AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nebeprisikiškiakopūsteliaudavusiuose. | pv : Lituanie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nebeprisikiškiakopūsteliaudavusiuose. | pv : Lituanie   Mar 10 Juin - 16:45


Quand on pense "Histoire des Pays-Bas", il arrive souvent de dire "Ah ouais, Anne Frank là c'est ça ?", oui mais encore ? A vrai dire, si une personne lambda devait se farcir l'histoire compliquée de chaque province, puis du pays entier, partagée entre invasions jutlandaises, francs, espagnoles, regroupement avec la Belgique, le Luxembourg, les bazars de l'Artois et des Flandres du Nord de la France puis le Duché de Bourgogne, les Habsbourg pour une nouvelle sécession, le copain Napoléon et les allemands... Chiantissime pas vrai ?

Ah, il ne fallait pas non plus oublier les portugais et les anglais dans les Antilles.

Ah, et c'était aussi sans oublier les soucis d'argent car étudier l'Histoire des Pays-Bas, c'était être prêt à se farcir Economie et Commerce au passage, idem pour les pays avec qui il avait fait des affaires. Dans le lot, il y avait bien eu cette affaire de poissons avec Pologne et Lituanie mais cette fois, s'il avait voulu avoir affaire à eux, c'était pour autre chose : du blé, des planches et un petit voyage sur la Baltique pour voir si tout se passait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Ce n'était pas pour aller voir Dantzig et faire le touriste qu'il avait demandé à Lituanie une session d'HARP (Pologne n'étant pas là en ce moment, c'était Toris qui allait se coltiner Maarten). Si le néerlandais avait voulu faire cette séance, c'était non seulement parce qu'il y avait longtemps qu'il n'en avait pas faite une, mais aussi parce qu'il n'avait jamais eu l'occasion d'expérimenter les accords commerciaux de l'époque (et les 2% de taxes par rapport à la cargaison au détour de l'Øresund imposées par le Danemark avec son Sonttol à la noix - même les fermiers néerlandais installés sur Sprogø n'allaient pas lui faire oublier cette maudite taxe).

Heureusement pour lui, il avait pu se faire inviter par le lituanien, quand bien même la ville était actuellement polonaise. Bah. Le Duché de Pologne-Lituanie faisait l'affaire pour l'époque alors que lui allait devoir se faire appeler "Provinces Unies" (fraîchement indépendant de l'Espagne après une guerre de quatre-vingts ans, une trève de douze et une guerre civile). Il appréhendait presque ce moment où la Nation s'était retrouvée seule dans ce monde de chacals et sans aide sinon celle de son don d'avoir fait d'Amsterdam le premier port européen par lequel transitaient toutes les marchandises exotiques des Antilles, le chocolat et le pavot (on n'allait pas l'oublier celui-là).

Heureusement pour lui, il connaissait Toris (très peu mais c'était déjà plus de 0% de connaissance de la personne) et lorsqu'il s'apprêta à taper son mot de passe, son appréhension disparut, tout simplement.

Username : Netherlands
Password : kindercarnavalsoptochtvoorbereidingswerkzaamheden

Il aurait pu mettre Nijntje mais c'était trop facile à pirater (il suffisait juste de savoir où étaient ces foutus "'j").

▲▼▲

Dantzig. Directement.

La première chose qui frappa la néerlandais n'était pas ses fringues austères qui puaient le pas-lavé depuis trois semaines ni le bruit ambiant qui faisait penser à Amsterdam un jour d'affluence avec les mouettes rieuses en prime. Non. Le pire c'était l'odeur d'iode, difficilement distinguable entre celles des convenances biologiques humaines, du poisson (qui est peut-être frais mais ça shlingue quand même) peut-être mais distinguable quand même.

Un coup d'épaule par-ci, une bousculade par-là, Maarten apparemment gênait le déchargement du navire, aussi se dépêcha-t-il d'aller se mettre dans un coin à côté de la rampe d'accès au pont en attendant Toris qui ne devrait plus tarder.

C'était la première fois qu'il se rendait ici avec un bateau marchand et à en juger par les papiers qu'il venait de sortir de son sac, l'approvisionnement en blé et en bois était devenu presque vital que ce soit pour le peuple néerlandais de la métropole que pour les marins. L'indépendance c'était bien, mais assurer derrière une économie frôlant l'ébullition et une population en augmentation exponentielle, c'était quand même mieux.

Spoiler:
 


Dernière édition par Pays-Bas / Maarten J. le Ven 20 Juin - 19:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nebeprisikiškiakopūsteliaudavusiuose. | pv : Lituanie   Jeu 19 Juin - 1:11

Il n'y a rien de plus instructif qu'une séance HARP, on en apprend toujours un peu plus sur soi et l'histoire de son pays. Que ce soit les alliances ou même de simple pactes de marcher… Tous avait son importances et il ne fallait pas ignores les détails, la moindre erreur pouvait porter préjudices aux deux parties.

Pour l’heure Toris allait faire une nouvelle séance et ici il semblait être tombé sur une période plutôt calme de son histoire. Enfin un peu de repos et surtout pas d’effusion de sang. Pas qu’il n’aimait pas cela ne nous méprenons pas…mais bon…
Ici c’était avec Netherlands, pour une histoire de bois et de blé mais surtout voir à l’aider lors de l’époque choisi. On ne peut nier que cela aurais été plus faciles Pologne était avec. Parce qu’il le veuille ou non à l’époque c’est le blond qui tenait les rênes… Bref ! Les absents ont toujours tort !
Et puis Maarten n’était pas un mauvais gars il ne risquait rien surtout à cette époque le, il soupira un peu de soulagement pianotant ses donner  prêt à démarrer.

Nation : Lituanie. - MDP : Stiprūs

Dantzig, Duché Pologne-Lituanie.

Aujourd’hui devait arriver un invité de marque. Bon soyons clair ce n’est pas un roi, un boss ou autre noble mais il allait s’avérer que la personne qui devait arriver dans quelques heure à Dantzig allais être une personne crucial par rapport au commerce. Enfin il avait encore un peu de temps devant lui avant qu’il n’arrive n’est pas ? Et il mettait ce temps à profit pour essayer de convaincre Pologne de se déplacer pour le saluer. Mais ont connais tous sa malade étranger/danger… il avait beaucoup avant une grand bouche (reste polie) il faisait moins le malin face aux inconnues…

Du coup le balte se retrouvait seul pour aller au port afin de retrouver l’arrivant…
Une chance qu’ils n’étaient pas loin de là parce que franchement à pied cela aurait mis énormément de temps…enfin avec tout cela il était même arrivé en retard et Pays-Bas semblât l’attendre. Voilà qui est fâcheux pour une première rencontre…le brun soupira un peu s’approchant du navire. Il devait rattraper le faux pas…Une fois l’attention de le hollandais sur lui il enchaina de suite.
Bonjour et bienvenue à Dantzig.
Je suis Lituanie, je…je me doute que vous attendiez de voir Pologne aussi…Mais…il. Il demande de l’excusez. Il a d’autre obligation…importante…


Oui le poney et les robes semblait être une occupation importante aux yeux du blond ce que lui ne comprenait pas…enfin soit…
Je…je serais votre « guide »  ici. Surtout n’hésitez pas…

Voilà il avait fini sa petite présentation, moins sure qu’il aurait dû l’être mais bon…quand votre allié vous laisse faire le travail seul… ce n’est pas facile. Enfin…une fois Marteen à ses côté Toris ce mit en route, ils avaient assez perdu de temps ainsi. Et à cette période le temps c’est de l’argent.
Vous êtes ici pour le bois, le blé et surtout pour la menuiserie c’est cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nebeprisikiškiakopūsteliaudavusiuose. | pv : Lituanie   Lun 23 Juin - 17:02


Il avait profité de cette attente passablement longue pour s'allumer une petite pipe libératrice et qui n'allait pas s'enflammer à toute vitesse à cause du vent. Pour sûr, il avait attendu un temps assez conséquent (soit dix minutes) entre ses deux intoxications et rien n'allait l'empêcher de profiter pleinement de ce moment de pur bonheur de tabagie active.

Il tira également parti de ce temps de latence pour parcourir très succinctement des yeux le port de Dantzig. L'effervescence n'était pas au niveau de celle d'Amsterdam ou d'anciennement Bruges (très jolie ville soit dit en passant), mais c'était toujours amusant à voir. Les grosses mains qui s'activent sur les cordes rêches, les appels des marins aux déchargements mais surtout, outre la vue, c'était son odorat qui était mis à rude épreuve tant la senteur âcre du poisson mélangé à toutes les denrées épicées maintenant débarquées lui prenait les narines.

Il avait beau habiter dans un port et fumer comme marin (et pas que du tabac), il n'avait pas encore perdu toutes ses facultés olfactives. Presque, mais pas totalement.

Que faisaient donc ces deux zigotos du Grand-Duché pour être ainsi en retard ?

Connaissant le jour de son arrivée, ils auraient normalement tous les deux dû prendre leurs dispositions et le trajet Amsterdam-Dantzig n'était pas vraiment ce qu'on pouvait penser être propice à la moindre perturbation en route (sauf peut-être le Danois mais ça...). Bref. C'était la grosse loose. La loose du genre à passablement énerver un néerlandais ponctuel comme une capitale en pleine canicule. Chtoing (voir ici un sous entendu salace).

Heureusement pour lui, l'un des deux impolis montra enfin de bout de son nez parmi la foule. Maarten ne put s'empêcher un petit soupir de soulagement tout en soufflant une nouvelle volute de fumée. Le néerlandais haussa les épaules en répondant un bref "Très bien." et le laissa finir sa petite présentation. La Pologne absente ne l'étonnait pas vraiment. Il avait entendu dire que Toris avait l'air de s'impliquer un peu plus dans leur affaire de Duché. Tant mieux, Provinces Unis voulait parler à la plus compétente des deux nations.

Il prit sa suite en prenant soin d'embarquer son baluchon sur une épaule et d'éviter de se prendre.

"Vous êtes ici pour le bois, le blé et surtout pour la menuiserie c’est cela ?"

"Essentiellement pour le blé et le bois. J'irai voir rapidement les charpentiers mais ce n'est pas ma principale mission."

Ou comment ne pas avouer que le Portugal a fait chier, le Brésil pareil et que la Traite Négrière marche du feu de Dieu sur le continent Sud-Américain.

"On commence rapidement si tu veux bien. Je veux voir la qualité du blé, du bois, si vous avez déjà fait des bateaux avec et la qualité des-dits bateaux. C'est extrèmement important. Ensuite on parlera commerce à proprement parlé. Ca te va ?"

Sa question était plus que rhétorique et il lui était inutile de s'étendre sur ce qu'il allait vraiment faire de ces bateaux. Au risque de lui faire peur ou de mettre mal à l'aise son hôte, le néerlandais était là pour faire des affaires, pas faire la causette et à peine gratter le haut de la marchandise.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nebeprisikiškiakopūsteliaudavusiuose. | pv : Lituanie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nebeprisikiškiakopūsteliaudavusiuose. | pv : Lituanie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bonjour de la lituanie
» Cooking mama débarque ! BOBBY&PENNY
» Inscription Lituanie
» Victoria 2 - Poland 0.2
» L'or brille même dans la b..neige. [Lituanie]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives 2-
Sauter vers: