AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Counting Stars | Katy ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Counting Stars | Katy ♥   Mar 22 Avr - 11:29

De tout temps l'homme a kiffé observer le ciel, sérieux il y avait juste à regarder combien d'entrées avait fait la Star Wars et ça te donnait une certaine idée de la chose. Tellement mystique et vaste, la dernière conquête à faire où on découvre encore des trucs insoupçonnés le dernier mystère de la life à percer en quelque sorte. Avant c'était le lieu où vivaient les dieux pour les anciennes nations, maintenant c'était là où vivait des petits hommes verts pour les accros de science fiction.

La théorie qu'on est pas seul dans l'univers, nope Duncan il y croyait pas trop ou plutôt il s'en fichait autant que si tu lui disais que la Reine d'Angleterre elle prend le thé sans sucre, ça va pas changer sa life personnellement quoi. Si t'as bien quelque chose c'est cool, si t'as rien tant pis, ça va pas plus loin que ça faut pas chercher Grèce à quatorze heures il fait la sieste.

Donc non, c'était pas pour observer s'il pouvait faire un coucou à une forme de vie étrangère qu'il s'était tapé les marches de l'observatoire, et pas non plus pour imiter Rocky dans son entraînement pour décrocher une putain de droite à Apollo Creed. C'était pour faire ce que des millions de gens avaient fait avant lui, observer la majesté du ciel et en particulier quand il se retrouve couvert d'étoiles.

C'était trop un instinct, la manière que beaucoup de civilisations disparues avaient usée pour se repérer ou pour lire dans l'avenir. Synonyme de cérémonies plus ou moins étranges, Pictes les avaient testées dans le HARP et ça fallait un putain de détour franchement ! Des rituels autour de l'astre lunaire, au son des tambours et des paroles tellement chelou, la super méga classe.

Là c'était quand même plus calme ! Le but était tout autre, artistique avant tout. Parce que sérieux quoi de plus magnifique que les étoiles ? Ok c'est des boules de gaz ou un truc du genre, il était pas scientifique pour t'affirmer avec exactitude en quoi c'était fait une étoile, mais elles ont un truc qui attire forcément. T'as déjà entendu quelqu'un qui a affirmé qu'il n'aimait pas les étoiles ou trouvait ça moche, et si tu as répondu oui il y a un 'blème.

Duncan s'était posé le derche par terre, appuyé contre le mur, bâtonnet de pastel bleu clair à la main. Ouais il avait décidé de dessiner le ciel ce soir, d'autant plus qu'il lui fallait plus de croquis de la voie lactée pour finir le mur dans sa piaule qu'il avait commencé à peindre. Peut-être qu'il avait même l'autorisation, ça l'avait pas arrêté pour autant de toute façon, et que si jamais le dirlo voyait qu'il avait dessiné sur le mur ça allait crier pour lui. Mais c'était artistique après tout.

Et oui ça justifiait pas mal de trucs du coup, une bonne petite excuse en passant qui pouvait passer crème parfois. La machine à café de la salle des profs première du nom ? Bah il avait dit qu'il avait voulu tester un truc en rapport avec son cours sur le fait donner une autre fonction à un objet, alors qu'en réalité  il avait juste donné une trop grosse tape et elle était tombée par terre. Même si pour le coup il en savait rien si le grand manitou l'avait cru ou qu'il l'avait laissé partir excédé par les conneries que l'Anglo-saxon pouvait débiter à la minute.

Bref ! Là il faisait une reproduction du ciel à la pastel, le genre de technique où t'en a plus sur les mains que sur la feuille en fin de compte mais où t'es content quand même. Concentré au possible malgré les apparences, alors que la radio sur son portable tournait et qu'il chantonnait les airs qui passaient, clair que la théorie du pastel où t'en a pleins sur les mains s'appliquait ici. Ça faisait que lorsqu'il voulait grattait sous son œil il se collait plein de bleu au passage, Braveheart serait fier de lui ouais c'était évident, et que ça grattait un peu plus, en mode cercle vicieux.

« Aaaaarg mais merde ! 'Tain j'savais j'aurai dû prendre l'peinture ! »

Pictes qui râle, rien de nouveau sous les arbres de l'académie après tout, avec son langage si châtié et respirant les fleurs du printemps, ça tombe trop bien c'est la période. Pas trop le choix que d'essuyer au mieux dans son haut, pardon à vous les Sex Pistols mais votre sacrifice sera honoré !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Counting Stars | Katy ♥   Mer 23 Avr - 9:00

La vie d’Ukraine a été quelque peu chaotique ces derniers temps.

L’idée c’est que plus on avançait dans ses années d’études plus on était au seuil  de ne faire plus qu’un avec son peuple, sa terre, sa qualité de nation. Ukraine avait 19 ans, bientôt 20 et elle était épuisée physiquement.

Elle n’avait pas su géré son nouveau statut. Elle avait bossé jours et nuits, lu des livres, regardé les news, poutré du zombie, rien n’y avait fait. Elle avait été défoncée. De quoi être stressée. Elle s’était demandée pourquoi elle n’y arrivait pas à faire comme tout le monde. Surement parce qu’elle était idiote et inutile.

Déprime.

Elle avait trouvé Allemagne mignon –sans non plus réellement parler de crush-. Elle avait bien remarquée qu’il était trop jeune, que ça n’irait pas et est-ce qu’elle en avait vraiment envie ? Il l’avait à peine aidé pour les cours de langue. Elle s’était demandé pourquoi Berlin piétinait quand il s’agissait de Kiev toujours et sans arrêt. Surement parce qu’elle était idiote et inutile.

Déprime.

Elle n’avait plus eu d’appétit. Elle avait maigri. Involontairement. Elle s’était dit que ce n’était pas si mal parce qu’après tout, elle avait toujours autant de mal à courir mais ses chemises fermaient un peu plus facilement et rien qu’une aiguille ne pouvait maitriser au niveau des bas. Elle s’était trouvée bien sauf que personne ne le lui avait dit. Elle s’était demandé pourquoi. Surement parce qu’elle devenait un pays inconvenant maintenant.

Déprime.

Elle avait voulu aider Vanya, Natalya, Eduard. Elle avait voulu, vraiment. Puis elle s’était rendu compte qu’elle les enquiquinait plus que de raison. Mais au moins ils l’aimaient. A leurs manières.  Sauf que ça ne suffisait  plus. Plus vraiment. Et il était hors de question de les perdre parce que rester seulement avec eux c’est un peu se perdre aussi. Il faudrait une solution. Mais elle n’était pas très futée et un peu beaucoup sans ressources.

Sauf que non, trop c'était trop.

Pas/Plus de déprime.

Parce qu’au final le seul avis qui comptait, celui qui l’avait réellement affectée et freinée ces dernières années, c’était le sien, non?

Il n’y avait aucun mal à être ce qu’elle était. Elle avait longuement réfléchit aux mots protecteurs de Russie, à ceux plus innocemment cruels de Danemark, à la chaleur inhérente de Pictes ; elle y avait réfléchit et elle s’était rendue compte qu’elle n’avait pas à attendre de validation.

De qui que ce soit.

Elle n’était pas idiote juste timide. Elle n’était pas inutile juste discrète. Et sa formation n’était pas encore terminée, elle avait encore le temps de voir les choses changer.

A vrai dire, elle se sentait comme un MnM’s dans un paquet de Maltesers. Présente mais pas trop. Distribuant son affection comme Chuck Norris distribuait ses tartes : sans compter et de manière égale. Ce n’était pas sa faute si, ce qui continuait à lui importer le plus au monde, c’était de voir la frimousse de Natalya froissée de sommeil bienheureux ou encore le nez d’Ivan s’enfouir joyeusement dans l’écharpe qu’elle lui avait donné. Elle n’avait certainement pas à s’excuser de son amour  fraternel. Les gens pouvait bien la juger, peu importe.

Ukraine allait dorénavant carrément mieux.

Les picotements dû au pays était toujours là, physiquement elle était toujours faible mais moralement, la fourche était droite et étincelante. C’était faire une grave erreur que de croire que comme les chênes, elle finirait emporté par le vent.

Elle grimpa la dernière marche et eut un gros sourire en regardant derrière elle. L’observatoire était le point culminant de l’Académie. D’ici elle pourrait regarder les étoiles. Faire comme si elle était en Ukraine, s’allonger et contempler les étoiles filantes… ou les satellites, c’était selon la chance. Elle avait demandé à Natalya si elle voulait venir mais la pauvre avait un exposé gigantesque pour le cours de Scandinavie à travailler.

« Aaaaarg mais merde ! 'Tain j'savais j'aurai dû prendre l'peinture ! »

Hééé?

L’accent étant inimitable, Yekaterina n’eut pas de mal à deviner et elle contourna le mur pour apercevoir celui qu’elle savait déjà trouvé ici en entendant l’exclamation. Elle se mit à rire. Nouant ses mains derrière son dos. Le professeur Pictes avait toujours une sacrée allure. Refusant les costards, arborant un t shirt sale et poudreux à l’effigie d’un groupe qu’elle ne connaissait pas (Natalya devait connaitre, elle). Elle tilta son visage sur le côté et, histoire de ne pas effrayer, agita sa main.

« Professeur ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Counting Stars | Katy ♥   Jeu 24 Avr - 23:11

Et vas-y que je t'en tartine du bâtonnet de pastel partout sur la joue, pire qu'un toast du matin où tu le mets une tonne de confiture. Il faisait pas les choses à moitié, jamais même, dans n'importe quelle circonstance. Bien que pour le coup c'était la joue en mode schtroumpf, à côté William Wallace c'est presque du flan. Rien d'étonnant pour ceux qui le connaissait, ça arrivait souvent en cours entre les batailles de gouaches et l'euphorie générale, pas du nouveau sur les ondes.

Sauf que là ça gênait pas mal quand même, genre si t'as pas de poil à gratter et que tu en cherches là c'était le meilleur moyen. Il avait beau essayer de l'enlever sur son haut, qui au passage était plus poudré que la face d'un aristo du XVIe, mine de rien sa technique laissait à désirer tant c'était pire à chaque seconde. Là fallait de l'aide sinon ça allait mal terminer, Houston on va avoir un blème sous peu là faut faire un truc et ça urge.

Hallelujah ! Vatican allait pouvoir attester d'un vrai miracle, mieux encore que celui où le bonhomme te change de l'eau en pinard ou l'eau qui se sépare en deux, à croire qu'il a un certain différent en fait avec l'eau. Katy Kate était apparue comme par magie, ou sorcellerie même c'était trop classe, en mode hop tu me vois pas et hop maintenant tu me vois alors qu'il grattait toujours au niveau de son œil.

Duncan sourit à l'Ukrainienne, toujours si délicate et chaleureuse dans ses façons de faire la choupette, un plaisir de la voir en cours et même en dehors. Pas que certains étaient chiantos, tous les élèves étaient cool à ses yeux, juste qu'en dehors de son cours il avait parfois aucun contact et c'était quand même fort dommage. Elle c'était quand même une petite perle, non pas qu'elle sent la marée ou quoique ce soit d'autre soyons d'accord sur ce point-là, tellement trop adorable que même une licorne lui arrive pas à la cheville pour dire.

« Yosh Katy Kate ! Ç'va ? Toi aussi t'viens admirer l'ciel ? Il est wouuuuuah c'soir ! »

Pictes protégeait l'ensemble des élèves, c'était plus fort que lui, le premier qui en touchait un il n'était pas sûr de remarcher le lendemain, tant pis si par la suite il pouvait lui arriver des bricoles, on fonce dans le tas d'abord et on met sa cervelle en marche après. Donc obligé quand il y en avait un qui allait pas s'était son devoir de lui remonter le moral, n'importe quel moyen du moment que ça marche, et il abandonnerait pas tant qu'il aurait pas réussi sa mission ouep Commandant !

Là c'était pareil pour elle, parce que même s'il avait la banane sur les lèvres, en mode yolo la life quoi, il en restait pas moins préoccuper par la miss. Son pays c'était nawakland en ce moment, fallait la surveiller de près et s'assurer qu'elle allait bien, les répercutions c'étaient parfois si violentes que la gastro du premier janvier c'est une promenade de santé et une pichenette. Paroles de nation, il avait testé et approuvé !

Pourtant il s'en faisait pas autant que si ça avait été une autre personne, non pas qu'il la laisserait se démerder toute seule, juste que Katy était une personne forte, de courage pas en poids, malgré les apparences et les préjugés qu'on pouvait lui coller ! Il y avait plus de subtilités que ça chez elle, c'était par exemple pas simplement les gestes que pouvait faire une mère nope c'était du sacrifice de sa personne. Sauf que c'était comme un matin où ton pare-brise est gelé, tant que t'as pas gratté la surface tu peux rien voir !

« Jvoulais faire un dessin ! Mais baaah ! J'm'en fous plus dessus qu'sur l'feuille comme t'peux voir ! »

Duncan rigolait, il était pire qu'un gamin qui kiffe trop rentrer couvert de boue, bon ça c'est avant que la mère de tombe dessus et te met une sacrée fessée avant de t'obliger à tout nettoyer ce qui a été dégueulassé au passage. Hop qu'il bouge son derche pour lui laisser de la place si elle voulait, on partage les lieux après tout il y avait pas encore son nom marqué dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Counting Stars | Katy ♥   Sam 26 Avr - 11:23

Le sourire du professeur Pictes avait ça de merveilleux qu’il vous frottait de bienveillance tout autour. Sans même réellement le dire, Ukraine aspirait à la même chose. Une sorte de mission que l’on s’assigne à la fois complètement inutile donc totalement indispensable : sauver l’essentiel par de la bonté.

La mine de l’ukrainienne déjà gracieuse, s’adoucit à la vue de l’image que le celte lui donnait. Elle eut un rire cristallin et s’approcha courtoisement tout en répondant à la première question posée.

« Tak. Le ciel est clair aujourd’hui.. même si, avec les lumières de la ville, on finit par ne pas voir grand chose. »

Cela faisait des années qu’elle était à New York mais la ville lui restait étrangère. Elle aurait voulu la visiter un peu plus en avant. Peut-être grimper en haut de l’Empire State Building ? Cela devait être très impressionnant ! Elle avait pensé demander à Ivan ou Natalya de l’accompagner, mais l’un et l’autre n’avait jamais semblé très sensible –et elle pouvait comprendre- à la ville américaine.

Hongrie et Belgique seraient surement plus simple à convaincre ♥.

La frimousse du professeur arracha un autre rire à la jeune femme. Il était couvert de pastel. Du nez, en passant par le front, sur le joues les doigts, les poignets et le t-shirt.

« Jvoulais faire un dessin ! Mais baaah ! J'm'en fous plus dessus qu'sur l'feuille comme t'peux voir ! »

Elle secoua avec douceur son visage de gauche à droite, un sourire flottant sur ses lèvres. C’était un enfant. Un vrai poussin. Elle résista à l’envie toute maternelle de venir lui nettoyer la figure du revers de sa manche. Il serait s’agit d’un élève, elle l’aurait plus ou moins fait sans hésiter (plus ou moins, il était difficile de materner quelqu’un comme Japon ou comme Angleterre) mais il s’agissait là d’un professeur. Qui se comportait comme un grand frère éternel certes, qui protégeait inlassablement et vous séchait vos larmes, et qui transportait une bouille juvénile accentué par l’absence de raideur propre à certains anciens empires ou civilisations.

« Je le vois bien professeur. » Elle tilta son visage, une fois devant lui, la moue taquine. « Mais c’est la page que vous devez dessiner… pas vous-même. »

L’ukrainienne farfouilla dans sa manche et en sortit un petit mouchoir propre puis le tendit à Pictes, un leger soupir de frustration s’échappant malgré elle.

Bébé Natalya mangeant des pierogs à la cerise et s’en mettant partout.

Bébé Ivan avec de la neige jusque sur ses cils.

Des images trop trognonnes et elle n’avait aucun self-control quand il s’agissait de poussiner les gens. Elle avait déjà assez de mal à ne pas dorloter Estonie. Elle se rattrapait en lui étant particulièrement agréable en chorale.

Le geste se fit de lui-même et elle épousseta doucement la joue du professeur. Une fois, puis deux puis laissa d’elle-même le mouchoir dans les mains de Pictes.

On ne pouvait pas materner tout le monde, et c’était bien dommage, vraiment.

« Je peux regarder le dessin ? » fit-elle pour le laisser se débarbouiller en paix.

Elle contourna l’endroit et vint se poser à côté de lui, se penchant sur l’œuvre puis regardant le ciel.

« J’aimerais pouvoir dessiner comme ça… »

Paye ton absence de fibre artistique Ukraine. Pour sa défense, la seule forme d’art où, à défaut d’exceller, elle tirait son épingle du jeu, c’était la confection de vêtement. Mais il s’agissait là plus d’une nécessité qu’autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Counting Stars | Katy ♥   Dim 27 Avr - 18:56

Un rire. C'est un truc tout con en fait, tout en l'étant pas et là tu la sens déjà la complexité. Ça pouvait exprimer tellement de trucs, celui-ci diabolique que tout méchant digne de ce nom sait produire tout en tenant un chat dans une main, celui nerveux qui signifie surtout que bordel t'as aucune idée pourquoi t'es là et si tu pouvais être ailleurs ça serait largement plus cool, ou celui qui se moque bien et qui te fait dire que là t'as merdé sévère donc la prochaine fois t'y réfléchiras à deux fois avant de retenter l'expérience.

Sauf que là nope, aucun de ceux cités plus haut. C'était le simple, le basique, et qui fait dire que la personne en face de toi vient par ce moyen divulguer une certaine joie. Le top du top à entendre dans la life, dans le genre communicatif on fait pas mieux et même à la mononucléose dans une école d'adolescents aux hormones perturbées se diffuserait pas aussi vite  - oui au passage gaffe à vous, c'est ce qui vous attend un jour à vous galocher de la sorte -, et qui vient décrocher au prof d'Art un large sourire quand il l'entendit.

« Oups ! J'viens d'foirer l'exercice alors ! J'me disais aussi qu'il y avait un blème bam ! »

Duncan l'avait même dit sur un ton léger. De toute façon ils se charriaient gentiment ouep, pas de quoi s'affoler il n'avait jamais eu volontairement des mots blessants envers quelqu'un de même pour Katy. Le jour où de son côté il rentrerait sérieusement en conflit avec un élève faudrait se poser des questions, faudrait appeler Sherlock et Inspecteur Gadget pour trouver ce qui s'était vraiment passé, il était d'une tolérance étendue à l'extrême quand il s'agissait des Tchoupis.

Fallait dire ce qu'il en était après tout, il avait déjà entendu certains le tutoyer ou même l'appeler par son prénom sans que ça le gêne plus que ça, déjà faut arriver à le gêner le grand gaillard et c'est genre mission impossible ce terrain là. Pire même, pour les autres profs qui étaient aussi fermés que le petit Suisse tant que t'as pas montré patte blanche pour entrer chez Heidi, Pictes lui encourageait ce genre de comportement. Plus conviviale, un clan soudé comme il kiffait dire ouep.

Duncan la regarda faire alors qu'elle venait à sortir un mouchoir de sa manche, mode magicienne mais pas de lapin albinos ou de colombe pour le coup dommage, peut-être que l'odeur de la pastel venait lui chatouiller le nez. Sauf que voilà, elle venait le tendre vers lui tout en soupirant. Merde, il avait été chiantos sans le voir apparemment et ça craint pas mal ça, faudrait qu'il prenne des cours de délicatesse et de subtilité un jour.

Il allait tendre le bras pour attraper le bien que Katy lui tendait, fallait pas être ingrat des cadeaux qu'on t'offre, sauf que oui mais non. Pas le temps de bouger le petit doigt ou autre que l'élève était déjà en train de lui décrasser la joue, genre maman qui constate que le même en a encore partout sur la face de cette foutue compote de carottes préparée avec amour ! Moins rageur ok on vous l'accorde, mais dans les grosses lignes ça reste ça quand même.

Captant aussi mal qu'un téléphone en pleine cambrousse, il bougea pas d'un millimètre. Jamais on prenait soin de lui ou on faisait ce genre de chose pour lui, après tout c'était un grand garçon depuis un grand moment même si souvent on peut en douter par son comportement. Nope. C'est lui en temps normal qui s'occupe des autres, par l'inverse, c'était assez chelou à son goût.

Pictes préféra se dépatouiller tout seul, pas que la compagnie de Katy était désagréable au contraire, quel fou pourrait dire le contraire. C'était juste une question d'habitude. La laissant se poser comme bon lui voulait à côté alors qu'il en retire le plus possible du bleu de sa face, maudissant ce foutu pastel bordel.

« Tout l'monde peut dessiner comme ça ! J't'assure ! Faut juste de l'entraînement ! »

Il croyait au talent de chacun, aucun de ses élèves ne faisait exception à cette règle, fallait juste de la bonne volonté et un petit savoir faire qui s’acquérait avec du temps. Mais le plus important c'était pas le résultat, que tu es une bonne ou sale note par exemple, non c'était le chemin parcouru ainsi que l'énergie et les sentiments que tu donnes pour le produire.

Venant reposer sa feuille sur le côté il en attrapa deux non bariolées, une qu'il posa sur les genoux de l'Ukrainienne et l'autre sur les siennes, tout en venant partager sa boîte de bâtonnets. Ce qui est à moi est aussi à toi sauf si c'est des microbes là tu te les garde, c'était sa grande devise. Tout sourire envers elle, il commença par étaler le bleu qui lui restait sur sa main sur la toile blanche.

« Faut ressentir l'choses, qu'elles viennent à toi par l'flux ! Genre pfiuuuuu ! Essayes pas d'réaliser exactement c'que t'peux voir mais l'sensations ! »

Le copiage d’œuvre d'accord il savait faire sans blème mais ça restait d'un ennuie mortel ! C'était pas ça pour lui qui faisait que le résultat était unique, fallait que quand tu mates le rendu ça te donne des feels. Là pour le coup c'était la musique qui continuait de retentir qui guidait ce qu'il faisait, il aurait presque pu le faire les yeux fermés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Counting Stars | Katy ♥   Mar 29 Avr - 11:41

« Tout l'monde peut dessiner comme ça ! J't'assure ! Faut juste de l'entraînement ! »

Confiant n'est-ce pas? L'assurance que tout le monde pouvait et qui vous donnait cette énergie supplémentaire. Yekaterina eut un sourire en le regardant s'agiter. Il lui avait bien dit qu'il faisait des tatouages avant et que même, cela lui manquait, mais à vrai dire, il était parfait en professeur. Pédagogue et dynamique. La preuve dans les minutes qui suivirent.

La feuille sur les genoux, Yekaterina se mit à rire doucement. Il œuvrait en vain: elle n'avait jamais briller en cours d'art. A trop rechercher à imiter certains traits, on perdait l'essentiel. Elle regarda les doigts du professeur d'art bouger avec naturel sur la feuille. Directement? il avait la technique lui, tellement ancré dans ses gestes qu'elle laissait forcement place au reste, plus profond.

« Nikolaï. Nous avions un peintre sur la place du marché à Kiev. Quand j'y allais en vacances... il était toujours là, à peindre le marché encore et encore. A l'époque, je ne comprenait pas vraiment pourquoi.»


Elle prit l'un des pastels, le bleu ciel. La texture poudreuse était surprenante sur le moment mais pas désagréable et elle coucha la couleur sur le papier, regardant du coin de l'oeil comment Pictes procédait.

« Мати... mère disait qu'il était à moitié fou. Il avait connu l'Holodomor. C'est la Grande Famine. »

Elle manqua de rajouter qu'il fallait toujours manger correctement, que c'était important mais cela lui paru déplacé et elle échangea son pastel bleu ciel pour celui d'or jaune traçant en volutes, sans même vraiment s'en rendre compte, un ciel chaleureux aux couleurs du drapeau ukrainien.

« Je reste persuadée que dessiner cette place de marché, pleine de vie avec ses étals de nourritures le rendait heureux. » Elle eut un sourire vers Pictes puis atchouma sur le côté. Satanée poudre!! Frottant son nez qu'elle retroussa mignonnement, elle posa un peu de jaune sur celui-ci. Maintenant elle avait l'air d'un clown :3!

Elle continua de dessiner, plus à l'aise au fur et à mesure, se tassant tranquillement sur le sol, dos au mur. C'était dommage qu'elle n'arrivait pas à communiquer aussi bien avec les autres élèves. Qu'elle ne savait jamais vraiment comment se comporter notamment avec les gens de l'ouest. Elle s'était demandé pourquoi mais surement, cela venait de sa personnalité.

« Vous avez toujours peint et dessiner professeur? »

Elle avait cuisiner, appris à coudre, à tricoter, tout ça, par nécessité. La question d'aimer ou pas ne s'était jamais posé. Mais elle aimait. Elle aimait les heures passé à préparer des plats, ajuster du tissu ou enrouler les pelotes sur ses doigts. Elle aimait par-dessus tout les joues gourmandes et bougonnes de sa petite soeur dévorant ses galettes de blé fin; le sourire timide de Lettonie quand elle lui recousait un bouton ou celui heureux d'Ivan quand il avait sa joue posé sur le renflement de son écharpe.

C'était le résultat qui importait, peu importe les efforts fournis.

Elle supposait que la fierté ressentit devant un tatouage accompli ou un dessin charmant en était l'équivalent pour le celte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Counting Stars | Katy ♥   Ven 2 Mai - 14:07

En marche vers la voie lactée avec des spirales ! Tout cas c'est ce que ça semblait être pour l'instant, partant d'un point puis sa main étalait plus ou moins en cercles, après ça serait le mélange en mode brouillon parce que l'art c'est un truc qui change sans arrêt de forme et d'aspect où n'était jamais figé. Fallait le faire au feeling, rien s'imposer sinon c'était mort, en mode yolo quoi. Laissant le bleu pour du turquoise, fallait apporter de la clarté au truc là, histoire de créer un dégradé de couleur pour que ça shine trop !

Le tout en écoutant ce que disait Katy Kate, Duncan il sait être polyvalent quand il s'en donne la peine, une petite anecdote qui lui donnait le sourire. Les artistes ouep, tous plus ou moins des incompris, classés dans un grand écart digne d'un ballet russe entre les génies et les marginaux. Pile ou face, t'as une chance sur deux, même si quelque part fallait avouer que lorsque les deux se rejoignaient c'était assez explosif ! Le saint Graal, le top du top, tu peux pas tester.

La preuve hé, si la mère de l'Ukrainienne disait que le gugusse était chelou et barge juste parce qu'il peignait chaque jour une place alors qu'est-ce qu'elle pouvait dire des autres. Pictes s'était posé la question du pourquoi du comment on vient à penser ça d'eux, les artistes, se disant que c'était plus qu'une histoire d'incompréhension entre des univers trop différents, par exemple quand tu kiffes Martine va à la plage t'as du mal à te mettre à Stephen King faut être réaliste.

Puis à force de méditations intenses dignes d'un moine Shaolin, ou autour d'un whisky c'était pareil, il s'était peut-être dit que c'était la franchise qui donne cette séparation avec le milieu de l'art ! Les œuvres avaient le pouvoir de dénonciation, de dire merde plus ou moins explicitement à quelque chose ou quelqu'un, de prouver les travers qu'une population osait pas soulever ou contester. C'était une arme, plus silencieuse et moins violente certes mais qui pouvait avoir son effet, que certains ne pouvaient pas comprendre. Visibles, secrètes, envoûtantes. Il y avait qu'à mater Guernica de Picasso, le mec il fait pas juste des cubes et en mode " j'écris sur le mur parce que j'suis un artiste ".

Art ton univers impitoyable. Tout cas Katy elle y apportait la subtilité, tant que l'artiste est trop jouasse c'est le plus important ! Lui souriant au passage alors qu'elle venait se coller du jaune sur le nez, mais chut il dirait rien vu tout le bleu qu'il s'était mis sur la face tout à l'heure ça aurait le brocoli qui se fout de la branche de céleri. D'ailleurs c'était wouah ce qu'elle faisait, parce qu'il y avait de l'âme dedans, tu le sens jusqu'au fond des tripes mais rien à voir avec une envie de gerber, c'était son ciel étoilé personnalisé et pour ça il claquait.

« J'ai tartiné l'mur d'peinture avant d'savoir marcher ! Splaaatch ! Enfin il paraît, après c'est peut-être que d'la légende urbaine qui sait ! »

Pictes avait le sourire taquin, faisant que répéter ce qu'on lui avait dit, savoir après si c'était vrai. Puis faut avouer qu'avoir un mythe, dans le genre cool, on fait pas mieux ! La découverte de la vérité c'était top. Comme la fois où lui et sa bande avaient voulu voir si oui ou non t'avait bien le fantôme d'un cuistot qui apparaissait à minuit pour préparer à becter dans les cuisines, bon ça avait pas été du tout concluant mais ils avaient bien rigolé quand même ! Il y a toujours la curiosité qui titille, comme pour la découverte du ciel, tant que le mystère sera là il y aura toujours un intérêt.

Piquant un bordeaux, le pastel pas le vin hein, Duncan en parsema un peu partout sur la feuille un peu comme pourraient faire des tâches de sang. Là il était parti dans son délire, rien de prévu juste ses mains qui agissaient toutes seules comme des grandes, un peu comme lors des rituels qu'il avait vu. Déconnexion de la réalité, genre il y a plus grand chose qui existe vraiment autour, fallait laisser parler son instinct parfois !

Il releva la tête que lorsque la musique changea, venant regarder Katy et son dessin. Hop, tout sourire il lui colla du rouge sur le bout du nez, avec le jaune ça ferait du orange. Autant pas être le seul à être barbouillé après tout, dans un clan on partage même la peinture sur la face, puis elle avait besoin de s'amuser la miss et de respirer un peu.

« Tout cas c'est classe de t'voir là ! Mais j'te met l'dessin entre les mains, baaaam sans t'demander ton avis ! T'es sans doute pas venu là pour ça ! »

L’Anglo-saxon lui souriait, c'était son gros défaut ça d'être aussi envahissant sans voir ce que les gens veulent vraiment, souvent la paix même. Fallait du temps mais il terminait, ou pas en fait ça dépendait, à un moment ou l'autre par capter que là fallait laisser respirer l'autre.


Dernière édition par Pictes / Duncan MacLan le Dim 4 Mai - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Counting Stars | Katy ♥   Sam 3 Mai - 18:07

Oh elle imaginait sans aucune peine un chibi Duncan les joues barbouillées de peinture et le nez froncé sur le mur pour voir quelles couleurs iraient le mieux dessus.

A croquer vraiment ♥.

« Légende urbaine… » Elle eut un sourire amusé et maternel. Un de ceux qui vous englobe de bonté.

Quoique. Elle ne le considérait pas vraiment ainsi. C’était un prof après tout. Elle y avait bien cru la première fois au fait que c’était un élève. Rien que de repenser à son étourderie, elle mordilla sa lèvre et revint sur son dessin en le comparant à celui de Pictes. Oui bon ben lui c’était son métier ok. Elle remarqua néanmoins. Le drapeau de chez elle. Elle le trouvait vraiment beau : un océan de blé sur un fond de ciel éclatant. On ne pouvait pas rêver meilleur symbole pour chez elle. Des couleurs vives.

Elle faisait un peu pâle à côté. Malgré les cheveux blonds. Malgré le regard lumineux.

C’était plus dans l’attitude effacé. C’était bien la peine de dire à Ivan et Natalya de bomber la poitrine si elle-même ne le faisait pas.

Instinctivement, elle se redressa légèrement et esquissa une moue en direction du ciel.

« Eh bien… j’étais venu voir les étoiles. »

Les étoiles, les satellites, tout ce genre de chose. Tout ce qui brille est d’or non ? C’était un peu tartignolle en soit mais Yekaterina n’avait aucune notion de ce qui était ennuyeux ou pouvait sembler trop vanille à certains. Elle aimait le pastel et les salopettes, cuisiner et couper le blé, coudre et tout autant poutrer du zombie.

Les combinaisons de ce genre n’étaient pas si rares n’est-ce pas ?

Natalya avait cet air de poupée quand bien même elle battait la plupart des gens à la course et au saut. Hongrie savait se battre mais ça ne l’empêchait pas d’aimer la douceur d’Autriche. Belgique tenait la bière mieux que personne et portait toujours des rubans.

Ukraine eut un sourire.

« Faire un vœu si une filante s’amusait à passer par là. » son attention revint sur le professeur. S’attardant sur des détails communs. Ou qui pouvait sembler l’être. Elle avait l’art et la manière de faire ça sans même s’en rendre compte. Les cils qui touchent le verre des lunettes et le retroussement du coin des lèvres dans une expression taquine. « J’en ferais pour… Vanya. »

Oui. Parce que le gouvernement d’Ivan était belliqueux. Il n’y avait qu’à voir son diplomate. Son frère serait fort aucun doute là-dessus et il chercherait à la protéger. Mais on ne faisait pas toujours ce que l’on voulait, surtout en étant nation. Elle donnerait volontiers à peu prêt tout pour que ses deux cadets n’aient jamais aucun soucis. Ni maintenant, ni jamais.

L’idée de demander au prof quel vœu il ferait traversa  son esprit. Mais elle n’osa pas. On ne demandait pas ça à un professeur et même si elle considérait Pictes d’une manière toute particulière, Yekaterina ne perdait jamais de vue la réalité et se montrer trop familière n’était pas une option.

« C’est plutôt moi qui vient vous déranger professeur. Je me suis permise de vous couper. Mais je me tais maintenant ! »

Elle mit un doigt devant sa bouche et lui chipa son pastel couleur bordeaux juste pour écrire son nom en cyrillique sur le coin de la feuille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Counting Stars | Katy ♥   Dim 4 Mai - 13:05

La réponse était assez évidente quoi, autant que les lunettes sur le nez que tu peux pas manquer, si elle s'était tapée toutes ses marches c'était pour voir les étoiles. C'était le principe même de l'observatoire après tout, il y avait rien d'étonnant à ça, bravo Sherlock t'en a mis du temps à capter quand même ! Question con réponse con, comme lorsqu'il avait demandé à un neveu lorsqu'il était petit ce qu'il avait vu à l'aquarium et que forcément le petiot lui avait expliqué comme s'il était idiot que c'était le lieu où se trouvent des poissons, logique.

Duncan revient regarder le ciel, essayant de capter s'il y avait des étoiles filantes pour que Katy fasse un vœu bien qu'il lui semblait pas en avoir jamais vu ici, c'était ouf de voir une telle immensité quand même. Ça serait quand même cool qu'il y en ai une qui passe, quoique même si ça arrivait il saurait même pas quoi faire parce que si ça se réalisait vraiment il fallait pas demander n'importe quoi, ça restait quand même assez classe à voir même si le top du top c'était les aurores boréales il paraît.

Parce que le ciel avait quand même quelque chose de rassurant fallait l'avouer, les civilisations et le monde changeaient avec le temps mais lui il restait imperturbable, un repère intouchable qui on peut avoir confiance puisqu'il restera comme tel jusqu'à la fin des temps. Qu'importe les changements incessants sur terre, lui il resterait toujours là à briller de jour comme de nuit et rien de surprenant à ce qu'il soit toujours vénéré, c'était un point d'ancrage et une valeur sûre.

Il retourna à Katy en l'entendant parler de son frère, ouep il avait pas à dire elle devait l'aimer très fort vu toutes les conneries qui se passaient entre leurs deux nations respectives, elle shinait plus fort que les étoiles ! Parce qu'il l'avait vu faire avec les années, elle enveloppait d'une lumière rassurante et fait toujours passer les autres en priorité au détriment de son propre bonheur. Elle était une perle rare que les pirates auraient cherchée jusqu'au bout du monde, et même au-delà.

Si c'est ça il ferait un vœu pour elle ! Elle en faisait pour les autres sans en faire pour sa pomme, sauf que voilà elle aussi fallait bien que ses vœux se réalisent à un moment, autant lui donner le sien comme ça hop elle retrouverait le sourire la Katy ! Rien de magique, et encore moins mathématique, juste du bon sens. Voilà c'était décidé, comme il savait pas quoi demander autant que ça soit utile à quelqu'un d'autre, si une étoile filante passait elle serait pour elle.

« Hééé ! Déconnes pas ! T'déranges jamais voyons, en plus moi j'trouve ça sympatoche ! »

C'était vrai. Pictes appréciait parler avec les élèves, n'importe lequel mais celui qui fait chopper une crise de nerfs au bout de cinq secondes et que tu te retiens de lui foutre une claque pour la déontologie ou une connerie du genre, ils avaient tous quelque chose de particulier. Le partage avec eux amenait toujours quelque chose, comme quoi il y avait pas que les papys qui apportaient de l'enseignement mais aussi les jeun's, il y a des leçons de vie qui peuvent survenir de n'importe où après tout et il serait vraiment très con de pas les écouter.

Il lui sourit quand elle lui piqua son pastel bordeaux, faut savoir partager dans la life, parce qu'il trouvait que son propre dessin était sans saveur comparé à celui de Katy. Ouep c'était vrai. On pouvait voir dans les couleurs et le dessin qu'elle aimait profondément son pays, qu'il y avait de la douceur et l'amour dedans tout en ayant une pointe de force, tout ce qui pouvait le rendre unique. De son côté ça avait presque été pour le plaisir de gribouiller, même s'il l'avait fait d'instinct, l'idée était brouillonne et on pouvait nullement dire qu'il avait fait ça pour sa nation.

De toute façon que restait-il des Pictes ? Nation morte aux vieilles reliques oubliées, vue comme chelou et assez chtarbée sur bien des points, peu de traces en dehors des récits romains qui en avaient une sacrée frousse. Une part de lui quand même, fallait accepter sans rechigner sinon ça pouvait faire très mal, faut jamais cracher sur ce qu'on est.

Duncan s'étira un bon coup pour faire craquer les épaules, un des désavantages de rester trop penché parfois pour taffer, bordel fallait croire qu'il était rouillé et prenait de l'âge là pfff ça craint. Restant un petit temps dans cette posture avant de laisser complètement les bras tomber, littéralement hein sinon il abandonnait jamais, le calme avait parfois du bon ouep fallait bien l'avouer.

« En tout cas j'kiffe pas mal t'dessin ! Il est ouaaah ! Mieux que l'mien vraiment ! Comme quoi t'vois tout l'monde peut dessiner ! »

Enfin Duncan et le silence, ça dure généralement pas très longtemps quand même, fallait toujours qu'il blablate ou ajoute un commentaire. En tout cas il le pensait vraiment, et fallait toujours encourager les petiots à continuer quoi qu'il arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Counting Stars | Katy ♥   Mar 6 Mai - 19:53

Le bruit des épaules la troubla un bref instant et elle eut un froncement de sourcils indistinct avant de fermer la bouche.  Pictes n’était pas vieux voyons. Il était roi des cours d’art et des pitis chatons. Ou un truc dans le genre. En tout cas dans le pays de Candy la jolie Ukraine.

Elle eut un geste élégant et reposa le pastel bordeau dans la boite de couleurs du professeur d’art plastiques de l’établissement. Il venait de l’ouest. Nord-ouest. Encore pire. Tout ce qui était européen et riche… brillait aux yeux de l’ukrainienne. Autrement plus que tout le reste. Les nordiques, les germaniques et même certains latins… ce n’était pas nécessairement de l’attirance. C’était une volonté pratique de vouloir se montrer le plus aimable possible avec eux.

Qu’ils l’apprécient.

Elle. Pas forcément ses larges terres arables ou la richesse de ses ressources. Pas seulement. L’âme, la nation.

Mais Vanya l’avait mise en garde. Ils ne voudraient rien de tout ça. Juste la surface. Et elle avait confiance en son frère. Il l'aimait. A sa manière parfois un peu brusque mais il l'aimait réellement. Elle n'en doutait jamais, à aucun moment, même pas en cet instant avec ce qu'il se passait au pays.

Il fallait peut-être se méfier mais ce n'était pas dans sa nature. Sauf que. Sauf que Pictes était un prof. Sauf que Pictes ne lui avait jamais témoigné qu’une affection sans faille et propre et que cela la rendait naturellement pleine de hardiesse quand elle était avec lui.

Elle parlait bien plus en sa compagnie. Forcément, elle se montrait moins pleurnicheuse en sa présence, moins encline à se plaindre. Il ne la regardait pas comme faible, n’hésitait jamais à lui sourire en lui disant que tout irait bien, ne la traitait pas plus en enfant qu’en nation perdue.

« En tout cas j'kiffe pas mal t'dessin ! Il est ouaaah ! Mieux que l'mien vraiment ! Comme quoi t'vois tout l'monde peut dessiner ! »

Elle eut un sourire presque fier et glissa une mèche de cheveux derrière l’oreille. C’était surement dû au fait qu’il était professeur et qu’il veillait au bien de chaque élèves tout autant qu’au fait qu’une ancienne civilisation n’avait pas les même rapports de force. Quoiqu’il en fût, Ukraine commençait lentement à saisir le ballet des puissances, le jeu auquel bientôt ils s’adonneraient tous. Un peu comme Sansa Stark qui finit par réaliser qu’il ne suffit pas de sourire et d’espérer que demain sera mieux.

Il faut y travailler.

« S’il vous plait autant… » Elle tend ledit dessin « C’est un cadeau. »

L’expression se fit amusée et timide. C’était présomptueux de sa part mais après tout un cadeau était une bonne façon de le remercier pour tout ce qu’il avait fait pour elle. Pour avoir été patient quand elle était au plus bas. Pour l’avoir consoler quand elle n’avait aucune idée de comment faire face à ce qu’il se passait au loin, chez elle. Pour répandre la bonne humeur enfin partout dans l’école avec son accent poétique qui te ferait réciter du Verlaine en I majeur. Li sanglots long di violons di l’automne…

Bref.

Pour tout ça.

« Vous devez avoir des dossiers et des dossiers remplis de dessins j’en suis sure. Ça en fera un de plus. »

Oh qu’il ne s’en fasse pas. Elle disait ça avec le sourire. Offrir était tout aussi important que de recevoir et Yekaterina trouvaiy ça tout aussi agréable.

C’est donc sur ses tendres paroles, que l’ukrainienne se releva en époussetant sa jupe et en sautant doucement - rapport au poids de la gravité sur certaines parties de son anatomie-  vers le balcon où elle s’appuya, levant les yeux au ciel, bleu nuit contre bleu ciel. Tout un programme.
Si le silence n’était pas le fort de Pictes, il ne dérangeait pourtant pas la jeune femme blonde. Quand bien même, elle se mit à chantonner une chanson de chez elle.

Щедрик (Shchedryk) by YANA on Grooveshark

Certes il s’agissait là d’une chanson souhaitant une bonne année mais il n’y avait pas de bons moments pour se souhaiter des bonnes choses. Elle se tourna vers le professeur tatoué.

« Je pourrais faire un tatouage avec le symbole ukrainien ! »

Elle rit.

Jamais. Vraiment. Ce n’était tout simplement pas son genre, mais l’idée était drôle.

Et elle avait soif de liberté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Counting Stars | Katy ♥   Sam 10 Mai - 17:50

Le sourire de Katy avait ça de magique qu'il était aussi réconfortant que charmant, le genre que tu te lasserais jamais de voir dans n'importe quelle circonstance, qui caractérisait bien la miss quand même. La force dans un gant de velours c'était tout un art quand même, parce que la force brute est la plus facile mais y arriver tout en étant chaleureux c'était une autre paire de manches et il y avait qu'à mater les anciennes nations pour ça, il y a pas à dire elle shinait quand même.

Oh ! Ça faisait un sacré bout qu'on lui avait pas offert un dessin ! Genre la dernière fois ça devait être un des neveux quand il était tout petiot, haut comme trois bonnes, avec un truc qui ressemblait à... Ok, Duncan avait pas su dire ce qui avait été représenté dessus ! Mais bon on refuse pas le coloriage d'un des neveux, au contraire c'était toujours un vrai plaisir.

Et celui de Katy il était beau, majestueux même, et c'était sûr qu'il le garderait précieusement ! Parce que sous prétexte qu'il sait dessiner, qu'il est prof en Art et tout autre blablabla qui va avec, il peut kiffer que ce qui est correctement fait ou super méga trop beau. Faux ! Déjà la beauté c'est trop abstrait comme concept, et la reproduction c'est tellement fade et bof. La création perso ça claquait trop, comme elle venait juste de le faire.

C'était pas juste un dessin nope Monsieur ! Pictes voyait bien plus dedans. Les pensées toujours tournée vers la nation par le biais des couleurs, l'angoisse par certains traits irréguliers, mais avant tout la douceur et la force par ce contraste entre les trois couleurs ouep. Pas la prétention non plus de se faire Freud, il y avait le psy du bahut pour ça hein, mais fallait avouer que les dessins avaient parfois le don de trahir ce qu'on peut vraiment penser ou autres. Pas étonnant qu'on demande aux gamins de dessiner des trucs quand un événement vient de se produire, c'était toujours révélateur.

Des dossiers ? Hé ! Comment elle pouvait savoir ça ?! Ah ok c'était une blague. Oui bon, sur le coup Duncan avait presque cru qu'elle avait fouillé quelque part ou un truc du genre, parce que ouep il avait des dossiers de dessins. Tous plus ou moins différents des uns des autres, il y en avait un même spécial où il y avait tous ceux fait par les neveux ou encore ceux qu'il savait pas quoi en faire. Celui-là il irait avec ceux qu'on lui avait donnés et à qui il tenait, parce que c'était obligatoirement sa place.

« Ouep ! Mais nope ! Trop classe pour terminé dans l'dossier ! Sur l'mur direct ! 'Ci »

Parce qu'elle le méritait, tout simplement. Pour les efforts qu'elle faisait, pour ses sourires inébranlables qu'elle offrait toujours aux autres et en toutes circonstances, pour rester vaillante malgré l'adversité. C'était ça aussi Katy, pas juste le bout de territoire qui est en train de se faire bouffer en ce moment, ou même une bonne poire comme certains avaient l'air idiotement de croire. Il cachait pas qu'il l'appréciait, de toute façon il kiffait tout le monde en grosse majorité, donc raison de plus pour qu'il le garde le dessin.

Il la regarda se lever avant de commencer à chanter, devinant que ça pouvait être de l'ukrainien parce que sérieux il était une bille en langue et il en mettrait pas sa main à couper en plus, en tout cas c'était joli. Même s'il pigeait rien du tout. Il y a pas à dire quand la personne chante bien ça change pas mal de truc, déjà c'était largement pas une torture parce que bonjour si tu dois écouter pendant une heure une chanson en mode Whitney Houston à la fin de sa carrière ! Et il savait quand fermer vraiment sa gueule, pour de vrai si, comme maintenant sinon ça aurait été le top du malpoli et sa mère elle l'a pas du tout éduqué comme ça.

Ah ! Katy avait dit le mot supra magique, du genre abracadabra mais en mieux faut pas déconner, celui qui lui obnubilait tout son attention. Juste avant il regardait encore le dessin et ziou maintenant il cherchait dans le regard de l'élève si elle était vraiment sérieuse ou pas. Bon c'était peut-être que du bluff mais quand même, fallait pas dire ce genre de chose devant lui.

« Hé ! T'me dis et hop! J'te le fait quand t'veux Katy ! Sérieusement ! »

Et ça pour être sérieux, Duncan était sérieux. Après tout elle était majeure, sauf aux yeux des States mais roh on s'en fiche comme de l'an 1400 -parce que non l'an 40 lui on s'en fout pas-, et si elle souhaitait il lui ferait sur l'instant. Rien que ça ouep. Parce que mine de rien ça lui manquait pas mal, faire le dessin et le bruit de la machine, son whisky pour un tatouage.

Il se releva dans cette quelque peu euphorie passagère, parce que bon au fond il savait que Katy était pas sérieuse quand elle disait ça, il allait venir l'embêter d'un peu plus près. Mais nope. Le coup de tonnerre au loin annonçait la pluie qui arrivait, et par la même occasion incitait à se bouger le derche avant de se faire arroser en mode habillé dans la douche, ça serait pour la prochaine fois.

Ramassant ses affaires, alias son bordel perpétuel bien étalé, prenant soin au passage de ne pas chiffonner ou plier le dessin gracieusement offert. Il se retourna tout sourire vers l'élève. La connaissant la course c'était pas son fort, mais il ferait quand même gaffe à ce qu'elle tombe pas en descendant ou quoi, pour ça qu'il passa devant dans les escaliers parce qu'au pire elle se gamellera sur lui et valait mieux qu'il se pète un truc à sa place.

« On va éviter l'douche woh ! 'Tention quand t'vas courir sinon boum ! Suis moi ! »

Voilà le début de la course dans les escaliers pour éviter de finir dans un avenir proche trempés, la soirée était terminée plus tôt que prévu mais elle en restait pas moins sympatoche ! À renouveler donc, pour l'heure c'était taïaut taïaut !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Counting Stars | Katy ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
Counting Stars | Katy ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» we'll be counting stars - apr09th 15h45
» counting stars. || feat. N U A G E D E P L U M E
» ☆ We'll be counting stars ☆ » Gabriel Devlin •
» Counting Stars ~ Loreleigh
» Lysithéa Calliope Porter - We'll be counting stars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives 2-
Sauter vers: