AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Chine / Qiuyan W.
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 13/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Intermédiaire 3

MessageSujet: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé   Mar 23 Mai - 22:53




Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent

Feat Macao / Lan P.


Informations Générales :


- Âge du personnage : 5 ans
- Année : 2003
- Lieu : Chine, puis Macao


Qiu regardait par par le petit hublot de l'avion, les genoux remontés contre sa poitrine. Elle n'était encore qu'une enfant comme n'importe quelle petite fille chinoise de cinq ans, des cheveux noirs, lui arrivant aux épaules, ses yeux bruns en amande qui observaient tout ce qui l'entoure avec une certaine innocence et un peu d'émerveillement aussi. Elle observait le paysage aérien, toutes ces forêts, ces rizières semblables à de grandes étendues vertes et dorés, disparaissant parfois à travers d'épais nuage pour réapparaître toujours plus beaux. La grand-mère de Qiuyan, que celle-ci appelait simplement Zuma [grand-mère en Chinois] lui avait appris à apprécier tous les paysages et les trésors de leur magnifique nation, que ce soit les temples splendides, les palais grandioses ou de simples paysage naturel, regorgeant de richesse.

La petite chinoise n'était encore qu'une enfant, elle ignorait alors tout du rôle qui serait le sien un an plus tard, mais elle comprenait ce que cherchait à lui faire comprendre sa grand-mère. Elle reporta son attention sur ce qui se passait à l'intérieur de l'avion. Une hôtesse venait de leur apporter le déjeuner à elle et son père qu'elle accompagnait pour un important voyage d'affaire. Cela était rare, en général elle restait chez sa grand-mère et ce n'était pas pour lui déplaire, vu qu'elle était celle dont elle se sentait le plus proche. Elle devait voir sa mère deux jours par mois et encore.

Elle remercia la femme comme devrait le faire une jeune fille de classe aisée et mangea un peu. C'était bon en soit, mais cela ne valait pas la nourriture de Zuma. Un jour elle aussi cuisinerait aussi bien, elle se l'était jurée, c'était son rêve depuis toujours de devenir une grande cuisinière, dont la nourriture serait appréciée et aimée de tous ! Mais il semblerait que ses parents aient d'autres projets pour elle en l'emmenant avec eux de temps en temps. Un destin auquel elle ne pourra probablement pas échapper à moins d'un miracle.

Le voyage dura assez longtemps pour la jeune fille. Lorsqu'elle n'admirait pas le paysage ou ne mangeait pas, son père lui faisait réciter des lois et articles de droit qu'elle devait apprendre par cœur, même à cinq ans oui ! Plus tôt elle commencerait, plus vite elle pourrait devenir une femme avec un grand avenir !

Leur destination approchait à grand pas. Quelle destination me demanderez vous ? Et bien la très célèbre ville de tous les dangers et de tous les vices, Macao. Très connue pour ses triades, ses casinos, la prostitution, pas vraiment l'endroit idéal pour une enfant de cinq ans, mais avait-elle vraiment le choix ?


Dernière édition par Chine / Qiuyan W. le Mer 23 Aoû - 22:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macao / Lǎn Pomar
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 14/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Secondaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé   Mer 24 Mai - 22:33

L'enfance, début de tout.
Lan Pomar et Qiuyan Wang

Age : 2 ans et demi

Année : 2003

Lieu : Macao

L’enfance, la plus belle époque de la vie diront certains. Celle où on est encore innocent et mignon. La douce époque où l’on obéit au parent sans broncher parce que sinon, on reçoit une punition. Si, généralement; on a des souvenirs relativement correct d’une grande partie de l’enfance, ce n’est le cas que de la fin. Le début aime garder une part de mystère. Grosso modo, de votre naissance jusqu’à vos trois ans, vous ne pouvez pas mémoriser aussi bien qu’après cet âge. Ou alors, tout ne vous semblera n’être qu’un film d’une caméra qui aurait reçu de l’eau avant de prendre cet instant de la vie. C’est très dur de se souvenir.

Lan, lui, en 2017, il ne se souviendra pas de ce moment bien qu’une légère impression demeure encore dans son esprit. Celui d’être protégé par une présence fraternelle. Celle d’une grande soeur qui vieille sur vous. Mais bref, là, il n’a que 2 ans et demi.

Le jeune macanais savait parler. Enfin, c’était assez récent. Il avait encore un peu de mal sur certaines syllabes ou ce genre de chose mais globalement tout se passait bien. Là, sa mère s’amusait à lui faire répéter des mots en regardant le grand sourire qu’il affichait à chaque fois qu’on le félicitait. C’était amusant pour l’adulte. Mais finalement, rapidement lassant. Mais peut importer à la mère, elle était gaga de son petit bout de chou et prévoyait déjà son avenir sans même savoir qu’on avait déjà des projets pour le bambin.

Mais bon, s’occuper en jouant avec son fils de deux ans fut de plus en plus ennuyant à tel point qu’elle décida de le mettre dans son petit parc à jeu avant d’aller travailler. C’est que la maison n’allait pas se nourrir seul et de toute manière, le père était là pour vérifier qu’il n’y avait aucun problème. Bien sûr, elle serait de retour avant de déjeuner histoire de nourrir les deux hommes de la maison. Elle fit un petit bisou à son aimant avant de s’enfuir.

Lan resta bien toute la matinée à jouant encastrant les formes dans les trous ou juste en inventant des histoires qui ne plaisaient qu’à lui sous le regard bienveillant de son père. C’était la belle époque. Une famille heureuse et un foyer aimant. On peut le dire, Lan faisait partie de ces enfants qui ne devaient ni se plaindre ni pleurer d’avoir ce genre de foyer. Certes, il y avait un certain côté autoritaire mais il n’était que c’était un havre de paix.  


Dernière édition par Macao / Lǎn Pomar le Ven 26 Mai - 10:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chine / Qiuyan W.
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 13/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Intermédiaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé   Jeu 25 Mai - 17:51




Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent

Feat Macao / Lan P.


Elle regarda par le hublot la terre, la ville se rapprocher de plus en plus, tandis que l'avion entamait sa descente, lentement mais sûrement. Ce n'était pas son premier vol, elle avait déjà voyager quelques fois avec un de ses parents, rarement les deux et connaissait parfaitement les règles de sécurité et autre qu'on lui avait apprise au fil des années. L'appareil atterrir enfin et la jeune chinoise descendit accompagnée d'un grand homme imposant et de plusieurs gardes du corps tous aussi grands et baraqués que l'était son père pour elle.

En tant que petite fille, ainsi intimidée, il aurait été de mise qu'elle prenne la main de son père et se resserre contre lui, pour être protégée, consolé, mais non. Oh ! Ce n'était pas l'envie qui lui en manquait, juste...on lui interdisait tout contact avec eux, surtout en public, elle devait rester discrète, droite, bien élevée et se taire. Oui, ce n'était pas vraiment le meilleur exemple de modèle familiale au monde, si tenté qu'on puisse parler de famille à ce stade. La seule personne qu'elle considérait comme tel, était sa grand-mère

Macao, c'était la première fois qu'elle y mettait les pieds. Et du point de vue des yeux d'une enfant, tous les vices et la saleté ne deviennent que émerveillement et splendeur. Toutes ces lumières qui scintillent de partout même en plein jours, les salles de jeux bondés de personnes venant des quatre coins du monde, ...Voilà bien un paysage peu habituel pour cette enfant tout droit sortie de la campagne de sa grand-mère.

On l'amena à un grand hôtel luxueux de la ville où elle fut confiée à une jeune femme censée la surveiller. Oui, car si elle vient, c'est plus par obligation qu'autre chose. Elle ne verra pas plus son père qu'en temps normal, celui-ci sera bien trop occupé par son boulot. Heureusement pour elle, cette femme, plutôt jeune n'était pas très embêtante et afin de lui faire visiter un peu la ville et ne pas rester enfermer dans cet hôtel comme elle le faisait en temps normal dans tous les voyages d'affaires auxquels elle assistait, le tout dans le dos de son père bien sûr qui n'aurait jamais accepté. Enfin, elle allait pouvoir sortir un peu, voir des gens, peut-être trouver d'autres enfants de son âge ? Ne plus être seule...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macao / Lǎn Pomar
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 14/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Secondaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé   Ven 26 Mai - 0:14

Les rouages commencent à tourner.
Lan Pomar et Qiuyan Wang
Souvent le destin décide de chose particulièrement surprenante ou juste… Ou juste parfaite. Parfois, il s’agit d’un amour qui semblait voué à se lier à cause de ce même destin. D’autres fois, il s’agit de rencontre amicale. Parfois, ce sont des ennemis. Mais une chose est sûre, tout est lié à ce livre qui s’ouvre et ne se renferme jamais. Ce manuscrit qui contient le passé et le futur… Non, plutôt cette tapisserie. En effet, c’était plutôt des fils qu’on liait et qu’on déliait comme une oeuvre de maître destiné à finir dans un château. C’était un travail long et fastueux mais qui allait bien trop vite dans la réalité. C’est ce même destin qui décida de jouer ce jour-ci.

Sa mère était revenu du travail un peu avant midi comme prévu. Il continuait de mettre ses formes dans les trous quand on lui donna à manger. Il finit rapidement son repas sans s’en mettre partout. Il aimait beaucoup la nourriture assez macanaise de sa mère. On pouvait sentir dans ces mets l'origine multiculturelle de la famille. Et heureusement d’une certaine manière, c’était ce genre de chose qui permettait à la culture de survivre.

C’est juste après le repas alors qu’il allait en marchant avec une hésitation légèrement inquiétante pour un enfant de 2 ans mais qui n’était que les préludes d’une horrible flemme qui n’allait pas faciliter ses futures études. Sauf que quand il arriva près de la porte qui donnait sur sa salle de jeu… On l’attrapa. Son père le serra dans ses bras sans qu’il y comprenne quoi que ce soit et le tendit à la mère qui l’amena vers la porte manteau… Attendez… Il se passait quoi là . Il allait lui faire quoi .!…..Whoho… C’est comme l’histoire avec le chien qui finit sur la route avant de trouver une meilleure famille ? Mais… Il ne voulait pas changer de famille… Les larmes commencèrent à couler sur les joues du petit qui d’une minuscule voix commença à dire dans les seins de sa mère vu qu’il y avait collé sa tête de tristesse.

« -…Ye veux pas finir comme Tao le chien… »

Et là, l’adulte murmura des mots qui à eux seules réussissaient à consoler l’enfant. Des mots connus uniquement des mamans. Des mots secrets qui ne marchaient que si elle les disaient.

Elle commença à l’enrouler dans son petit manteau d’été. Il sortait pour prendre l’air disait-elle. Lui, il préférait jouer avec ses formes mais si elle voulait. C’est comme ça qu’il se retrouva de nouveau dans les bras de sa mère en route vers le petit parc. Il n’avait pas spécialement hâte mais bon… Regarder les ruelles de la ville populaire de Macao faisait toujours rêver cette enfant qui sans le savoir aller bientôt voir les rouages de son destin se mettre en marche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chine / Qiuyan W.
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 13/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Intermédiaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé   Lun 12 Juin - 13:35




Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent

Feat Macao / Lan P.


Qiuyan avait raison, même si elle désobéissait à son père, faire le tour de la ville était fantastique, voir même exceptionnel. Sa nourrice improvisée qui en réalité avait plus les yeux rivés sur son portable que sur la petite chinoise qu'elle était censée avoir à l'oeil, l'avait tout d'abord conduite dans une rue commerciale et touristique, bien loin de l'ambiance des casinos bondés de monde, de jour comme de nuit.
La petite fille regardait chaque boutique avec un certain émerveillement, chaque produit, objet étrange, nourriture, dans cette rue où elle pouvait croiser des gens du monde entier. Elle s'amusait quelques fois à écouter ces gens parler dans des langues totalement incompréhensibles pour elle, voir même souvent plutôt drôle. Par exemple, l'accent russe ou allemand la faisait assez rire.

Elle s'arrêtait de temps en temps dans sa traversée de ce marché ouvert pour voir si sa nourrice suivait toujours, ce qui était plutôt inquiétant en soit. S'y quelqu'un désirait enlever la petite Chinoise, il pourrait le faire sans la moindre difficulté aux vues de la surveillance effectuée par la jeune employée. Cette pensée la fit légèrement trembler. Même si pour la plupart des enfanta de son âge, à cinq ans ne fait pas vraiment attention à ce genre de chose, même s'ils n'ont quasiment aucune notion du danger, elle, savait très bien de quoi il s'agissait pour l'avoir déjà vécu auparavant. Et l'idée de recommencer cette expérience pour le moins traumatisante, ne l'enchantait pas des masses.

Malheureusement, la petite fille assez angoissée maintenant, par manque d'attention a complètement perdu de vue son seul moyen de protection... La jeune femme avait disparue..Envolée comme par magie. La Chinoise parti en courant en direction de là où elle venait, regardant partout autour d'elle à la rechercher de l'adulte...nulle part, elle était complètement perdue.

Deuxième erreur pour elle, lorsqu'on est enfant, on a toujours un peu de mal à gérer ce genre de chose, comme le fait que rester sans bouger à la même place, attendant que sa nourrice réapparaisse serait peut-être une meilleure idée que de continuer à courir comme elle le fait, les larmes aux yeux, prenant des directions totalement hasardeuses, au point de sortir complètement du marché pour atterrir dans une rue déserte.

Qiu commençait a avoir une toute autre vision de cette ville aux milles lumières qu'elle voyait dans le hublot de l'avion. Elle continua, par peur de tomber sur des personnes malhonnêtes pour atterrir dans un petit parc, où jouait des enfants. Du sable, des jeux, des arbres, de l'herbe bien verte, un marchand de glace, ce petit endroit était plutôt charmant et plaisait beaucoup plus à la Chinoise que cette ruelle d'où elle venait. Ce pourquoi ce fut à cet endroit qu'elle décida d'attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macao / Lǎn Pomar
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 14/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Secondaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé   Ven 30 Juin - 13:14

A l'aide..
Lan Pomar et Qiuyan Wang
Le parc a tout un symbole durant l’enfance. C’est le lieu où l’on devient une fée ou un pirate affrontant les mers et sauvant les princesses en ensorcelant le beau prince ou la belle sirène. C’est l’endroit où la lave prend forme alors qu’on est un Indiana Jones en herbe. C’est littéralement le monde du rêve. Mais c’est aussi l’endroit où l’on est enfin libre. Les parents surveillent certes mais moins qu’à la fin. On peut courir à droite comme à gauche. On peut tomber, se faire mal et courir de nouveau. C’est un lieu spécial et symbolique pour l’enfant. C’est un petit parc d’attractions, c’est un rêve éveillé. Autrement dit, c’est un endroit très important.

Lan n’avait jamais été le genre d’enfant à courir en s’imaginant en Peter Pan ou d’autres roi Arthur. Non, il préférait s’allonger dans un coin ou jouer un peu avec le sable reproduisant les formes de son jeu. Souvent, ses parents ne le regardaient pas et préféraient parler avec les mères du voisinage. Pourquoi ce jour aurait-il été différent ? Le jeune Sino-Portugais se mettait dans un coin se posant lourdement dans le sable, faisant voler quelques petites particules avant de commencer à jouer. Il le faisait calmement essayant de construire le plus grand château du monde ! Château où il ne pouvait même pas rentrer mais tout de même le plus grand château du monde. Essuyant échec sur échec mais se battant tout de même pour réussir à faire cette grande et magnifique construction de sable.

Il remarqua la jeune fille différente des autres enfants ici. Un air ou autre chose, il ne savait pas quoi. Sans doute cette tenue si différente... Plus riche, plus belle que celle des autres filles. Cela suffit à toucher la curiosité de l’enfant qui commença à se diriger vers la jeune chinoise mais il tomba sur la patte d’un grand chien qui essayait de dormir…Il se releva en appuyant sur le canidé avant de se rendre compte de son erreur... Devant lui, se dresser un grand monstre. Il n’était plus un simple enfant, il était devenu un chevalier en détresse attaqué par un chien dragon. Il devait se battre pour se protéger mais son épée un simple bâton n’était pas à portée de main... Et sa fée protectrice, sa mère, était avec ses amis entrain de discuter… Des larmes commencèrent à perler alors qu’il gémissait… Il allait mourir… Il allait mourir… Il ne voulait pas mourir…

Le chien se rapprochait de lui, que plus menaçant et grand. Une menace invincible pour l’enfant…un monstre parmi les monstres. Il serra le bas de sa petite chemise alors que le chien noir n'était pas loin de lui. Il allait le manger… D’une voix tremblante, l’enfant commença à le supplier…

« -…Ne fais pas ça copain de Tao…..Ye ne veux pas mourir…. »

Il fondit ensuite en larmes…Il avait peur…Au secours quelqu’un….

Le parc était un lieu d’amusement où l’on pouvait devenir qui on voulait. Mais cela ne voulait pas dire que le danger n’était pas partout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chine / Qiuyan W.
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 13/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Intermédiaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé   Mar 22 Aoû - 19:35




Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent

Feat Macao / Lan P.


La petite Chinoise de cinq ans s'était assise à un des bancs du petit parc, avec pour seule occupation de regarder les différentes personnes autour d'elle. Elle aurait bien jouée avec les autres enfants, mais déjà elle devait surveiller si quelqu'un finissait par la retrouver ici pour pouvoir rentrer auprès de sa famille, avant la tombée de la nuit si possible. Et puis ensuite, on ne lui a jamais vraiment autorisée à se mêler et jouer avec les autres enfants de son âge. Elle se doit de rester une petite fille modèle, qui se tient droite, jolie, bien habillé dans sa petite robe de princesse. Et il faut dire que ses parents étant toujours absent, ce n'est pas sa nourrice en Chine qui l'amènera au parc et puis la maison de sa grand-mère où elle vit la plupart du temps est beaucoup trop éloigné de la ville pour cela.

Elle regarda donc les jeunes enfants jouer ensemble dans le sable ou sur l'aire de jeu prévu à cet effet avec une certaine envie, puis les parents semblent tous se connaître, discutant de tout et de rien, elle ne vit pas de suite le jeune garçon s'approcher doucement d'elle et ce jusqu'à ce qu'un grognement et un aboiement attiré son regard…. La Chinoise aperçue le chien se rapprochant dangereusement du très jeune enfant. Son premier réflexe fut de regarder vers les parents, mais aucun d'eux ne semblaient réagir... L'idée d'aller les prévenir lui traversa l'esprit en premier, mais le temps de trouver les parents de cet enfant et qu'ils réagissent, il serait sûrement déjà trop tard.

Elle saura du banc, tant pis pour la petite fille parfaite, elle doit se dépêcher. Elle court vers le chien plutôt gros. Son premier réflexe fut de courir derrière le chien et d'attraper la grosse laisse décrochée et de tirer comme elle peut de toutes la force de ses minuscules bras de fillette en arrière. Bon vous l'aurez sans doute compris, ceci n'est pas vraiment une réussite vu sa force actuelle. Le chien au vu de son poids ne recule pas mais n'avance pas non plus

- Tout doux le chien...tout doux.

En vraie petite chevalière servante, elle regarde l'enfant

- Vite vas t'en ! Je le retiens !

Bon en revanche, elle ne sait pas combien de temps elle pourra réellement tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macao / Lǎn Pomar
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 14/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Secondaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé   Mar 22 Aoû - 20:01

Une super héroïne ?
Lan Pomar et Qiuyan Wang
Les héros sont des figures mythiques ou réels. On a tous eu un héros ou une héroïne dans la vie à qui on voulait ressembler. Ce sont des modèles et l'enfant les admire. Il les imite et souhaite en être un plus tard. Mais ce n'est pas toujours un homme incroyablement musclé sauvant sa ville natale constamment comme Batman. Non, la plus petite des personnes peut-être le plus incroyable des héros.

Lan avait peur à ce moment-là. Le chien se rapprochait peu à peu, toujours aussi menaçant. Il tremblait de tous ses muscles et n'osait plus bouger avant de tomber par terre le suppliant toujours de prière sourde aux oreilles de l'animal. Il ne voulait pas être mangé…Il ne voulait pas mourir. Il essuyait ses larmes de ses petites mains sableuses alors que le chien s'énervait de plus en plus. Il se disait qu'il n'avait plus de chance. Surtout que ses parents ne semblaient pas avoir remarqué sa disparition….

C'est là qu'elle apparut, sa Wonder Woman à lui. Elle ressemblait à une princesse aux premiers abords. Une belle princesse courageuse venant sauver le petit garçon du peuple en détresse. Une sorte de Mérida avant le film ou une Anna avant la mode de cette chanson. Le monstre ne venait plus le manger. Elle le retenait en essayant de l'adoucir. Ses yeux scintillaient d'étoiles derrière les grosses larmes…C'était une héroïne…Elle lui dit de partir.. Il s'exécuta, mais alors qu'il était parti suffisamment loin pour pouvoir ne plus entendre les hurlements du chien, il se tourna..

L'animal commençait à se débattre pour avancer et fit volte-face vers la petite Chinoise s'approchant dangereusement d'elle à son tour. Il avait perdu le petit pleurnicheur, au tours de la princesse sauveuse. Lan regarda vers elle…Il voulait sauver à son tour son héroïne…Il voulait l'imiter et sauter devant le chien. Mais ses petites jambes d'enfants ne voulaient plus bouger.

Imiter son héroïne préférée n'a jamais été simple. Qiuyan était sans doute une simple héroïne de la vie courante…Il devait quand même l'aider pour rembourser sa dette avant que le monstre ne la mange. Il lança un caillou, geste idiot.

« -Ne mange pas princesse-chevalière ! »

Oui, elle était une chevalière pour son courage et une princesse pour sa beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chine / Qiuyan W.
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 13/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Intermédiaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé   Mer 23 Aoû - 13:33




Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent

Feat Macao / Lan P.


Qiuyan tenait le coup comme elle pouvait avec ses petits bras d'enfant, mais elle sentait déjà la laisse lui glisser des mains. Le tissu un peu rugueux de la laisse frottait contre la peau ivoire et immaculée de la paume de ses mains l'irritant fortement... Elle n'allait pas tarder à lâcher à cause de la douleur. Ne voyant pas le jeune enfant bouger tout de suite, peut être paralysé par la peur, elle regarda autour d'elle, jetant des regards suppliant aux parents, mais pour son plus grand malheur, aucun ne regardait dans sa direction.

La seule solution qu'elle trouva du haut de ses cinq ans, fut la petite barrière derrière elle à quelques mètres à peine. Si elle arrivait à reculer suffisamment avec la laisse, elle pourrait attacher cette dernière à un des petits poteaux, se serait suffisant pour retenir le chien jusqu'à l'arrivée de son maître. Elle continua de tirer quand elle vit l'enfant partir, soulagée...en revanche elle n'avait pas prévu la suite…

- Tout doux gentil chien, ne pas mordre….gentil petit…

Elle prit un peu peur lorsque le chien s'était retourné et commença déjà à avancer vers elle qui tenait toujours la laisse. Instinctivement, elle recula, tout doucement, à la même vitesse que le chien qui approchait pour garder la même distance de sécurité entre eux. Soudain, son dos rencontra la barrière, mais elle ne bougez pas, le coeur battant, les yeux rivés sur le chien qui n'était plus qu’à quelques mètres d’elle. Elle ferma les yeux alors que des larmes innondent son regard.

- Gentil chien…

Elle sursauta quand le caillou percuta le chien qui tourna vivement la tête. Ni une, ni deux, elle prit son courage à deux mains et profita de la diversion pour attacher la laisse solidement et courut le plus vite qu’elle pu, loin de ce monstre. Elle alla jusqu'à l’enfant, tombant à genoux près de lui dans le sable, essoufflé... tant pis pour ses collant et la robe.

- On a réussi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macao / Lǎn Pomar
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 14/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Secondaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé   Mer 23 Aoû - 14:14

Mauvaise idée...ou pas.
Lan Pomar et Qiuyan Wang
Parfois, on se met à regretter amèrement nos actes dès qu’on l’effectue. Ce n’est pas rare et c’est même très très récurrent. Genre, vous avez acheté un magnifique objet mais finalement vous auriez aimé dépenser pour autre chose. Un exemple type mais qui résume bien le petit problème que cela pouvait représenter. Mais encore, là, ce n'est rien. Parfois, on se jette dans une bataille et là, on regrette très amèrement. On finit blessé avec un risque plus ou moins grave de ne jamais s'en remettre.
Lan, il regretta immédiatement d'avoir lancé ce caillou...il sentait qu'il avait sans aucun doute signé sa fin. Une mort stupide pour le gamin qu'il était encore. L'enfant plein de vie avec cet avenir rayonnant devant lui. Il s'apprêtait à bredouiller des excuses stupides pour le chien quand elle l'attacha. La princesse chevalière l'attacha ! Oui ! Oui ! Il était content ! Et rassuré !
Le jeune garçon la vit courir vers lui et tombait juste en face. Il tomba sur les genoux pour s'assoir à son tour restant plus petit qu'elle.
"-On a réussi ! Battu le méchant Tao !"
Il était tout content d'avoir sauvé la princesse-chevalière et qu'elle le félicite. Riant et souriant d'une manière les plus innocentes qu'il soit. Il la prit dans ses bras.
"-Princesse-Chevalière est forte ! Très forte !"
Oui, elle était si forte... Tellement puissante...
"-Suit Lan, Princesse-chevalière. Et toi ?"
Il était tout souriant et tout heureux. Sauf que cela ne fut que courte durée quand on le souleva du sol. Il se tourna vers le visage de sa mère souriant. Elle voulait qu'il lui présente son amie. Lui, tel l'enfant ignorant le nom de sa nouvelle amie, il se contenta de sourire et de dire : "une princesse-chevalière mâ !"
Il ne regretta finalement pas d'avoir jeté ce caillou sur ce grand méchant chien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chine / Qiuyan W.
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 13/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Intermédiaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé   Mer 23 Aoû - 17:22




Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent

Feat Macao / Lan P.


La Chinoise a le coeur qui bat toujours la chamade, pour le moment, elle ne bouge pas, de toute manière, même si elle le voulait, avec ses jambes tremblantes comme des feuilles, elle ne le pourrait pas. Elle reprend peu à peu sa respiration, heureusement qu'elle fait un peu de sport au quotidien, puis observe le petit garçon qu'elle vient de “sauver” de ce chien plutôt hargneux. A la vue de son physique, il ne ressemblait pas vraiment à un touriste d'ici, du moins comme elle en avait croisé tout au long de sa journée. Peut-être un habitant d'ici ? Un..hum... Macanais, elle croit que c'est ça. Dans tous les cas, son comportement, son attitude quand il la fixe ainsi de ses yeux vraiment tout brillant, ce petit Lan est vraiment tout ce qu'il y a de plus craquant !

- Tao ? Tu connais ce chien ? Pourquoi il a voulu te faire du mal alors ?

Elle le regarde un peu surprise, puis rougit en entendant le surnom que lui a donné le petit Macanais. Elle sourit doucement, ce sourit d'une soeur protectrice à son adorable petit frère. Enfin elle n'en a jamais eu, mais c'est peut-être ça ce sentiment d'avoir quelqu'un à protéger et d'avoir réussi à le faire.

- Je ne suis pas une princesse ni une chevalière tu sais petit, j'ai juste vus que tu avais besoin d'aide ! En tout cas Enchanté Lan ! Moi je suis Qi…

Elle regarda la mère de l'enfant arriver, se relevant...ses habits sont vraiment fichu... Son père va la disputer surement, surtout qu'elle devait l'accompagner à un dîner ce soir avec les clients de son père dans un très grand restaurant.

- Bonjour madame, je suis Qiuyan Wang, je…

A nouveau, elle ne pu finir sa phrase, des hommes tous vêtus de noirs, comme les méchants dans le film Matrix arrivèrent vers eux en trottinant, ils étaient là pour elle, elle se souvenue enfin de sa situation, en apercevant sa “nourrice” avec eux, pas très fière d'elle cette fois.

- Mademoiselle Wang, vous êtes là, veuillez nous suivre, votre père vous attend.

L'homme qui s'était adressé à elle lui pris la main, l'emmenant dans une limousine noire alors que la fillette se retourna une dernière fois pour regarder son nouvel et premier ami.

- Au revoir Lan...

Elle s'éloigna, sans se douter qu'elle ne tarderait pas à revoir cet enfant bientôt, qu'il deviendrait son meilleur ami, son frère de coeur, et à présent son petit ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Macao / Lǎn Pomar
Groupe Asiatique
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 14/05/2017

Carte Étudiante
Punitions:
1/100  (1/100)
Grade et Classe: Secondaire 3

MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé   Mer 23 Aoû - 18:53

A bientôt
Lan Pomar et Qiuyan Wang
Le destin réunit ceux que des milliers de kilomètres séparent. En cet instant, en ce moment, il avait réuni Lan et Qiu. Il les avait présenté. Cette rencontre qui allait écrire l’histoire des deux. La suite était écrite mais il l’ignorait. Que ce soit l’enfant innocent future incarnation de la paresse ou la mignonne petite princesse future cuisinière catastrophique.

-Tao c'est le héros de mon livre favori ! C’est un chien ! »

La mère riait. En écoutant l’enfant, elle était surprise de la voir devenir si polie d’un coup alors que Lan toujours souriant et innocent riait en répétant son nom disant qu’elle était son amie. Lorsque les hommes vinrent… Il eut peur… Il avait peur... Il faisait peur. Des larmes perlèrent dans ses yeux qui devenaient humides à vue d’oeil. Le pire fut quand ils l’emportèrent. Tout cela lui brisa le coeur. Il commença à faire des signes tendant les mains vers elle en hurlant et en pleurant comme si se séparait de la petite fille était la chose la plus dure au monde.

Qiuyan Wang ! Pas partir ! Amie ! Pas partir ! »

Il se débattait dans les bras de sa mère qui tentait tant bien que mal de le garder et de le consoler. Ces hommes l’avaient outré. Quels parents horribles elle devait avoir. Il pleura encore jusque chez lui et encore chez lui, il renifla. C’était sa première amie et des méchants pires que le chien l’avait volés. Ça lui faisait mal. Et il était un enfant, il ne comprenait rien. Il imaginait tout.

Le destin est un engrenage bien huilé où aucun grain de sable ne peut se mettre. Il est là pour faire bouger les individus tels les pantins d’un théâtre de la vie. On ne sait jamais ce que cet engrenage fou nous réserve. Comment cet enfant d’à peine 2 ans et demi pouvait-il savoir que cette enfant deviendrait celle qu’il souhaitait amener dans la valse de sa vie. Le destin réunit ceux que des milliers de kilomètres séparent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le destin réunit ceux que des miliers de kilomètres séparent [Feat Macao /Lan] - Terminé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ceux qui partent sont les meilleurs, mais ceux qui sont restés ne sont pas mal non plus [Terminé]
» Le destin nous réunit comme il nous sépare
» On ne contrôle pas le destin !
» Hasard ou destin? [Guenièvre]
» Pour ceux qui n'ont toujours rien compris à Matrix ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: Chroniques des Temps Anciens-
Sauter vers: