AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Eesti Vabariik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Eesti Vabariik   Jeu 6 Mar - 19:53

Après avoir passé on ne sait combien de temps sous la coupelle d'autres pays, l'Estonie, une fois devenue indépendante, a décidé que la démocratie, c'était cool, mais une démocratie gêré par les citoyens, c'était encore mieux. C'est pourquoi, une fois qu'il eu son propre gouvernement, le pays a choisi d'être une démocratie parlementaire, c'est à dire pour ceux qui seraient long à la détente qu'elle s'appuie essentiellement sur le parlement, que nous nommerons Riigikogu dans la suite de cet article, n'oublions pas que nous sommes en Estonie et que pour exercer des fonctions au gouvernement, il faut parler estonien (les minorités ne sont pas représentés, non, même pas les russophones, c'est d'ailleurs un problème assez grand qui ne semble pas préoccuper beaucoup le gouvernement).


Le Riigikogu, donc, est un parlement ne possédant qu'une seule chambre, a pour charge non seulement d'approuver la législation, mais aussi de nommer, entre autres hauts officiels et fonctionnaires, le Juge en Chef de la Court Suprême  et le Premier Ministre, que le Président aura choisi au préalable, Président justement élu par le parlement. Le rôle du Riigikogu ne s'arrête pas là, cependant : les ratifications des traités militaires étrangers, les changements de loi, l'approbation du budget... toute question importante concernant l’État passe par-là. A noter que le Riigikogu étant entièrement équipé de matériel de vote informatique, les résultats sont transmis via internet et donc directement accessibles aux citoyens, et ce depuis plusieurs années ; cela fait de l'Estonie le premier pays a avoir complétement numérisé ses votes.



Outre d'être un bâtiment chargé d'histoire et d'avoir une couleur du plus bel effet, le château de Toompea est l'endroit où ont lieu les réunions du Riigikogu.(A gauche, le chateau ; à droite, la salle de réunion)

Composition :

Le Riigikogu est composé de 101 sièges. Un parti politique ne peut occuper qu'un certain nombre de siège (minimum 5) et organiser un groupe parlementaire que s'il obtient au moins 5 % des voix des citoyens estoniens ; le parti ayant eu le plus de suffrage est celui à qui il revient la tâche de former le nouveau gouvernement.

Depuis les dernières élections (6 Mars 2011), le parlement est divisé ainsi :
-33 sièges pour le Parti de la Réforme d'Estonie, parti libéral centre-droit ;
-23 sièges pour l'Union Pro Patria et Res Publica, ou alternativement, Isamaa ja Res Publica Liit, abregé en IRL, centre-droit également, mais parti plus conservateur ;
-21 sièges pour le plus ancien parti estonien, le Parti du Centre, parti... Oui, bon, parti centriste, c'était facile à deviner, penchant plus pour la gauche cependant ;
-19 sièges pour le Parti Social-Démocrate, lui aussi assez explicite en son nom ;
-Et enfin, si vous avez bien compté jusqu'ici, il reste 5 sièges 'sans étiquettes', dont les représentants n'appartiennent à aucun parti politique.

Le Président :

Si, bien sûr, comme vous l'avez compris, le Riigikogu détient la majorité des pouvoirs, l'Estonie dispose tout de même d'un Président qui sert surtout à représenter le pays, et qui se doit d'être impartial et donc doit suspendre son adhésion à tout parti politique durant ses fonctions.

Le Président, élu pour 5 ans s'il obtient les deux-tiers des voix du Parlement que ce soit au premier ou second tour des élections, outre ses fonctions de représentant, a aussi pour mission d'élire -et relever de leurs fonctions- les représentants diplomatiques de la république d'Estonie et les membres du Gouvernement, et, en temps que commandant suprême de la défense nationale de l'Estonie, de proclamer l’État de guerre en cas d'agression armée. Il dispose aussi du droit de veto sur les projets de loi qu'il juge contraire à la Constitution.


le président prenant des selfies avec un groupe d'étudiants

Le président actuel, Toomas Hendrik Ilves, dont le mandat a été renouvelé en 2011, en plus d'être connu pour ses magnifiques nœuds papillons, possède un master de psychologie et sait parler 4 langues fluidement en plus de l'estonien (anglais, espagnol, allemand et letton), mais ce qui le rend vraiment populaire, c'est Twitter.

Oui, on parle bien du site avec un petit oiseau bleu. Qu'on s'explique : il y a bien des présidents qui ont un compte géré par une secrétaire ou on ne sait qui, sensé gérer leur popularité. Notre très cher président, lui, se sert de son compte directement pour expliquer aux citoyens les affaires importantes, que ce soit du pays ou internationales, ou tout simplement parler du tout dernier roman  sorti. Oh, et de temps en temps, remettre à leur place les prix Nobels critiquant le programme d'austérité économique du pays comme Paul Krugman. Mais, après tout, il faut bien un président pareil à la tête du pays le plus hightech au monde.


Le Premier Ministre (ou Peaminister) :

Élu pour 4 ans par le Riigikogu, sur suggestion du Président ou non, le pouvoir du Premier Ministre va dépendre énormément de son parti. En effet, bien que ce soit le parlement qui possède les pouvoirs législatifs, si le gouvernement est fait essentiellement de membres d'un parti où le dit ministre possède une certaine influence, en temps que tête du gouvernement dont il supervise le travail, cela lui donne une autorité considérable. C'est aussi lui qui nomme le secrétaire d'État, qui dirige la chancellerie d'État, qui constitue l'administration centrale du gouvernement estonien.


Le dernier Premier Ministre en date, Andrus Ansip
Le Premier Ministre 'actuel', Andrus Ansip, membre du Parti de la Réforme (celui possédant le plus de siège) a donné l'annonce de sa démission le 23 février 2014 et rendu ses fonctions le 4 mars suivant, au cours de son 3eme mandat ce qui lui fait 9 ans au total à ce poste-là. Déjà impopulaire auprès des russophones pour sa décision de relocaliser  une statue érigée en mémoire de soldats soviétique (décision qui a d'ailleurs fini en cyber-attaques), l'opinion publique des citoyens à son opinion baissait de plus en plus suite à des opinions telles que «19 euros, c'est largement suffisant, pour une pension alimentaire », cela plus la popularité baissante de son parti et ses ambitions de devenir le prochain commissaire européen estonien, l'a poussé à cette démission ; cependant, en accord avec la loi estonienne, cela veut dire que le gouvernement entier résigne à ses fonctions, et doit être reconstitué et approuvé par le Riigikogu.

Bref, merci Andrus Ansip de mettre la pagaille dans cette période de tensions.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Est
peuneujeu
avatar

Messages : 626
Date d'inscription : 14/07/2013

MessageSujet: Re: Eesti Vabariik   Mar 22 Avr - 21:45




"Tant que je peux travailler sur ordinateur, cela me va."


CONTACT INITIAL



Aspect physique
L' apparence physique, le maintien et la prise de contact sont-ils adéquats à la fonction ?    
Très certainement ; Eduard Von Bock a montré un maintien impeccable ainsi qu'une tenue des plus correctes. Il est accessible au bon sens du terme, dégageant avant tout une correction absolue. Il s'est montré courtois et poli dans pour autant tomber sans des travers de familiarité déplacée.

Points forts : Peu expressif.
Points faibles : Peu expressif.


Aspect social
La capacité de communication, l'élocution et le contact social global sont-ils adéquats à la fonction ?
De ce qui a été observé au cours des entretiens, ces points sont irréprochables. M. Van Bock dégage avant tout une indéniable impression de sérieux et de rigueur, ainsi qu'une grande discipline. Il semble réfléchir avec soin à ses paroles. La façon qu'il a de s'exprimer, son vocabulaire et sa syntaxe ne font que renforcer cette impression.


Points forts : Talent oratoire.
Points faibles : /




SUITES D'ENTRETIENS

Le candidat semble-t-il se sentir concerné par ses futures fonctions ?
Il n'y a aucun doute là-dessus. M. Von Bock est extrêmement impliqué dans sa formation, et en prend chaque aspect très au sérieux.

Le candidat manifeste-t-il les dispositions de respect hiérarchique nécessaires ?
Je n'ai rien noté qui me laisse penser que ce pourrait ne pas être le cas, au contraire. Aucun souci de discipline à déplorer au sein de l'établissement, et il a montré, en entretien, le comportement exact espéré d'un représentant, ce malgré son jeune âge.

Le candidat baigne-t-il dans un environnement propice à son évolution ?
Je n'en suis pas convaincu. Sans remettre en question la logique géographique et en ne me basant que sur les profits immédiats concernant son développement, M. Von Bock serait, à mon sens, plus à sa place au sein de l'aile nordique que de l'aile slave/balte.





ENTRETIEN PRIVÉ

- Selon vous, l'orientation actuelle de notre gouvernement est-elle adéquate et correspond elle aux besoins et aux attentes de notre population ?
"Je le pense, oui. Le fait que le parlement joue une grande place dans le gouvernement fait que les citoyens ont beaucoup plus de chance d'être écouté, c'est donc un découlement logique. Et le fait que le gouvernement ai une tendance majoritairement centriste assure une certaine... sécurité ? On ne risque pas de voir des extrèmistes monter au pouvoir."


- Selon vous, quel objectif, quel domaine devrait être notre priorité au cours des, disons, vingt prochaines années ?
"Je pense que justement, le commerce ne devrait pas être une activité aussi importante pour le pays, il faudrait mieux se concentrer en effet sur les industries, les micro-industries pour être plus précis, étant donné que le système estonien permet d'en créer facilement...  Et peut-être le tourisme, également. Nous avons une magnifique capitale et des lieux tout aussi beaux, et vu comment nous avons évolué sur ce point là ces vingts dernieres années, on ne peut qu'esperer recevoir encore plus de gens les années suivantes. Il y a du profit à faire dans ce domaine."


- Selon vous, avec quels pays devrions nous dans l'avenir, envisager de lier ou de raffermir des liens diplomatiques forts ?
"Même si la solution de prudence serait de continuer à maintenir de bonnes relations avec les pays nordiques, il est à mon avis nécessaire de s'en détacher. Ils sont peut-être une valeur sûre, mais ils sont trop... 'enfermés' ? Je ne pense pas qu'on puisse attendre une grande croissance de leur part. Au contraire, l'Europe de l'Est commence à s'affirmer, ce serait une bonne idée de les approcher plus. Oh, bien sûr, il ne s'agit pas non plus de se concentrer sur des pays qui sont pour certains en voie de développement, le soutien des grandes  puissances nous est nécessaire. Et, en particulier, de la Chine. Les chinois dominent l'économie, ils est important que nous soyons de leur bon côté. Surtout si des problèmes éclatent du côté russe..."


- Une fois en poste, donc en tant que pays, quelle image voudriez vous donner au reste du monde ?
"Un pays indépendant, qui n'a pas besoin d'être fort ou puissant pour se faire une place confortable, et surtout, un pays développé. Beaucoup de gens nous voient comme un pays de l'ex-URSS, alors que nous sommes très loin devant la plupart en matière de technologies ; c'est quelque chose qu'il faut changer."

- En cas d'échec de votre formation, vers quel domaine professionnel aimeriez vous vous orienter ?
"S'il m'est impossible de représenter la nation, alors j'aimerais grandement me tourner dans le domaine de la cyber-sécurité. C'est fou comment il est facile de nos jours encore de pirater des logiciels soit disant 'avancés'. Non pas que je m'amuse à pirater quoi que ce soit, bien sûr.  Mais, en vérité, je serais à l'aise dans n'importe quel domaine touchant à l'informatique. Construction de logiciels, web-designer... tant que je peux travailler sur ordinateur, cela me va."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://academiehetalia.bb-fr.com
 
Eesti Vabariik
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Eesti Vabariik

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives 1 :: Visite des Diplomates-
Sauter vers: