystère. Grosso modo, de votre naissance jusqu’à vos trois ans, vous ne pouvez pas mémoriser aussi bien qu’après cet âge. Ou alors, tout ne vous semblera n’être qu’un film d’une caméra qui aurait reçu de l’eau avant de prendre cet instant de la vie. C’est très dur de se souvenir.

Lan, lui, en 2017, il ne se souviendra pas de ce moment bien qu’une légère impression demeure encore dans son esprit. Celui d’être protégé par une présence fraternelle. Celle d’une grande soeur qui vieille sur vous. Mais bref, là, il n’a que 2 ans et demi.

Le jeune macanais savait parler. Enfin, c’était assez récent. Il avait encore un peu de mal sur certaines syllabes ou ce genre de chose mais globalement tout se passait bien. Là, sa mère s’amusait à lui faire répéter des mots en regardant le grand sourire qu’il affichait à chaque fois qu’on le félicitait. C’était amusant pour l’adulte. Mais finalement, rapidement lassant. Mais peut importer à la mère, elle était gaga de son petit bout de chou et prévoyait déjà son avenir sans même savoir qu’on avait déjà des projets pour le bambin.

Mais bon, s’occuper en jouant avec son fils de deux ans fut de plus en plus ennuyant à tel point qu’elle décida de le mettre dans son petit parc à jeu avant d’aller travailler. C’est que la maison n’allait pas se nourrir seul et de toute manière, le père était là pour vérifier qu’il n’y avait aucun problème. Bien sûr, elle serait de retour avant de déjeuner histoire de nourrir les deux hommes de la maison. Elle fit un petit bisou à son aimant avant de s’enfuir.

Lan resta bien toute la matinée à jouant encastrant les formes dans les trous ou juste en inventant des histoires qui ne plaisaient qu’à lui sous le regard bienveillant de son père. C’était la belle époque. Une famille heureuse et un foyer aimant. On peut le dire, Lan faisait partie de ces enfants qui ne devaient ni se plaindre ni pleurer d’avoir ce genre de foyer. Certes, il y avait un certain côté autoritaire mais il n’était que c’était un havre de paix.  


Dernière édition par Macao / Lǎn Pomar le Ven 26 Mai - 10:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chine / Qiuyan W.
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 13/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Intermédiaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan]   Jeu 25 Mai - 17:51




Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent

Feat Macao / Lan P.


Elle regarda par le hublot la terre, la ville se rapprocher de plus en plus, tandis que l'avion entamait sa descente, lentement mais sûrement. Ce n'était pas son premier vol, elle avait déjà voyager quelques fois avec un de ses parents, rarement les deux et connaissait parfaitement les règles de sécurité et autre qu'on lui avait apprise au fil des années. L'appareil atterrir enfin et la jeune chinoise descendit accompagnée d'un grand homme imposant et de plusieurs gardes du corps tous aussi grands et baraqués que l'était son père pour elle.

En tant que petite fille, ainsi intimidée, il aurait été de mise qu'elle prenne la main de son père et se resserre contre lui, pour être protégée, consolé, mais non. Oh ! Ce n'était pas l'envie qui lui en manquait, juste...on lui interdisait tout contact avec eux, surtout en public, elle devait rester discrète, droite, bien élevée et se taire. Oui, ce n'était pas vraiment le meilleur exemple de modèle familiale au monde, si tenté qu'on puisse parler de famille à ce stade. La seule personne qu'elle considérait comme tel, était sa grand-mère

Macao, c'était la première fois qu'elle y mettait les pieds. Et du point de vue des yeux d'une enfant, tous les vices et la saleté ne deviennent que émerveillement et splendeur. Toutes ces lumières qui scintillent de partout même en plein jours, les salles de jeux bondés de personnes venant des quatre coins du monde, ...Voilà bien un paysage peu habituel pour cette enfant tout droit sortie de la campagne de sa grand-mère.

On l'amena à un grand hôtel luxueux de la ville où elle fut confiée à une jeune femme censée la surveiller. Oui, car si elle vient, c'est plus par obligation qu'autre chose. Elle ne verra pas plus son père qu'en temps normal, celui-ci sera bien trop occupé par son boulot. Heureusement pour elle, cette femme, plutôt jeune n'était pas très embêtante et afin de lui faire visiter un peu la ville et ne pas rester enfermer dans cet hôtel comme elle le faisait en temps normal dans tous les voyages d'affaires auxquels elle assistait, le tout dans le dos de son père bien sûr qui n'aurait jamais accepté. Enfin, elle allait pouvoir sortir un peu, voir des gens, peut-être trouver d'autres enfants de son âge ? Ne plus être seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macao / Lǎn Pomar
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 14/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Secondaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan]   Ven 26 Mai - 0:14

Les rouages commencent à tourner.
Lan Pomar et Qiuyan Wang
Souvent le destin décide de chose particulièrement surprenante ou juste… Ou juste parfaite. Parfois, il s’agit d’un amour qui semblait voué à se lier à cause de ce même destin. D’autres fois, il s’agit de rencontre amicale. Parfois, ce sont des ennemis. Mais une chose est sûre, tout est lié à ce livre qui s’ouvre et ne se renferme jamais. Ce manuscrit qui contient le passé et le futur… Non, plutôt cette tapisserie. En effet, c’était plutôt des fils qu’on liait et qu’on déliait comme une oeuvre de maître destiné à finir dans un château. C’était un travail long et fastueux mais qui allait bien trop vite dans la réalité. C’est ce même destin qui décida de jouer ce jour-ci.

Sa mère était revenu du travail un peu avant midi comme prévu. Il continuait de mettre ses formes dans les trous quand on lui donna à manger. Il finit rapidement son repas sans s’en mettre partout. Il aimait beaucoup la nourriture assez macanaise de sa mère. On pouvait sentir dans ces mets l'origine multiculturelle de la famille. Et heureusement d’une certaine manière, c’était ce genre de chose qui permettait à la culture de survivre.

C’est juste après le repas alors qu’il allait en marchant avec une hésitation légèrement inquiétante pour un enfant de 2 ans mais qui n’était que les préludes d’une horrible flemme qui n’allait pas faciliter ses futures études. Sauf que quand il arriva près de la porte qui donnait sur sa salle de jeu… On l’attrapa. Son père le serra dans ses bras sans qu’il y comprenne quoi que ce soit et le tendit à la mère qui l’amena vers la porte manteau… Attendez… Il se passait quoi là . Il allait lui faire quoi .!…..Whoho… C’est comme l’histoire avec le chien qui finit sur la route avant de trouver une meilleure famille ? Mais… Il ne voulait pas changer de famille… Les larmes commencèrent à couler sur les joues du petit qui d’une minuscule voix commença à dire dans les seins de sa mère vu qu’il y avait collé sa tête de tristesse.

« -…Ye veux pas finir comme Tao le chien… »

Et là, l’adulte murmura des mots qui à eux seules réussissaient à consoler l’enfant. Des mots connus uniquement des mamans. Des mots secrets qui ne marchaient que si elle les disaient.

Elle commença à l’enrouler dans son petit manteau d’été. Il sortait pour prendre l’air disait-elle. Lui, il préférait jouer avec ses formes mais si elle voulait. C’est comme ça qu’il se retrouva de nouveau dans les bras de sa mère en route vers le petit parc. Il n’avait pas spécialement hâte mais bon… Regarder les ruelles de la ville populaire de Macao faisait toujours rêver cette enfant qui sans le savoir aller bientôt voir les rouages de son destin se mettre en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chine / Qiuyan W.
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 6
Date d'inscription : 13/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Intermédiaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan]   Lun 12 Juin - 13:35




Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent

Feat Macao / Lan P.


Qiuyan avait raison, même si elle désobéissait à son père, faire le tour de la ville était fantastique, voir même exceptionnel. Sa nourrice improvisée qui en réalité avait plus les yeux rivés sur son portable que sur la petite chinoise qu'elle était censée avoir à l'oeil, l'avait tout d'abord conduite dans une rue commerciale et touristique, bien loin de l'ambiance des casinos bondés de monde, de jour comme de nuit.
La petite fille regardait chaque boutique avec un certain émerveillement, chaque produit, objet étrange, nourriture, dans cette rue où elle pouvait croiser des gens du monde entier. Elle s'amusait quelques fois à écouter ces gens parler dans des langues totalement incompréhensibles pour elle, voir même souvent plutôt drôle. Par exemple, l'accent russe ou allemand la faisait assez rire.

Elle s'arrêtait de temps en temps dans sa traversée de ce marché ouvert pour voir si sa nourrice suivait toujours, ce qui était plutôt inquiétant en soit. S'y quelqu'un désirait enlever la petite Chinoise, il pourrait le faire sans la moindre difficulté aux vues de la surveillance effectuée par la jeune employée. Cette pensée la fit légèrement trembler. Même si pour la plupart des enfanta de son âge, à cinq ans ne fait pas vraiment attention à ce genre de chose, même s'ils n'ont quasiment aucune notion du danger, elle, savait très bien de quoi il s'agissait pour l'avoir déjà vécu auparavant. Et l'idée de recommencer cette expérience pour le moins traumatisante, ne l'enchantait pas des masses.

Malheureusement, la petite fille assez angoissée maintenant, par manque d'attention a complètement perdu de vue son seul moyen de protection... La jeune femme avait disparue..Envolée comme par magie. La Chinoise parti en courant en direction de là où elle venait, regardant partout autour d'elle à la rechercher de l'adulte...nulle part, elle était complètement perdue.

Deuxième erreur pour elle, lorsqu'on est enfant, on a toujours un peu de mal à gérer ce genre de chose, comme le fait que rester sans bouger à la même place, attendant que sa nourrice réapparaisse serait peut-être une meilleure idée que de continuer à courir comme elle le fait, les larmes aux yeux, prenant des directions totalement hasardeuses, au point de sortir complètement du marché pour atterrir dans une rue déserte.

Qiu commençait a avoir une toute autre vision de cette ville aux milles lumières qu'elle voyait dans le hublot de l'avion. Elle continua, par peur de tomber sur des personnes malhonnêtes pour atterrir dans un petit parc, où jouait des enfants. Du sable, des jeux, des arbres, de l'herbe bien verte, un marchand de glace, ce petit endroit était plutôt charmant et plaisait beaucoup plus à la Chinoise que cette ruelle d'où elle venait. Ce pourquoi ce fut à cet endroit qu'elle décida d'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le destin nous réunit comme il nous sépare
» Un acte , un destin qui change...
» On ne contrôle pas le destin !
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Pour ceux qui n'ont toujours rien compris à Matrix ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: Chroniques des Temps Anciens-
Sauter vers: