AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A feu et à biscuits (avec Lituanie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: A feu et à biscuits (avec Lituanie)   Dim 30 Mar - 13:36

Le printemps.

Le soleil, l'eurovision qui approche, les vacances, le départ des diplomates et des soucis, les élections quand on était ukrainienne, le raccourcissement des jupes et le relâchement de la cravate, les zoziots qui piaillent, le grec et l'espagnol qui pratiquent les siestes dans le jardin et les matchs de foot qui vont bon train sur le terrain extérieur.

Et Katya, et Toris, et la cuisine...

Car en ces temps de fin de disette du Carême, il y avait là une promesse incommensurable : celle du Pardon. L'ultime, le vrai, pas celui qui consiste à partager ton bol de miel pops histoire de bien te faire voir, non! Ce pardon là il est déposé à nos pieds par la Pâques. Il était d'une importance capitale selon l'ukrainienne pour l'aile slavobalte (oui c'est un adjectif à part entière dorénavant, je fais ce que je veux d'abord !).

Aujourd'hui, les deux larbins de l'aile est mignons tout plein que même bibifoc il arrive pas à ce sommet de choupitude avaient mis les petits plats dans les grands. Yekaterina avait même mis un tablier, fort seyant pour l'occasion.

La Pâques chez les slaves, ça ne rigolait pas et Yekaterina voulait absolument que chacun d'entre eux ou presque (parce que vu le nombre de pays dans l’Europe de l'est ça allait tout de même être un peu compliqué) ait un plat spécifique, histoire de mettre en avant -et ce pour tout le monde au sein de l'Académie- les plats de chez eux. Toute seule cela aurait été impossible et Natalya n'était toujours pas d'humeur à l'aider. Elle aurait pu demander à Ivan mais ce dernier piochait surtout joyeusement dans la marmite .

Non, le plus fiable était définitivement Lituanie. Toris était un partenaire idéal: calme, agréable, efficace et à la conversation charmante. Une autre caractéristique notable du balte selon l'ukrainienne était sa passion sans faille pour la biélorusse.

Non seulement il n'en avait pas peur (ou disons qu'il l'aimait suffisamment pour passer outre les chocottes qu'inspiraient sa cadette chérie) mais il continuait inlassablement de lui déclarer sa flamme. Sauf qu'en ce moment c'était plutôt compliqué, Talya restant en retrait de manière délibérée.

A vrai dire, Ukraine restait persuadée que tout ceci n'était qu'un mauvais moment à passer et qu'au contraire, après la pluie le beau temps. Elle s'en voulait un peu néanmoins de ne pas avoir été là pour sa petite soeur dans ce moment difficile. Elle-même avait été happée par l'actualité de son pays, en avait perdu le sommeil et l'appétit, presque perçu une frayeur réelle à l'égard de Vanya (et ça, c'était franchement le pire mais elle était résolue et l'aimait beaucoup trop pour pouvoir s'y arrêter).

Trop finalement pour pouvoir se concentrer sur l'effondrement sentimental chez sa cadette.

C'était également pour couvrir cette culpabilité latente et se faire pardonner, que Yekaterina prenait un soin tout spécial à la confection des dranikis. Un peu de douceur de vivre biélorusse pour qu'elle soit de nouveau à l'aise. Elle était en train de râper les pommes de terre tandis que Toris regardait dans un livre de cuisine des recettes pour chez Estonie et Lettonie.

"Quelque chose de simple, Lituanie, tu ne crois pas? La cuisine d'Estonie est vraiment étrange..."

Pour ne pas dire nordique.

Un sourire réconfortant envers le brun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A feu et à biscuits (avec Lituanie)   Jeu 10 Avr - 13:03

Pâques est un évènement important pour l’aile slavobalte, c’était le meilleur moyen de se rapprocher des autres et surtout ce faire pardonner et pardonner des erreurs commise au cours de l’année écouler…

C’est donc en se jours ensoleiller que notre balte était en cuisine pour préparer un repas digne de la fête, un plat bien particulier et précis pour chaque représentant de l’aile. Ne vous méprenez pas il n’est pas seul pour faire cela sans quoi il y aurais passé la nuit. Il était venu aider Ukraine qui avait eu l’idée de faire cela pour les autres. La slave semblait savoir ce qu’il y avait de mieux à faire pour réunir tout le monde autour de la même table.

C’était aussi une occasion pour le brun de prendre des nouvelles de natalya, qu’il n’avait plus vue depuis un long moment et cela l’inquiétait plus que de raison…C’est qu’il y tenait à la Biélorusse… c’était sa bela… même si elle lui brisait les doigts, les côtes peu importe, cela ne changeait en rien l’amour qu’il portait pour la jeune slave.

Il aurait aimé préparer le plat pour bela mais Ukraine avait insisté pour le faire et comme on connait le balte il avait accepté se retournant donc vers les deux autres baltes pour préparer un plat de chez eux. Le pire était à choisir sans faire d’erreur… et le plus compliquer des trois était bien Estonie.
"Quelque chose de simple, Lituanie, tu ne crois pas? La cuisine d'Estonie est vraiment étrange..."
"Je…oui. C’est ce que je cherche…"

N’aillant aucune idée sur le moment, il n’eut d’autre solution que de fouiller un livre de recette. Hum…regardant recette après recette, le balte fini par trouver ce qui pourrait convenir à l’Estonien. Après quelques minutes de recherche il trouva ce qu’il ferait.
Trouver, je vais lui faire un canapé au Sprat fumé

Oui c’était presque nordique mais il se doutait que cela plairait… il se mit donc à la recherche des ingrédients pour préparer le plat, fouillant les armoires il n’avait pas le cœur à laisser le silence s’installer…Et comme il était avec Ukraine il en profiterait pour avoir des nouvelles de Bela et avoir quelques conseil pour que la slave daigne enfin prêter attention à lui. Et qui sais lui laisser sa chance, il savait qu’il ne fessait pas le poids face à Russie mais il voulait quand même tenter sa chance auprès d’elle.

U..Ukraine, co...comment va Bela ? Je ne l’ai pas vue de c’est jours-ci et je m’inquiète pour elle…
Voilà la discutions était lancer, il espérait que la slave pourrait l’aider un peu voir même le conseiller sur ce qu’il devrait faire, son destin était entre ses mains. Bon non pas tout à fait mais c’est une façon de parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A feu et à biscuits (avec Lituanie)   Jeu 17 Avr - 11:45

Le même empressement caractéristique. Le même désir de complaire toujours et encore.

Ukraine eut un regard plein de compassion envers le plus âgé des baltes.

Elle aurait aimé que sa sœur trouve réconfort dans les bras de Lituanie. Cela semblait si simple ainsi. Il était bon, aimant et charmant. Elle avait tenté de faire remarquer à Natalya les menus détails qui constituaient le garçon: ses yeux verts et le fait qu'il était solide...malgré tout.  Mais Natalya n'avait que faire des couleurs et la solidité n'était pas comparable à celle d'Ivan.

Mais aussi... rien ne l'était.

« Elle... » Un doute. Léger. Inconséquent presque. « Elle préfère rester seule en ce moment Lituanie. Il ne faut pas lui en vouloir. »

Comment expliquer au lituanien qu'il était tout de même hyper plus en sécurité quand la biélorusse n'était pas dans son secteur? quoique. Un slave en cachait un autre et c'était dorénavant Russie que l'on trouvait souvent auprès du jeune homme. Dans l'esprit ukrainien, c'était là une bonne chose. Ivan était très aimable avec les baltes. N'est-ce pas? Malgré ce que lui avait dit Estonie. Le souvenir de la conversation avec Eduard manqua de lui faire louper un tour de saladier tandis qu'elle remuait énergiquement la pâte, bol contre sa taille. Elle ne lui avait pas reparlé depuis et peut-être était-ce mieux ainsi. Ivan lui avait dit qu'on chercherait à le monter contre lui et elle ne pouvait s'y résoudre. Elle aimait tant Estonie et savait, savait qu'il ne lui mentait pas non plus.

Ne pas y penser.

Tenir.

Ne pas montrer que l'on a peur.

Sinon elle allait finir écartelée, la gangrène du chaos grandissant en elle aussi visiblement que dans son pays.

S'apercevant qu'elle avait ralentit son mouvement, elle cligna des yeux et eut un sourire crispé vers le balte. « Des canapés ce sera très bien. Lettonie voudra surement quelque chose de sucré. Des pains au lait peut-être. »

Elle jeta un œil contrit sur les mouvements du garçon. Il lui avait mentit. Il n'allait pas mieux. Les baltes fournissaient un parfait éventail: Lituanie avait tendance à omettre pour ne pas vous inquiéter, Lettonie avait des éclats de sincérité inattendue, Estonie vous exposait les faits froidement.

L'ukrainienne secoua sa frimousse, pointant son nez fin en l'air. Allons bon! Ils préparaient un repas de Pâques. Pas celui d'un enterrement. Forçant l'enthousiasme, elle se mit à faire la conversation joyeusement ou, tout du moins, avec une énergie qui se voulait plus grande.

« Tu n'as jamais pensé à inviter une autre fille Lituanie? Je comprends ton attachement pour Natalya mais un jeune homme aussi charmant que toi doit avoir tellement d'invitations!!»

Le pire? elle est sincère XD.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A feu et à biscuits (avec Lituanie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
A feu et à biscuits (avec Lituanie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A feu et à biscuits (avec Lituanie)
» Fin du rp : Une boîte de biscuits et un embryon de deux mois... {Ok!}
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives-
Sauter vers: