AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Règle n°1 : Le silence est d'or | Katy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Règle n°1 : Le silence est d'or | Katy   Dim 25 Mai - 11:44

À peine il avait mis un pied dans la bibli qu'elle l'avait regardé d'un mauvais air ! Qui ça ? La bibliothécaire bien entendu, avec son regard qui voulait dire que s'il dépassait encore les décibels du silence trop absolu ça allait barder pour lui et qu'elle se ferait trop une joie de le sortir de là, depuis qu'il était étudiant là ils pouvaient pas s'entendre punaise ! Pas de sa faute s'il parlait trop fort, s'il pouvait pas s'empêcher de rire quand on lui racontait une blague, de s'offusquer que c'était nawak de rien trouver sur les Pictes.

Et le pompon quand elle lui fit signe d'approcher, un pas et s'il se faisait déjà agresser, bordel il avait même pas encore la bouche ni quoi que ce soit ! Duncan lança les paris dans sa tête pour savoir c'était quoi cette fois-ci qu'elle allait lui reprocher encore, il y avait le jean troué aux genoux qu'elle trouve ça trop indécent, un bouquin trop à la bourre d'un jour qu'il avait pas encore rendu, ses shoes faisaient un bordel pas possible pour ses délicates oreilles. Et la réponse est qu'il avait pas besoin d'un ballon de rugby ici et qu'elle lui confisquait sur-le-champ jusqu'à ce qu'il reparte.

Oui bon ok. Pour une fois elle avait pas 100% tord, parce que c'était juste trop tentant de le lancer à travers les étagères vers quelqu'un pour voir s'il allait réagir ou pas, lui posant à côté d'elle avec un air sous-entendu que si lui arrivait un truc ça serait de sa faute et qu'il lui faisait presque confiance pour qu'aucun blème lui arrive. Il le récupérait quand il irait faire un match avec des potos tout à l'heure, même s'il se doutait que c'était la caution pour s'assurer qu'il ferme sa bouche aussi parce que c'était trop un démon avec lui quand elle s'y mettait !

Pour l'heure il alla au rayon art il lui fallait des exemples qui shinent trop pour son cours sur le Gothique, et non on parle pas de Marylin Manson là mais du concept d'architecture, parce que ouep les plus âges ils avaient un cours plus théorique que les Tchoupinets quand même faut pas déconner. Pour ça qu'il faut qu'ils arrivent à visualiser, c'était trop archi important, et le mieux ça restait des des photos ou même des croquis du sujet pour faire la lumière dessus. Puis bon il prend aussi des thèmes qui peuvent être accessible à tous, c'était pas le but de les atomiser sous une tonne d'info sur un truc chiantos, même si nager où on a pas pieds ça peut être cool faut faire gaffe de pas se noyer.

Toujours en silence, si comme quoi tout arrive ou plutôt parce qu'il a pas trop le choix, il chercha dans le rayon le top du top de la couronne. Duncan avait pas de blème pour checker direct les caractéristiques de cette architecture du Moyen Âge mais c'était sans doute pas le cas des élèves, faut arriver à se mettre à leur place et voir ce que eux voient, total conceptuel philosophique ouep. Et là le mieux c'était peut-être de demander à un élève ce qu'il capte histoire de changer ou non d'exemple, autant demander aux concernés eux-même après tout.

Hop il prend le bouquin à la page sur l'intérieur de la Cathédrale Notre-Dame, genre le plus connu et le plus classique des exemples quoi faut pas chercher compliqué quand tu peux faire simple ! Cherchant dans les autres rayons s'il croise pas un élève assez âgé, autre que Junior en tout cas et nope il y a rien de discriminant dedans juste qu'ils ont pas le même genre de cours, parce que hors de question qu'il demande au cerbère qui garde l'entrée de la bibli.

Cible repérée, Katy Kate c'était cool ! Vas-y que je t'agresse avec le livre ouvert comme un bourrin, sans plus de préambule ou quoique ce soit d'autre, même pas le temps de dire bonjour ou quoique ce soit. Mais avec le sourire ouep, ça change tout attend, un minimum de politesse !

« Si j'te demande c'est quoi comme courant t'me dis quoi ? »

Décibels dépassées et record battu d'avoir tenu 5 minutes dans le silence. Woh ! Faites péter le champagne ! Bon ce qui était pas du goût de madame-je-veux-un-silence-parfait qui l'accompagna presque aussitôt d'un sublime « chuuuut ». De la persécution gratos moi je vous le dis !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Règle n°1 : Le silence est d'or | Katy   Lun 26 Mai - 16:22

Elle touchait les couvertures des livres du bout des doigts en une caresse légère, imperceptible.

Du silence des bibliothèques où seuls les murmures étaient acceptés.  Le regard cyan se fit légèrement plus clair tandis qu’elle tilta son visage de sorte à pouvoir lire les titres sur la transversale. Des aventures lointaines, des combats sanguinaires et des histoires d’amours aux milles couleurs.

De quoi lui faire hurler les yeux et le cœur.

La tête lui tournait. Fermer les yeux. Les rouvrir. Elle s’était isolée toute la semaine dernière autant qu’elle avait pu. Elle avait offert ses sourires et son humeur égale et chaleureuse autant que possible. Ne pas couler. Ne pas sombrer.
Elle avait bien fait n’est-ce pas? Aujourd’hui, la guerre allait s’achever. On savait quand les révolutions débutaient mais jamais quand elles s’achevaient, certes, mais elle le sentait dans ses veines et sur sa peau comme des picotements d’intense soulagement. Le pire était derrière elle.
Les pas étaient souples et le bruit de son corsage était la seule chose audible dans ce recoin de la pièce. La bibliothécaire la regardait toujours sévèrement dès qu’elle entrait ou tendait sa carte d’emprunt mais franchement, que vouliez-vous qu’elle y fasse?

Elle s’arrêta sur un titre et prit le livre pour le feuilleter puis le reposa avant de continuer et d’en prendre un autre. Elle devrait étudier se dit-elle mais cette semaine, elle serait plus leste avec elle-même. Elle suivrait les conseils du danois et se laisserait vivre. Elle reposa, à nouveau, le livre et sourit en voyant la section russe de littérature.  Il y avait la section terrifiante du nord et celle  si connu du reste de l’Europe. Les titres élégants des romans d’Asie et ceux, plus léger d’Afrique. Elle traversa les sections Littérature pour arriver aux rayonnages d’Art sans avoir pu choisir un titre.

Voilà qui était malheureux. Elle se morigéna intérieurement en souriant, le pas alerte, presque sautillant. Boing, boing, boing.

Oh elle pourrait choisir comme les amoureuses le font quand elles effeuillent les marguerites ! Elle rit. On avait de curieuse façon de choisir comment aimer parfois.

Un peu. (Je tombe et te retiens)

Beaucoup. (Je tombe et rattrape)

Passionnément. (Tu tombes et moi avec)

A la folie. (C’est moi qui t’ai poussé)

La tête lui tournait mais c’était l’euphorie. Demain était un jour meilleur et on était précisément demain. Et quand le professeur d’art s’approcha d’elle sans autre forme de cérémonie, elle eut un sourire tendre et ravi à son égard, glissant et nouant sagement les mains dans son dos, le couvant d’un regard bleuté qu’elle pointa tranquillement ensuite vers ce qu’il lui montrait.

« Comme courant ? Oh je ne suis pas certaine qu’ils aient eut l’électricité dans ce genre d’endroit, professeur. »

Oui, oui, elle vient de faire une blague. Ça se voit à la frimousse espiègle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Règle n°1 : Le silence est d'or | Katy   Jeu 29 Mai - 10:35

Non mais ! Lui il veut bien être tout sage, pas faire de bruit même si c'est archi méga compliqué de la life, se tenir à carreau le temps qu'il est à la bibli pour faire plaisir au cerbère gardienne des lieux. Il a pleins de bonnes volontés quand il veut, se donner comme objectif de fermer sa bouche à double voire même triple tours, même si c'était très compliquait pour lui bah il le ferait tout simplement surtout qu'on a son ballon de rugby en otage.

Sauf que voilà ! Si on lui raconte une blague, n'importe quel niveau même celui du carambar, c'est obligatoire qu'il se met à rire ! C'est pas de la grosse mauvaise volonté de sa part c'est juste de la tentation, c'est comme agiter un biscuit au double choco devant en chien en espérant qu'il vient pas le bouffer en deux secondes alors que tu sais très bien qu'il va l'engloutir avec peut-être même un bout de ton doigt en passant ! Lui c'était pareil, tu fais une blague Duncan rit tout simplement, il a une réaction avant de réfléchir.

Ça se contrôle pas ce genre de truc, pareil quand il veut dessiner bah il dessine, même si pour le coup il essaye, vraiment. Résultat ? On dirait plus qu'il est pour le coup atteint de spasme ou autre truc tout aussi chelou, le gros sourire aux lèvres sur le point d'éclater à tout moment, Katy ce qu'elle venait de faire c'était top du top du danger. Ah bah bordel, non trop tard. Il pouvait pas se retenir de rire, on peut pas aller contre son instinct ou contre son cerveau qui hurle que c'est trop tordant, certes c'était pas aussi fort que s'il avait été en cours ou autres mais quand même.

La blague en elle-même il y a mieux, c'est plus du canigou que du foie gras quoi, faut dire ce qui est. Mais punaise ! C'était surtout ce genre-là qui le faisait rire, plus elles sont d'un niveau douteux pire c'est, son sens de l'humour il est pas plus développé que ça ! Surtout qu'il faut l'avouer mais venant de la douce Katy ce genre de blagounette c'est surprenant, non pas que Pictes remet en doute le niveau de l'Ukrainienne parce que là ça serait vraiment Rome qui se fout des Spartiates, juste qu'avec tout le bordel qu'il y avait chez elle c'était pas l'éclate totale.

Au moins ça allait mieux ! Et c'était bien là le principal après tout, tant pis s'il venait de se faire méchamment chuuuuter par la bibliothécaire qui allait sûrement lui confisquer pour de bon son bien mis en caution, voir la miss retrouver le sourire ça redonne de l'espoir. Parce que ouep, Katy Kate qui sourit pas c'est pas Katy Kate faut pas chercher, et puis c'est largement mieux quand elle est comme ça ! Pas qu'elle a pas le droit d'être triste, il est pas la gestapo, juste que c'est pas le top et ça donne un petit pincement au cœur pour elle.

Il vient reprendre son souffle pour se calmer, sinon il sent qu'il va recevoir un autre sévère chut dans la tronche sous peu, venant essuyer un peu le coin de son œil. Ah bah oui, quand on vous le dit qu'il trouve ce genre de jeu de mots hilarants c'est pas juste à moitié c'est dans son intégralité, il a un humour simplet mais il assume. Venant la regarder avec un grand sourire, mauvaise idée parce que aussitôt ça lui redonnait envie de rire ! Contrôle ! Un peu de sérieux !

« Sérieux Katy Kate, t'cherches à m'tuer ou quoi ? »

Sourire taquin et le tout dit en chuchotant, il y a du gros progrès de fait même si c'est ultra compliqué. Même si bon faut l'avouer, mourir de rire ça shine pas mal comme mort selon lui tant c'est joyeux, au moins tu pars le sourire sur la face bien qu'il ait jamais entendu de vrai cas comme ça. Faudrait qu'il se renseigne sur le sujet, histoire de voir si ça existe vraiment ou si 'est de l'ordre de la légende urbaine.

« Plus sérieux hé ! Pour toi c'est quel courant artistique ? Ou même style si t'préfères ! »

Le chuchotage a pas duré longtemps, faut pas trop en demander d'un coup quoi c'est tout un entraînement. Et un peu de sérieux ouep, après tout il est là pour préparer un cours, même s'il concilie en temps normal très bien les deux entre leçon et amusement, faut quand même pas faire nawak.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Règle n°1 : Le silence est d'or | Katy   Mer 4 Juin - 16:35

Le rire était communicatif. Comme les pigeons qui faisaient des roulades sur les voitures enneigés. Bien sur que ni Pictes ni Katyushka n’étaient des pigeons mais c’était pour dire. La slave fronça le nez puis découvrit ses dents en un éclat de joie charmée. C’était pourtant tout pourri comme boutade, elle l’admettait volontiers, mais on avait l’humour farfelu chez les slaves.

« Sérieux Katy Kate, t'cherches à m'tuer ou quoi ? »


Elle répondit au sourire taquin par un petit froncement de nez mutin qui s’accompagna d’un sourire. Le professeur Pictes, tout professeur qu’il était, avait cet air sempiternellement juvénile qui faisait que Katya oubliait.

Jamais plus de quelques secondes cela dit.

Elle inclina son visage à nouveau vers le livre qu’il lui montrait. Une petite panique vrilla son sang dans ses veines. Et si elle répondait mal ? et si c’était un test ? Pour montrer qu’elle avait si peu… oh mon Dieu si peu de culture. Elle avait tant d’admiration pour les gens qui s’intéressaient aux arts et savaient en parler.

Elle se concentra.

« Du gothique, je crois.. » Elle le regarda dans une moue contrite, visiblement incertaine de sa réponse. Elle avait bien lu les romans de Ken Follett mais c’était bien plus les aventures et retournements de situation et vengeance terrifiantes qui lui avait plu. «Vous savez professeur… il faudrait peut-être demander ça à des gens plus.. plus au fait de ce genre de chose. Comme France, Allemagne ou mon frère ♥. »

Ah elle mettait toujours une pointe de chaleur dans la voix quand elle parlait d’Ivan ou de Natalia. Un accent particulier, plus marqué, plus slave aussi. Une façon de rouler les « rrr » pourtant différentes de ses cadets. Son accent de manière globale était moins flagrant. Elle faisait plus d’efforts aussi. Elle voulait faire partie du tout, pas s’en démarquer et elle avait apprit à apprécier USA et son humeur jovial ou même Canada et sa douceur acariâtre.

Un sourire de circonstance se glissa sur les lèvres framboisines et elle passa ses doigts sur le livre que tenait l’anglo-saxon pour en rabattre la couverture et regarder le titre.

« Un livre sur les cathédrales? Oh c’est celle de Paris? Je me suis toujours demandé s’il y avait réellement un sonneur de cloches comme dans le roman ♥ C’est une si jolie histoire vous ne trouvez pas? Personne n’y est amoureux de la bonne personne… mais au moins Esmeralda retrouve sa mère. »

Elle remet bien le livre tel qu’il était dans les bras du pictes et sourit gentiment.

« Vous connaissez? vous y êtes déjà allé? »


Un jour… un jour elle prendrait son baluchon et ferait le tour de l’Europe.

C’était un joli rêve n’est-ce pas ? Il y avait bien trop de travaux à faire chez elle. Elle était encore si dépendante…si dépendante.

Sa mine ne s’obscurcit pas néanmoins, rêveuse encore. Vous imaginiez ? Paris ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Règle n°1 : Le silence est d'or | Katy   Ven 6 Juin - 21:37

Concentration ! Que ça soit pour lui ou pour Katy. De son côté fallait qu'il essaye de pas rire de nouveau, d'avoir un semblant d'aplomb quand même, il est prof quand même faut savoir se tenir comme il faut quand il faut. Ou pas. Arg ! Voilà il avait encore le sourire en coin, prêt à repartir de plus belle rien que de repenser à cette blague, bordel en fait il peut trop pas être sérieux c'est affolant et pire que si on lui chatouillait les côtes.

Une grosse baffe, ok mentale mais quand même, elle faisait super mal quand même. Direct il se calme, il est jamais trop tard pour se mettre un bon coup de pied au luc ! La preuve, bien qu'elle a pas vraiment existé. Suffit parfois juste d'un peu d'imagination, d'poussière de fée où la verte c'est la plus forte, et hop le tour est joué. Non il est pas sponsorisé par notre ami Mickey faut pas déconner.
Ni même pas par une quelconque marque d'alcool, même s'il y avait plus de chance par cette dernière que par une souris à huit doigts, mais bref là c'est pas la sujet de discussion.

Nope là on arrête la rigole, on retient sa respiration, on serre des fesses et on attend que la réponse tombe comme la guillotine sur la tête de Louis XVI. Duncan observa les moindres gestes que pouvait faire l'élève, Sherlock BBC il fait pas mieux que lui pour le coup, parce que à la moindre hésitation ou quoi ça voulait dire que son exemple est complètement foiré et qu'il faut qu'il trouve autre chose pour son blabla de prof. Hors de question qu'on en perde un en route dans les explications, on abandonne jamais un membre du clan même si c'est un clampin ou autre de service, c'est ensemble qu'il faut affronter la galère sinon c'est dead !

Confettis pour Katy ! Elle avait trouvé la bonne réponse ! Sauf qu'elle était pas sûre et ça craint quand même, faut croire qu'il est pas trop clair quand il explique un truc parce que non il remet pas en cause l'élève. Il y a pas de mauvais élève de toute façon, les notes pour lui c'est tellement des grosses conneries qui servent à rien, s'il y a un 'blème c'est direct du côté du prof qui faut mater ça il en était purement et simplement convaincu attends. D'ailleurs il secoua la tête quand elle lui dit de demander soi-disant plus doué, nope hors de question, parce qu'eux ils peuvent se démerder et c'est pas ça qu'il l'intéresse. Lui il s'adapte selon les plus faibles dans la matière sinon il y a aucun intérêt à la chose.

Duncan la laissa prendre le livre, comme le kit-kat on partage, se creusant déjà la cervelle pour trouver autre chose parce que là il est pas question de montrer un tel travail si personne y pige que dale. Bah il avait le temps tout, il éviterait juste de le faire à la wanegaine ça se faisait pas, parce que mine de rien il sait être super conscient dans son taff ou quand ça le passionne, et là c'est total le cumul des deux donc application en level supérieur. Comme dirait sa mère, il y a que dans ses moments là qu'il fout la paix et qu'il est adulte, faut profiter c'est aussi rare que de voir Nessie.

« Bah t'sais ! L'amour c'est pas trop compliqué, c'est l'gens qui l'sont ouep ! »

Il lui sourit autant qu'il peut, après tout c'était vrai. À la base c'est une personne en love d'une autre, pas plus compliqué que 2+2, sauf que les gens ils foutent juste un putain de bordel monstre autour. Lui il s'est jamais trop pris la tête à ce niveau, enfin tout du moins c'est l'impression qu'il avait et peut-être qu'en réalité c'était pas vrai, pas qu'il soit non plus total je m'en foutisme hein juste que quand il est en crush il est en crush point final. Et il y va cash, pas de détour aucun, faut être franc.

« Nope j'connais juste l'photos mais ça m'suffit ! Moi j'kiffe juste rentrer dans m'bout d'pays ziuuu »

Chuuuuté de nouveau ! Rah mais mince à la fin, il est même pas libre de parler comme il faut, ok avec son accent et son langage horribles mais quand même, faut pas déconner à la fin. En tout cas c'était vrai de vrai, tu lui payes un voyage pour n'importe quel endroit il prend direct Aberdeen, il regarde même pas ailleurs car il s'est que c'est pas la peine. Trop attaché à son ancien territoire, genre Paris pour lui à côté c'est trop craignos pour dire, il attendait toujours aussi impatient de pouvoir y retourner après tout.

Pictes fixa le livre, le mess était passé correctement c'était pas la peine de foncer tête baisser pour le coup dedans, il allait en trouver un mieux histoire que les gamins puissent se raccrocher à un truc. Pour une fois qu'il fait pas son bourrin, en temps normal il réfléchit après la bagarre, il y avait bien que l'art pour lui offrir d'autres perspectives de vision quand même.

« Tout cas 'ci ! J'vais en trouver un mieux, changer l'thème de l'leçon, j'sais pas encore quoi, peut-être l'art viking t'en penses quoi ? »

Parce que c'est une chose que ça le botte lui, ça s'est pas très compliqué faut bien l'avouer il est curieux comme un vil chacal s'il veut, le tout c'est que ça plaise avant tout aux tchoupis. C'est eux qui subissent le cours, ouais subir carrément faut être un brin réaliste dans la l'life, faut qu'ils kiffent aussi sinon j'te raconte pas le cours chiant à souhait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Règle n°1 : Le silence est d'or | Katy   Mer 11 Juin - 18:19

Oui ben non. Katya c’était pas franchement la fille la plus suintante de confiance en soi. Vous savez ce que c’est d’être une nation toute jeune ? Moi non plus, mais Katya, oui. De plus, elle n’était pas franchement une cérébrale. Elle préférait nettement l’odeur des campagnes et les après midi à se rouler dans le foin. La seule exception était son amour pour les livres et les romans. Et plus il y avait des récits de batailles et des histoires d’amours héroïques qui n’aboutissaient jamais et plus elle dévorait les pages.
Autant dire que la période romantique avec le cocktail trahison, amours fatals et batailles napoléoniennes restait sa favorite.

Oh maintenant qu’elle y pensait, elle devrait lire les Contes d'amour, de folie et de mort! Oh oui! Elle avait vu ce titre en passant dans la section Amérique du Sud. Elle ferait ça. Mais avant, elle se concentra sur le sourire aimable du professeur d’art.

L’amour ? Bien sur que c’était simple. Ou pas. Ça dépendait de ce que l’on entendait par simple en fin de compte. Ça dépendait d’énormément de choses mais la slave était d’accord pour dire que l’essentiel c’était de laisser les choses se faire. Si possible en rêvassant et en se tenant prête pour dégommer n’importe quel zombie dans le secteur (une bonne histoire d’armoire selon Ukraine avait un arrière gout de survival horror game. Comprenne qui voudra.)

« Vous n’êtes pas curieux? Mais vous n’avez pas fait vos études dans ce genre de pays? La France, l’Italie, la Russie ♥♥? »

Quand on peut caser la Russie quelque part, on le fait ok ?

Professeur Pictes était casanier donc ? voyez-vous ça. Elle se surprit à sourire, amusée. Ce n’est pas tant que, mais il donnait plus l’image d’un homme aventurier ou aventureux, les deux se valent dans ce cas de figures précis. Mais elle comprenait. Lorsque l’on était nation, il y avait un fil transparent qui vous reliait indubitablement à votre terre, à ceux qui constituait cette appellation grotesque de peuple. Ce qui délimitait était flou. Elle le savait sans doute mieux que quiconque dans cette école.

Parfois, le russe lui venait avant l’ukrainien.

« L’art viking? » Elle fit mine de réfléchir. Oh combien de personnes dans cette école savait qu’elle avait regardé avec des yeux de merlan frits le suédois pendant sa première année d’études dans cette Académie? Le même faible que Tchéquie pour les grandes armoires solides et là franchement Ikea était sérieux, peu loquace et gentil ♥. Cocktail molotov (ça fait deux fois que je cause de cocktails, je crois que j’ai soif).

Le truc c’est que Suède appréciait les filles autant que les gens appréciaient les scones d’Arthur.

Évidemment, elle n’avait rien trouvé de mieux à faire ensuite que refaire la même chose sur Allemagne qui –signalons-le également- est comme un sac-à-dos à ce niveau là.

Peut-être était-ce un signe ? Elle scruta le professeur dans une moue. Non, l’amour ce n’était pas franchement compliqué, suffisait de savoir ce qu’on appréciait chez l’autre.

« Viking c’est intéressant. Vous pourriez parler des Russ’ de Kiev? »

Oh oui!!! Tout à coup, l’œil s’illumine pour de bon ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Règle n°1 : Le silence est d'or | Katy   Ven 13 Juin - 16:18

Viking ! Rien que ce mot à lui seul il a un gros potentiel qui shine faut l'avouer, ça envoie du lourd en direct live, faut dire que vu la réputation il y avait de quoi ! En haut du classement des barbares, bourrins et autres sauvageons, ça déconne pas là woh et tout le monde avait entendu parler des plus grands navigateurs ! Ouep monsieur ! Les plus grands ! Pas seulement en taille, là aussi c'était pas mal, mais sérieux ils ont été partout ces gars-là et pour ça respect.

Parce que honnêtement Duncan aussi il les kiffe, pas plus que les Pictes ça jamais, quand tous les autres modèles qui s'éloignent de Rome. Parce que ouep ça reste quand même the ennemi qui a pas pu franchir l'mur, et rien à voir avec Game of Thrones merci, soi-disant que de son côté il était impossible à civiliser ! Bah ouep ! Attends il allait pas se mettre sous les autres d'un autre, faut pas rêver il y a des limites, sa culture et son territoire avant celui des autres ! Et ça c'était la même mentalité qu'avaient eue les Vikings, en plus de piquer du cash, esprit d'insoumission et de rébellion. Puis comme ça il part sur une base pour l'ensemble des tchoupis, on sort des sentiers communs c'est top, peut-être plus connu que le Gothique qui sait.

Surprise garantie ! Il y avait qu'à voir le regard de Katy Kate ! En espérant que ça soit dans le bon sens du terme, s'il se plante c'est un peu beaucoup la dèche faut bien l'avouer, parce que mine de rien si ça plaît pas aux élèves ça le ferait bien chier faut l'avouer. Ce qu'il souhaite c'est qu'ils s’ennuient pas et s'amusent bien avant tout ! Sans doute pour ça que son cours était bruyant, agité même, il les laisse s'exprimer pleinement sur le sujet. Parce que un cours avec que du blabla de prof non-stop c'est pas son truc, autant s'tirer une balle dans l'tête ! Faut que ça soit vivant un cours !

Parce que merci les mauvais souvenirs des heures interminables avec le luc posé sur une chaise, à bailler aux corbeaux, regarder dehors ce qui pouvait bien se passer ! Pas question que ses tchoups connaissent la même chose, que ce soit des Juniors ou des Colleges, sont pas là pour s'ouvrir les veines avec un cahier en passant. Si ça peut être yolo alors que ça soit yolo !

Pictes souriait à Katy Kate. Elle avait carrément une meilleure mine quand on regardait d'aussi près, pas non plus du voyeurisme déconnez pas oh, c'était rassurant fallait le dire. Si ça lui plaisait c'était généralement bon signe, un peu comme la grenouille dans le bocal à qui tu donnes une échelle pour savoir le temps, c'est pas le seul indicateur ok mais ça compte quand même. Si ça enthousiasme la miss c'est déjà pas mal ! Parce qu'elle a pas des goûts dégueux, certains diront peut-être simplistes mais bordel c'est tout aussi génial faut pas cracher dessus !

« Rus' d'Kiev ? J'peux faire un petit truc dessus j'suppose même si c'est pas l'sujet principal ! »

Ah ouep oups. Nouveau chutage à l'horizon tsss. En tout cas si elle lui demandait il pouvait faire, il était pas fermé sur un programme ou un sujet heureusement la galère sinon, même si c'était pas forcément le truc qui l'emballe le plus. Rus' avait moins d'énergie à ses yeux, moins cette hargne féroce, sans doute le côté plus récent que les autres historiquement parlant. Mais il disait pas nope ! Bien au contraire, c'était toujours bon à prendre, faut jamais se contenter de son savoir et s'ouvrir à de nouvelles choses.

Se tournant vers le rayon, toujours le sourire plaqué aux lèvres, il tenta de chercher des pistes à ce sujet-là. Ouep faut être sérieux quand on fait ce genre de taff, malgré les apparences, être préparé à la moindre question et tout. Même si soi-disant sa matière comptait pour presque du flan, le flan c'est succulent 'k, bah mine de rien il mettait au défi n'importe qui de venir le remplacer un jour pour voir ce que c'était ! Mais le mieux quand on est paumé c'est quand même de demander, sinon tu peux chercher des heures comme un con sans jamais trouver, c'est plus rapide.

« Hé Katy ! T'sais où ils sont l'bouquins à c'sujet ? Ou peut-être que t'peux m'en dire plus ? »

Les rôles s’inversent ! Une élève qui fait cours à un prof, pourquoi pas après tout ? Il est pas la science infuse, bien qu'il fasse tout pour l'avoir dans le domaine de l'Art, autant profiter du savoir de quelqu'un d'autre hé. Viking pas de problème, mais Rus' c'est une autre affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Règle n°1 : Le silence est d'or | Katy   Mer 18 Juin - 15:56

T'es en train de comparer Katya à une grenouille, Pictes? :3

« Rus' d'Kiev ? J'peux faire un petit truc dessus j'suppose même si c'est pas l'sujet principal ! »

Bien sur que c'était le sujet principal. Maman est toujours le sujet principal de tout ♥. Elle regarda le profil du professeur d'art et eut un sourire. Il était  tout de même très accommodant. C'était véritablement compliqué parfois de le percevoir réellement comme un professeur. Que ce soit dans l'attitude, la façon de parler ou même les fringues. Mongol effrayait, Byzance couvait, Phénicie papotait etc...etc... mais Pictes? Pictes on avait seulement l'impression d'avoir un autre étudiant -juste plus âgé à peine- que soi en sa compagnie.

« Oh je crois que j'ai plus simple, professeur. Il suffirait de demander à maman si elle veut bien nous emmener avec elle dans une session H.A.R.P. »

Techniquement parlant, Ukraine elle-même y avait accès à cette période et ceux sans compter la présence maternelle ♥. Elle regarda Duncan avec les iris clairs et chatoyants. Ne serait-ce pas là bien plus simple si jamais il voulait étudier l'architecture de la période? Mais il fallait programmer ça correctement n'est-ce pas. Faire en sorte d'arriver à une construction importante. Celle de la Cathédrale de Kiev... ou mieux encore! Durant le mariage du ruthène et de la princesse viking, là où on avait paré le palais aussi somptueusement que la région l'avait permis à l'époque. C'était si connu comme histoire de par chez elle.

Elle hésita.

« Ou même... moi je pourrais vous y emmener. Je sais bien que c'est toujours délicat mais je n'y verrais aucun inconvénients. »

Elle était sincère. Sans doute l'idée de n'être plus vraiment elle même durant la session pouvait interloquer mais Pictes était un prof et une ancienne nation- et pour une fois ce serait un grand avantage-, il savait.
Un grand sourire. Oh oui!!! Un mariage!! Elle en avait assez des guerres, des pillages et des famines! La Russ' de Kiev dans toute sa grandeur au temps de Iaroslav le sage et d'Ingigerd de Suède ♥♥♥!! Quelque chose de joyeux, de festif et de beau!!

Pictes, elle te regarde avec des yeux qui pétillent. Des yeux qui demandent du Sissi Imperatrice même si c'ets pas ta tasse de whisky. Tu dis oui :3.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Règle n°1 : Le silence est d'or | Katy   Jeu 19 Juin - 19:23

Mouep mouep. Autant prendre un bouquin sur l'art russe ou ukrainien, peut-être moins casse-bonbon que de checker dans chaque livre s'il y a un chapitre ou deux trois mots sur ce qu'il voulait, techniquement c'est pas pareil mais on regroupe ensemble ! Injustice ! Mais c'est comme ça, côté plus pratique sans doute, même si ça plaisait carrément pas à Duncan. Trop une époque et des nations différentes, bon ok parfois c'est assez similaire, pas pour rien qu'il y a eux les anciens empires. Qui dit ancien dit passé, éloigné du présent, Sherlock est de retour !

Il regarda Katy Kate quand elle évoqua l'idée d'une section HARP avec Anny, d'ailleurs au passage l’appellation maman c'était trop cutie comme un cupcake faut bien l'avouer, et c'était sans doute l'idée la plus shiny qui existe ! Après tout qui mieux que Rus' de Kiev pour lui montrer l'art de l'époque que la russe elle-même ? Bah ouep faut un peu de logique parfois, de la ruse de renard, il n'y avait qu'à se mettre en accord avec la miss et le tour serait joué.

Ouep ! Tout du moins ça c'était la théorie ! Parce que si les premières années d'études ici Pictes avait bien kiffé cette technologie, surfait sur l'vague des victoires et autres trucs jouasses du même style, autant dire qu'il a décliné vers une désenchantement à mesure qu'il prenait du galon ! Si c'était la fête du slip au début c'était apocalypse now vers la fin, ça devenait aussi tendu qu'un string, et autant dire qu'il évitait comme le choléra de toute session même quand son neveu le tannait encore avec ça.

Lui et la technologie ça fait peur ! La machine à café était une preuve à elle seule, ou plutôt deux-trois vu le massacre, ou encore l'un de ses phones qui avait fait office de ballon de rugby ! Ça avait pas été jojo à voir, autant dire qu'il est pas du genre fana de l'console et tout le tralala qui va avec, et la section du programme informatique ça avait été le clou final ! Le marteau d'Thor en pleine tronche, vlaaaam ! Sa dernière immersion étudiante avait été catastrophique, à côté armageddon c'était total la promenade de santé, alors autant dire que s'il pouvait s'en passer il le faisait.

Le tout maintenant c'était comment l'dire à Katy ! Pas question d'être un gros rustre qui piétine tout, parce que déjà elle est trop adorable pour le mériter et ça avait été sympa de sa part de lui proposer, fallait mettre toute la subtilité dans la forme ! Ouep il allait dire nope, la remercier de la proposition sympatoche de sa part, mais que voilà il allait pas déranger sa maman juste pour faire un cours. Parce que ouep il allait quand même pas dire que c'est parce qu'il a plus ou moins la frousse d'un ordi, la loose sinon, faut laisser une part de mystère dans ce vaste océan académique.

Vraiment c'est ce qu'il allait dire ! Mais ça c'était avant qu'elle se propose elle-même, parce que là c'est d'la dentelle plus délicate faut le dire, dire non à une tierce personne c'est un truc mais direct à la personne qui se propose ! Tu fais pas un gros fuck à un quelqu'un qui t'sort de la merde, ou alors t'es un sans cœur de première catégorie, il y a un minimum dans la politesse et tout le tralala qui va avec. En plus Katy elle a tellement de bonne volonté qu'il a juste aucune envie d'lui foutre un gros vent, ou un ouragan comme dirait une certaine Stéphanie, surtout vu tout ce qu'elle a traversé la miss !

C'était le gros dilemme ! Pas aussi gros que l'fesses de Nicki Minaj, parce que si il est large, mais quand même. C'était pas une décision de gamin comme choisir entre un carambar ou un chew-gum, même mélange des deux si t'es audacieux, là le truc c'est plus complexe ! Soit il fait chialer Katy en lui disant que nope jamais de l'life, c'est juste inimaginable, soit il se fait grave violence et accepte avec un grand sourire la proposition ! Moment de se dire s'il est une petite fillette ou un homme !

« Ouep ! Pourquoi pas ! T'sais quoi on voit ç'cette l'semaine prochaine 'k ? »

Idiot. Avec le smile qui va avec bien sûr, sinon c'est pas assez flashy, faut soigner la présentation alors que dans le fond Duncan est déjà pas rassuré des masses à l'idée de voir y aller. Oh ! Merci la bibliothécaire tyrannique pour une fois, si on lui avait dit qu'il serait sauvé par un de ses chuuuuts abusifs il l'aurait jamais cru, peut-être l'occasion rêvée d'avoir une ouverture punaise ! Pas vraiment une fuite hein, les pictes fuient jamais, juste un repli stratégique temporaire ouep. Espérant au passage aussi qu'elle lui rendrait son ballon de rugby sinon sacrilège !

Bon en tout cas maintenant il avait un nouveau sujet de cours ! L'avantage de pas avoir de programme à suivre, ça lui plaît pas ou aux élèves et hop on fait autre chose tout simplement, sauf que là c'était aussi le revers du truc. Il s'est fait eu dans son propre système ! Avec de la chance il trouverait le bouquin parfait, là où il y a toutes les réponses, ou alors demander discrétos à Rus' des renseignements pour éviter l'infernal machine !

« J'crois que j'suis pas l'bienvenue ici ! J'vais t'laisser Katy, on en recause bientôt ! »

Petit décoiffage au passage pour la miss, oui quand même elle le mérite, avant de la laisser retourner à ses recherches qu'elle faisait avant qu'il vienne l'emmerder. Hop il repassait devant le cerbère des lieux, récupérant son bien en passant, et quittant la bibli qui serait sans doute largement plus calme !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Règle n°1 : Le silence est d'or | Katy   Mer 25 Juin - 17:55

La réponse positive la fit sourire. Ouiiiiiiii ! Elle noua ses mains contre son menton et se mit à rire de joie. Enfin une session H.A.R.P. qui la tirerait du marasme ambiant de son pays. Combien savait qu’elle était encore inquiète pour son peuple ? Mais vraiment à part être en empathie –réelle- elle ne pouvait encore rien faire. Puis pour le coup, elle comprenait réellement le tiraillement que ressentait la plupart des siens. Bien sur que l’on voulait de l’indépendance, bien sur que l’on voulait voler de nos propres ailes, mais le prix était si lourd, si grand.

Il ne fallait pas y penser.

« La semaine prochaine cela me semble très bien ♥ »

Elle était loin de se douter que le prof était en train de se forcer. Yekaterina n’était pas forcément la meilleure personne pour voir ce qu’il en était. Souvent elle était imperméable à ce qu’il se passait autour d’elle même et surtout quand ça la concernait. C’est tout de même bien embêtant niveau vie sociale, vie active et vie tout court.

Elle eut un froncement de nez. Ah ses cheveux…ce n’est pas qu’on était coquette mais tout de même. Il y a une marge à ne pas dépasser. Elle se recoiffa d’un petit mouvement de tête et sourit en le voyant filer à l’anglaise sous les « shhhhhhh » terrifiants de la bibliothécaire.

Bon, il faudrait qu’elle en parle à sa mère de tout ça. Qu’elle accompagne ou qu’elle guide. Oh mais elle voulait y participer ! ! Sure et certaine. Ca pourrait même compter comme session, non ? Oh une session d’avance ! Le corps professoral lui rajouterait peut-être des points ? Mmmm. Ca ne ferait pas de mal à son carnet en tout cas… elle repositionna convenablement ses barrettes et reprit son chemin entre les rayons. Le professeur d’Arts était tout de même hyper passionné par sa matière. En un sens c’était joli. Vraiment joli. Un peu comme Slovénie qui adorait les sciences.

Natalia aimait par-dessus tout son frère la culture générale. Elle savait des choses –plein plein- totalement incongru et infiniment intéressante. Quelqu’un comme France ou Turquie aimaient la cuisine et les nouvelles techniques en pâtisserie. Lettonie aimait lire. Elle eut un sourire en repensant à combien il était chou avec ses gros livres et son air lunaire. Vanya appréciait les conversations autour de verres de vodka, Lituanie et Corée du Nord jouer au basket (oh, il faudrait qu’elle leur fasse des sablés énergisant), Estonie les ordinateurs et le chant.

Et elle ?

Oh. Elle s’arrêta. Elle aimait tout un tas de choses dont tout les gens qu’elle avait cité.

♥♥♥

Ah, un mariage dans la Rus de Kiev! !

Lalalalala.

J’aimerais vous y voir aussi, à 20 ans alors que c’est l’été et tout.



On a pas des vies simples quand on est une fille et qu’on est nation alors laissez la au moins rêvasser un peu ♥.

[Clôt ♥]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Règle n°1 : Le silence est d'or | Katy   

Revenir en haut Aller en bas
 
Règle n°1 : Le silence est d'or | Katy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Règle sur la bataille navale.
» Règle vol forge world
» Une règle hexagone
» Combat 2: Katy Perry vs. Mariah Carey
» Règle Pirates

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives 2-
Sauter vers: