AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hé, t'es là ! T'as un ballon ? Une planche ? ... ton maillot ? [feat Seborga]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hé, t'es là ! T'as un ballon ? Une planche ? ... ton maillot ? [feat Seborga]   Mar 29 Juil - 14:14

    Qu'est ce qu'elle foutait ici, déjà ?

    Indonésie, malgré elle, n'avait qu'une inquiétude pour les vacances d'été : ses activités. Bien sûr, elle avait prévu la WWI, soit la Première Water War, et ce durant tout l'été. Elle était également passé chez elle, pas longtemps, mais elle a vu son père, avant de se mettre en tête que, ça y'est, l'Académie est un immense terrain de jeux jusqu'à début septembre. Le truc, c'est qu'elle croisait pas forcément toujours des gens aptes aux batailles d'eau. Et quand ça arrivait, ben elle en profitait à fond, parce qu'au final, y'avait pas grand monde. Prusse était le premier concurrent partant – et quand il venait lui déclarer la guerre de lui-même, c'était encore mieux ! - mais après, qui pouvait s'amuser avec elle ? Il y a bien Alfred, dont la connerie libre dépasse les espérances de l'indonésienne, mais elle est tellement libre qu'il l'occupe un peu partout, ne laissant pas à la jeune fille l'occasion d'en profiter. Qui restait-il ? Personne, non ?

    Ce n'est pas des gens comme Canada, Japon ou Grèce qui allaient lui sauter dessus comme les deux zouaves précédents. Même Chine, son « grand frère » adoré, était plus sage que ça – il sait s'amuser, mais le « grand » aidant, il était moins fifou qu'elle. Ayunda en connaît d'autres bien sûr, le problème, c'est que : C'EST LES GRANDES VACANCES. Les gens rentrent chez eux, et quand on est dans une école où CHAQUE élève est d'un DIFFÉRENT pays, c'est dur de garder le contact, même pendant deux mois sans cours ! Et puis y'a de ces perles ! Australie, Pays-Bas, Danemark, Espagne, les deux italiens, là... les Vargas. Elle connaît davantage les deux jumeaux plutôt que le troisième. Tout ce qu'elle a retenu, c'est son nom, et pas beaucoup son visage. Et son prénom. C'est pas Sebastian, c'est SebastianO. Y'a un O à la fin. Pourtant, le cliché du majordome lui revient si bien à l'esprit qu'elle dérape et se dit toujours qu'il s'appelle « Sebastian ». Et pis Kiku a qu'à bien ranger ses mangas aussi



    Elle lâche un long soupir. Elle avait réussi un exploit au moins : elle faisait la planche. Le truc super compliqué où il faut se transformer en étoile de mer afin de flotter à la surface de l'eau. Petite, elle essayait souvent, mais n'y parvenait jamais. Et là, ô miracle, c'est lorsqu'il n'y a absolument personne à la plage qu'elle y arrive enfin. Étendue comme un bout de bois égaré, elle boude en fixant le ciel. Pour une fois qu'elle vient à la plage seule, quelle idée de merde. D'habitude, elle annonce haut et fort qu'elle part squatter le bord de l'île, avant d'en embarquer deux ou trois – la limite, après c'est open bar, free à tout touriste confondu – mais là, elle s'ennuyait tellement en ce jour d'été qu'elle n'a pas résisté à l'envie d'y aller, même si personne ne la suivait. Eh bah c'est franchement nul. Elle s'étira longuement, et bruyamment, cassant sa position et la faisant aussitôt couler. Elle remonte juste après en fouettant l'air avec ses couettes.

    Elle grogna qu'elle n'aurait jamais dû venir seule. « Trop chiant ».

    Puis peu à peu, elle se rapprocha de la rive, cherchant des yeux sa serviette déjà installée sur le sable. Peut-être allait-elle songé à partir, et puis ce silence est insupportable – même si le bruit des vagues est agréable à l'oreille, et au passage, le chant des cigales qui fait des cameos. Assise en tailleur sur sa serviette, elle boude en enlevant péniblement les élastiques qui soutiennent ses couettes. Ses cheveux sécheront plus facilement une fois détachés. Le soucis, c'est qu'en plus de ressembler à un croisement entre un épouvantail et la Chose de la famille Adams, elle ne voit pas grand chose devant elle après. C'est justement pour ça qu'ils sont toujours attachés en hauteur, sinon jamais elle ne connaîtrait le visage de ses camarades !

    Alors qu'elle baisse la tête pour permettre à ses mains de ne pas trop avoir de difficultés à les enlever, elle marmonne des injures indonésiennes, étouffées par le bruit des vagues. Quelle idée nullisimme d'être venue seule à la plage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hé, t'es là ! T'as un ballon ? Une planche ? ... ton maillot ? [feat Seborga]   Mar 29 Juil - 15:13

Vacances d'été . En résumé les deux gros mois de chaleur ou tu t'ennuie à mort à l'école (parce que oui, nous on reste à l'école , voyez comme on est sérieux ) et que tu te plains à te comparer à de la viande de barbecue . Ou alors tu te transforme en Nanase Haruka et plonge dans le premier endroit ou tu vois de l'eau pour te rafraichir . 

Ouais sauf quand la piscine est bondée . Mais quand je dis bondée c'est pas trois pinguoins qui se battent en duel . Non c'est un banc de sardine que deviennent les élèves parce que la piscine est le seul endroit ou tu peux faire face à l'enfer estival . En plus , c'est bruyant . Et puis t'as l'eau et les frites qui volent parce qu'ils se mettent à jouer . 

C'est pour cela que j'ai évité la piscine malgrès le fait que j'adore ça . Mais baignade quand même . Maillot de bain , bouée rose (oui c'est beau , c'est viril , je vous zut ) et c'est partit ! Direction la plage! Et pas le lit comme les Frattelli qui sont en pleine periode de siesta . 

Arrivé à la plage donc . Et c'est avec surprise (c'est qui celui-la ? ) que je découvre qu'elle est vide . Vide? Pas totalement . Un dos avec de longs cheveux noirs avait l'air de fixer l'horizon maritime . Petit sourire , Bouée posée sur le sol et la, le truc de grand gamin parce que oui, je suis pas fini : Attraper par les épaules . 
"Ciao ! Toi aussi tu viens profiter de la plage ? "


Dernière édition par Seborga / Sebastiano V. le Sam 13 Sep - 8:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hé, t'es là ! T'as un ballon ? Une planche ? ... ton maillot ? [feat Seborga]   Jeu 31 Juil - 13:06

    « Ciao ! Toi aussi tu viens profiter de la plage ? »

    OH LA TROUILLE ! UNE ATTAQUE ! Non bien sûr, Ayun' ne réagit jamais comme ça, mais si le petit malin qui vient de débarquer dans son dos pouvait éviter de capturer ses épaules comme ça, elle lui en serait vachement reconnaissante. Elle ne poussa pas le moindre cri, mais eut un léger sursaut, suivit d'un « gasp » et d'un long soupir. Le « ciao » l'avait mise sur la voie; il ne pouvait s'agir que d'un des italiens de l'Académie. Et encore, Lovino n'a pas un ton aussi enjoué – et puis franchement il irait pas faire ça à quiconque, et surtout pas à Indonésie – et Feliciano a toujours l'habitude de faire la sieste l'après-midi. Qui reste-t-il alors ?

    Elle tourna la tête vers Seborga – qu'elle ne reconnu pas tout de suite à cause de sa tignasse en pétard, mais qui ça pouvait être sinon ? Sa chevelure, complètement défaite et collante à cause de l'eau salée, l'empêcher d'y voir clairement quelque chose. Elle dégagea ses mèches en passant plusieurs fois les mains sur son visage, puis en soufflant bruyamment dessus. Autant dire que les « prffff ! » et autres petites plaintes bouffaient le peu de patience qui lui restait. Mais la présence de Sebastian... pardon, Sebastiano, avait néanmoins un point positif : elle n'était plus toute seule sur la plage. Et elle a d'autant plus de chance car, si c'était quelqu'un comme Canada ou Grèce, elle n'aurait pas droit à un salut si chaleureux, et donc, la journée se terminerait comme ça, à faire la sieste sur le sable chaud.

    Mais contrairement à ses frangins, Seborga n'était visiblement pas du genre à roupiller là où les deux autres Vargas perdaient leur temps. L'après-midi, en été ! C'est justement le moment idéal pour se défouler ! Et ça, il ne fallait pas le dire deux fois à Ayunda.

    - Ah bah tu tombes bien toi !

    Et elle s'étire longuement, et bruyamment aussi, comme si l'ennui s'échappait dans un interminable grognement.

    - Je commençais à prendre racine là ! Un peu plus et on m'aurait retrouvé un millénaire plus tard comme un fossile !

    Elle se relève, chassant ces mains de ses épaules, en rejetant ses cheveux en arrière, révélant ainsi son visage. Puis, les mains sur les hanches, afficha un grand sourire – fichtre, ce gamin faisait tout juste la même taille qu'elle, et elle ne le connaissait pas autant.

    - T'as intérêt d'avoir prévu des trucs sympas, Sebastian !

    Parce que oui, quitte à se servir de l'italien pour se rattraper et s'amuser, autant le définir comme l'utile majordome de l'école – un nouveau jouet ? Naah que vous êtes cruel. Et puis au moins, elle n'aura plus à se reprendre pour corriger son prénom.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hé, t'es là ! T'as un ballon ? Une planche ? ... ton maillot ? [feat Seborga]   Sam 2 Aoû - 16:24

Il y a des choses dont tu peux t'habituer , que ça te fais rien , et d'autre ou tu essayes de t'y habituer mais que ça te lasse . Je suis bon joueur mais être toujours comparé à un certain majordome à cause de mon prenom à force , c'est fatiguant . Après on peut dire que je suis parano, que je m'imagine des trucs mais je suis quasi sur que Indonésia avait fait exprès de m’appeler Sebastian au lieu de Sebastiano . Oui c'est chercher la petite bête que je fais la .

Mais heureusement , je ne suis pas Romano a faire la tronche et insulter la première personne qui t'enquiquine et même si je n'en peux plus , je garde le sourire et fais comme si rien n'était . Oui je dois avoir l'air d'un idiot pas fini , je le sais mais c'est mieux que de crier .

“ Hum prévu pas vraiment mais j'ai apporté quelques trucs . ”



Quelques trucs c'est quand même ma bouée , des raquettes de plage et un ballon . Parce qu'il était hors de question que je viennes à la plage pour faire le lézard et finir en langouste juste après .
Alors non, la bouée n'est pas parce que je coule comme England , contrairement à lui je sais nager , non c'est juste pour flotter en plein milieu de l'eau quand je suis fatigué . Quand à la couleur et le fait qu'il y ai un cœur dessus …ne me demandez pas .
Je commence alors à sortir tout le contenu du sac , et regarder mon aînée .

“ Tu veux commencer par quoi ? “
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hé, t'es là ! T'as un ballon ? Une planche ? ... ton maillot ? [feat Seborga]   Lun 11 Aoû - 15:56

    Lorsque l'italien évoqua son matos, l'indonésienne se frotta les mains. Comme quoi un majordome sait se révéler utile, rapide et efficace, et ce dans toutes les situations ! Après tout ce n'est pas trop le genre d'Indonésie de se soucier de l'avis des autres sur les surnoms qu'elle donne, et surtout... parce qu'absolument personne n'y échappe ! Chaque élève ici s'est vu attribué un surnom par la jeune fille, car il a toujours fallu un moment où une blague lui vient à l'esprit, pour ensuite octroyer un nom idiot au malheureux élu ! Seborga n'allait pas échapper à cela, quand même. Entre Prusse et « Jack Frost », France et « Franfreluche » ou encore Pictes et « Prof Unicorn »... Ayunda est gentille en n'appelant Sebastiano que « Majordome » ! Surtout si parfois elle dérape avec son prénom, c'est pas plus grave, il a qu'à le prendre comme un surnom ordinaire. Et ça aurait pu tombé bien pire, comme « Sebby » ou « Femme de ménage »... mais ça c'est trop long.

    Ayunda ébouriffa vigoureusement ses propres cheveux mouillés et en bataille avant de trouver une position pour ces derniers, dont le but est... de retrouver complètement la vue, même si au final, tant qu'ils ne sont pas attachés, c'est peine perdue. Un vrai champ de bataille, sa tignasse. Et il a fallu qu'ils soient d'un noir de jais, histoire de vraiment être aveugle ! Elle fixa en jubilant presque les affaires qu'avait apporté Seborga, puis s'arrête sur le ballon de plage. De son côté, elle avait déjà goûté l'eau de la mer, donc elle ne prévoyait pas d'y retourner tout de suite. Elle lança un regard à l'italien, avant de se rendre compte – seulement maintenant ! - qu'il portait une bouée rose autour de la taille. Elle ne put s'empêcher de commenter :

    - Trés joli gadget~

    Moquerie ou ironie, à voir. Indonésie savait pourtant que, la plupart de son temps à la plage, il l'amenait avec lui. Mais bon, le Président du Conseil des élèves ne sait même pas nager paraît-il alors... (elle l'a entendu par les rumeurs des High) Trés vite, elle se baissa pour attraper le ballon, et le temps qu'elle se relève, ses cheveux collent à nouveau son visage. Une fois droite, elle ne voit à nouveau plus grand chose. Elle souffle bruyamment sur sa frange et lève son jouet.

    - T'aime courir j'espère !

    Car elle, oui. Sans prévenir – et en ignorant la question du latin - elle s'enfuit avec la balle, ricanant diaboliquement – son ennui explosait si bien avant son arrivée qu'elle laisse s'échapper toute sa malice dans ce geste. Une fois à quelques mètres de Sebastiano, elle bondit sur place et l'envoi d'un coup franc, avant de poser une main sur une hanche, une au-dessus de son regard noisette afin de parer le soleil et ses cheveux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hé, t'es là ! T'as un ballon ? Une planche ? ... ton maillot ? [feat Seborga]   Dim 31 Aoû - 19:28

Cette fille était définitivement mignonne et surtout définitivement moqueuse . Bien sur ,je savais qu'il était inévitable d'attirer des moqueries au sujet de ma très virile bouée mais cela ne m'empêchera jamais de l'emporter avec moi . Petit porte-bonheur ou vieille amie , comme vous voudrez , voyez vous il a une longue histoire entre cette bouée et moi . Riez tant que vous voudrez, la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe .

Je regardai avec amusement Ayunda examiner tous mes jouets et opter pour le ballon . 
"- T'aime courir j'espère ! " 
Ah bella , tu me laisse pas vraiment le temps de répondre en partant comme ça avec mon ballon . Heureusement que contrairement aux frangins, oui j'aime courir et pas uniquement pour prendre la fuite . Au moins je m’étais fait une copine dynamique et aimant plaisanter , j'espère qu'on approfondira les liens . 


Et voilà le ballon qui se met a voler dans les air et moi, avec tout le ridicule que je devais avoir à courir avec ma bouée , à lui relancer en rigolant . 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hé, t'es là ! T'as un ballon ? Une planche ? ... ton maillot ? [feat Seborga]   Dim 28 Sep - 11:48

    C'était un jeu de ballon comme un autre. Au fur et à mesure que les passes s'échangeaient, le sourire d'Indonésie s'élargissait. Franchement, ce qui manquait à ce tableau, c'était une bonne musique, un barbec' et une foule de 10 ou 20 personnes. Mais il n'y avait qu'eux, pas de bouffe et pas de fond musical. L'ambiance venait des deux gaillards, avec les rires de gosses et les frappes dans le ballon. Et ça durait. Genre peut-être, un petit quart d'heure seulement ? Ayunda était malheureusement du genre à se lasser rapidement des activités répétitives – qu'on s'étonne pas de sa moyenne après, un cours c'est tellement barbant. Ce n'est qu'après cette petite partie qu'elle récupère le ballon, un peu épuisée, et se laisse tombé en arrière sur le sable. Ses cheveux lui cachait à moitié la vue, empêchant ainsi le soleil de l'aveugler complètement. Un large sourire demeure sur son visage, contente d'avoir eu un partenaire de jeu.

    Ce n'est pas que l'après-midi est fini, c'est juste qu'elle veut faire autre chose. Lorsque Seborga la rejoindra, qu'allait-elle lui proposer ? Des pâtés ? Non franchement, la nage restait l'option la plus attrayante, et c'est sans doute pour ça que Sebastian portait une bouée sur lui. Rose. Hin hin. Elle ne le connaissait pas beaucoup, alors elle ne va pas s'attarder sur ce genre de détails pour construire une image toute pleine de préjugés. Et puis bon, il a du sang italien dans les veines, il doit bien être comme ses frères, le séducteur-gentil-mignon-tout-plein trop serviable avec la gente féminine. Ce sont des cas avec les deux autres Vargas ! Comment Seborga était-il ? Elle inspire profondément, et souffle, bras étendus; la voilà en position étoile de mer. Sans même savoir si le latin était tout prêt ou loin, elle s'écrie :

    - On fait quoiiii ?

    Ça ressemblait davantage à une petite fille qu'on avait emmené dans un parc, à qui on avait confié un ballon, laissé joué seule, et qui revient cinq minutes après auprès de ses parents parce qu'elle voulait définitivement faire un truc qu'elle « kifferait ». D'ailleurs, c'est bien là l'état d'esprit d'Indonésie : une fillette qui veut faire ce qui lui chante, cesser l'activité même si l'autre est encore dedans. Après tout, Sebastian est un majordome, il doit se plier aux règles et volontés de son maître ! Certes, c'est fort comme image, surtout entre eux deux, mais ce n'est que le temps d'un après-midi ensoleillé à la plage, ni plus ni moins. Elle lui renverra – peut-être – l'appareil plus tard. Dans le sable chaud, elle s'étire, yeux fermés.

    Elle souriait toujours aussi bêtement. Oh, tout à coup, l'envie « d'exploiter » malicieusement et gentiment Seborga devenait plus forte.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hé, t'es là ! T'as un ballon ? Une planche ? ... ton maillot ? [feat Seborga]   Sam 4 Oct - 14:06

On s'amusa, un petit moment certes, mais cela faisait passer le temps dans la joie , ce qui suffisait à avoir du bonheur , meme un court instant . Comme on dit " il en faut peu pour être heureux " .
Mais il en faut aussi peu pour se lasser , d'où la raison de l'abandon de la balle au bout de 15 minutes .
La journée était loin d'être terminée et le soleil tapait toujours sur la peau à nous bruler . Pendant que Ayunda était allongée sur le sable, je regardais aux alentours . La mer était belle mais commençait à se remplir de monde . Je commençais à m'ennuyer et avoir un peu chaud . J'aurais du acheter des gellati avant de venir . Bah, peut etre que le marchant de glace viendra un peu plus tard .

Le " On fait quoiiii ?" de Ayunda me fit sourire . Je n'étais pas le seul à m'ennuyer .
Elle était mignonne , malgrès ses cheveux tombant sur sa figure et cela me démangeait bien de faire l'italien, donc de la draguer . Mais je doute fort que ce soit le genre de fille à se laisser faire gentiment et je sais la ou sont les risques . De plus , je n'avais pas forcément envie de me prendre une gifle alors que nous venions de nous amuser ...et puis les coups ça fait mal !

Heureusement , j'avais trouvé pendant l'observation de l'environnement de quoi nous distraire et éviter de jouer les dragueurs : des jetskis en locations au bord de la plage . Je les montras à Indo " Une course ça te dit ? "
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hé, t'es là ! T'as un ballon ? Une planche ? ... ton maillot ? [feat Seborga]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hé, t'es là ! T'as un ballon ? Une planche ? ... ton maillot ? [feat Seborga]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Global link : Ballon flottant
» L'amour-propre est un ballon gonflé de vent dont il sort des tempêtes quand on y fait une piqûre. //Kim
» Ballon
» [NU] L'utilité du ballon sur Motisma-Ventilateur
» Vente d'un ballon de baudruche [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives 2-
Sauter vers: