AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nadya Ten - Leçon culturelles au profit glorieuse nation Kazakhstan.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Nadya Ten - Leçon culturelles au profit glorieuse nation Kazakhstan.   Lun 10 Nov - 12:00





Nadya Ten


Nature du lien familial:Mère
Age :48 ans
Profession: S'occupe de chevaux dans un haras. Les chevaux sont ensuite soit vendu à titre de transport ou à l'armée également qui en fait grand cas, soit aux boucheries (ben ouais).
Domicile :Astana, Kazakhstan
Langues comprises et/ou parlées : Russe, Kazakh. L'anglais est au pro rata. Dix mots de russes pour un mot d'anglais ♥ Généralement entendu dans un film d'action américain donc si en plein milieu de sa question au prof à propos des notes de sa fille elle te demande "why Mr Anderson, why?" c'est normal.
Liste des liens :RAS.






Description physique :
Spoiler:
 
Cheveux long, un peu plus sombre que sa fille (c'est le mari qui tire des origines plus occidentales), sourire franc, pommettes hautes et silhouette athlétique. Ses yeux tirent vers le clair (probablement un mélange quelque part encore -c'est monnaie courante au Kazakhstan). Yeux bridés et bouche petite.






Caractère :
Vous voyez comment Anara est stricte avec elle-même? compétitive, acharnée et limite un peu insolente parfois? On prend tout le contraire on a sa maman. Nadya elle vit au pays de Creamy. Elle, tant qu'elle a ses chevaux, son mari -qu'elle adore, et ouais, ça existe!- et des nouvelles régulières de ses fils et de sa fille, tout va bien. Les affaires du monde? l'URSS n'est plus? ah ben elle a pas reçu le mémo désolé.
Elle n'aime pas trop tout ce qui est espace clos. Le fait qu'il y ait beaucoup de monde et peu d'espace risque de l'angoisser un peu. Elle est 'polie' mais a tendance à vous parler et traiter comme si vous étiez un cheval parfois. Dans le bon sens du terme parce qu'ils sont beaux les chevaux au Kazakhstan.






La relation entre le personnage et le pnj
Elle est très bonne. Sa mère est tout à fait fière d'elle. Certes le départ pour les États-Unis ne s'est pas fait sans angoisse mais s'il y a quelqu'un qui comprend le fait de laisser le poulain se dégourdir les jambes seul sur la plaine (métaphore sponsorisé par Findus) c'est bien Nadya Ten. Très indépendante elle-même, elle prend soin de ne pas trop se montrer autoritaire avec sa fille, la laissant toujours argumenter. Mais qu'on ne s'y trompe pas, c'est la maman qui a le dernier mot (Anara respecte de toute façon les élucubrations de sa maman même quand elle est un peu embarrassée par les manières de celle-ci ;__; ).

Quelques headcanons que vous exploitez pour votre personnage à vous (l'étudiant)
- Anara pleurait rarement. Elle était plutôt du genre à débouler elle et sa grosse couche le tout avec un air déterminé. Elle a été choyée quand même par son grand frère qui lui passait un peu tout ses caprices et le petit qu'elle a rapidement traité en vassal (elle les aime tout les deux hein, c'est ce qu'on fait quand on a des petits frères voilà tout ><).

- Anara est monté sur un cheval avec sa maman avant même de savoir marcher.

- La famille n'a jamais possédé de chevaux pour autant. La notion de "possession" d'un cheval est inepte au Kazakhstan. On s'occupe d'un cheval. On ne le possède pas.

- Le déménagement d'Almaty à Astana s'est fait très tôt, Anara ne s'en souvient quasi pas. La famille paternelle a des origines russes (le Kazakhstan c'était un peu un gros goulag avant, donc on y envoyait un peu les récalcitrants de toute l'union soviétique).

- C'est la maman qui lui lisait des histoires de Horde d'Or et de grands guerriers quand elle était bébé ♥ C'est le papa qui cuisine des déliciosités ♥

- La mère d'Anara adore le patinage artistique. C'est son péché mignon. Elle trouve ça merveilleux et aurait bien aimé voir sa fille en faire. Elle serait si ravissante en tutu sur la glace! ♥

- Contrairement à ce qu'il pourrait sembler, le Kazakhstan a des mœurs relativement libre au niveau des relations entre jeune gens. La particularité c'est que normalement on doit arriver tout azimuts à cheval vers l'être aimé et le capturer, soit si t'es un garçon en l'emportant sur ton super destrier, soit si t'es une fille en utilisant un lasso.

C'est la coutume :I.
Normalement, Nadya ne se montrera pas trop enquiquineuse de ce côté là mais elle fera attention de voir si quelqu'un a été pris dans un lasso.

- Pour Nadya, on est toujours sous l'URSS (ce qui amuse grandement son mari). A vrai dire elle s'en fiche un peu beaucoup. Elle est pragmatique. Tant qu'il y a à manger...



Revenir en haut Aller en bas
 
Nadya Ten - Leçon culturelles au profit glorieuse nation Kazakhstan.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» undi 27 avril 2009 FORCES OCCULTES, FORCES CULTURELLES A 969 mètres d’altitude
» Atelier conduit par la diaspora au profit des jeunes d'Haiti
» HUIT MILLIONS DE REPUBLIQUE D'HAITI
» Quand les paysans manifestent contre la maladie d'Ericq Pierre
» Des projets pour refaire l'image de l'aire métropolitaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives 1 :: Visite des parents-
Sauter vers: