AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand on se perds une énième fois... [pv Indonésie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand on se perds une énième fois... [pv Indonésie]   Lun 9 Juin - 21:58

Serbie regarda autours de lui, perplexe. Comment dire...Des murs, un sol, un plafond, des fenêtres . Il voyait très clairement qu'il était dans la salle commune d'une aile. Oui. Belle analyse, mais inutile pour toute créature possédant une paire d'yeux. Le petit problème était , par contre, qu'il n'identifiait absolument la salle comme appartenance a une aile précise. Il savait juste qu'il y était déjà allé pas mal de fois, par égarement ou tout simplement parce que c'était son aile.Grosse hésitation. Il était oui ou non dans son aile slave, bordel ?
Hum...Comment dire... C'était un peu la même sensation avec les autres ailes, là. Le serbe chercha du regard un truc, n'importe quoi qui fasse se souvenir son cerveau dans laquelle de toutes les ailes il était. Enfin quand on fait pas attention a grand chose autours de soi, c'est un peu compliqué.

-Oh merde, j'crois que je suis encore paumé, là , lâcha tout haut et sans gêne Serbie en se plaquant la main sur le visage d'un geste vif.

C'est bien la franchise envers soi même, la franchise a voie haute. Même si de toute façon aucune âme charitable n'est la pour vous entendre et vous informer de votre position.
Il était a plaindre, en quelque sorte. Oui, il avait tenté de récupérer un sceau a la réserve pour refaire le coup a un élève dont on le citera pas le nom, mais c'était perdu dans les couloirs sans trouver ladite réserve. Il avait donc, au bout d'un moment d'intense réflexion, décidé qu'il laissait tomber le coup du sceau. Il allait donc sagement rentrer dans l'aile slave , admettre qu'il était incapable de se repérer tout seul et commencer a chercher un plan de l'établissement dans ses affaires.
Sauf que sa mémoire a recommencé a lui fausser compagnie . Il était rentré dans une aile, mais n'était pas sûr que c'était celle des slaves. Incapable de reconnaître sa propre aile. Pathétique.

Oui,cette histoire, c'est con , mais le lui faire remarquer risque de vous coûter un œil au beurre noir.
Le cerveau de Serbie décida donc d'attendre que quelqu'un de cette saleté d'aile anonyme se manifeste. Histoire qu'au moins il sache s'il c'était réellement paumé ou pas. Si oui, il trouverait bien une histoire a pondre au gugusse d'en face pour expliquer sa présence. Oui, Serbie n'admettrais pour rien au monde que son sens de l'orientation pour ainsi dire craignait, il fallait s'en douter.
Enfin au bout d'un moment, comme personne ne venait, peut être était ce une réaction au désespoir de s'être perdu tant de fois, mais le serbe , a force de raisonnements assez ou pas du tout logiques, réussit a se persuader qu'il était dans la salle commune de l'aile slave. Ah, le cerveau fait de drôle de chose avec la panique...
Oui... il lui semblait reconnaître la table, là...Et les chaises.... Son aile...
Soudain, une idée germa dans l'esprit du serbe, remplaçant tout de suite la crainte de s'être trompé d'aile. Il oublia très vite sa préoccupation première ...
Un esprit qui cherche des crosses aux autres serait bien inspiré dans cette situation. Seul. Dans la salle commune de soi disant votre aile, avec les affaires de vos compagnons d'aile traînant dans le coin. Personne qui ne vous surveille.
Un instant plus tard, Serbie avait totalement oublié a quel point il n'était pas sûr d'être ici chez lui et entrepris de fouiller la salle a la recherche de choses compromettantes que l'un de ses camarades d'aile -Russie en particulier- , a utiliser comme moyen de pression un jour ou un autre.
Admirez ce machiavélisme a toute épreuve, mouhaha- hum:D -.

...Au final, une vision quelque peu étrange pour quelqu'un qui passerais par là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on se perds une énième fois... [pv Indonésie]   Mar 10 Juin - 18:53

    J'ai la dalle...

    La fin de l'après-midi pouvait se situer entre un goûter et le dîner. Or, pour Indonésie qui avait un appétit hors pair, la notion de « manger à telle heure » n'existait pas. La jeune fille avait déjà terminé un autre paquet de Mikado qu'elle se plaignait encore d'un manque de nourriture; pas comme si elle était affamée pourtant. Si sa retenue de la cigarette mal gérée n'allait pas la tuer, sa gourmandise allait sans doute le faire – ah non, on ne parle pas de tabac ! C'est déjà suffisamment chiant de craquer tout les deux jours alors qu'elle a les nerfs qui claquent ! Hormis ça et les jeux-vidéos, Ayunda avait peu de choses pour s'occuper. Les clubs ? Personne sur la pelouse, et elle est de toutes façons toujours seule dans celui de cinéma. Des gens ? Quels gens, ils sont toujours occupés à faire mieux ! Et c'est certainement pas la tête de ses colocataires qui vont l'inspirer. Trop dans le champ, toujours là à flâner dans leurs chambres, pas question de les croiser encore. Elle ne sait même pas où ils sont, l'aile semble vide.

    Enfin vide, c'est vite dit.

    Lorsqu'elle entre dans la salle commune des asiatiques, une silhouette légèrement familière pointa le bout de son nez; ou plutôt, attira son attention, la personne semblait être là avant elle. Deux choses l'interpellaient : la première, c'était que l'intrus, elle le connaissait de loin. Serbie, non ? Si, si, elle s'en souvient parfaitement. Tout lui revient rapidement en mémoire. Cette silhouette fine et très grande, surmontée d'un visage aux traits délicats, avec une personnalité ouverte à tous; elle sait très bien qui est cette fille... Elle ne l'a jamais vraiment approché, elle l'a juste croisé plusieurs fois dans les couloirs. Sa taille l'avait impressionné; une demoiselle de cette taille avec un visage si adorable, qui l'eut crû ? Mais Indonésie était un poil petite, ça fallait l'avouer. Mais tout de même, c'était déjà pas mal. En plus elle était plate comme une limande, rien à voir avec Ayun' qui était une planche à pain; c'était plat de chez PLAT. Peut-être que cette partie du corps à préféré tout donné aux jambes, ça expliquerait la taille et l'équilibre de la balance...

    Autre chose l'avait intrigué : Serbie portait l'uniforme masculin. Au début, l'idée du travestissement lui était venue à l'esprit, mais comme cette grande sauterelle n'avait pas fait d'autres efforts, elle avait rapidement écarté cette hypothèse. La raison semblait alors plus simple : avec cette taille, porter une jupe aurait été quelque peu gênant - en tout cas, l'indonésienne pense ainsi – et c'est pas qu'un petit bout de jambe que la serbe aurait montré. Sans lui avoir jamais demandé, Ayunda s'était fixé cette idée, persuadée qu'il n'y avait de toutes façons pas d'autres raisons. C'est, en gros, ainsi qu'elle imagine la mince image de l'élève qu'elle croise spontanément dans l'école. Puis, vient la seconde chose qui l'interpelle...

    - Euh... Tu cherches quoi ?

    Pris la main dans le sac, il était évident que Serbie fouillait la pièce. Et ça, Indonésie appréciait moyennement. Elle n'est déjà pas très amicale dans un sens général, mais alors quand il s'agit d'un tel délit entre deux ailes différentes... L'asiatique avait peu de considération pour les baltes et les slaves -surtout les slaves – il y avait toute la clique de l'hiver, à savoir Russie, et sa psychopathe de petite sœur. Les autres, elle s'en fichait un peu, surtout des trois peureux qui ravalaient leur fierté face au grand bonhomme de neige. Mais Serbie, qu'elle connaissait vite fait comme ça, elle ne savait pas quoi en tirer. Et pour une première impression, c'était assez bizarre. Indonésie croisa les bras, approchant de deux-trois pas.

    - Tu fiches quoi, ici ?

    Serbie avait beau avoir l'air d'une sympathique étudiante, elle ne comptait pas lui faire de cadeau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on se perds une énième fois... [pv Indonésie]   Mer 11 Juin - 10:05

Totalement pris dans la recherche de choses compromettantes sur les autres de son aile, Aleksa n'avait de toute évidence pas remarqué l'arrivée d'une personne dans la salle communautaire de soi disant son aile.Pour être franc il avait totalement oublié la possibilité que quelqu'un le surprenne dans ses activités , il eut donc son petit choc quand une voix le tira de ses occupations de façon très directe.

- Euh...Tu cherches quoi ?

Serbie s'était vivement retourné au son de cette voix qu'il n'avait jamais entendue dans son aile. Une jeune fille ,petite et mince avec un visage aux traits fins et aux longs cheveux noirs noués en deux queues de cheval le dévisageait a l'entrée. Il y avait de quoi dévisager effectivement. Serbie se rappelait avoir du la croiser plusieurs fois dans l'établissement , mais a ces moments là il y avait peu fait attention, trop occupé sans doute a préparer un mauvais coup au sceau, comme toujours. De l'aile asiatique , c'était sans doute une high .Par contre ,son nom... Pas vraiment le souvenir. Malaisie ? Inde ?

... Bah, au final ça n'a pas vraiment d'importance a l'heure actuelle,songea le serbe.

Ce qu'il y avait de plus important, c'était le fait qu'il se soit encore planté d'aile. Et qu'il avait plutôt intérêt a trouver une explication valable. Surtout qu'il avait déjà commencer a la fouiller...des objets compromettants... Les autres slaves... ça n'arrangeais pas son cas...Tiens, pourquoi est ce qu'il avait eu cette idée , d'ailleurs ?
La jeune asiatique n'avait pas l'air d'apprécier l'intrusion subite du serbe, et c'était logique. Elle s'avança de quelques pas.

- Tu fiches quoi ici ?

Là ,songeait Serbie mal a l'aise devant la soudaine apparition de l'asiatique, il fallait compter sur le génie de son cerveau -on a déjà expérimenté, oui, bonjour la modestie...- et sa créativité mensongère pour s'en sortir plus ou moins indemne.
Après tout il n'avait pas vraiment d'excuse pour sa présence ici. Oh, si. Le sens de l'orientation et cette manie de vouloir mettre des crosses aux autres.

Il était donc resté planté devant ...Malaisie... ? Inde.... ?Ind...onésie ! Yatta ! quelques secondes sans vraiment réagir ni répondre a sa question.
Enfin quand il se redressa , d'une voix gênée il déclara :

- 'Y'a eu une embrouille avec Corée du Sud avec quelque chose qu'il m'a pris, là. Une histoire un peu compliquée .Désolé de squatter comme ça, c'est un truc ...plutôt important.

Bon, du coup désolé, Corée du sud. Le coréen ne lui avait rien fait, mais dans l'immédiat, c'était le seul qui lui était venu a l'esprit.
Il jeta un œil rapide a la pièce aux alentours. Il ne l'avait pas mis sans dessus dessous, encore que tant mieux pour lui. Il avait juste eu le temps de fouiller l'étagère remplie de livres et de magazines plus ou moins nets. Au moins quelque chose qu'il n'avait pas fait jouait en sa faveur pour une fois.

- Si ça peut te rassurer, je n'ai rien touché d'autre, ajouta il avec un sourire gêné en désignant l'étagère d'un geste vague.

Il n'espérait pas convaincre la demoiselle totalement , ça c'était sûr. Au moins de sortir une excuse qui lui sauverais un minimum la mise -ou pas.Comme de nombreuses autres fois, au final.

- Du coup, est ce que t'aurais pas vu Corée du sud dans le coin ? J'aimerais pas déranger l'aile plus longtemps avec ce qui ne concerne que lui.

Quand on commence un mensonge, il vaut mieux le terminer. Sinon on s'emmêle les pieds dedans , et ça, Serbie connaît assez bien. Et bien entendu , il espérait bien sûr de tout son cœur et par dessus tout que Corée ne fasse pas en entrée surprise par la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand on se perds une énième fois... [pv Indonésie]   Ven 13 Juin - 16:07

« 'Y'a eu une embrouille avec Corée du Sud avec quelque chose qu'il m'a pris, là. Une histoire un peu compliquée .Désolé de squatter comme ça, c'est un truc ...plutôt important. »

Le visage d'Indonésie se figea alors dans une expression pour le moins... inexpressive. En fait, seule la surprise y demeurait. La gêne était là, la honte de s'être fait chopée aussi sans doute, mais quelque chose clochait dans sa réponse. Et étonnement, elle ne parvenait pas à mettre le doigt dessus. En attendant, elle analysait sa réponse. Corée du Sud, hein ? Difficile d'avaler le fait que le jeune asiatique puisse avoir suffisamment de jugeote pour se fritter avec quelqu'un, même avec une élève des slaves. Et c'était une fille, double raison de douter de ses propos ! Et le pompom, il lui aurait carrément volé quelque chose ? C'était mal connaître le petit coréen; une histoire inventée de toutes pièces à la va vite, dans la panique, sûrement. Ayunda allait répliquer lorsque Serbie continua :

« Si ça peut te rassurer, je n'ai rien touché d'autre. »

Outre le fait qu'elle allait le traiter de grosse menteuse – elle avait rien de grosse, mais vous voyez le propos, même si ces termes sont plus utilisés en primaire, de nos jours – le détail qui la dérange chez la serbe réapparaît. Bon sang, qu'est ce que c'était, à la fin ?! Elle ne parvenait pas à s'en rapprocher, aucune idée ne lui effleurait l'esprit. D'accord, elle ne connaît pas si bien cette grande asperge, mais quand même, un truc doit lui échapper ! Était-ce parce qu'elle savait reconnaître les mensonges ? – enfin c'est une hypothèse, elle n'a pas de sixième sens, non plus. Dans tout les cas, Ayun' sait que Serbie ment, et elle n'allait pas tarder à casser son histoire pour l'obliger à cracher le morceau. Elle cherche ses mots, lorsque son interlocutrice termine avec :

« Du coup, est ce que t'aurais pas vu Corée du sud dans le coin ? J'aimerais pas déranger l'aile plus longtemps avec ce qui ne concerne que lui. »

Mais c'était quoi... ?! Fallait vraiment pas lui poser d'énigmes de ce genre, elle craquait facilement ! Et en plus, quelqu'un s'est introduit dans l'aile avec un mensonge ! Elle se masse les tempes, les yeux fermés, puis laisse s'échapper un petit grognement; autant elle était énervée par ce mystère, autant elle n'aimait pas vraiment savoir une slave dans les environs.

- Je sais pas où il est, y'a que moi ici.

Et tant mieux, elle en avait marre de les voir tous à longueur de journée, toujours les mêmes, alors qu'elle a plein de temps libre à consacrer au calme. Continuant son geste, dans l'espoir de ménager ce détail qui la tracasse, elle reprend :

- Je crois que si Corée du Sud avait un soucis, il l'aurait déjà braillé à son frère, en commençant par chercher ici. J'ai passé l'aprèm' dans ma chambre, j'ai rien entendu. T'es sûr que c'est pas plutôt des bobards que tu me racontes ?

Le regard toujours clos, elle espère régler ce problème au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand on se perds une énième fois... [pv Indonésie]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand on se perds une énième fois... [pv Indonésie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le papillon entend pour la première fois le son de la véritable musique │ Thalia Diamelius & Yäwé F. Libri
» Quand j'ai vu ton visage pour la première fois...
» Quand le malheur frappe une nouvelle fois [Loup]
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» L’énigme des narcodollars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives 2-
Sauter vers: