AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nous ramons tous sur le même bateau | Phénicie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nous ramons tous sur le même bateau | Phénicie   Ven 13 Juin - 22:54

Mardi soir après les cours, bordel Duncan savait pas ce que l'tchoups avaient bouffé mais ça devait être radioactif ou un truc du genre, pour une fois il se sentait presque claqué ! Presque ! C'était peut-être la pleine lune, lycanthropie style, il paraît qu'elle a beaucoup d'influence sur beaucoup de choses. En temps normal ç'le gène pas, c'est même plutôt cool à apprendre les cycles, surtout que pour certains rituels il y a besoin de les connaître faut bien l'avouer. Par contre si c'est pour rendre chiantos les élèves, même si dans le fond il les trouve tous adorables, là il dit nope.

Dans l'idéal il aurait pu dessiner, histoire de foutre la paix au monde entier mais ça c'était pas en projet encore, sauf que voilà ! Il a carrément un autre projet, classé total top secret que même James Bond peut pas le découvrir, et même qu'il est pas le seul sur ce coup là. Il y a un complice, son Watson d'épopée future, ou plutôt s'il devait être plus précis une acolyte supra géniale qui shine ! Phénicie, ou Ely pour les intimes, peut-être celle qui est la plus cool avec lui et rien pour ça il la kiffe pas mal. Pas qu'il aime pas ses autres collègues, faut pas en douter, juste que c'est souvent un poil plus tendu.

Il y avait une facilité chez la Médit' qu'il y avait pas avec les autres, déjà Pictes se faisait pas renvoyer bouler et c'était pas mal, 'blème de mentalité sans doute. Faut dire que question maturité on peut largement mieux faire que lui, ouep faut le dire, mais il s'en rend pas forcément compte. Limite il s'entend mieux avec les tchoups que l'plus vieux, c'est un peu chelou parfois, mais il s'en accommode largement. De toute façon c'est l'life ! Pas son genre de se prendre la tête pour ça, ou même pour un truc généralement, pas ça qui changerait les choses à cogiter des heures !

Enfin pour l'heure il avait rdv avec Phénie, ouep raccourcie parce que lui et les noms par moments ça capte super mal, mais rien d'amoureux ou quoi que ce soit. Juste le super projet secret ! Il avait fait un détour par la salle des profs pour prendre deux cafés, gentleman quand il veut notez le quelque part mesdemoiselles, avant de pousser la porte de la salle de menuiserie avec son pied. Hop ! Il fait comme chez lui, au pire c'était the best salle pour la réparer, autant profiter qu'il n'y avait personne pour surveiller ou quoique ce soit d'autre. Posant les deux gobelets sur une table, il porta un regard sur les lieux avant de poser son sac en bandoulière où il avait tous les plans dedans qu'il sortit.

Ouep ! Il était là pour du sérieux ! La construction d'une maquette de bateau ! Il sait plus trop qui entre lui ou Elyssa en a parlé en premier, d'abord la version miniature puis si ça marche une aussi grande qu'une barque ! L'espoir fait vivre ouep, il y croit lui en tout cas. C'était dans son sang, Pictes adorait les bateaux et tous les symboles se rapportant à la mer ! Surtout les hippocampes qui ils sont trop shiny avec leurs couleurs et une petite trompe mignonne. Il kiffe quand même être plus sur l'eau que dans l'eau, parce qu'il faut l'avouer il y a des trucs chelous dedans !

Impro chef d'chantier ! Il regarde les plans qu'il a fait, juste les questions de maths là c'était hardcore et avait besoin d'aide, restant supra motivé ! Vas-y que je te prend une planche, n'importe laquelle il fait pas gaffe, largement trop grande d'ailleurs mais tant pis. Il sait pas trop comment il va se débrouiller mais il allait bien trouver, commençant à râler, même si pour le coup un peu d'aide serait bienvenue hé.

« ARG ! Comment ç'marche c'truc ! Bordel ! »

Duncan venait de poser la planche sur une des machines, sans protections ni rien parce que niveau danger il est en dessous de la normale son cerveau, mais avouons-le si elle était branchée ça serait sans doute plus simple !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nous ramons tous sur le même bateau | Phénicie   Sam 14 Juin - 11:33

La sonnerie retentit, indiquant la fin des cours. Elyssa regarda les derniers élèves sortir de la salle de classe. Elle détacha ses cheveux et passa une main dedans en soupirant. La journée avait été longue, les élèves insupportables, elle avait dû corriger une dizaine de copie, mais elle avait encore quelque chose à faire avant que la journée ne se termine. Quelque chose de très important.

Quelques jours auparavant, elle avait discuté avec l'un de ses collègues et ils s'étaient trouvés une passion commune: les bateaux. À peine avaient ils commencé à parler que la jeune femme s'était enflammée pour le projet. Ses souvenirs phéniciens remontaient sans doute à la surface. Depuis toute petite, elle était fascinée par les navires: elle en rêvait, les dessinait, mais son plus grand rêve était d'en construire un. Elle avait fait de nombreuses recherches, étudié les bateaux phéniciens bien sûr, mais aussi les navires antiques en général et ceux du Moyen-Age. Et maintenant elle était prête pour faire la maquette de leur embarcation.

Elyssa avait trouvé un allié de choix pour cette mission: Pictes. Il faut avouer que le professeur aimait bien la taquiner, surtout ses belles jambes. Cela la vexait parfois, mais au fond, les remarques de l'anglo-saxon la faisait rire et elle l'aimait bien. Quand elle était arrivée à l'académie, en tant que nouvelle professeure, il était venu lui parler en premier, pour l’accueillir. Et, elle qui était si stressée en arrivant, s'était détendu. Depuis ce jour elle aimait bien rester et bavarder avec lui.

La jeune femme se recoiffa rapidement et remit correctement sa jupe avant de rejoindre son collègue. Ce n'était pas un rendez-vous amoureux, mais Elyssa aimait se sentir belle, cela lui donnait confiance en elle. Elle traversa quelques couloirs et arriva enfin à la salle de menuiserie. La lumière était allumée et une odeur de café lui montait jusqu'aux narines. Pictes était déjà là, d'ailleurs elle l'entendit râler.

« ARG ! Comment ç'marche c'truc ! Bordel ! »

Elle esquissa un sourire et se pencha pour ramasser la prise qui traînait par terre avant de l'agiter sous le nez de Duncan. Elle déclara avec un petit sourire moqueur :

« Mon cher Pictes, il faudrait peut-être brancher la machine, non ? »

Elle lui confia la prise et posa une chemise en carton de couleur pourpre sur la table, près des affaires de son collègue. Sur l'étiquette on pouvait lire PROJET TOP SECRET : Nous ramons tous sur le même bateau. Elle regarda Pictes de bas en haut. Il n'avait aucune protection, cela n’étonna même pas la jeune femme.

« Tu devrais mettre quelque chose pour te protéger. Je ne voudrais pas que tu te fasses mal, un accident est vite arrivé avec ce genre de matériel. »

Ah Elyssa ! Toujours à s’inquiéter pour les autres. Duncan est un grand garçon, elle le sait, mais elle ne peut pas s'empêcher de se faire du soucis pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nous ramons tous sur le même bateau | Phénicie   Sam 14 Juin - 20:10

Pas prêt d'avoir le génial titre de Bob le Bricoleur ! Pourtant lui qui pensait se placer dans la branche des manuels, pas manouels hein ça c'est les Portugesh, comme quoi il avait des progrès à faire. Mais bordel ! Il appuyait comme un malade sur le bouton pour démarrer la machine récalcitrant, trop têtue ça devait être du made in Scotland ce truc, et malgré toute sa bonne volonté en essayant de la traiter avec autant d'amour qu'il faisait à la machine à café de la salle des profs. Et vu qu'on en était à la troisième ou quatrième, je vous laisse évaluer à quel point il sait être doux avec.

Duncan avait beau râler ça n'y changeait rien, parce que ouep des fois quand on s'agite ça bouge les choses, et il était prêt à mettre les doigts devant voir s'il n'avait pas un truc pour tout débloquer. Faut vivre dangereusement dans la life, fallait juste regarder Indiania Jones et toutes les folles aventures qu'il avait eu avec une classe hors du commun, bien que la limite du raisonnable il ne sait pas où elle commence ou s'il y en a vraiment une. Au fond valait sans doute mieux pour lui qu'elle ne marche pas, c'était un coup à finir avec des knacki à la place des doigts, comme quoi des fois pas faire de gaffe ça a du bon.

Il releva la tête en voyant son acolyte arriver, hé elle était en mode Jackie Chan ninja ou quoi ? Il l'avait même pas entendu arriver ! Ah. Comment passer pour un con en 2 secs, chapitre 1, là c'était vraiment la loose intégrale à ce niveau là. Ouep il y avait de quoi avoir honte, sans doute, mais c'était mal connaître Pictes. Il préfère en rire largement. Puis vu toutes les blagues qu'il peut mitrailler sur les autres, une vraie tuerie dans le néant de l'humour anglo-saxon, il peut bien se permettre parfois qu'on le bâche. Récupérant la prise que lui tendait Phénie qu'il brancha, il aurait plus qu'à appuyer sur le bouton et ça serait niquel !

Approchant de la Médit, parce qu'il est trop super curieux de voir ce qu'elle a apporter, surtout qu'attends c'était le super dossier sur leur projet tip top secret ! Elle lui avait même trouvé un nom de code ! Encore mieux, ils allaient pouvoir parler en langage codé devant les autres sans que personne carre quelque chose, si ça c'est pas d'enfer alors il veut bien s'découper la main avec la planche au passage ! Sans doute qu'ils allaient les prendre pour des barges, bien qu'il que pour son compte c'est déjà fait depuis piuuuu longtemps si on veut son avis, mais franchement il était plus à ça près de son côté. Il assume total d'être assez barré.

« Ouep maman ! J'le promet j'vais faire 'tention et être sage comme un tatouage ! »

Un sourire taquin en prime pour la comparaison avec une mère, grand gaillard comme il est ça l'amuse toujours quand on le materne, pas vraiment pour se moquer juste pour le signaler que ouep ça irait il y avait pas de quoi s'inquiéter. Bon 'k il a pas de protection, pourtant la pub le dit de bien se protéger hein, mais il y avait pas de quoi fouetter les rennes de Finlande non plus. Il gère après tout ! Il sait ce qu'il fait ! Enfin en tout cas dans la grosse majorité ça c'est sûr.

Duncan prit un café dans chaque main, en tendant un à Phénie, avant de trinquer avec elle. Parce que ouep on peut trinquer pour tout, pour rien, et surtout avec n'importe quoi comme le café. Ambiance détente avant de commencer sérieusement le taff, parce que nope on est pas dans Mickey et les planches elles allaient pas se découper d'un coup en un claquement de doigt, histoire de voir aussi s'ils sont sur la même longueur d'onde sur le plan de base au moins !

« Si t'veux voir l'croquis que j'ai synthétiser selon c'que t'm'as dit ! T'confirmes et on commence ! »

Décidément il avait pas besoin d'un café en plus c'est clair, il avait retrouvé toute son énergie débordante, et plus tôt ils se mettaient au taff et plus vite ils auront terminé ! Parce que ouep c'était ils pas juste il, il y a toute une nuance qui change beaucoup de choses, il allait pas être le seul à bouger son derche ! Travail d'équipe et solidarité jusqu'au bout !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nous ramons tous sur le même bateau | Phénicie   Lun 16 Juin - 15:28

Les choses sérieuses allaient pouvoir commencer ! Agir le soir, presque à la tombée de la nuit, quand il n'y avait plus personne dans les couloirs, avait quelque chose d'excitant. C'était leur secret, leur petit trésor qu'ils devaient protéger de tous. L'interdit, les mystères, le risque d'être découvert, voilà ce qu'Elyssa aimait.

Elle le regarda brancher la machine. La planche était un peu trop grande, elle lui dirait plus tard. Il faudrait la découper mais elle préférait laisser Pictes faire. Elle savait utiliser ce genre de machine, en théorie du moins. Même si elle avait lu des livres et vu des vidéos sur internet, elle maîtrisait beaucoup moins bien la théorie. Mais elle est trop fière pour l'avouer, la faute à son signe astrologique sans doute. Duncan lui avait dit que les lions avaient des problèmes d’ego.

« Ouep maman ! J'le promet j'vais faire 'tention et être sage comme un tatouage ! » 

La jeune femme ne put s’empêcher de rire lorsqu'il l'appela maman. Entre les deux c'était lui le plus vieux et il était beaucoup plus costaud qu'elle. S'il fallait protéger l'un des deux ça serait plutôt Elyssa. Mais elle est comme ça notre petite méditerranéenne. Du haut de son mètre soixante-huit, elle fait tout pour s'occuper et prendre soin de ses amis, même si elle se met en situation délicate.

Elle attrapa le gobelet que lui tendait Pictes et trinqua avec lui avant de prendre une gorgée. Par ce geste symbolique, ils venaient de lancer le début de l'opération. Duncan -elle aimait bien ce prénom- lui proposa de voir les croquis, ce qu'elle accepta en souriant.

« Si t'veux voir l'croquis que j'ai synthétiser selon c'que t'm'as dit ! T'confirmes et on commence ! »

« Ça marche, j'ai hâte de voir ce que tu as dessiné depuis ce matin ! »

Elle tapota son dossier du bout des doigts, un petit sourire se dessinant sur son visage.

« J'ai fait d'autres recherches de mon côté. Sur les bateaux antiques et du Moyen-Age mais aussi sur comment fabriquer une maquette. Ça nous aidera je pense. J'en ai déjà fait mais ce n'était pas pour un projet aussi important. Il faut que tout soit parfait »

Elle mourrait d'envie de découper les planches pour la coque, de coudre les voiles, des tailler les mâts et surtout de donner un nom à leur chef-d’œuvre et de le voir naviguer ! Cependant, elle savait qu'il ne fallait jamais agir dans la précipitation, cela pourrait nuire à la mission. Voilà qu'elle pensait comme un agent secret maintenant.

Elle sourit à son coéquipier le temps qu'il attrape les croquis. Heureusement que l'un des deux savait bien dessiner. Elyssa n'avait pas l'âme d'une grande artiste. La peinture, le dessin étaient ses pires ennemis. Elle n'arrivait jamais à représenter ce qu'elle voyait. Et quand par miracle elle réussissait, ce n'était pas du haut niveau. Sauf les bateaux qu'elle s’entraînait à dessiner depuis qu'elle avait l'âge de tenir un feutre, mais Pictes était beaucoup plus doué qu'elle. Elle avait beaucoup de chemin à faire pour lui arriver à la cheville. Elle lui avait donc confié une des tâches les plus importantes du projet, et elle voulait voir le résultat !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nous ramons tous sur le même bateau | Phénicie   Mer 18 Juin - 19:37

Elyssa c'était le cerveau du duo ! Nope Duncan n'avait pas spécialement eu le temps de faire les recherches, il a déjà 36 000 projets en chantier en cours, surtout que sinon ils n'auraient pas été rendus. Parce que mine de rien quand ça le passionne il taff à mort, il à beau rigoler et tout le tralala qui va avec il n'en reste pas moins bosseur, et il aurait été encore dessus à plancher tout en changeant plein de détails jusqu'à obtenir une certaine perfection. Alors autant dire que les synthèses de sa collègue c'était le top !

Il s'était rattrapé sur les croquis, s'appliquant comme un ouf pour un super rendu, avec mêmes les longueurs et largeurs approximatives. Il fait pas semblant quand ça le passionne, il fait des efforts de malade même s'il est total à chier en maths, ça faisait plus d'une semaine qu'il planchait dessus quand même ! Entre deux changements de cours hop, après l'entraînement bordélique du club d'rugby, et le soir avant de se coucher. Parce que sérieux il pouvait pas rendre d'crottin, horreur et sacrilège sinon, même si bon t'as des œuvres comme ça qui existent mais on s'en fout !

Ah ! Quand il disait que c'était elle le cerveau c'était pas de la connerie ! Parce que là il était parti pour découper des planches sans se soucier du reste, encore des légos t'embriques ça va mais des planches, et le tout sans que ça le perturbe plus que ça ! Ça aurait été yolo impro ! Un clou par-ci un par là, le Frankenstein du bateau garantit, je te raconte pas la tronche du truc à l'arrivée. Et quand tu vises un truc qui à de la gueule, que tout le monde jalouse trop, c'est mieux d'avoir un truc qui à la classe ! Puis il aurait the test ! Savoir si la maquette flotte ou pas, sans bouées ni rien, en croisant les doigts qu'elle rencontre pas un cousin de l'iceberg copain du Titanic.

Pictes termina son café d'une traite. Chaud les marrons ! Même si c'est plus la saison. Comme dirait le roi Arthur, rien à voir avec notre Angleterre internationale hein, c'était l'heure de s'sortir les doigts du luc ! Amis de la poésie bonjour ou bonsoir. Lui donnant les plans pour qu'elle puisse mater ce qu'il avait fait, avec différents points de vue pour chaque modèle on déconne pas, tandis qu'il lui pique le dossier vite fait pour voir. Impec' ! Rien à redire !

« On va découper d'planches ! T'vas m'aider ! T'tiens l'bout qui dépasse pour pas que vlam ç'tombe par terre ! »

L'impatience revient vite chez lui, mais après n'importe laquelle ils allaient faire faut du bois, retournant au niveau de la machine. Il prend le côté qui est proche de la lame, on sait jamais, il préfère prendre un coup que Phénie se fasse du mal. Ouep ! Mais elle allait pas rester les bras croiser non plus pendant qu'il bosse, la parité à la picte c'est peut-être brutal mais c'est l'life, parce que le projet c'est ensemble ou c'est rien !

Parce qu'il est convaincu qu'une femme elle peut faire autant qu'un homme ! Si parfois c'est pas plus hé. C'est le moment pour sa collègue de lui prouver qu'elle est autre que précieuse et classieuse, même si c'est stylé faut pas dire le contraire, du genre qui a pas peur de se salir les mains quand même ! Dans sa nation tout le monde bosse pareil, il y a même des guerrières pour dire, donc dans la tête de l'Anglo-saxon tout le monde est sur le même pied d'égalité.

Allumant la machine, attendant qu'elle vienne à son poste, ils allaient au moins tester sur une première planche histoire de voir si ça passe ou ça clash ! Attention aux doigts en passant on va éviter de finir à l'hosto de préférence, avec un bout dans un esquimau pour l'conserver au froid mais pas pour le bouffer, et de tâcher la menuiserie de sang ça serait sympa !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nous ramons tous sur le même bateau | Phénicie   Ven 27 Juin - 11:05

La méditerranéenne avait passé plusieurs nuits à rôder dans la bibliothèque et à flâner sur internet pour trouver le plus d'info possible. Quand elle fait quelque chose, elle le fait bien. Rassembler toutes ses données, les mettre au propre, faire les calculs lui avaient pris beaucoup de temps mais c'était pour la bonne cause. De plus, Duncan avait l'air content du résultat alors tout était parfait.

Avec tes legos tu n'étais pas loin de la vérité, Pictes. En effet les phéniciens avaient une technique particulière pour construire leurs navires : le préfabriqué. Les pièces sont construites de façon à s’emboîter, comme un puzzle 3D et géant. Elyssa ne put s'empêcher de sourire face à l'ingéniosité du peuple qu'elle représentait. Elle était fière et devait se montrer à la hauteur.

Elle but une gorgée de café avant de regarder le travail de son coéquipier. Les dessins de Pictes étaient magnifiques, il faut avouer que l'anglo-saxon avait un bon coup de crayon. Les courbes de la coque, les détails étaient rendus à la perfection. Duncan avait su retranscrire à la perfection les calculs et les annotations de la méditerranéenne.

Elyssa resta un moment en admiration devant les croquis mais la voix de Duncan la fit sortir de sa rêverie.

« On va découper d'planches ! T'vas m'aider ! T'tiens l'bout qui dépasse pour pas que vlam ç'tombe par terre ! » 

Elyssa était une femme, certes, mais elle était capable de tenir un morceau de bois quand même ! Et puis elle n'aimait pas rester là sans rien faire ce projet était celui de Duncan, mais aussi le sien, donc elle participerait à toutes les étapes de la fabrication, même les plus masculines. Tout en restant belle bien sûr !

Les femmes en Phénicie avaient toujours la classe, même quand ça allait mal. Prenez l'exemple de Didon, appelée aussi Elyssa. Après avoir vu son mari se faire assassiner, elle a fuit son pays et a traversé la Méditerranée pour construire une nouvelle cité qui allait devenir la pire ennemie de Rome ! La jeune femme refusa même les avances du chef local -qui portait le doux nom de Hiarbas- pour rester fidèle à son mari décédé et se jeta dans les flammes. C'est ça les phéniciennes, elles n'ont peur de rien ! Bon là il n'était pas question de se sacrifier mais il fallait quand même être courageuse.

Fini le cours d'Histoire Ancienne, il est temps de passer aux choses sérieuses. Elle remonta ses manches, attacha correctement une mèche de cheveux qui lui tombait devant les yeux et rejoint Pictes. C'est en tremblant -de peur et d'excitation- qu'elle saisit la planche, la tenant de toutes ses forces.

« Découpes bien comme sur le modèle Pictes. Un petit millimètre de plus ou de moins peut compromettre notre projet. Et fait attention à tes doigts. »

Non, elle ne te met pas la pression, cher Duncan.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nous ramons tous sur le même bateau | Phénicie   Dim 6 Juil - 23:32

Il y a pas à dire c'est tout d'suite plus facile quand on branche la machine ! Bon clair qu'ils auraient pu faire ça à la scie, genre chacun peut plancher, jeu de mots au passage il faut noter, sur un bout. En plus c'était largement moins dangereux, tout du moins en théorie, mais sans doute moins précis et surtout bien plus long ! Et pour quelqu'un qui n'a que peu de patience, pas dans le genre énervement cependant or plutôt pressé, donc plus vite les planches étaient prêtes plus vite la maquette était prête et ils pouvaient la mettre dans l'eau CQFD.

Puis en plus fallait qui fasse du made in Ikéa, au moins Duncan avait le langage incompréhensible du même genre et les lunettes mais en aucun cas le regard qui t'fait pisser dans ton froc ou même la chevelure blonde, donc autant dire que quand on est pas Suédois c'est légèrement compliqué. Ne s'improvise pas qui veut le master des planches en bois, le roi des schémas improbables pour le commun des mortels où il te reste toujours cette putain de vis qui ne va nulle part, cependant promis il ferait de son mieux pour être au level de ce projet !

La preuve en voulait que même Elyssa bougeait son royal derche, pas qu'il la pensait incapable juste qu'elle était quelque peu précieuse sur les bords et princesse, ce qui n'est pas un mal et à son charme pour certains même si lui il kiffe plutôt les filles aux naturels. Mais voilà si tu chasses Mongol alors il revient au galop sur un poney, c'était connu ouep, et là c'était pareil avec la nature directrice de la Phénicienne qui prend ses petits airs de chef ! Nope il lui ferait pas la tronchetta pour ça, ou autres trucs dans la même lignée, après tout il avait besoin d'être encadré pour gérer son trop grand dynamisme et son énergie qui déborde trop.

Ziiiiiii ! Parfaite imitation du bruit d'l'machine à découper, ça vaut au moins un oscar, qui résonnait dans toute la pièce au moment où la scie rentra en contact avec le bois. Aplatissant au mieux la planche devant, ça Pictes sait faire c'est un peu le plaquage au rugby, parce que à l'arrière il sent Phénie qui fait bouger la future pièce à assembler. Ah bah. Peut-être trop lourd pour elle, faut dire que sa collègue elle a des mains toutes douces bon pour des massages mais pas pour le taff du genre, sauf qu'elle fait de son mieux donc voilà il va pas faire son barbare de service !

« Lèves pas autant ! Faut qu't'restes droite sinon ça va faire bruiiii et ç'sera horrible ! »

Pour les cours de courtoisie on reviendra, autant dire que c'était le fail question subtilité, mais après tout quand il avait un truc à dire il le disait ! Cash, pour ta pomme ! Il dit ce qu'il pense et tant pis si ça peut heurter, pas de tabou ni de secret ou d’hypocrisie, c'est pas maintenant qu'il allait changer. Tout le monde à la même enseigne, pour tous les âges ou tous les sexes, et tant pis pour ceux pas contents. Sans doute pour ça qu'il parle de tout et de rien sans complexe, Phénie pourrait confirmer avec la fois où ils avaient tchatché des poils de jambe de la jeune femme, le tout pour le bien de la maquette bien sûr faut pas déconner trop.

À force de faire avancer la planche sa collègue se retrouve pas très loin de lui, déjà il a réussi à pas se faire charcuter donc il gère pas mal pour le coup, décidant de prendre le bout pour terminer. Ouep il va pas lui laisser prendre le risque de mettre ses doigts dedans, ou même les longs cheveux pour éviter un scalpe ça serait tip top, le moment de reprendre les rênes juste pour les derniers centimètres. Voilà ! Première planche officiellement coupée, ça méritait presque un café woh, venant stopper l'appareil pour voir la gueule du taff.

« T'en penses quoi ? Ç'shine pour un premier test nope ? On assure au max ! »

Duncan leva le bras pour que la brune tape dedans, parce que ouep c'était comme la première pierre de l'édifice qui débute vraiment, il y a jamais de petites victoires après tout !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Nous ramons tous sur le même bateau | Phénicie   Sam 30 Aoû - 15:29

Elyssa regardait le travail de son coéquipier avec admiration. De son côté, elle faisait son possible pour ne pas trop trembler, pour être à la hauteur.

« Lèves pas autant ! Faut qu't'restes droite sinon ça va faire bruiiii et ç'sera horrible ! » 

Mais vu la réflexion de l'anglo-saxon ce n'était pas assez. Duncan était quelqu'un de franc, qui n'avait aucune limite niveau conversation. Ils pouvaient parler de tout et de n'importe quoi. De l'Activia au transit intestinal, des poils de jambes à la choucroute, en passant par les sciences occultes, les cafés gratos et les bateaux. C'est cela qui plaisait à la jeune femme même si parfois son petit cœur et son immense ego en prenait un coup.

Elle acquiesça d'un petit signe de tête , elle ferait mieux pour la prochaine planche. Elyssa est une battante, elle ne baisse pas les bras pour si peu !

La phénicienne le laissa ensuite terminer et regarda le résultat. Un immense sourire se dessina sur son visage.

« T'en penses quoi ? Ç'shine pour un premier test nope ? On assure au max ! » 

« Waouh ! C'est parfait ! Tu te débrouilles super bien, il faut continuer comme ça ! »

Elle vit son collègue lever la main et c'est avec le sourire que la méditerranéenne leva la sienne pour lui taper dedans.

« On dirait que tu as fait ça toute ta vie ! » ajouta-t-elle avec un sourire amusé.

Elyssa se sentait heureuse. Cela lui rappelait sa jeunesse, dans l'atelier de son père. Plus jeune, la méditerranéenne passait des heures en compagnie de son paternel à monter des maquettes de navires, anciens ou récents. La plus belle pièce trônait sur l'étagère de sa chambre, à l'Académie. Une trière phénicienne, trois rames pour une plus grande rapidité, une innovation technique dépassant tous les autres navires de l'époque, le summum de la perfection, quoi ! Enfin à l'époque. Parce que maintenant ya des portes-avions, des paquebots de luxe et des sous-marins nucléaires. Et le pauvre bateau phénicien ne tiendrait pas longtemps face à ça.

La jeune femme termina son café, cala une mèche de cheveux rebelle derrière son oreille et revint se placer à côté de l'anglo-saxon.

« On a encore du travail. On passe à la suite ? »

Joignant le geste à la parole, elle attrapa les autres croquis pour lui montrer tout ce qu'il restait à faire. Ça fait un peu travail à la chaîne mais tant pis. Il faut bien passer par cette étape avant de s'attaquer à la meilleure partie : l'assemblage. La jeune femme pouvait passer des heures à coller des morceaux de bois entre eux. En espérant que l'anglo-saxon soit aussi patient qu'elle... 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nous ramons tous sur le même bateau | Phénicie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nous ramons tous sur le même bateau | Phénicie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nous ramons tous sur le même bateau | Phénicie
» Nous sommes tous des enfants, il n'y a que le prix des jouets qui change
» Arthur ♣ Nous naissons tous libre et égaux.
» Nous sommes tous des volontaires
» Nous sommes tous destinés à mourir [Shingen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives 2-
Sauter vers: