AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pass me the scalpel mate! (Libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Pass me the scalpel mate! (Libre)   Mar 12 Aoû - 4:51

Le temps était gris et frais. Une température que l'insulaire était habitue à avoir mais pas une qu'il appréciait. Sa journée avait déjà mal commencée quand il remarqua une égratignure suffisamment prononcée sur sa planche de surf.  À peine la journée commencé et il avait déjà des bâtons dans les roues.  Ses plans d'aller pratiquer le sport qu'il aime tant fut à l’eau pour ainsi dire. Le deuxième était la température qui semblait changer tranquillement pas trop vite pour celle de tempête. Cependant, L’insulaire n’est pas quelqu’un qui se fait battre si facilement. Il se dit qu’il ira voler sur les vagues un autre jour. N'ayant rien d'autre de bon à faire sur le coup et n’aimant pas rester en place, Ethan décida de réparer la graffigne pour éviter qu'elle ne s'aggrave et que la planche soit inutilisable. Il adorait cette board parce qu'il avait survécu a son attaque de requin avec, il ne voulait pas qu'elle soit achevée par une simple fissure. Heureusement qu'Ethan avait tous ce donc il avait de besoin pour la réparer lui-même. Le seul problème, l'espace. Sa chambre était trop petite et renferme pour qu'il puisse travailler avec les produits nécessaires pour fermer la plaie de sa planche. Aussi, il aura de besoin de papier sablé pour bien finir le tout. Alors, après mure réflexion, une fois son attention revenue sur le problème après avoir eu une envie subite de jouer avec ses boomerangs, il décida de se diriger vers la menuiserie pour s'installer avec sa patiente.

Sa planche sous un bras, son sac a équipement de l'autre et son sourire habituelle sur le visage, l'océanique se dirigea vers la menuiserie pour accomplir son but. Il poussa la porte menant à la menuiserie avec son pied et regarda autour de la pièce pour trouver un endroit où poser ses choses. L'océanique trouva une grande table non loin de la porte d'entrée qui semblait être parfaite pour son petit projet. Ethan se dirigea alors vers elle et commença à placer ses choses pour réparer sa planche bien-aimée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pass me the scalpel mate! (Libre)   Ven 5 Sep - 16:09

L'issue des événements s'étant déroulés la veille n'avait malheureusement pas beaucoup laissé de choix à Berwald quant à son horaire en cette présente matinée; en effet, lorsqu'il passa le cadre de la porte menant à la menuiserie, il avait les bras pleins des bidules brisés lors de la soirée agitée et cacophonique tenue hier dans le petit salon commun des nordiques - une chaise et une petite table basse, pour être plus précis. Sans faire étalage de toutes les idioties qui s'y sont dites, disons seulement que les heures passées à se chamailler avec Danemark peuvent vite mal tourner, et résultent très souvent en maints petits objets légèrement cassés, ou alors complètement démolis... Berwald entra d'abord sans trop de façons, puis, voyant que quelqu'un occupait sa place habituelle – SA table, s'il vous plait –, il se figa dans l'embrasure de la porte. D'abord fâché  – mais combien de fois est-ce qu'il va encore devoir frapper Mathias derrière la tête pour que ce concept pourtant si simple finisse par y rentrer? –, sa frustration se transforma bien vite en curiosité, alors qu'il réalisa que ce n'était pas le grand blond insolent qui y était assit, mais plutôt l'Australien, penché sur ce qui semblait être une planche de surf. Le suédois s'approcha silencieusement et se pencha par-dessus l'épaule de l'insulaire pour le regarder à l'oeuvre; étant originaire du nord, il n'était pas bien habitué à voir des planches de surf, et encore moins voir quelqu'un travailler à en réparer une. Sve observa Ethan à l'oeuvre pendant quelques minutes, complètement absorbé; à un point où il ne remarqua même pas que sa pile d'objets brisés commençait à pencher dangereusement sur le côté. En effet, un petit objet de bois en construction, encore un peu difforme, posé tout en haut de la pile, glissait lentement; centimètre par centimètre, jusqu'à finalement atteindre le bord de la table basse brisée et d'amorcer sa chute vers le plancher. C'est le craquement du bout de bois sur le plancher de ciment qui le tira de sa contemplation. Berwald baissa vivement la tête vers le sol, et réalisa que la petite mouette sur laquelle il travaillait depuis quelques temps pour l'anniversaire de Sealand était tombée, et, qui plus est, qu'il lui manquait maintenant une aile. Il ne pu s'empêcher de jurer entre ses dents serrées:

-*merde!!en suédois*

Le grand blond se pencha en vitesse pour ramasser le petit oiseau, à présent encore plus déformée qu'elle ne l'était. Il ne portait plus du tout attention à Ethan, lequel il avait surement accrocher pendant sa manoeuvre avec la pile de bouts de bois qu'il tenait coincée sous son bras. Il déposa cette dernier à côté de lui, et ramassa délicatement les petits débris de mouette.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pass me the scalpel mate! (Libre)   Mar 9 Sep - 1:54

Ethan était occupé sur son opération délicate. Il avait nettoyé la fissure avec un linge sec. Après qu’il fut certain qu’aucun résidu ou humidité ne restait, il entreprit de sablé l’intérieur et un peu les contours de la blessure de sa belle. Le sablage était pour aider à la résine qu’il allait appliquée de bien coller sur la planche pendant qu’elle sèche. À l’aide de sa main, il balaya le plus gros de la poussière et souffla le reste avec sa bouche. Il refait la même manœuvre plusieurs fois avant d’être satisfait avec l’allure de la fissure. Il dépose le papier sablé plus loin, ne voyant pas que quelqu’un l’observer dans son dos. Toute son attention est virée sur sa patiente blessée. Sans bouger son corps ou ses yeux de sa planche, il prend la résine de dans son sac et ouvre doucement le bouchon. Il place l’embouchure du tube dans la fissure et la remplit délicatement du liquide épais. Une fois qu’il est sure qu’elle est remplit, il dépose le contenant de résine pour prendre une fine couche de plastique qu’il avait déjà préparé et la pose sur la fissure pour bien étaler la résine. Le liquide transparent se forme dans les minces paroisses de la blessure de sa board. Satisfait avec ce résultat, il laisse la couche de plastique sur la planche pour qu’elle tienne la résine en place, le temps qu’elle sèche. C’est justement à ce moment là qu’il entend quelque chose derrière lui. Il se tourne juste en temps pour recevoir une patte en bois de il ne sait quel meuble en pleine figure. Sa main vole sur son visage pendant qu’il exprime son émotion dans toute la splendeur australienne.

AH BLIMEY HELL MATE! Whatch what you’re doin’!!!! Next blue you’ll make, it’ll take my eye out!

Se frotte le visage un peu avant de voir que le grand blond est entraine de ramasser quelque chose au sol. Ah, c’est Suède. Le… père?... de Sealand. Il se souvient encore comment il avait fait peur à Wy. Pas étonnant avec touts les émotions différentes qui lui passent par le visage. Dit avec sarcasme bien sûre. Australie se dit par exemple qu’il y a probablement plus sous se visage de marbre que ce qu’il ne laisse paraitre. En tout cas, il se penche et aide le nordique à ramasser les morceaux.

Attend, j’avais t’aider.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pass me the scalpel mate! (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pass me the scalpel mate! (Libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives 2-
Sauter vers: