AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Père de Luu Ly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Père de Luu Ly   Dim 9 Nov - 16:11

Mini-fiche de présentation du PNJ


Hiên Dao


Nature du lien familial :  Père de Luu Ly. Il est l'aîné d'une vieille famille vietnamienne ayant quitté la campagne du temps de la colonisation. Depuis le décès de son père,il est devenu le patriarche du clan bien que sa mère vive encore.
Age : 45 ans
Profession :  Chirurgien dans un hôpital français • Les congés de fin d'année sont donnés pour la période du têt (Noël et le nouvel an solaire étant moins importants). Ainsi cela fait plusieurs mois que Hiên ne prend aucun congé, qu'il accepte de faire des gardes de nuit supplémentaire et des opérations les jours fériés, pour pouvoir venir voir sa fille au mois de décembre. D'ailleurs, sa femme aurait aimé pouvoir venir mais elle est dans l'impossibilité d'abandonner la pension qu'elle dirige. [Si possible : sa venue est une surprise et sa fille ignore qu'il a pu se libérer pour venir.]•
Domicile : Hanoï, capitale du Vietnam
Langues comprises et/ou parlées : En plus de sa langue natale et du mandarin, il maîtrise parfaitement le français. Pour l'anglais, c'est beaucoup plus laborieux mais il s'en sort.
Liste des liens : Luu Ly, sa fille chérie. Et c'est déjà beaucoup... 






Description physique : 

◘ Taille : 1m59 •trois centimètres de plus que sa fille• ◘ Poids : 55 kg
• Sa journée commençant à 7h à l'hôpital, il se débute la sienne comme une grande partie des Hanoïens, à 5h, sur les bords du lac d'Hanoï à pratiquer des exercices physiques pour garder la forme et vivre vieux.•

◘ Apparence : Menu, de taille moyenne pour un vietnamien, il possède un visage fin, des traits marqués. Un corps souple et agile. Des mains aux doigts habilles, les ongles toujours ronds et courts. Une démarche tranquille. Son teint est doré, un peu plus bruni que celui de sa fille.

◘ Cheveux : Cheveux de jais un peu grisonnant, coupés court.

◘ Yeux : Yeux bridés bruns aux reflets dorés.

◘ Vestimentaire : Il déteste ce qu'il appelle la « provocation vestimentaire ». Comme il a grandi en ville, il s'habille à la manière des occidentaux. Toutefois, il évite les pantalons en jeans. Comme tenues décontractées, il porte plutôt des chemises à col classique (manches à longueurs variables selon l'époque), des pantalons droits et sobres, le tout dans des teintes brunes, grises ou noires.
Sinon, il est habitué aux costumes-cravate et porte rarement des vêtements traditionels, ceux-ci étant portés majoritairement par les femmes.







Caractère : 
La première règle d'or de Hiên est « Tu ne t'énerveras point – surtout en public ; et encore moins sur un enfant alors celui qui touche à ma fille je le défonce  », il est donc rare de l'entendre hausser la voix ou manifester son désaccord avec violence. S'énerver publiquement revient à « perdre la face » ce qui est très mal perçu. Ainsi, il ne fait jamais de reproche public à quelqu'un pour ne pas mettre son interlocuteur dans l'embarras ou dans une position de faiblesse (fondre en larmes, s'énerver). Toutefois, cela ne signifie pas qu'il se laisse écraser face aux autres. Il apparaît comme un médiateur, un homme paisible qui, dans sa jeunesse se laissait beaucoup emporter par ses rêveries. Il ne se plaint jamais des difficultés qu'il peut rencontrer dans sa vie quotidienne. Avec le temps, ses rêveries sont devenues réflexion et il agit rarement sur le coup de l'impulsion. Lorsqu'il est peiné ou vexé (en public) il se fait tout petit et garde le silence pour ne plus se faire remarquer. Curieux, il est très intéressé par le monde extérieur à son pays et se tient très informé de l'actualité. Il respecte les différentes cultures et notamment celles des ethnies installées depuis des siècles au Vietnam. Contrairement à sa fille, Hiên est un homme souriant et chaleureux – cela ne veut pas dire qu'il est tactile – qui se montre très courtois. Inconsciemment, il est très soucieux de ce qui est convenable et ce qui ne l'est pas.
Quelques remarques sur son comportement :

◘ « Plutôt mourir que de vivre souillé » : une mort digne prévaut sur une vie de débauche.

◘ Sa parlure est extrêmement imagée et il utilise beaucoup de métaphores et de périphrases ce qui peut être difficile à comprendre pour un étranger. Il n'est jamais grossier ou familier même avec ses proches. Cependant, cela ne l'empêche pas d'être à la fois direct et franc.

◘ « À l'étranger, l'étranger c'est toi » : lorsqu'il voyage, il se plie aux règles du pays et il se montre discret.

◘ Se présenter correctement : Pour saluer, il serre la main si son interlocuteur appartient au domaine professionnel ou si c'est une personne de sa génération. Sinon, il salue d'un signe de tête ou d'un simple sourire. Il est inconcevable selon lui de s'adresser à quelqu'un dont on ignore le nom, il distribue donc sa carte de visite à ses interlocuteurs. Une carte de visite au Vietnam se donne avec les deux mains (le receveur doit normalement la saisir également à deux mains). Une carte ne doit pas être pliée ou tâchée car elle représente la personne dont le nom est écrit dessus, Hiên possède donc un petit boîtier en métal spécialement conçu pour ses cartes. Pour faire connaissance, il peut poser beaucoup de questions « ordinaires » au Vietnam comme « êtes-vous mariés? », « avez-vous des enfant ? », « quelle est votre profession ? ». À ses yeux, ce sont des points essentiels dans l'identité d'une personne.

◘ Le culte des ancêtres : les âmes des aïeuls protègent les vivants. Donc l'entretien de l'autel familial est extrêmement important. L'autel se trouve au cœur de la maison famille (la demeure appartient toujours au père de famille, au fils aîné ou au descendant mâle le plus proche de l'ancien chef). Or, Hiên a une fille, ce qui signifie que le jour de son mariage, elle partira de la maison pour vivre chez la famille de son mari. L'autel sera donc entretenu par un neveu ou un cousin après le décès des deux parents de Luu Ly. Il y a donc une sorte de rupture ou de •Savoir se tenir à table : Le repas étant un des moments de réunion important dans la vie quotidienne, il est essentiel de bien savoir se tenir. Par exemple, personne ne le verra jamais saisir ses baguettes à l'horizontal. (connotation : la mort ). À table, ce sont toujours les doyens qui mangent les premiers.

◘ Social : Lorsqu'il aime quelqu'un, il ne le montre pas. Lorsqu'il n'apprécie pas quelqu'un, il ne le montre pas. Mais, ça se sent. Dans l'atmosphère, dans les sous-entendus. Pour approcher sa fille, il faut avoir sa bénédiction.







La relation entre le personnage et le pnj 

◘ Hiên rêvait d'avoir une famille nombreuse, une descendance idéale avec un garçon comme aîné et quelques frères et sœurs pour égayer la maison. Cependant, il n'a pu avoir qu'un enfant, une fille. Alors, rien n'est trop beau pour elle. Luu Ly est la fierté de son père. De plus sa position de future représente de nation et le fait qu'elle effectue ses études à l'étranger rendent le paternel très heureux. Travaillant énormément, il a tendance à la gâter pour se faire pardonner, habitude qui réjouissait la petite fille mais qui embarrasse beaucoup l'adolescente que Luu Ly est aujourd'hui. •Il ne faut donc pas s'étonner s'il débarque avec plusieurs valises de cadeaux pour sa fille, le professeur dirigeant son aile et ces camarades de l'académie.•

◘ D'ailleurs, même si Hiên est un père très protecteur, il est conscient que sa fille n'est plus une gamine. La majorité civile vietnamienne étant fixée à 18 ans, Hiên suit de près un grand projet qui risque de bouleverser la famille : le mariage de sa fille – projet que la concernée n'envisage absolument pas. En effet, hors de question qu'elle reste célibataire ou qu'elle épouse un garçon sorti dont ne sait où. • Note sur le gendre idéal : issu d'une famille respectable, ayant fait de brillantes études, respectant les traditions sans être trop archaïques, étant né au Nord et vivant au Nord du Vietnam ce qui implique qu'il ne doit pas être un étranger. • Le Vietnam est un pays qui exerce une grande pression sur les femmes. Celles-ci ont longtemps dominé la vie quotidienne des foyers. Elles sont fortes et traditionnellement, elles travaillent beaucoup tout en restant modestes et dans l'ombre de leurs époux. Pour être bien vue, une femme doit être mariée et mener une vie saine quelque soit sa position sociale. Bien que Hiên applaudit le progrès et qu'il apprécie de voir des femmes indépendantes et libres vivant à la manière occidentale (cigarette, mini-jupes, discothèques), il ne supporterait pas de voir sa fille se comporter de cette façon pour la simple et bonne raison qu'il craint pour son intégrité. • Il profite donc de sa venue pour en apprendre davantage sur le comportement de sa fille, conscient qu'une jeunesse passée à l'étranger peut éloigner des traditions. Comme elle lui parle rarement de ses fréquentations, il voudrait vérifier si elle ne traîne pas avec des petit(e)s délinquant(e)s.•

◘ De son côté, la jeune fille a toujours été très reconnaissante et très aimante avec ses parents. Dans son enfance, elle a partagé beaucoup de moments heureux privilégiés avec son père qui pouvait profiter de jours de congé, contrairement à sa femme Linh. Les deux ont été très complices. Hiên est cependant peiné de voir que Luu Ly est devenue plus réservée et secrète avec lui en grandissant. Il tente souvent d'avoir des détails sur sa vie privée de manière détournée, en vain. Il profite donc des commérages des voisins ou des proches parents pour savoir ce qu'ils savent. Comprend-t-il que s'il posait simplement la question, il aura sa réponse ? Mystère.


Quelques headcanons que vous exploitez pour votre personnage à vous (l'étudiant) :



◘ Hiên sait que sa fille a horreur d'être prise en photo, et souvent, il aime lui montrer toutes les photos qu'il a prise d'elle lorsqu'elle était trop petite pour protester.

◘ Même si sa fille paraît aussi calme et impassible que lui, il sait qu'elle dissimule un fort caractère et par malice, il lui arrive de le lui rappeler gentiment juste pour la voir rougir.

◘ Luu Ly l'appelle « Cha » - père – tandis que lui la nomme par son prénom ou par des expression comme « ma fille », « mon enfant ».

◘ Hiên est un partisan de « La cuisine chinoise est en vérité de la cuisine vietnamienne », d'ailleurs, il cuisine très bien malgré qu'il n'ait jamais le temps de se mettre aux fourneaux.

◘ Comme sa fille, il partage les superstitions répandues au Vietnam et il est passionné par les légendes traditionnelles.

◘ Lorsque Luu Ly avait sept ans, elle a compris que c'était son cousin qui succéderait son père à sa place, héritant du domaine familial, de l'autel des ancêtres et du nom de famille. Elle a alors déclaré qu'elle l'épouserait pour rester toujours au près de son père et pour le succèder en tant que véritable chef de famille. Depuis, il aime raconter à qui veut l'entendre quels sacrifices sa fille est prête à faire pour lui.




Revenir en haut Aller en bas
 
Père de Luu Ly
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décès d'Éval Manigat, père de la musique du monde québécoise
» Tommy Yugurei serpentard de père en fils [Validée]
» Décès d’Ernst Bennett, ex-beau-père de Jean-Claude Duvalier
» Le père noël est une ordure
» Les relations père/fille

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives 1 :: Visite des parents-
Sauter vers: