AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mère d'Estonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mère d'Estonie   Dim 9 Nov - 23:20

Mini-fiche de présentation du PNJ


Tuuli Sepp


Nature du lien familial : Mère d'Estonie. Ne cherchez pas le von Bock, elle ne s'est jamais marié au père, bien qu'elle entretienne une bonne relation avec lui.
Age :  43 ans.
Profession : Sans emploi fixe, elle s'est recemment mise à de petits emplois en ligne (référencement, traduction...)
Domicile : Tallinn, Estonie.
Langues comprises et/ou parlées : L'estonien s'écoule naturellement et fluidement de sa bouche, avec un lèger accent du sud qu'elle n'arrive pas tout à fait à se débarasser. L'anglais... elle se débrouille plutôt bien, merci les films non traduits, mais avec un ton plus familier sans doute que l'anglais scolaire. Et, si l'on parle de langues apprises à l'école, il doit lui rester des notions de russe, mais rien au delà de la conversation basique et des insultes des ivrognes nocturnes qui fréquentent la capitale du pays. Elle se débrouille limite mieux en finnois, mais dans un vocabulaire étrangement plus professionnel, blamez son conjoint pour cela.
Liste des liens : Sans même parler de liens, elle n'a pas d'à priori. Son fils ne lui a dit strictement rien et elle n'a pas cherché à en savoir plus. Ceci dit, s'il y a un représentant de la Russie, ce doit être un mauvais garçon.






Description physique :
Malgré les lunettes en demi-lune qui cachent le coin des yeux et le sourire aimable qui le laisse pas apparaître les dents usées par la consommation excessive de tabac et de café… Tuuli fait son âge. Peut-être est-ce à cause de sa longue chevelure raide où le blond se fait aussi rare que les nuances de vert dans ses yeux bruns. Ou bien est-ce le manque d'énergie dans sa démarche lente, d'autant plus visible par l'allure resignée qu'elle affiche la plupart du temps. Toujours est-il que, bien que peu expressive, le moindre froncement de sourcil ou des lèvres est immédiatement visible, accentué par quelques rides naissantes. Encore faut-il avoir la regarder dans les yeux pour le remarquer, et non ce n'était pas tendancieux, elle manque trop de rondeurs pour cela, mais avouez qu'il serrait surprenant de ne pas jetter ne serait ce qu'un œil sur ces jupes multicolores dont elle se parre, si certains mettent encore le costume traditionnel dans la vie quotidienne, en quoi serait-il moins à sa place dans une academie multiculturelle ?






Caractère :
A premiere vue, madame Sepp n'a pas l'air d'une personne très joyeuse, avec le soupir toujours au bout des lèvres. Au second regard, avec son air défaitiste, l'impression ne semble guère changer. Au troisième… Oui, bon, vous l'avez compris, elle ne respire pas la joie de vivre. Ce n'est pas juste que l'apathie est son état par défaut, mais qu'elle ne semble pas vraiment exprimer ce qu'elle pense, et que certaines réactions arrivent comme un cheveu sur la soupe. Comme cette fois où elle a plaqué ses parents qu'elle trouvait trop sévere pour partir pour la capitale. Ou cette fois elle a emmenagé en couple avec un grand ami à elle, alors que personne n'avait idée d'à quelle point elle se sentait effrayé, car quoi qu'en disaient les gens sur la fin de l'URSS, elle avait toujours grandit en entendant ça et en ne voyant aucun signe de changement. Lorsque cela va jusqu'à donner la charge de son tout jeune enfant à ses parents avec qui elle avait perdu contact, on peut se dire que cela frôle l'irresponsabilité.

...Ce ne serait pas un tort, ceci dit. Elle reçoit tout ce qui ressemble de près ou de loin à une contrainte avec une moue dépitée, voire une tendance à se demander pourquoi l'on lui fait ça, à elle. Un peu trop égocentrique pour ce rendre compte qu'elle est loin d'être une victime, elle ne songe guère à se mettre à la place des autres. Cela lui arrive, ceci dit, et elle démontre alors d'une certaine douceur, sans se montrer utile au-delà de la simple empathie, trop résignée qu'elle est pour changer les choses. Ce comportement, elle en est bien consciente, mais ses efforts pour changer sont rarement fructueux.






La relation entre le personnage et le pnj
Digne de mériter le statut “c'est compliqué” sur un profil facebook.

Tuuli a toujours un pincement de lèvres désagréables à chaque fois que son fils lui complique la vie, et est inconfortable avec ses responsabilités de mère, mais elle s'en veut pour son comportement, notamment d'avoir confié le garçon pendant deux années à ses propres parents qu'elle n'apprécie pas.

Eduard a quand à lui très mal pris ce qu'il estimait être ni plus ni moins qu'un abandon, seulement pour finalement ne plus vouloir décoller de ses grand-parents pour demenager à Tallinn, et en a gardé une certaine rancune.

Cependant, après une longue période de vie commune, ils ont appris à se tolérer, voire à s'apprécier l'un l'autre, et à noter leurs petites habitudes. Il n'en reste néanmoins qu'ils ne sont pas vraiment proches, et ne communiquent que peu depuis qu'Eduard est arrivé à l'Academie.

Quelques headcanons que vous exploitez pour votre personnage à vous (l'étudiant)
-Eduard a toujours eu des problèmes de vue, mais ils n'ont été remarqué que tardivement. Il a reçu sa première paire de lunettes vers la fin de ses 4 ans, avec des verres ronds.

-Son trésor le plus précieux est une pièce de 5 krooni, l'édition spéciale de 1993 pour fêter le 75ème  anniversaire de la première indépendance, celle avec une biche dessus. Elle lui a été offerte par son oncle Aare, et trône désormais dans le premier tiroir du bureau de sa chambre à l'Academie.

-Durant les deux dernieres années avant son départ à l'Academie, il était déjà normal qu'Eduard nettoie sa chambre lui même, et, le soir, s'occupe de mettre la table, réchauffer un de ces plats tout prêt et, une fois le repas terminé, faire la vaisselle. Sa contribution au ménage ayant été beaucoup exigé de ses grands-parents, il ne s'est jamais demandé si c'était anormal d'en demander autant à un enfant.

-Eduard avait la permission de veiller plus tard s'il y avait un documentaire qui l'interessait à la télé le soir. Il les regardait avec sa mère, donc pas question de changer de chaine (comme s'il ferrait ça, ignorer une émission sur la bioluminescence des méduses pour un film quelconque, quel manque de goût). Sa place attitré était en général tout près de l'écran, vu que la plupart des œuvres à la télé en Estonie sont en  VOST, et qu'il a du mal à lire de loin pendant une durée aussi longue.

-Quand il était plus jeune, Eduard conservait sur lui un carnet où il inscrivait tout les mots qu'il ne connaissait pas pour pouvoir noter leur définition ensuite. C'est notamment pour cela que son premier reflexe en commençant son journal intime fut d'écrire un mot et sa définition.

-S'il est très soigneux des livres qu'il emprunte et des manuels scolaires, Eduard prend plus de liberté avec ses propres livres, notamment plier les coins des pages qu'il veut relire plus tard, corriger au stylo les fautes d'orthographes, réaliser au crayon à papier des shémas qui sont seulement expliqués à l'écrit, faire la liste des personnages en 3eme de couverture… Cela peut être frustrant pour quelqu'un qui lui emprunte ses bouquins.

-Eduard est très difficile au niveau alimentaire, mais il a un faible pour les gâteaux à la rhubarbe (la recette familiale, ceci dit, et une des rares choses que Miss Tuuli possède de sa propre génitrice). C'est en général sa seule exigence lorsqu'il passe son anniversaire à la maison, et l'une des rares fois où sa mère cuisine.

-L'arbre de famille d'Eduard est tel qui suit, avec un point bleu pour les hommes et un rouge pour les femmes (et une tête de chat pour… et bien pour le chat) : http://zupimages.net/up/14/45/h2ij.jpeg



Revenir en haut Aller en bas
 
Mère d'Estonie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mère d'Estonie
» Chasse entre mère et fille
» LA TARTE AUX EPINARDS (comme celle de ma mère)
» Remèdes de grans mère (santé)
» Rien pour écrire à sa mère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives 1 :: Visite des parents-
Sauter vers: