AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Diary - Ukraine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Diary - Ukraine   Dim 23 Fév - 23:18


For every shadow, no matter how deep,  is threatened by morning light.

→ Date: 23.02.2014


Bonjour à tous! ♥ ou plutôt à toi journal. Ou personne qui lit ce journal. Qui que tu sois. Mince, je n'avais pas réfléchi à ça . A qui doit-on réellement s'adresser quand on commence un journal intime? A soi-même? cela fait un peu prétentieux. A la base personne n'est censé le lire mais je crois...j'aimerais en tout cas, que le ou la prochaine Ukraine puisse le faire un jour. J'aurais aimé qu'il soit enchanté et qu'il puisse me répondre mais c'est un cahier simple aux pages douces que m'a offert Vanya ♥ il y a peu.

Je m'appelle Yekaterina Braginskaya, j'ai 19 ans et j'ai enfin décider de commencer un journal. Seulement maintenant. Pourquoi? Il y a plusieurs raisons à cela. La première c'est que cela fera plaisir à Vanya de me voir utiliser ce cahier, d'écrire dedans et de me voir le garder précieusement. J'essaye toujours de dire le plus possible aux miens que je les aime ♥. On ne sait jamais. Si demain est différent, je veux être certaine que Russie ne se sente pas seul et que Belarus ne s'enferme pas dans un silence éternel. Ils sont bien trop mignons et adorables pour que cela n'arrive jamais ♥.
Aussi, c'est très bête vraiment, mais selon nos professeurs le dernier cycle avant de quitter cette école est le plus dur. Donc, si jamais je ne parvenais pas à en sortir vivante ou diplômée, ce journal resterait comme une marque de mon passage en ce bas monde. Puis aussi, cela m'aide par rapport aux insomnies que j'ai parfois et qui ne sont pas toujours agréable ces derniers temps. Mais de ça, je n'ai pas vraiment envie d'en parler. Quoiqu'il advienne, au vue des dates, tu dois savoir pourquoi j'imagine. Je garde espoir que tout va s'arranger. J'ai confiance ♥.

Est-ce que je suis obligée de me décrire physiquement? Je suppose que oui. Je suis grande. Oh pas autant que Vanya mais lui est très très grand. C'est le plus grand de cette école. Et le plus gentil aussi ♥. Je suis blonde et j'ai beaucoup de poitrine. Je crois bien que c'est encore le trait physique que mes camarades retiennent le mieux. Au tout début j'étais un peu embarrassée mais c'est très vite passé. C'est un grand atout sauf en ce qui concerne le poids. "Katyusha, dans la vie il faut sortir tes seins et aller de l'avant". C'est ce que mama m'a toujours dit. Elle l'a ensuite dit à Natalya mais ma petite soeur est si belle et charmante qu'elle n'en a pas besoin. Je crois que la plupart des gens sont très intimidés par elle à cause de ça justement. Ils ne devraient pas, elle est comme un chaton sauvage, toute pelucheux ♥.

Durant les vacances, j'habite Brinsk, en Russie. C'est là où mes parents séjournent. Cela fait 5 ans néanmoins qu'à chaque fois, pendant les vacances d'été, je prends dix jours "à part" et, soit avec ma mère ou mon père, je vais en Ukraine. C'est mon pays. Il est grand et plein de couleurs et j'espère qu'il sera toujours ainsi ♥.

Comme je suis l'aînée, c'est moi qui ait reçu la convocation en premier. J'étais très en colère. Je sais que ça peut sembler stupide mais j'avais 11 ans et je ne voulais absolument pas laisser Vanya et Talya si loin. Partir pour les États-Unis, devoir parler l'anglais, être avec des gens que je ne connaissais pas et ne pas pouvoir dorloter mes cadets? Tout ça était hors de question.
En Ukraine, nous avons un dicton. Un homme est bon, s'il rend les autres meilleurs. Je me suis dit que peut-être...je le devais à mon pays.

Je suis donc partie.

La première année a été chaotique mais amusante aussi. Personne ne se comprenait à cause de nos accent respectifs mais au moins, nous étions tous dans le même bateau. Ça crée des liens ♥.

Une de mes passions dans cette école, c'est le club de chorale. Estonie en est le président. C'est un garçon qui peut sembler un peu sec mais toujours si poli ♥, et qui prend le chant très au sérieux. Ma petite Talya aussi en fait partie et elle chante comme un petit ange ♥. Bizarrement, elle aime pourtant écouter des groupes de rock et de métal et je suis déjà rentré dans sa chambre alors qu'elle hochait la tête en mouvement hypnotique.

Petite bout en train ♥.

J'ai hâte de voir ce que mes camarades vont choisir comme chants nouveaux. On s'exprime plus facilement je trouve quand on chante. Parfois je rêve d'une journée entière où tout le monde se parlerait en chanson. Ce serait vraiment amusant! Ou j'imagine dans ma tête comment Vanya, Talya et moi nous pourrions tout à fait sauver cette école en cas d'invasion zombie (il me suffirait de trouver une fourche et il y en a une chez le gardien, il l'utilise pour ramasser les feuilles mortes, ça fera parfaitement l'affaire ♥).

C'est ainsi que passe mes journées. Mais surement, j''aurais l'occasion d'en parler encore ♥.
© codée par belladone.


Dernière édition par Ukraine/ Yekaterina B. le Mer 12 Mar - 11:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Mar 4 Mar - 21:58


Le courage c’est de traverser  nu un village de cannibales.

→ Date: 04.03.2014


Je relis ce que j'ai écrit la dernière fois, les choses changent vite d'une journée à une autre.

Je me demande... s’il fera beau dans un mois, s’il pleuvra dans un an et si je pourrais serrer fort Vanya ♥ ou faire des tresses à Talia ♥ encore. Je serai surement sortie de tout ça. Ça ne peut pas durer aussi longtemps, n'est-ce pas? Est-ce que j'écouterais toujours Okean Elzy? Je ne supporterai probablement même plus leurs morceaux pour les avoir trop écoutés (c'est impossible, non?). Mais un jour -prochain- je les réécouterai et je battrai des mains, j’émettrai un son agaçant qui fera rouler des yeux mon adorable petite soeur ♥ et je m’exclamerai que ça me rappelle trop le printemps 2011 où j'avais pu les voir à Kiev sur la place de l'Indépendance.

Dans un an, est ce que j’aurai retrouvé le sommeil et perdu l’appétit? Est que je mettrai encore des bandeaux dans mes cheveux et des jupes trop courtes pour mes cuisses?  Est ce que je pourrais encore m'épuiser à faire mes devoirs? Est ce que le club de Chorale sera encore mon havre de paix le plus infaillible? Est ce que je pourrais conseiller Lily sur les couleurs de sa prochaine robe? Mon allemand sera t' il meilleur ou finirais-je par abandonner et revenir à l'ukrainien et au russe? Au moins, je maitrise complétement ces deux langues là...

Est ce que j’aurai encore peu du noir et des crustacés?

Je me demandais…

La vérité, c'est que la Liberté fait peur ♠

« Ces gens ne comprennent rien au jeu. Dans le jeu, il n'y a pas de favoritisme. Le jeu ne recule devant rien. Que mon propre père se mette en face de moi les cartes à la main, je le battrai au jeu, tout père qu'il est. Il ne fallait pas me provoquer. Au jeu tout le monde est sur un pied d'égalité.» Nikolaï Gogol - Les Joueurs.
© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Mar 18 Mar - 13:42


Чи ви говорите  по-росiйськи??

→ Date: 18.03.2014


À quoi je m’attendais?

Un miracle, je suppose. Je ne les provoque jamais. Je ne suis pas de ces gens qui revendiquent leur colère et réclament réparation, en public, en criant ou trépignant. Je m’étais dit  que les choses se feraient calmement. Malgré tout. Qu’il n’y avait rien à craindre. Qu’ils voudraient tout de même rester sous notre drapeau.

Avec moi.

J’y repense et j’ai été stupide. C’est bien ma veine de voir les diplomates arriver maintenant. Tout ce que je savais de la Crimée, au final, c’est qu’ils aimaient fort Vanya. Mais ça n’a jamais été un souci : j’aime Vanya aussi.

Maintenant, ils sont allés chercher chez lui quelque chose qu’ils ne trouvaient pas chez moi.

Je suis jalouse, c’est stupide. Et en colère, un peu. J’ai passé tout les niveaux d'Amnesia sans états d’âmes aucun. J'ai reprisé tout les bas de Natalia (elle court tellement sans se soucier des accros). J'ai redecoré mon coin de chambre sans que cela ne puisse gêner Tchéquie et Talya. Je ne voulais pas qu’il y ait le moindre doute sur le fait que j'existe encore et que je suis bien ici.

Je sais bien que Vanya m'a cherché mais je ne voulais pas lui ouvrir la porte, je voulais l’ignorer. Je ne voulais surtout pas lui parler. Plusieurs heures sont passé, puis jours, je pensais qu’il ne chercherait plus. J’étais aussi déçue que soulagée. 
Hier j'étais contente. J'avais peur mais j'étais contente. C'est facile avec Vanya. Les gens ne comprennent pas. C'est plus facile avec lui qu'avec les autres. Les autres font peur.

Je ne veux pas qu’on me sauve. Les sauveteurs sont le piège des princesses d’autrefois. Je suis sure que Cendrillon, un jour, s’est sentie lasse et qu’elle avait envie de repartir parler aux oiseaux, aux souris et aux écureuils sans qu’on ne l'ennuie avec des histoires de bals, de grands repas et d’état à gouverner. Mais dès qu’elle se plaignait, son prince lui rappelait de quel terrible destinée il l’avait tirée, et l’invitait à lui montrer toute sa reconnaissance en restant à sa place.

Je vais faire des sucreries pour vendredi. Le seul avec qui j'ai plaisir à converser ces derniers jours c'est Estonie. Je vais faire en sorte que son diplomate soit content...

Чи ви говорите по-украïнськи?
© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Lun 24 Mar - 12:53


Petit guide  d’indépendance endurci.

→ Date: 24.03.2014


Je croyais que l’indépendance était une valeur idéale et sans doute l’est-ce, mais je ne peux pas avouer à mon diplomate ou à mon  peuple que l’idée trottine doucement dans ma tête. J’ai si honte que même ça je ne l’écrirais pas.

Non! Je vais faire des efforts comme je l’ai promis! Être indépendante tout en restant désirable, c’est ça le but ultime et absolu. L’ouest doit nous aimer et j’espère que l’Est sera toujours avec nous.

J’ai trouvé dans un livre à la bibliothèque quelques conseils. En points particuliers mais je ne sais pas s’ils sont fait pour moi.

* Le travail

La base.  Je ne suis pas très douée pour les études je crois. Je préfère le grand air vraiment. Je demanderais à Chine de m’aider en économie, Grèce pour les mathématiques et France pour la diplomatie. Allemagne est assez aimable pour m’aider en allemand.  *gribouillé sur le coin en ukrainien un « ça ira » en rose*

* Attitude en société

Pour ce point-ci j’ai recopié :

Citation :
Fini les rires de bécasse, la discrétion et l’absence d’opinion au cours d’un débat! L’ indépendante a un avis sur tout. Pour savoir quel est votre avis, attendez que le plus bogosse de la salle se prononce et soyez tout à fait d’accord avec lui.

Je n’ai absolument pas compris ce paragraphe. Lui c'est Ivan? Surement rédigé à moitié dans une langue étrangère. Je demanderais à Hongrie parce que c’est tellement incompréhensible dans certains termes qu’il se pourrait que ce soit du hongrois.

Poser une demande pour le club de cuisine ♥. J’espère que ça fonctionnera…

* La tenue vestimentaire


Mes vêtements baillent un peu. J’ai perdu un peu trop de poids peut-être.  Il faut que j’ajuste tout ça, ça ne ressemble à rien. Et l’ouest ne fera pas attention si j’ai l’air mal attifé je crois. France et Allemagne sont toujours strictes sur leurs tenues, comme si c’était une seconde peau.

* Ne plus pleurer

Parfois, les larmes viennent toute seule. Pas forcément dû à des mauvaises choses. Je pleure aussi de joie souvent. C’est un trésor et un fardeau. J’ai pleuré quand Vanya a perdu sa première dent de lait (j’aurais aimé avoir eu un appareil photo à l’époque, il était tellement chou ♥) ou quand Natalya est rentré de maternel avec un bleu au front et une poignée de cheveu arraché à un de ses petits camarades (elle est tellement forte, et ne pleure jamais ♥ je suis terriblement fière d’elle).

Je ne crois pas que les larmes soient des ennemies. Il est difficile de comprendre que c’est aussi la douleur  qui conçoit forme, déforme et reforme. On ne peut pas encore entendre que les larmes d’aujourd’hui sont le terreau de mes sourires de demain mais c’est le cas.

Sans les sanglots, le rire n’éclaterait pas.

Mais je dois surpasser. Ne pas me laisser envahir (plus envie). La mélancolie est un luxe et j’ai honte. Natalya ne ferait jamais ça envers sa nation. Vanya est toujours confiant et va de l’avant. Je dois prendre l’exemple sur eux cette fois-ci.  

Il faudra sublimer le poids sur mon cœur, le nœud dans ma gorge, le nuage gris au-dessus de ma tête. Dessiner avec ma bile, écrire avec mon mauvais sang s’il le faut. Je le dois bien à ceux qui sont tombés durant l’Euromaidan.

Je n’aime pas beaucoup le diplomate de Vanya. Il fait peur.

Certains, dans le secret de leur propre mal, espéreront surement nous voir en crever, seront déçus de nous voir nous relever, tituber, courir comme si rien ne s’était jamais cassé. Ils mépriseront le courage des ukrainiens auquel, indiciblement, ils préfèrent la passion.

J’entends d’ici : Ils devraient faire ci et faire ça. Personne ne devrait nous dire quoi faire ou décider pour nous. Personne à part nous-même.

La passion est l’excuse de ceux qui abandonnent, la survie est le fait des héros.

Nous, on survivra. On essayera.

Dernières nouvelles d'Ukraine.

© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Dim 13 Avr - 4:27


De toutes les pensées pénibles, les regrets sont parmi les pires.

→ Date: 13.04.2014


Princesse des Ronds, des Paons et des Arcs-en-ciels. Peut être aussi des Pluies d’été . Probablement des Coccinelles et des Physalis. Des tournesols, sans aucun doute.

Les guerres et les crimes de guerre.

Les famines et les disettes.

Les tremblements de terre et les glissements de terrains.

Les explosions nucléaires et un cœur brisé.

La corruption des gouvernements et ce n'est pas si important.

Les cancers, les mines anti-personnelles, la sous nutrition et j'aimerais qu'ils soient tout les deux heureux, sans moi, loin de moi, plus qu’avec moi.

Toute la souffrance du monde.

Et moi.

Et moi.

Et moi.
© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Sam 19 Avr - 13:58


Sometimes good things fall apart, so they better can fall together.

→ Date: 19.04.2014


Je devrais peut être me rendormir.

Ou au contraire me pousser hors du lit, laisser la journée commencer.

Je sais qu’il me suffirait d’un tout petit effort pour devenir positive.

Si je simule l’enjouement et la bonne humeur, ça finira par suivre.

Danemark m'a demandé si j'avais déjà bu, mais je n'en vois pas vraiment l’intérêt. A part le kvass, la vodka me fait froncer le nez. Mais Vanya le fait lui.

J'avais imaginé une autre Pâques.

C’est probablement dans ma tête.

J’aurais aimé laisser les ombres à la porte, à la frontière. Leur dire “je vous récupère à mon retour, comme je vous ai laissées. Attendez moi sagement ici. Ce week end, je suis légère, ne venez pas lester mon sac de voyage.” J’aurais aimé qu’elles ne passent pas la douane.


Elles virevoltent autour de ma tête. Elles aussi sont en week end. Mais pas en vacances. Je les chope une par une. Je les regarde bien en face j’essaie de leur faire baisser les yeux. Mais elles m'infligent un vocabulaire vilain, se bidonnent et restent au dessus du lit. Petites mauvaises de pensées noires. Je me demande juste à quel moment elles vont fondre sur moi et me clouer au sol. Je dois me tenir prête à en découdre. Comment Natalya dit déjà? Ah oui, ça fait chier. C’est mon week end. Ça ne doit pas se passer comme ça.

Je voudrais pouvoir organiser mes pensées comme mon compte sur l'ordinateur. Celui que m'a confectionné Estonie. Créer des libellés, les consulter dans l’ordre et décider qu’aujourd’hui, je n’ouvre pas les libellés “pensées noires, nuages, zones d’ombres et angoisses”.  Décider de les effacer sans les avoir consultés, et de bloquer l’expéditeur.

Voilà, je me suis plains un peu. Ça va un peu mieux.

D'un autre côté, je ne fais que ça, me plaindre.

On va arrêter ça de suite.

Je vais sortir comme le viking m'a dit de le faire. Peut être manger du cheesecake américain. Aller voir la mer comme le professeur d'Arts. Prendre mon maillot de bain, celui bleu avec des tournesols sur les bretelles et découvrir la température. Faire des choses mais uniquement pour moi.

Peut être que j’ai besoin d’avoir des matins de peu.

C’est toujours un bon prétexte pour sourire et faire des câlins.

Et moi, j’adore les prétextes ^^.



© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Ven 30 Mai - 1:01


Abra cadabra

→ Date: 30.05.2014


Quand on commence à comprendre que la terre tourne, c’est le début de la fin de l’enfance.  Je comprend qu’on puisse s’émerveiller de l’infiniment grand et de l’infiniment petit, du fonctionnement élucidé du corps humain, et de la météo.
Mais je suppose que je suis un peu rêveuse et je préfère quand l’orage est la manifestation de la colère d’Héphaïstos. Quand La lune est tantôt un visage triste, tantôt le lit de Pierrot et Colombine. Quand L’Hiver est le signe que notre général vient nous protéger Vanya, Natalya et moi. Quand je pense que le père Noël et Dieu vivent ensemble, reclus dans un joli chalet au fin fond d’une forêt hantée par des lutins, et faisant des concours du meilleur chocolat chaud.

Je préfère quand je pense que les forêts sont peuplées de créatures minuscules, ailées et magiques (c'est bien les seuls fois où je suis d'accord avec Angleterre, même si parfois je me dis qu'un câlin ne lui ferait pas de mal à cet enfant). Quand j’espère trouver une clé ou une porte qui ouvrirait sur un monde sans apesanteur, au ciel vaporeux. Quand je pense que la neige ce sont des gouttes de pluie en robe de mariée.

Quand je croies aux sirènes, aux monstres marins et au trésor au pied de l’arc en ciel. Otaries, lamantins, décomposition de la lumière et que sais-je encore.

Que le soleil va toujours se coucher quand il est fatigué et que les étoiles ne sont faites que pour veiller jalousement sur mon petit frère et ma petite sœur et exaucer leurs souhaits. Je croies aux vœux qui se réalisent juste parce qu’on les énonce au bon endroit, au bon moment, sous la bonne étoile et qu' à écouter l’eau d’un ruisseau, je finirai bien par y entendre le secret de la vie.

Vanya va bien ♥. Lituanie est adorable ♥. Sealand m'a invité au bal et j'ai dis oui ♥. Le professeur Pictes est aussi beau et bon que tout ses dessins ♥ (j'aimerais juste qu'il mette des manches longues). Lettonie veut absolument me tresser ma couronne de fleurs pour compléter ma tenue traditionnelle ♥. Estonie va finir l'année premier de sa classe ♥. Tchéquie mange avec entrain ♥. Slovénie fait attention ♥.

Et chez moi? les choses rentrent lentement dans l'ordre.

© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Dim 15 Juin - 11:47


Jour de deuil national

→ Date: 15.06.2014


"On Sunday, I declare a day of mourning for our military. This is a great loss not only for the families, but also for the whole country. Ukraine mourns, but we resolutely continue the struggle for peace,"
Poroshenko.

Je mettrais un ruban noir dans mes cheveux. Heureusement, Vanya et toute l'aile, ils ont eu une idée fantastique qui est de passer l’après-midi à la plage. Je ne leur dirais pas ce qu'il se passe chez moi mais je leur suis tellement reconnaissante de m'emmener et d'avoir pensé à moi ainsi ♥♥. J'ai beaucoup de chance ♥. Je pourrais faire mon deuil avec ceux que j'aime et penser à ceux qui ne sont plus sous le soleil réconfortant.

A chaque printemps, les fleurs du cerisier réapparaissent. Chaque année, elles sont aussi belles que l’année précédente.

Aujourd'hui, j'honorerais la mémoire de ceux tombé en prodiguant des étreintes à Lettonie, en chantant avec Estonie sur le chemin, en distribuant les confiseries avec Lituanie, en souriant à Corée, en brossant les longs cheveux de Natalia et en dorlotant Vanya. Je pourrais faire plus encore et j'en ai bien l'intention. J'honorerais en plongeant dans l'eau froide, en me réchauffant sous les rayons de juin, en trainant en pyjama rose, en cuisant des biscuits au miel pour la chorale, en lisant des livres sur la nature et des grands auteurs romantiques, en faisant -parfois- semblant de ranger, en prenant le temps de cuisiner, et de faire des mots croisés en écoutant le club de musique répéter.

Je crois qu'il me faudrait un second dimanche.

Mais bientôt, ce sont les vacances ♥♥♥

[J'ai eu 18/20 à mon dernier devoir de Stratégie Militaire, je ne suis pas si mauvaise... Quand je rentrerais, tout ira mieux ♥]


Bloc Note à faire:

♥ Préparer sa sortie avec les professeurs (pourquoi j'ai dit oui? ;________; )

♥ Bien apprendre la recette du fraisier donné par France (ça a l'air si dur à faire :c)

♥ Annoncer la nouvelle à Pays-Bas

♥ Repriser la tenue de hockey de Vanya (c'est un sport beaucoup trop violent)
© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Sam 12 Juil - 12:51


Faisons-nous des bisous!

→ Date: 12.07.2014


C’était compliqué ces jours derniers.Les disputes entre nos pays, ça me rend encore plus triste que lorsque je loupe la cuisson de mes biscuits ou que le professeur Mésopotamie oublie de nous donner de la poésie pendant un trimestre entier.

On est censés combattre le même système et porter les même valeurs.

J’ai l’impression que le besoin d’avoir le dernier mot nous fait parfois perdre de vue le véritable but de nos combats.

C’est angoissant de sentir le fossé qui commence désespéramment à me séparer de Natalya et de Vanya. Je n’y peux rien. Totalement inutile au milieu d’une guerre devenue sincèrement inévitable et qui nous dépasse tous.

C’est terrible de se dire qu’il aura fallu tout ça pour qu’il y ait la conscience d’une nation ukrainienne. Natalya et moi nous n’existons réellement que depuis 1991. Pas même un quart de siècle. La Biélorussie ne souhaite rien de mieux que de retourner avec son grand frère et nous sommes là, à demander l’impossible tandis qu’on nous sort que de toute manière nous n’existions pas auparavant.

Et des aides qui n’en sont pas…

Je rentre chez moi. Au moins pour mon anniversaire qui coïncide avec l’Indépendance de l’Ukraine. Je ne crois pas que cela soit judicieux d’en parler ni à Vanya ni à Natalya. Oh l’idée de les laisser ici tout les deux me morfond le cœur véritablement et y a les poings qui se serrent par réflexe dans la nuit et les moments de fatigue avancée. J’étais tellement en colère les jours passés. J’ai tellement soif d’autre chose et peu importe ce que cela peut être.
Il y a le contrôle nécessaire, toujours nécessaire, des tremblements quand quelqu’un t’effleure par hasard dans le couloir, le gymnase, en sortie. Il y a le sourire de façade, qui clame que tout va bien, comme si. Il y a les rêves et les sensations étranges qui pourrissent des journées entières. Il y a les insomnies répétées, et le silence de la nuit que rien n’apaise ni ne comble. Il y a la vie qui continue, on te l’a seriné mille fois. Ce n’est pas grave, c’est si loin.

Il y a les rires feints, appris depuis des années, clamer que tout va mieux que bien. Tout va très bien, madame la marquise

La véritable libération c’est celle que l’opprimé se procure lui-même. Qu’on l’encourage, qu’on le soutienne, qu’on l’applaudisse, qu’on lui file un coup de main, qu’on lui fasse des bisous.

Qu’on ne prétende pas savoir le faire mieux que lui.

Dorénavant, je ferais ce que jugerais être bon pour moi sans que cela n’enlève à mon amour pour les miens.

[*Départ en Ukraine incessamment sous peu*]
© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Mer 6 Aoû - 11:33


"Un cimetière en principe,   ce n'est pas une démocratie." N. Gaiman

→ Date: 06.08.2014 Lieu: Kiev


Ils me manquent horriblement.

J'espère qu'ils mangent bien, qu'ils se brossent correctement les dents, que rien ne leur arrive pendant mon absence ♥♥♥.
 Natalya a le sang qui s'échauffe vite et Vanya n'est pas vraiment patient non plus.

Je leurs écris souvent mais je ne suis pas certaine que la poste d'ici fonctionne correctement. J'hésite aussi à leur dire ce qu'il se passe ici. Après tout ce n'est de la faute ni de l'un ni de l'autre et ma tendre petite soeur se fait du souci, je le vois bien dans ses lettres ♥ Ce n'est pas raisonnable du tout d'ajouter une inquiétude supplémentaire.

Puis à vrai dire, la vie suit son cours. C'est vrai que les tirs de missiles se rapprochent, que l'eau chaude a été coupé dans pratiquement tout le pays suite au stockage de gaz pour cet hiver (il vaut mieux... on ne sait jamais...) mais les gens font contre mauvaise fortune bon cœur ♥. Puis ici, c'est encore largement bon. L'est souffre plus :c. Luhansk et Donetsk n'ont plus ni électricité ni eau courante.
Hier j'ai pu préparer une soupe froide avec des betteraves pour tout le pâté de maison ♥. Papa était drôlement gourmand, je crois qu'il en a repris 3 assiettes ♥. C'était vraiment joyeux ♥ Les gens sont si gentils ici et ils m'appellent Katyusha comme s'ils me connaissaient depuis toujours alors que je viens si rarement. Peut-être est-ce du au fait que sans le savoir, ils me reconnaissent déjà en tant que nation? J'aurai aimé demandé au professeur Pictes. Il doit savoir, lui ♥. (ou peut-être le professeur Byzance ♥)

Je m'inquiète un peu pour Natalya. Elle n'avait vraiment pas l'air bien dans ses lettres. Oh bien sur, elle ne se plaint jamais. Elle est tellement vaillante ♥ mais je la connais bien n'est-ce pas, et je sais bien que les choses lui semblaient difficile ces derniers temps.

Bientôt je rentrerais et je pourrais la serrer fort dans mes bras, puis je ferais de même avec Vanya ♥♥. Je vois bien maintenant ce que cela peut provoquer quand nous sommes désunis. Quand nous entrerons en fonction, sans que cela coute à nos libertés individuelles, nous devons toujours rester ensemble ♥

« Tu es encore en vie, Bod. Cela veut dire que tu disposes d'un potentiel infini. Tu peux, tout faire, tout fabriquer, tout rêver. Si tu changes le monde, le monde changera. Le potentiel.» N.G.

© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Dim 31 Aoû - 17:39


C'est la  rentrée.

→ Date: 31.08.2014

J’étais partie.

Je suis revenue.
Il fait chaud.

Je ne mets plus de collants sous mes minishorts.
Il fait beau.

Je porte des chaussures à talon.
Il y a de l’orage.

J’écoute de la musique commerciale.

Ça vaut bien mieux que les tirs de rockets.

Je regarde les filles, comme si je n’en étais pas une, comme si je savais pas comme ça peut agacer.

Mais en treillis on a pas spécialement envie d'en être une.

Je regarde les lettres que reçois papa et puis je regarde les miennes.

Je bronze.

Je fais des soupes et regarde les gens en boire et ça me réchauffe un peu ♥.
Je chante un peu moins fort en voiture, je roule vitre ouverte.

Il pleut averse.

Je lis les sœurs Bronte.
J'aime bien.

Il fait jour trop longtemps, je ne dors pas de la nuit.

Pourquoi plus personne ne sait danser la valse?
J'aurais bien aimer danser mais ici -là-bas- c'est la guerre.

Je porte mon joli collier, il fait bien avec mon chemisier blanc.
Ce qui ne me tue pas ne me tue pas.


Il fait soif.
Je relis Tolstoi.

Je veux me faire tatouer.
Mais le professeur Pictes me dirait sans doute non.

J’ai envie de partir, déjà, encore.
L'aéroport de New York est pourtant chouette. Plus que celui de Kiev.

Il ne faut pas confondre bonheur et satisfaction.

Je veux me faire tatouer des mots.

Bientôt c'est la rentrée.

On sous-estime l’importance des romances épistolaires et platoniques.

Sur mon avant-bras gauche, Maiakovski, jusqu’aux doigts.

Je me souviens par cœur de certains refrains que je n’avais pas chantés depuis la maternelle.

Natalya est triste et je n'ai pas encore vu Vanya.

Personne ne perd, personne n’a jamais rien gagné.

Il ne pleut plus

J’ai écrasé sa cigarette.

Les dernières cigarettes, ça n’existe pas.

Il fait lourd

Les guerres, ça n’existe pas

Il fait chaud.

Je suis revenue
J’étais partie.

.
© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Ven 12 Sep - 10:17


You should die of shame to leave me  here alone and helpless!

→ Date: 12.09.2014


Corée du Nord est parfois trop intense à suivre. Cela effraye parfois mais je peux bien montrer que je ne suis pas si faible ou timide ><.

Natalya et maman sont incompréhensibles et c’est nettement plus problématique.

Ivan est égal à lui-même ♥. Un phare dans l’obscurité quoique les gens disent. Parce que j’entends bien les bruits de couloirs et les regards de jugements. « Ah elle parle à Russie alors qu’ils sont en train de l’envahir… »

Imbéciles :c.

Si Vanya était en poste tout ceci ne serait jamais arrivé. On aurait trouvé un moyen j’en suis certaine ♥ Il est hors de question que je m’éloigne de lui ♥.

Natalya s’est amouraché d’un élève. Inde. Je crois que ça ira mais je ne comprends pas comment elle peut passer d’un amour éternel à Vanya à quelqu’un comme Inde. Oh je sais, je ne devrais pas juger. Il est joli mais il me semble qu’il est souvent lâche notamment quand ma sœur n’est pas là. C’est étrange que son choix se soit porté sur lui. Mais si c’est ce qu’elle désire, pourquoi pas. Du moment qu’elle soit heureuse.

C’est tout de même incompréhensible.

Maman… maman c’est bien pire. Elle a décidé de fricoter avec le professeur Mongol. Pour le coup j’en ai presque le sentiment qu’il s’agit tout bonnement d’un syndrome de Stockholm. Je veux dire… le professeur Mongol…il nous déteste. Comment maman peut se mettre avec quelqu’un qui déteste ses enfants?

Je dois aller jardiner avec Slovaquie cet après-midi. Ca me distraira de mon chagrin quand au petit poussin :c. Il était si mignon et duveteux mais évidemment personne n'a cherché à être raisonnable et tout le monde s'est mis à crier.

Tant pis!
© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Sam 20 Sep - 2:42


Confide  in me.

→ Date: 20.09.2014

Confide In Me (Live Studio Version) by HURTS on Grooveshark

J’ai envie de mettre mon pyjama rose, me rouler en boule sous mon édredon. Regarder une de ces drôles de séries américaines où tout le monde ne semble jamais avoir trait une seule vache dans sa vie et manger du Nutella (c'est italien apparemment, c'est terriblement bon ><).

Qu’on me caresse les cheveux et boire du chocolat chaud à la cannelle avec du miel dedans.

Et reprendre un peu de nutella.

Un peu de douceur dans cette école, ce n'est pourtant pas trop demander ♥

Pourquoi Vanya ne m'a rien dit... je ne comprends vraiment pas. Des mois! Pas un seul mot. La question se pose et je me demande.... Est-ce qu'il cache autre chose? J'ai pourtant toujours fait preuve de tolérance... je crois en tout cas.

Tout comme je ne comprends pas pourquoi Natalya ne se confie jamais à moi.

C’est probablement dans ma tête.

Ou alors il y a un souci avec ma personne.

Pour la peine, je ne ferais pas ce que Vanya m'a fait. J'irai lui dire, moi.

Tout se passera bien ♥.

[Promis, demain, j’arrête de me plaindre. S’il fait beau.]
© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Mar 7 Oct - 10:31


Night  call.

→ Date: 20.09.2014

Strong by London Grammar on Grooveshark

Dernières nouvelles d'Ukraine.

Un jour, il y a longtemps, je parlais avec maman à propos des  enfants qui avaient besoin de stabilité et de constance dans leur environnement car les premiers changements radicaux de leur vie sont leurs premières expériences de la “mort” en quelque sorte. La première fois qu’ils comprennent que certaines choses sont irréversibles et que rien n’est éternel. C’est pourquoi un déménagement, un changement d’école, la séparation ou le remariage des parents peuvent s’avérer extrêmement traumatisant pour un enfant selon les différents cas de figures.

Nous n’aurions pas dû réagir ainsi Vanya et moi mais le choc a été trop grand. La “mort” bien trop violente.

La colère est passée. Ça ne sert à rien de ressasser qu’étant l’infirmière de l’école, j’ai peine à croire à un simple « accident ». Surement quelque chose de secrètement voulu que ni l’un ni l’autre n’a osé s’avouer. Peu importe.  J’aimerais dire aussi que je l’aimerais autant qu’un petit frère ou une petite sœur doit l’être mais pour l’instant ce n’est pas le cas (et j’en ai tellement honte, je l’écris ici mais ça doit rester secret).
Vanya réagit comme il le fait quand quelque chose ne lui plait vraiment pas. Il suffit de surveiller, il n’est pas vraiment méchant, il a juste besoin d’extérioriser ♥♥. C’est bien normal après tout et je suis fière de lui vu qu’il gère bien mieux qu’il n’y parait il me semble.

Il faut d’abord penser à lui ♥ puis à la santé de maman. C’est bien joli mais à son âge il lui faut du repos et des soins même si elle est en très bonne santé. L’Académie est bruyante et agitée après tout (un incendie il y a peu tout de même!!!!).
Heureusement, Hyung Soo est là ♥. Il voit tout très différemment c’est toujours intéressant de lui parler. Et autre (même si parfois il me fait hurler des yeux… on n’ a pas idée de se tenir si prêt du vide ou de laisser tomber subitement des paniers remplis♥).

Allons, je devrais me concentrer sur des choses plus pertinentes que sur toute cette histoire au final. Le club gourmet par exemple : c’est si amusant ♥ ! Je ferais de bonnes choses pour ceux que j’aime ♥♥ Et d’ailleurs Raivis a prit deux tartines ♥♥ Il mange si peu, j’étais vraiment contente ♥

On ne fait pas du bouche à bouche à un requin pour le sauver de la noyade et je devrais me concentrer sur le bien-être de ceux autour de moi, pas de ce qui aurait pu ne pas être.

♥♥♥
© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   Lun 20 Oct - 18:58


Training YOU to  cancel the apocalypse!

→ Date: 20.10.2014


Winter by Tori Amos on Grooveshark

J'ai si hâte d'être en vacances ♥

Malgré le fait que Vanya parte en Russie. J'espère qu'il m’appellera souvent ♥ J'aurais aimé aller avec lui. L'Europe me manque. Ce n'est pas que je n'aime pas New York ou notre petite île mais tout y est bien différent et si la différence ne me gêne pas, il y a une certaine chaleur qui se dégage de ce qui est stable et propre à son foyer ♥.

Même si le-dit foyer est en fin de guerre. Parce que c'est la fin n'est-ce pas? je prie très fort que ce le soit ♥ Je suis certaine que notre président va y parvenir. Il n'a pas ménagé sa peine en tout cas et il semblerait que les choses avancent doucement.

Bientôt l'Ukraine sera pacifié et nous pourrons avancer vers de bien meilleurs jours ♥

Je crois que j'ai le fantasme facile.

J’ai tendance à me sentir en week-end dès le jeudi soir. A ne pas m'opposer quand on doit faire le mur pour sortir tous ensemble.

J’ai tendance à mettre de la musique dès que je suis seule.

En ce moment (là tout de suite), j’écoute Tory Amos. Je dois apprendre une de ses chansons pour le club de chant... mais nous n'avons pas du tout la même tonalité, néanmoins les textes sont si jolis ♥.

Et je visualise des plaines au sud de la Dniestr, des fêtes à Kharkiv, des plages d'Odessas recouvertes d'un sable dorée et doux. Je m’imagine dans la partie ukrainienne des carpates, dans la cascade Uchan-Su en Crimée, de toutes les couleurs, j’imagine des paysages jaune et bleu, des bus eurolines et des gens qui trinquent de manière internationale.

En ce moment, il y a du soleil, au point que j’ai un peu baissé les stores. Mais peut-être c'est parce qu'après la pluie le beau temps et qu'il y a eu plusieurs petites tempêtes la semaine dernière.

J'aurais aimé que Turquie soit mon ami mais il n'a pas voulu. J'aurais aimé que maman tombe amoureuse du professeur Germania ou du professeur Rome plutôt, mais elle préfère les charmes de l'orient (je serais en définitive mal placé pour me montrer trop regardante sur le sujet d'ailleurs). J'aurais aimé qu'il n'y ait pas de bagarres à la fête foraine mais tel a été le cas.

Mais j'ai tout le reste alors ce n'est pas si grave.

Maman va bien et elle avait bonne mine ♥. Vanya est plus adorable que jamais ♥. Eliza et Natalya s'entendent bien et je les adore ♥. Hyung Soo.. oh je crois que plus les jours passent et plus je l'apprécie ♥. J'aimerais vraiment l'aider pour son petit-frère mais ce dernier est si infantile. Tout son contraire vraiment. C'est très étrange surtout qu'ils se ressemblent.

J'essayerais ♥♥.

Je dois aller faire de la brioche pour les baltes ♥. Cela fait bien trop longtemps que je ne les vois pas!

Note gribouillé d'une écriture ronde sur le côté: Je dois absolument faire des efforts. Nous avons eu une flopée de tests et d'interrogations écrite surprise ce lundi à cause d'une histoire de tableau. Ma moyenne va chuter :c.
© codée par belladone.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Diary - Ukraine   

Revenir en haut Aller en bas
 
Diary - Ukraine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Angleterre 0-1 Ukraine
» Dear Diary ~ Elanore Loyld
» Lucie's diary
» Otome Nadeshiko Love Diary
» Une soirée pyjama, en pyjama. [PV : Ukraine]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives-
Sauter vers: