AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chocolats fraternels et Saint-Valentin [Biélorussie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Chocolats fraternels et Saint-Valentin [Biélorussie]   Ven 24 Jan - 18:02

Ça promettait d'être si amusant !

Liechtenstein passa en revue une nouvelle fois les papiers où elle avait noté différentes recettes dans l'idée de préparer des chocolats et gâteaux de Saint Valentin. Papiers eux-même agrémenté de petits dessins, croquis du résultats escompté ou simples petites fleurs qui n'avaient pas d'autre utilité que d'être "mignons" aux yeux de la jeune représentante. Satisfaite du rendu et de l'ordre, elle reposa les recettes en éventail sur le plan de travail. Par la suite, ses prunelles vertes glissèrent sur celui-ci, avisant les différents ustensiles, les comptant et fit de même pour les ingrédients, certains encore soigneusement gardés au frais du réfrigérateur. Elle voulait vérifier minutieusement qu'il ne manquât rien, cela aurait été plutôt dérangeant. Liechtenstein sourit et tapa d'une fois,avec légèreté, silencieusement, ses mains. La petite blonde se disait qu'elles n'aurait que l'embarras du choix pour confectionner des délices chocolatés. Puisque oui, elle ne serait pas seule.

La germanique avait été surprise, dans un premier temps, de la demande de Biélorussie. Sans se montrer offensante, l'aînée n'était pas vraiment le genre de personne que Liechtenstein aurait imaginé derrière des fourneaux. Eva avait été tout d'abord surprise, puis flattée de la proposition. L'aider à préparer des chocolats pour son cher frère Russie, Liechtenstein ferait dans le même temps, les siens. La slave s'était montré froide, peut être un peu brute dans la demande, néanmoins, la plus jeune n'avait pu s'empêcher de trouver cela tout bonnement adorable. Comment refuser quelque chose d'aussi mignon ? A présent, elle était ici, à attendre patiemment dans la cuisine de l'Académie où elles s'étaient donné rendez-vous, le cœur trépignant à l'idée de se mettre à l'ouvrage. Machinalement, Liechtenstein lissa le tissu de son tablier posé sur son uniforme qui était, à l'image de ses gouts, rose et froufrouté. Elle resserra d'un geste rapide le nœud dans son dos. Comme à son habitude, la germanique gardait un doux soin à sa présentation. Elle tourna la tête en entendant des pas au-dehors de la cuisine, un légère inquiétude la prenant, les joues roses. Eva espérait que les idées de recette qu'elle avait pu trouver plairaient à l'autre étudiante. Elle avait veillé à en prendre une palette assez large, néanmoins, le doute subsistait. La jeune fille l'écarta du mieux possible lorsque la porte s'ouvrit et salua d'un pieux signe de tête
« Bonjour, mademoiselle Bielorussie. » ponctuant le tout d'un sourire empreint de politesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chocolats fraternels et Saint-Valentin [Biélorussie]   Sam 1 Fév - 17:30

Biélorussie se figea un bref devant la porte de la cuisine. Elle inspira profondément, puis expira lentement, tentant de s’apaiser légèrement. Ce qu’elle s’apprêtait à faire ne l’emballait pas particulièrement…

Oh, ce n’était pas la perspective de fabriquer de ses propres mains des chocolats qui l’ennuyait ! Après tout, ces chocolats étaient destinés à son frère Russie, un parmi les multiples cadeaux qu’elle avait prévu à son égard et très certainement le moins glauque de tous - encore que… Une rumeur obscure voudrait que le chocolat ait des propriétés aphrodisiaques. Elle trépignait même d’impatience à l’idée de voir Russie découvrir ses cadeaux, et de découvrir elle-même ce que son frère avait pu lui offrir. Elle se devait d’être à la hauteur.

En bref, elle était très motivée pour s’y mettre et faire de son mieux. Sauf que voilà, ce qu’elle était capable de faire toute seule était bien loin d’être à moitié satisfaisant. Elle voulait le meilleur pour son frère, point à la ligne. Autrement dit, elle avait besoin d’aide. Et qui d’autre que la représentante du Liechtenstein, au sein de l’Académie, était capable de l’aider dans cette tâche ?

Elle avait donc dit - ou plutôt ordonné, Biélorussie n’admettant aucune contrariété dans ses plans concernant Ivan - à la jeune germanique de l’aider pour ce projet. Et là était le problème : elle allait devoir supporter durant un bon bout de temps la bonne humeur perpétuelle et naïve de Liechtenstein. Dans le genre cloche, la petite germanique avait l’air de se poser là, pas très loin derrière les deux champions en titre toutes catégories confondues qu’étaient Lithuanie et Italie du Nord. Et vu l’état des relations diplomatique entre ces derniers et Biélorussie... L’après-midi promettait d’être longue.

Elle poussa un profond soupir. Avec un peu de chance, ce serait vite expédié : les chocolats, ça ne doit pas être beaucoup plus dur à préparer que des patates…. Non ? Elle se redressa fièrement, poussa la porte de la salle et fût accueillie par la douce voix de la Germanique.

«  Bonjourrr mademoiselle Liechtenstein. » répondit-elle d’un ton non moins poli mais nettement moins cordial.

Elle s’approcha de la jeune fille, son regard scrutant la pièce. Elle remarqua d’abord le tablier rose de Liechtenstein, s’abstenant de tout commentaire. Elle distingua ensuite une foultitude d’ustensiles et d’ingrédients divers, dont certains qu’elle fût bien incapable d’identifier. Elle avisa également plusieurs feuilles de papier posée sur le plan de travail, des recettes apparemment, et se rappela en voyant les petites fleurs dessinées dessus que Liechtenstein n’était pas beaucoup plus vieille qu’une autre personne foutue de dessiner des fleurs pour le plaisir, à savoir Andorre.

Au moins, elle n’était pas surprise…

Elle alla rapidement chercher un tablier - blanc, pas rose, faut pas déconner – et l’enfila par-dessus son uniforme. Elle se plaça ensuite près de Liechtenstein, les poings sur les hanches :

« Bien ! Parrr où commence-t-on, mademoiselle l’experrrte ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Chocolats fraternels et Saint-Valentin [Biélorussie]   Sam 8 Mar - 22:58

Eva n'avait pas relevé le manque d'enthousiasme visible de l'autre jeune fille. La germanique se disait que si son visage n'affichait point de sourire, nulle doute que son aînée était tout aussi désireuse qu'elle de cuisiner ces chocolats pour leur frère respectifs. De plus, ce n'est pas comme si Liechtenstein n'était pas acclimatée à fréquenter des personnes peu expansives sur le plan émotionnel. Il faut dire que les élèves de l'aile germanique n'étaient pas connus pour leurs effusions d'affection. En tout cas, la petite blonde continuait de sourire gentiment et ce, même lorsqu'elle nota que sa camarade s'empara d'un tablier. Non qu'elle voulait que la slave encoure le risque de salir son uniforme néanmoins, elle avait gardé pour elle un autre type de tablier, simili du sien. Même les gouts roses et froufrouteux d'Eva n'auraient sûrement pas convenu à l'impériale Natalya. L'observant nouer le fin sarrau blanc, la représentante du Liechtenstein ne pu s'empêcher de songer que sa condisciple de cuisine possédait indubitablement une certaine prestance. De ses grands yeux, elle jugea que Biélorussie était aussi fort jolie malgré son air fermé. Il était assuré que ce n'était pas elle que l'on risquerait de confondre avec un garçon.

La question de l'autre blonde la tira de ses pensées. Il n'était pas le moment de s'apitoyer sur son propre manque de féminité Eva !

« Oh, oui. Tout d'abord, si vous voulez bien m'excuser mademoiselle Biélorussie » Elle se détourna, se saisissant de l'un des feutres posés à côté des différentes feuilles de recettes puis s'approcha de sa camarade, débouchant l'objet et se pencha légèrement sur elle. D'un geste rapide, elle traça sur le tablier un fin cœur au niveau de celui de la jeune fille avant de reposer le marqueur avec un léger sourire. « Je trouve que cela vous va bien. »  Si Natalya n'avait pu mettre l'autre tablier, soit. Cependant, Eva voulait lui donner un air moins stricte et froid. Elle avait trouvé là un moyen comme un autre d'y parvenir un tant soit peu.

Elle tapa ensuite dans ses mains avec légèreté, si doucement qu'un son ne claqua. « Et bien, j'ai posé différentes sortes de recettes avec plusieurs condiments à utiliser pour varier les gouts des chocolats. » Eva tapotait délicatement ses doigts les uns contre les autres, ayant l'air de compter en énumérant «  ... des amandes, des pralines, plutôt du chocolat au lait ou noir, ou bien blanc, selon votre préférence. J'ai aussi préparé des moules si vous voulez donner différentes formes à vos chocolats, comme des cœurs ou des fleurs ... Oh .» elle pianota sur l'une des feuilles posées sur la table « J'avais songé à commencer par un fondant au chocolat. C'est une sucrerie qui tend à plaire généralement. » Elle s'exprimait avec lenteur tandis qu'elle exposait ses pensées, sans jamais hausser la voix, Liechtenstein n'était pas du genre à posséder une voix bruyante. Elle invita sa comparse d'un geste discret à consulter les recettes « Enfin, sauf si une autre sorte de chocolat vous tente. » Eva sourit doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chocolats fraternels et Saint-Valentin [Biélorussie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Chocolats fraternels et Saint-Valentin [Biélorussie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chocolats fraternels et Saint-Valentin [Biélorussie]
» Un message d'amour pour la Saint Valentin...
» Bonne saint valentin
» Nouvel an/Saint Valentin (Ma chérie)
» Bonne Saint-Valentin à tous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives-
Sauter vers: