AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]   Jeu 2 Oct - 14:18

La Slovaquie, quel beau pays. Le sport le plus populaire là-bas est le hockey sur glace. Même si le représentant de la nation n'est pas taillé pour ce sport, il ne faut pas sous-estimer l'équipe nationale du pays qui a été sacrée championne du monde en 2002. C'est vrai que c'est un peu vieux... mais plus récemment, Bratislava a été l'hôte du Championnat du monde de hockey sur glace 2011 ! Et l'année suivante, ils sont allés jusqu'en finale. Mais ils ont terminés deuxième. Face aux russes.

Mais nous ne sommes pas là pour parler de Hockey ! Il y a un autre sport où la Slovaquie excelle. En effet, elle fait partie des meilleures nations en canoë-kayak. Le meilleur céiste de ces 15 dernières années est d'origine slovaque. Michal Martikan de son petit nom. Et ça, Timotej en est fier, malgré que, une fois encore, le beau slave ne soit pas tout à fait tailler pour ça.

Il n'est pas très bon en natation, et ses compétences en nage se limite à se tenir à la surface. Ce qui est bien pratique. Il a déjà penser à apprendre à nager correctement, et notamment d'essayer de sauver une personne de la noyade. C'est que Tchéquie et ses phobies, faut y faire attention. Et imaginez qu'un zigoto s'amuse à la pousser à l'eau hein ? On est sûrs de rien. Il faut faire attention à tout.

Malgré ce risque là, ce qu'il y a de bien dans cette académie, c'est qu'on rencontre tout types de personnes et Timotej avait réussi à trouver une autre personne qui aime le canoë. La représentante du Vietnam en personne. Peut-être qu'un jour ils en feront tout les deux, qui sait ? Pour l'instant, c'est un tout autre programme qui va durer un très long moment.

Les deux céistes en herbe ont eu l'idée folle de sculpter une pagaie de leurs mains. La première étape a été d'imaginer la pagaie, d'avoir les bonnes mesures et d'avoir un modèle. Slovaquie avait une pochette plastifiée avec tous les documents à l'intérieur et dieu bénit les pochettes en plastique. Elle a résisté au système d'extinction des incendies de l'autre jour qui avait réduit en miettes plus de choses que le départ de feu lui-même. Livres, Appareil électroniques et ce genre d'objets en tout genre. Tout ce qui est sensible à l'eau en fait.

On est samedi, il est 14h. Et Aujourd'hui Slovaquie a prévenu qu'il n'ira pas à ses clubs habituels. Il avait demander à Vietnam de le rejoindre au club de Menuiserie. Et comme les deux n'avaient pas les compétences idéales pour s'occuper de faire une pagaie, il fallait demander à un homme grand, beau et fort. Maniant le bois comme personne et dôté d'un humour à toute épreuve. Slovaquie a naturellement penser à son camarade de classe, Danemark.

Il est arrivé premier, il a frappé à la porte du club, mais il semblerait qu'il n'y avait personne pour l'instant. Il a également envoyé un sms à Matthias, pour ne pas qu'il parte à la piscine tout de suite. Oui, c'est un grand sacrifice qu'il te demande, mais il peut bien te le rendre, tu sais. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]   Ven 3 Oct - 0:10

Bien que le club de menuiserie avait toujours semblé attirant, Luu Ly n'y avait jamais mis les pieds, d'ailleurs, à son arrivée à l'académie, elle n'avait pas imaginé qu'elle s'y serait rendue un jour. Pourtant, cet après-midi-là, elle marchait en direction de l'atelier. Le plus étonnant était que l'idée provenait de Slovaquie. Ce dernier lui avait toujours paru trop délicat pour pouvoir fabriquer quelque chose de ses propres mains mais peut-être s'était-elle trompée ...

Fabriquer une pagaie. C'était sa proposition. Comment aurait-elle pu se douter que le jeune slave, si peu à son aise dans l'eau, aimait les sports de navigation ?
Au Vietnam, le maniement d'une barque est bien plus qu'un simple loisir. C'est véritablement un prolongement de soi pour les populations vivant près du fleuve ou sur le littoral. Plusieurs fois, la jeune Vietnamienne s'était rendue dans le nord de son pays pour voguer sur les méandres de la Baie d'Ha Long. Les barques de bambou des pêcheurs et des marchands l'avaient fascinée, faisant naître chez elle, une passion pour cette activité que le monde appelle communément – et à tort – le « canoë-kayak ». Qu'importe qu'il fallut appeler sa barque un canoë ou un kayak, son seul désir, lorsqu'elle était sur l'eau, était de se déplacer librement.

Et cette liberté lui manquait.

Un de ses autres passe-temps – qu'elle pouvait continuer de pratiquer loin de chez elle – était de créer toutes sortes de choses avec les matériaux dont elle disposait. Elle passait d'inlassables heures à occuper son esprit et ses mains dans la création d'ingénieuses babioles. Ainsi, associer la navigation et la création était l'un des mélanges les plus intéressants qu'il lui était donné d'essayer.

Alors, elle n'avait pas pu refuser.

De plus, si la plupart de ses affaires avaient été épargné par les pluies destructives, la jeune fille avait subi quelques pertes dont le dernier ouvrage – spécialement destiné à Slovaquie – qu'elle avait tout juste achevé. La veille de l'incident, elle lui avait proposé de lui apporter le fameux présent mais le jour suivant avait balayé toutes les possibilités de cette promesse de se réaliser.

La fabrication de leurs pagaies venaient chasser la déception qu'elle ressentait.

Timotej se trouvait déjà devant la salle. L'ayant aperçu de l'autre bout du couloir, elle avait légèrement pressé le pas. Le temps qu'elle le rejoigne, il avait frappé à la porte. Sans doute ne l'avait-il pas entendu venir jusqu'à lui.
« Bonjour, Slovaquie... Je ne suis pas en retard ? » avait-elle glissé timidement en imaginant qu'elle l'avait fait attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]   Ven 3 Oct - 9:04

Les gens.

Ca ralait encore à propos de "j'ai tout perduuuuuuu dans l'incendiiiiiiiiiiiiiie". Nej les cocos. C'est juste un peu mouillé voilà tout. Peut-être était-ce d'être dans un pays dont les terres éclaboussaient à peine la mer, mais Mathias avait un air circonspect à chaque fois qu'il entendait quelqu'un se lamenter à ce propos.

De toute façon, ça donnait une bonne occasion pour avoir du neuf et ça c'était sans prix. Un peu de changement n'était pas fatal, bien au contraire. Il n'y avait rien qui l'ennuyait plus que la routine et il y en avait déjà bien assez dans cette fichu école.

C'est pour ça que quand Slovaquie était venu le voir en sortant un "il me faut une pagaie...en bois", le danois avait éclaté de rire puis aquiescer en tendant la pince un peu comme le roi, sa femme et le petit prince qui sont venu chez toi.

Evidemment, Slovaquie avait dit samedi 14h. Evidemment il avait envoyé un texto recommandant à Mathias de ne pas aller à la piscine pour ne pas être en retard.

Evidemment, ranafout.

C'est un quart d'heure ensuite que le nordique débarqua joyeusement, le cheveux mouillés, le parfum de chlore si caractèristique collé au t-shirt et la mine solaire.

"C'est le club de menuiserie ici pas le club des rencontres! Oh!"

Intervention hautement sonore tandis qu'il jeta son sac de sport sur une chaise et qu'il décocha un large sourire au slovaque et à la vietnamienne en guise de bonjour.

"Bon les bâteaux... même les pagaies, ça se construit pas comme ça hein. Y'en a un qui m'a fait un plan ou vous passez le temps à vous bécoter?" Il a un sourire chafouin en faisant un clin d'oeil à Dao. Cette fille était supremement timide, réservée même, et c'était bien ainsi. Il pouvait la taquiner à loisir.

Slovaquie avait pas de pudeur: ça fonctionnait nettement moins bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]   Sam 4 Oct - 17:37

C'est sans surprises pour le slovaque que Vietnam arrive la première. Il connaît bien son camarade nordique, il est du genre à n'en faire qu'à sa tête quoi qu'il arrive. Il lui en voudrait pas s'il avait cinq minutes de retard. Il sourit à la vietnamienne.

« Tu ne l'es pas, nous attendons quelqu'un d'autre. ♥ »

Il ne sait plus vraiment s'il l'a prévenue à ce sujet là, peu importe. Il sort son téléphone pour regarder l'heure. Et franchement, quinze minutes ! Slovaquie a eu peur ! Il a cru avoir été oublié par son camarade de classe.

« Je peux te faire des bisous à toi aussi Matthias. ♥ »

Il rit doucement et vient tirer une chaise pour inviter Vietnam à s'asseoir en face du danois, faisant glisser sur la table sa pochette. Bien sûr qu'une pagaie ça se fait pas en deux nuits, mais c'était un projet à long terme dans lequel il serait ravi de s'investir.

« Bien évidement qu'on a déjà prévu un plan. Tout ce dont nous avons besoin est là dedans. »

Excepté le bois. Parce que c'est une vraie pagaie qu'on veut construire, pas une pagaie pour playmobil. Mais on est au club de menuiserie non ? Le bois, ils en ont. Et ils sont pas connus pour être radins, si ? En tout cas, il attrape une chaise et s'installe à son tour. Avec un grand sourire.

« Et on a besoin de quelqu'un pour se salir les mains à notre place. ♥ »

Il rit à nouveau et croise les bras sur la table. Bien sûr que non, il ne laisserait pas juste le danois travailler à sa place. Il aidera comme il peut et il est bien d'accord pour apprendre. Mais c'est surtout pour pouvoir admirer un nordique à l'oeuvre. Ça doit valoir son pesant de cacahuètes.

Ben oui, s'il y a une occasion de se rincer l'oeil, il va pas se priver ! Enfin, j'imagine que le club de natation est plus pratique pour ça hm ? Mais Hongrie est aussi dans ce club et elle a beau être jolie, c'est pas forcément une vision agréable pour le slovaque.

D'ailleurs, malgré ce qu'il lui est arrivé récemment, aujourd'hui, Slovaquie était content. Après tout, il est avec deux personnes de bonne compagnie. Slovaquie a beau s'apprécier énormément, il sera toujours d'accord pour accepter un peu de compagnie digne de lui. Est-ce qu'on peut dire que Slovaquie considère comme égaux ceux avec qui il aime discuter ? Qui sait ?  ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]   Sam 4 Oct - 21:35

Elle se souvenait que Timotej avait demandé l'aide du représentant du Danemark. C'était un étudiant pour qui elle ressentait de la sympathie. Elle le croisait rarement mais sa présence n'était pas désagréable. Surtout que pour être désagréable, il aurait surtout fallu qu'il soit présent.

Elle crut qu'il ne viendrait pas.

Il était arrivé de manière presque inattendue, comme s'il s'était volontairement fait attendre, apparaissant au bout d'un quartz d'heure, toujours égal à lui-même.

« Bon les bateaux... même les pagaies, ça se construit pas comme ça hein. Y'en a un qui m'a fait un plan ou vous passez le temps à vous bécoter ? »

La remarque et le clin d'œil du danois firent rougir la jeune fille qui s'apprêta à nier lorsqu'elle fut devancée :
« Je peux te faire des bisous à toi aussi Matthias. ♥ »

Bon, ce n'était pas vraiment le genre de réplique qu'elle aurait trouvé mais sur le coup, ça l'arrangeait : ça lui évitait de chercher quelque chose à répondre. Elle s'installa sur la chaise, sans un mot, encore embarrassée par les paroles du danois, écoutant attentivement la conversation entre les deux garçons.

« Et on a besoin de quelqu'un pour se salir les mains à notre place. ♥ »

Elle fronça les sourcils lorsqu'elle entendit la conclusion du slovaque. Pour elle, il était hors de question de laisser quelqu'un s'occuper de sa pagaie – ou plutôt, elle avait envie de la fabriquer entièrement elle-même. Bien sûr, elle avait besoin de conseils mais elle était capable de s'en sortir avec des plans et un peu de bois.

« À ta place, Slovaquie. » rectifia-t-elle. « Je me débrouillerais...  »

Joignant les gestes à la parole, elle retroussa les manches de sa veste pour leur faire comprendre qu'elle était prête à « se salir les mains » Elle n'attendait plus qu'une seule chose : qu'ils commencent. En apparence impassible, elle était toutefois envahie par un sentiment d'excitation mêlée de joie. Ce projet avait le mérite de la mettre de bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]   Mar 7 Oct - 14:31

Quand on disait que ça marchait nettement moins bien avec le kéké slovaque hein…

Danemark eut un sourire global, notamment en voyant les joues vietnamienne se colorer. Ça c’était mignon! Il eut un grand éclat de rire joyeux en entendant la réplique toute souricesque de la demoiselle.

« Prends en de la graine Slovaquie! Faut toujours se salir les mains dés qu'on peut!»

Un clin d’œil chafouin au slovaque et il retroussa ses manches –il ne portait toujours pas de veste… ça ce serait seulement pour fin novembre- à son tour prenant le papier et le regardant attentivement.

Pagaies simples.

« Vous aurez pas ça avant la fin de l'année les cocos. Déjà j’ai une vie et ensuite c’est quand même un truc censé tenir malgré l'eau et tout. Pas que ce soit compliqué à faire mais la solidité face à la pression de la flotte c’est important et y'a le temps de stratification de la résine à prendre en compte. »

Le danois plia le papier et vint ouvrir la fenêtre pour se poser, coudes en arrière, sur le rebord faisant ainsi face aux deux autres étudiants.

« Bon parlons peu mais parlons bien... j'y gagne quoi? A part votre éternel gratitude à vous deux et la promesse de tout vos sourires pour aujourd'hui et à jamais. »


Mathias se mit à rire. Rho il plaisantait. Il n'était pas comme ça. Bon commerçant certes mais il ne monnayait pas tout. Sauf quand il s'agissait de soutirer de la nourriture. Et Slovaquie faisait pas trop la cuisine quand à Vietnam...

Ah mais si!! Vietnam!

Sens-tu ce grand regard de la gourmandise la vrai se poser sur toi Vietnam? Slovaquie il paiera avec sa science infuse :3 (non pas en nature! On est avec Belgique ok? tsss :p)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]   Sam 11 Oct - 19:36

Étrange sensation.
L'impression que quelqu'un vous fixe tout en essayant de vous transmettre ses idées par télépathie.

Luu Ly, qui observait distraitement l'organisation de l'atelier, posa son regard sur Mathias qui la fixait avec instance. Tandis qu'elle se demandait si elle avait fait quelque chose de mal, elle remarqua que Slovaquie avait sorti son téléphone de sa poche pour prendre un appel entrant. Il sortit rapidement en leur adressant un petit sourire d'excuse et le silence retomba dans la pièce.

Les pagaies allaient devoir attendre la Perfection.

De toute manière, elles ne seraient pas prête avant la fin de l'année scolaire, ils avaient le temps.

Toutefois, Vietnam était d'accord un point CRUCIAL : un service méritait bien un petit présent en échange – un détail qu'il fallait régler au plus vite !

Elle baissa les yeux en repensant à ce que Mathias venait de dire.

… La promesse de tous ses sourires ?

C'est une plaisanterie ?

Faut-il rappeler que Vietnam n'est pas d'un nature souriant ?

« Danemark.... »

Elle fronça les sourcils et glissa :

« En échange de ton aide... Tu voudrais quelque chose... de particulier ? »

Autre qu'un sourire, elle entend.

Le connaissant, il va sans doute demander quelque chose de farfelu.
Une sirène.
Une épée magique volée à un dragon chinois pour gouverner sur le Nord et envahir le monde entier.
En bref, un truc étrange de Viking...

« Je veux dire... Je ne sais pas tellement comment je pourrais t'aider. Je sais coudre... Si jamais tes vêtements sont troués. J'ai quelques connaissances en botanique, si tu veux cueillir des fleurs. Je maîtrise quelques notions de navigation... »

Tout en y réfléchissant, elle pensa que ses propositions étaient ridicules. Honteuse de ses idées, elle rougit et murmura, mal à l'aise :

« Et, je cuisine un peu... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]   Mar 14 Oct - 17:14

Une sirène ce serait merveilleux. Littéralement merveilleux. Et l'épée également mais on dira qu'il profite de toi et Mathias fait beaucoup de choses mais profiter...en est absolument une.

« Je veux dire... Je ne sais pas tellement comment je pourrais t'aider. Je sais coudre... Si jamais tes vêtements sont troués. J'ai quelques connaissances en botanique, si tu veux cueillir des fleurs. Je maîtrise quelques notions de navigation... »


Un sourire chafouin. Voilà qui était bon à savoir. Il déchirait souvent ses affaires, avait une incompréhension total des fleurs et oh naviguer... naviguer il connaissait, comprenait et y aspirait de tout son être.

« Et, je cuisine un peu... »

Si le rougissement vietnamien l'avait sourire, le fait qu'elle propose d'elle-même de cuisiner élargit encore un peu plus la joie du scandinave.

"Ja? Bingo alors. On a un deal tout les deux. Mmmm un plat et un dessert vietnamien typique et tu auras ta pagaye."

Mathias tendit sa main large et adressa un sourire franc à la demoiselle toute menue devant lui. Le contraste pour le coup était saisissant. Il était aussi blond qu'elle était brune, grand qu'elle était gracile et ouvert qu'elle était réservée.

"Tope là! ... Luu c'est ça?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]   Ven 17 Oct - 19:47

Un plat et un dessert ?
Même si la Vietnamienne n'était pas une experte, elle se débrouillait plutôt bien en cuisine traditionnelle.

Comme tous les jeunes de son âge, elle savait préparer un bouillon aromatique ou une soupe au crabe. Elle maîtrisait la recette du fameux porc laqué au caramel, des délicieuses bouchées à la vapeurs, des douces crêpes à la farine de riz et au curcuma ; et il était simple de servir ce que les occidentaux appelaient des « rouleaux de printemps ». De plus, quelques livres de cuisine traînait dans l'aile Asiatique, elle avait toujours la possibilité d'innover.

Pour le dessert, le choix était rapide : son cœur penchait pour les gâteaux à la pâte de haricot rouge.

Alors c'était parfait comme arrangement.

« Tope là! ... Luu c'est ça? »

Elle regarda alternativement sa main et son sourire avant d'effectuer timidement le geste qu'il attendait. En se retrouvant debout face à lui, elle sentit pour la première fois leur différence de taille. Cependant, elle ne parut pas impressionnée. Elle hocha la tête avec vigueur, tout en rectifiant gentiment : « Luu Ly ! » puis elle jeta un coup d'œil en direction des plans.

« Par quoi est-ce qu'on commence ? »

Elle n'avait jamais travaillé le bois mais elle était impatiente de commencer.

Un peu plus détendue, elle prit de l'assurance, sans se départir pour autant de sa timidité. Et bien qu'elle y mettait les pieds pour la première fois, elle comprit immédiatement qu'elle appréciait l'atelier. Elle s'y sentait à l'aise – peut-être pas autant que Mathias qui semblait être carrément chez lui toutefois l'endroit lui paraissait chaleureux.

D'ailleurs, une question vint occuper son esprit.

« Qu'est-ce que vous fabriquez habituellement dans ce club? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]   Sam 18 Oct - 10:46

La vietnamienne avait cela de bien qu’elle était du genre apaisante. Calme. Le danois eut un sourire de connivence.

Calme et du genre bien campée sur ses deux jambes.

Maintenant qu’il y réfléchissait plus de deux secondes, il tacha de retrouver dans son esprit ce qu’il savait exactement du Vietnam. Ah l’année dernière, la famille royale y était à elle. Gros protocole. Ensuite les dirigeants vietnamiens étaient venu à Copenhague. Ça c’était super bien passé et il avait même réussi à faire un compte rendu pas trop dégueulasse au prof de diplomatie sur le sujet durant un devoir.
Il y avait aussi leurs bateaux si différents, et la baie…

Mais de la jeune fille représentant la dite nation… il fallait bien admettre l’évidence : il ne savait quasi rien.

Impardonnable !

Mathias se vantait toujours de connaître tout un chacun dans cette école. C’était la base quoi puis on vivait tous ensemble. A quoi bon rester dans son coin et ne parler qu’à deux ou trois pélerins si on peut étendre son horizon à l’infini.

« Luu Ly ? Luly ça fait un peu lullaby en fait. C’est cool.»

Pour ne pas dire jolie.

« Qu'est-ce que vous fabriquez habituellement dans ce club? »

Mathias récupéra sa main,contourna la silhouette déliée de l’asiatique et prit des gants de protections pour les lui donner. Les échardes arrivaient vite. Il préférait toucher quand à lui le bois tel quel, et n’en utilisait jamais lorsqu’il travaillait le matériau mais là il allait falloir choisir le bois. Ils en avaient en stock dans la remise extérieure aussi fit-il signe à Luu Ly de le suivre tandis que lui-même glissait les gants sur lui.

« En général ? on essaye de faire des meubles. Mais je t’avouerais qu’on y met du temps quand même. L’année dernière j’ai fait une chaise et une petite commode. A la fin de l’année avec les autres nordics on va les vendre sur une brocante et on se fait une fête ensuite. »


Parce qu’il était vrai que c’était un club de… euh… nordics en fait.

« Cette année j’avais pensé à des petites figurines. Mais faut être très précis. Avoir des mains plus petites. » Le danois poussa la porte donnant sur l’extérieur et entraina la vietnamienne dans un sourire vers la remise. « T’es dans quels clubs ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]   Mer 12 Nov - 1:12

Une lueur d'incompréhension presque imperceptible traversa le regard brun de la jeune fille.

« Lullaby ? »

La jeune fille n'était pas sûre de comprendre : était-ce une forme d'humour venue du Nord de l'Europe ?

Immédiatement, elle ressentit le désir naturel de faire honneur à son hôte – que pouvait-il bien être d'autre qu'un hôte qui l'accueillait dans son atelier exclusivement nordique ?
Elle réfléchit et choisit ses mots avec soin.

Quelque chose de cool. Il fallait trouver quelque chose de cool.

« Mathias... C'est comme Ményanthe. »

Le prénom du grand blond était difficile à prononcer pour l'asiatique et cela lui rappelait les problèmes qu'elle avait rencontré pour articuler correctement le mot Mé-ny-an-the. Passionnée de botanique, le rapprochement entre le « trèfle d'eau » et le prénom du garçon s'était effectué instinctivement.

La ményanthe, ça c'était cool.

À forte dose, grâce à son pouvoir vomitif, cette plante était utilisée pour purger les estomacs affectés.
Autrefois, les Allemands s'en servaient comme panacée contre les maladies.
Les Lapons s'en nourrissaient pendant les périodes de disette.
Les Français l'avaient importé en Asie du temps de la colonisation et son grand-père lui avait raconté que son goût amer ressemblait à celui de la bière.

Lullaby. Ményanthe. Comme en étaient-ils arrivés là ?

La jeune vietnamienne enfila promptement les gants de protection tout en suivant le Danois. Il était bien plus sérieux qu'elle ne l'avait cru et la réputation qui le précédait était peut-être exagérée : en dehors de son quart d'heure de retard, il se comportait très bien. Luu Ly avait imaginé le fils de Monsieur Kholer à l'image de son père. Pourtant depuis le début de l'après-midi, Mathias n'avait pas crié ou élevé la voix.

Il paraissait même très concentré.
L'affaire semblait sérieuse : les gants, la fabrication de meuble, une vente de charité – les brocantes n'existant pas au Vietnam, l'étudiante s'était persuadée que le club organisait des ventes de charité – et une joyeuse célébration pour remercier et féliciter les participants. Quel club honorable....
Il fallait qu'elle se comporte convenablement.

« Cette année j’avais pensé à des petites figurines. Mais faut être très précis. Avoir des mains plus petites. »

Et en plus il voulait faire des marionnettes ! Bon « figurines », « marionnettes ». À ses yeux, aucune différence.

« Des figurines ?! Comme pour le Mùa rôi nuoc ? »

Elle était littéralement en train de se faire nordiser.
Docilement, elle le suivit jusqu'à la remise extérieure.

« Le Mùa-... »

Naturellement, si elle ne s'adressait plus à lui en anglais, il ne pouvait pas le comprendre.
Elle maudit intérieurement de sa propre maladresse et reprit, rougissant légèrement :

« Je veux dire... T-Tu vois, dans mon pays, le théâtre traditionnel est une représentation de marionnettes de bois léger, peintes et décorées, manipulées dans un bassin d'eau... »

Un sentiment de déjà vu l'envahit.
Avant l'incendie, à la demande de Mathias – ça devait être une des seules fois où elle lui avait véritablement parlé par le passé – elle avait fabriqué une sirène en papier et ils avaient reproduit un petit théâtre de papier.

« C'est plus solide que le papier » conclut-elle en souvenir de cette soirée-là.

Elle entra dans la remise.

« J'appartiens au club de tir-à-l'arc dirigé par Monsieur Khan. Parfois, je pense à intégrer le club de gymnastique.... »

Une certaine Hongroise lui en avait parlé plusieurs fois.
La proposition était intéressante.
Et bien que Luu Ly appréciait l'exercice physique et qu'elle était plutôt souple, elle craignait les tenues moulantes qui dévoileraient une grande partie de son corps.

Imaginons que son vénérable père apprenne un jour que sa fille chérie, la pureté incarnée, se montrait publiquement en petite tenue ?

Non, il ne fallait pas qu'elle intègre le club.

« Et toi ? » demanda-t-elle pour chasser cette idée de son esprit. « Tu fais un peu de sport ? »

Il devait être habitué à courir des kilomètres avec son papounet le professeur de sport de l'académie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]   Lun 24 Nov - 14:21

Le grand blond éclata de rire.

Menyanthe?

"Tu peux pas inventer des mots comme ça Louly."

Elle était mignonne dans sa timidité sérieuse. Jamais un cheveu qui dépassait. C'était étrangement reposant aussi même si, avec les nordiques, il avait l'habitude des gens sérieux. Il ne comprit absolument pas ce dont elle parlait. Les figurines c'était des figurines. Rien de particulier. Il enfila ses gants, lui en donna une paire bien plus petite, enfila des lunettes de protection et lui en glissa également sur son visage, il continua de discuter.

« Je veux dire... T-Tu vois, dans mon pays, le théâtre traditionnel est une représentation de marionnettes de bois léger, peintes et décorées, manipulées dans un bassin d'eau... »

"Ahhh je vois mieux là. Ja, c'est un peu comme ça mais comme des poupées en bois si tu veux. J'en fait avec la tête des élèves mais c'est dur. C'est trop dans le détail. Je préfère faire des rames par exemple. Viens, on va choisir le bois adéquat."

Il l'emmène voir les planches de bois disponibles. Chêne, pin, sapin. Bois brut aux senteurs fortes.

"Je fais du handball mais je suis surtout en club de natation. C'est génial. C'est pour ça que je sens un peu le chlore parfois. C'est top parce que t'as tout dans la piscine. Je préfère quand même la mer. L'odeur et les sirènes." Il fait un clin d'oeil à l'asiatique. "Et toi?"

Il la regarde. Les asiatiques ils avaient tous des allures de cure-dents et tu t'apercevais ensuite que c'était des shurinkens. Filles comprises.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne pas en foutre une rame. [PV : Vietnam, Danemark]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Afghanistan: Le Vietnam d'Obama?
» Maud Fontenoy prête à traverser le Pacifique à la rame..
» Jeu qui rame
» Foutre la paix aux gens tu sais faire ? | Calliopé
» BANSHEE ▲ « On ira tous au paradis foutre l’enfer. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives 2-
Sauter vers: