AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Cauchemar en cuisine | Titiii !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Cauchemar en cuisine | Titiii !   Dim 17 Nov - 21:00

Si on a toujours dit que les Anglo-saxons étaient champions de la nourriture la plus ignoble d'Europe, bien que parfois on pouvait se poser la question de savoir si ou non la chose méritait le titre de « nourriture », leurs voisins du grand Nord n'en étaient pas aussi éloignés.

Les Nordiques sont les plus grands spécialistes au monde du poisson, et ceci sous toutes ses formes, passant par les plus traditionnels mais surtout par celui où la fraîcheur n'est plus constatable depuis des semaines voir des mois.
Ils sont aussi bien capables de vous présenter une assiette très diététique et à vous faire saliver, qu'on pourrait presque penser que la recette sort d'un livre très prestigieux sur la cuisine, et il a aussi l'envers du décor où rien que la vue ou même l'odeur pourrait vous donner une sévère gastro.

C'était à cette discipline que Freyr allait s'adonner, profitant d'avoir reçu un colis de la maison qui comportait un ravitaillement de nourriture typique de son pays, pour se rendre dans cuisines inoccupées par le club cette journée-ci et qui retrouverait peut-être dans un état assez chaotique.
Il y avait bien longtemps qu'il n'avait pas goûté quelque chose de typique, il allait pouvoir s'en donner à cœur joie et profiter des locaux pour pouvoir faire des expériences culinaires, et peut-être ainsi préparer un plat qui serait excellent, même si le commun des mortels le manifesterait de danger toxique.

En chemin il avait croisé Finlande et en avait donc profité pour lui proposer de venir avec lui, de se retrouver d'ici une dizaine de minutes le temps de préparer tout le matériel adéquat, ayant partiellement oublié à cet instant que les plats du pays du Père Noël pouvaient, même pour un Nordique, avoir un goût horrible ou être complètement destructeurs. Il était confiant à ce sujet, bien trop même, oubliant que derrière le côté parfois bien gauche de Tino il y avait le sniper, le fou de sauna et de compétition, et le producteur du redoutable bonbon au goût le plus amer du monde.

Il avait donc laissé son congénère sans savoir s'il viendrait ou non, le temps de le laisser réfléchir, bien que ceci ne soit pas le fort des Nordiques mais ne vous moquez pas ; arrivant enfin aux cuisines désertées, ce qui valait sans doute mieux dans un certain sens vu la catastrophe qui se préparait à arriver d'ici quelques minutes, posant précieusement le colis sur un plan de travail tout en salivant presque d'avance à ce qu'il allait pouvoir engloutir.

Le Féroïen sortit donc de la boîte un bocal au contenu non identifié et qui en aurait peut-être répugné plus d'un alors que pour sa part il passait à une euphorie totale, se traduisant à un sourire des plus idiots sur le visage tout en fixant avec fascination le contenu tant il n'en revenait pas, il n'allait pas manger du simple poisson loin de là. C'était bien plus que ça, plus goûteux en tout cas, de la véritable viande de baleine que la matriarche lui avait envoyé là.

Le top du top pour le jeune Nordique. La chaire était bien meilleure que la viande de phoque, plus originale que celle de mouette, et sans doute un poil plus rare que celle de macareux. Bon il ne classait pas le mouton parce que rien d'imaginer manger un bout, même le plus microscopique, le rendrait malade pour au moins une semaine.

Il agitait son bocal, dansant presque avec, tout en chantant une chanson idiote qui annonçait qu'il était content et aller bien se remplir la pense avec tout ceci, s'arrêtant à l'apparition de Tino qui le fit sursauter un instant. Vrai qu'il lui avait demandé de venir s'il souhaitait, la bonne nouvelle l'avait déconnecté du monde réel quelques instants mais bon il était toujours content de voir l'un de ses acolytes, et puis ils allaient bien s'amuser après tout.

« Ah ! C'est cool t'es venu, j'avais envie de faire un truc un peu original, t'as pas une idée par hasard ? »


Le plus vieux avait toujours des idées toujours plus surprenantes que les autres, se soldant parfois mal il devait bien l'avouer, ne voyant même pas le risque potentiel d'empoisonnement que Fin pouvait représentait à lui seul.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cauchemar en cuisine | Titiii !   Mer 20 Nov - 22:51

"Chronique suomite en terre inconnue, jour 4568-et-des-poussières : AUJOURD'HUI, QUELQU'UN M'A INVITE EN SALLE DE CUISINE A NOUVEAU!!!!!!"

Voilà ce que Tino, cheminant d'un pas guilleret vers les cuisines de son établissement scolaire, prévoyait de poster sur son blog avant la fin de la journée. Il lui restait encore quelques hésitations sur la quantité de paillettes bleues clignotantes dont saupoudrer le tout (ça méritait bien ça, et Ed aurait sûrement le code html adéquat à lui passer) et il devait régler un dilemme terrible (six points d'exclamation, n'était-ce pas trop peu, pour célébrer un tel miracle miraculeux?), mais qu'importe, on avait bien plus important sur le feu de la cuisinière : dans une minute, trente-sept secondes et huit dixièmes, Tino allait cuisiner!(!!!!!).

Les lecteurs attentifs auront noté l'effet paralysant d'une conserve de viande de baleine sur le mono-neurone nordique en zone féroienne ; nous profitons de ce paragraphe pour signaler aux dieux de la génétique que, si le mono-neurone est une invention intéressante, dégageant un espace décuplé pour la conduite d'autres fonctions primordiales à la vie en société (la fameuse trilogie euclydienne Pinage-Pissouille-Pinard), il apparait néanmoins urgent de lui adjoindre une procédure de sécurité en cas d'apocalypse imminente et ce dans le but, non de gâcher le fun de tout le monde, mais de maximiser la durée de vie possible des sujets concernés.

En l'occurrence, le jeune et innocent avatar de Loki en ce bas monde : pauvre petit Féroé, qui s'apprêtait à découvrir les joies de l'intoxication au chlorure de sodium et/ou au dessert-qui-promis-n-est-pas-de-la-bouse-même-so-ça-y-ressemble. A moins que notre ex-futur-nation n'ait souhaité se lancer dans la préparation d'une jolie soupe-boucherie (le nom lui-même voulant tout dire sur sa préparation, amis du gore bonjour ; honnêtement, le Conseil Finlandais du Tourisme croit-il vraiment que la Finlande va attirer des touristes provenant d'ailleurs qu'Arkham avec des noms comme ça?).

En bref, il y avait une raison pour laquelle Tino avait été officiellement interd dispensé de participer au club gastronomique. (Pétition lancée par les élèves, à l'initiative des représentants de la France et de l'Italie, incluant une signature du ressortissant britannique. Unique requête approuvée par la direction au cours de l'année scolaire concernée, renouvelée tacitement sur suggestion de l'ensemble des enseignants de l'établissement.)

Fort heureusement, le temps que vous lisiez ces phrases, les dieux de la génétique ont eu le message, se sont horrifiés devant le funeste destin attendant le petit moutonophile blond, ont engueulé Albert (le stagiaire) et ont envoyé un SMS* d'alerte à leurs collègues dieux des coïncidences fortuites mais boiteuses (qui leur devaient un service depuis cette histoire d’ornithorynque).

Et donc, notre Tino n'est pas actuellement occupé à se demander pourquoi son camarade de dortoir a viré au vert.

Nope. Rien, pas d'ambulance, que dalle, nada, d'ailleurs Freyr n'a jamais eu meilleure mine, ni aussi faim.

C'est plutôt côté Finlandais, que le quart d'heure cuisine a pris une tournure inattendue.

".....mais c'est ça qu'on va préparer? C'est.... pas du renne...."

Ooooooooooooooh que non, mon cher, c'est pas le cousin de Rudolph : c'est la meilleure amie de Willy, la copine d'Amanda, le terrain de jeu de Pinocchio. Et c'est bien là le problème. Car si le pays du Père Noël ne s'émeut pas quand les préposés au traineau surnuméraires finissent à la casserole, les morceaux de baleine flottant dans du formol (sisi, c'est sûr que c'est du formol), bin ça lui coupe l'appétit, à notre terreur des bacs à huile. Les velléités culinoléthales se sont envolées aussi sûrement que l'âme de notre dame à bosse. Vengeance!, hurlent des centaines d'estomacs traumatisés par les salmiakkis, mämmis et autres produits dangereux rimant avec radis.

Dilemme : comment fuir élégamment ce piège en cuisine, sans paraître malpoli parce que quand même, on a promis d'aider à cuisiner y a pas un quart d'heure?

"C'est... euh.... c'est pas interdit à cause de... des fuites de mercure?"

Insérez sourire crispé numéro 5267, habituellement réservé à Berwald. Dieux cruels! Freyr va échapper à la mort par intoxication, juste pour finir étranglé par un grand suédois jaloux.


*Supernaturel Message Sonique, à ne pas confondre avec Suave Masochiste Sadiquounet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cauchemar en cuisine | Titiii !   Lun 2 Déc - 19:30

Le Féroïen souriait à son congénère du Nord, tellement persuadé d'avoir fait mouche avec sa surprise qui était des plus incroyables, il commençait à avoir vraiment faim et plus vite ils se mettraient au travail plus vite il pourrait déguster à un délice.

Tout ceci se fut avant que Tino vienne, une fois encore parce que mine de rien c'était une forte habitude, briser ce petit moment de bonheur en venant se plaindre qu'il voulait de la viande de renne. Quel barbare franchement, comment pouvait-il penser un seul instant à vouloir manger un cousin de Bambi, là ça baissait dans son esprit.

Il le regarda avec un air à demi choqué et à demi blasé. Sans vraiment se rendre compte que bien sûr de son côté il faisait bien pire avec la chasse aux baleines qu'on nommait grind par chez lui, c'était culturel voire toute une institution et tout une culture qu'il lui était propre, c'était assez ironiquement dans un certain sens. On voit toujours les travers du voisin sans arriver à voir qu'en réalité on est pire, et  pour le coup c'était exactement ça .
Peut-être que s'il avait eu un tel animal sur ses terres alors oui il l'aurait mangé aussi, après tout ils avaient bien réussi à faire disparaître le phoque et devaient s’approvisionner au Groenland, mais ce n'était pas le cas donc un certain rejet se faisait aussitôt sans le vouloir.

« Pas de renne non, ça serait trop cruel... De la baleine ça oui par contre, c'est de la haute qualité ! »

Le sourire revient se crocheter de nouveau sur son visage, persuadé qu'il allait faire découvrir quelque chose d'absolument divin à Finlande. Bien qu'en réalité il ne pas totalement la mine piteuse et qui se décomposait face à lui, convaincu qu'on ne pouvait qu'aimer alors que l'aspect extérieur n'avait rien de ragoûtant bien au contraire.

S'il y avait regardé de bien plus près il aurait pu faire le lien entre le fait que cette viande si particulière pouvait donner des envies de vomir et le fait que les gens prétextaient vite de les excuser dès la première bouchée. Tout ce qu'il voyait c'était que les personnes étaient assez occupées ici mais surtout que ça lui faisait plus pour lui par la suite, donc autant dire qu'il ne se préoccupait pas spécialement de voir un quelconque lien.

Freyr se crispa en entant les dires du plus âgé et en particulier tiquant sur le mot dernier mot de sa phrase qui le laissa quelques instants de marbre, sans doute aussi crispé que Tino mais pas pour les mêmes raisons au fond.

Douloureux sujet tabou dont on ne doit jamais parler sous peine de vexer premièrement un Féroïen, mais aussi parce que cette soi-disant thèse – véridique en fait – était juste et simplement rejetée en bloque par sa nation qui ne voulait pas voir la vérité en face quand on parlait de ce sujet. Les scientifiques avaient beau agiter sous leurs nez les résultats que personne ne pouvait nier en bloc, ils avaient décidé de ne pas vraiment y prêter attention et penser au complot de la part d'une association de la protection animale ou quelque chose du genre.

« Pas du tout ! Ce ne sont que des bêtises qu'on raconte, voyons qu'est-ce que tu crois ? On mettra ce que tu veux dedans si ça peut te rassurer même. »

Savoir céder une partie du butin dans le but d'établir une relation de confiance, la base de la diplomatie, et ainsi pouvoir avec une aide pour préparer son festin de roi. Certes il appréhendait beaucoup le fait que Finlande pouvait ajouter son bonbon d'horreur mais tant qu'il avait sa viande le plat ne pouvait pas être raté, enfin en théorie...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cauchemar en cuisine | Titiii !   Mar 17 Déc - 10:30

OOC:
 

Comme quoi on peut être voisins de Mer du Nord, et ne pas être tout à fait dans le même bateau quand même.

Damned. Le Féroien était doué au jeu des contre-arguments. Sans se départir du sourire 5200-et-quelques (agrémenté d'un étonnant teint verdâtre allant crescendo de minute en minute), notre pauvre Tino tenta vaillamment de faire fonctionner ses petites cellules grises et bleues, en puisant dans la Voix de Ses Ancêtres (tm). C'est qu'un Finlandais ne se rend jamais, non madame, quitte à devoir faire de la résistance passive (aussi appelée "mauvais esprit", mais c'est moins glorieux sur les livres d'Histoire). Serre les dents, et pense au Sisu, petit bonhomme!! Enfin pas trop, il te faut trouver un argument valable, quand même.

En exclusivité internationale, voici le dialogue interne qui eut lieu dans la petite caboche finlandaise, pendant que Tino était occupé à danser d'un pied sur l'autre, en se triturant les mains :

- Je descends d'une sirène, ce serait du cannibalisme? ....Il va te demander où tu planques ta vodka, elle a l'air de première qualité.
- J'avais une peluche Baleine quand j'étais petit, elle était rose et elle avait de grands beaux yeux, et je m'endormais en écoutant le chant délicieux de cette créature majestueuse? ....Abandonne tout espoir de gagner un jour le respect de tes pairs, tu perdras instantanément tes points de crédibilité de mâle (déjà pas bien élevés, faut le dire).
- Je peux pas j'ai piscine? ....moyen mais jouable.
Non mais allez, on a fait la guerre aux Russes, en nous armant seulement de bouts de bois, fais honneur à ton héritage, perkele!


- Ouibond'accordalorsjem'occupedelasauceetdeslégumes!!

Résistance passive, ouaip. Va dans le sens de l'ennemi, et contourne la difficulté, mon gars. Regarde pas trop les bouts de chair morte, réfléchis un minimum, et tu devrais survivre sans perdre définitivement tes papilles gustatives, soldat.

Armes à disposition présentement : après inspection des poches finlandaises, une dizaine de salmiakkis, et un crayon de bois. Sur les étagères : sel en quantité industrielle, pommes de terre de compétition, navets, cornichons et sucre. Pas loin, dans le casier suomite, récupérable facilement : vodka et confiture de lakka.

Finalement, la situation n'était peut-être pas si désespérée. Equipé du sourire numéro 1468 (aka "mais non, ne vous inquiétez pas, je contrôle la situation"), le petit Tino tendit la main vers les ustensiles laissés à la disposition des élèves. (Ce qui, au passage, n'est tout de même pas très raisonnable au vu du passif de certains, mais passons, ce n'est pas le sujet.)

- On commence par éplucher des pommes de terre et les navets? Pendant qu'ils cuiront, on fera griller la vian-... le p-poisson, après l'avoir fait tremper dans un mélange vodka-salmiakki, on pourrait essayer de le fumer? J'ai un crayon de bois!

La narratrice espère que cette académie dispose d'un excellent système de détection incendie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cauchemar en cuisine | Titiii !   Mar 31 Déc - 16:58

Le Féroïen regarda son congénère du Nord réfléchir à sa proposition tout en se mouvant d'un pied sur l'autre, pensant simplement qu'il devait être intimidé et angoissé de cuisiner une viande d'une telle délicatesse. En réalité il venait de l'envoyer sans le savoir à la potence en quelque sorte, le Finlandais allait devoir être fort pour supporter une telle épreuve et préparer son estomac en vrai blindage, mais après tout c'était en quelque sorte une revanche vu que la qualité des plats de l'autre nordique frôlait souvent l'intoxication alimentaire.

Il l'écouta s'exciter tout seul, franchement si des simples légumes arrivaient à le mettre dans cet état-là de son côté il avait légèrement peur pour l'avenir. Pas besoin de s'énerver pour si peu, même s'il n'était vraiment sûr que c'était une bonne idée de lui confier la sauce en revanche, il allait quand même devoir surveiller ceci de plus près lors de la confection pour éviter tout problème. Freyr acquiesça quand même pour accorder la demande à Tino, il ne serait pas très loin pour vérifier ce qui se passerait, et il n'allait pas cracher sur une aide de toute façon.

Le plus jeune laissa donc le plus âgé faire, s'occupant de sa partie de la préparation à savoir celle de la viande de baleine, sans remarquer le potentiel destructeur que le Finlandais avait apporté dans ses poches. Ouvrant le bocal qui laissa échapper cette odeur typique, s'apparentant de près à celle de la chaire en putréfaction, il mit le contenu dans une casserole histoire de la laisser reposer et préparer plus facilement par la suite la cuisson.

Son camarade avait semble-t-il plusieurs idées en tête. Déjà la première à savoir qu'ils éplucheraient les légumes alors qu'il était convenu que cette partie revînt à l'autre techniquement, à croire qu'il avait très vite obligé ses résolutions celui-là. Quand on choix de l'accompagnement, les pommes de terre ça passait encore, mais le navet non ça n'allait pas le faire du tout. Il grimaça à cette idée, des brocolis tant qu'il y était !

La proposition se dégrada un peu plus à la seconde idée, griller la viande ça pouvait aller mais le fumer ça non, à croire que Tino avait vraiment toutes les idées pour gâcher la recette même la plus simpliste. Et ce fut à son tour de pâlir en entendant le mélange explosif qu'il voulait faire, la vodka donnerait certainement quelque chose de délicieux mais le salmiakki. Non ça c'était juste impossible et inhumain, pour sa part il refusait une quelconque association de prés ou de loin avec ce bonbon vomitif. Un cran de plus dans le désespoir quand Freyr vit que son camarade avait déjà sorti l'artillerie lourde avec la boîte si reconnaissable rouge et noire, il fallait à tout prix qu'il trouve un moyen de s'en débarrasser coûte que coûte.

« Écoute Tino... Je sais pas trop ce que tu veux faire avec ton crayon à par noter une recette ou faire un dessin. Quant aux navets je mets mon droit de veto dessus, ce que tu veux mêh pas ça... »

Il essaye tant bien que mal de rester gentil pour ne pas froisser son ami, il savait à quel point il pouvait vraiment prendre la mouche pour pas grand chose, essayant de minimiser les futurs pots cassés. Volontairement il n'avait pas parlé du réglisse démoniaque, non là il aurait été sûr de vraiment blesser l'autre, il préférait monter un plan pour les supprimer subtilement et sans se faire repérer, pour le coup il valait mieux agir dans l'ombre.

« Si tu veux je m'occupe de la sauce, et toi tu fais les légumes ? »

Intérieurement il priait pour que le Finlandais tombe dans son piège, prenant dans ses mains la vodka et les bonbons. Il fallait qu'il trouve la poubelle pour s'en débarrasser au plus vite avant qu'on puisse le voir, le tout en restant à l'abri du regard. Il tenta un sourire à son collègue du Nord, essayant de ne pas trahir sa véritable motivation, le mensonge et lui ça n'allait pas vraiment de paire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cauchemar en cuisine | Titiii !   Dim 5 Jan - 13:49

Sale temps pour se mettre aux fourneaux ; pas de navets? Mais c'est délicieux les navets! Ca va parfaitement bien avec les pommes de terre! Et ça se garde tout l'hiver!

Tentant de maîtriser sa mine, qui menaçait de virer au larmoyant d'ici peu de temps, Tino s’apprêtait à ouvrir la bouche pour expliquer à Freyr le principe du fumage de poisson, tendance atelier d'artiste ; la proposition de son camarade le coupa en plein élan.

Il faut le reconnaître, les Finlandais ont beau être tenaces et courageux, ils ne brillent pas particulièrement par leur machiavélisme. Notre Jamie Oliver du Grand Nord, donc, avait autant de chance de voir arriver l'entourloupe qu'un pigeon aveugle de survivre à une météorite. A vrai dire, il n'avait même pas soupçonné que ses aspirations culinaires étaient en passe de provoquer une nausée migraineuse chez son interlocuteur ; à ce stade, on comprendra que le candidat finnois n'était pas près de soupçonner une quelconque supercherie se cachant derrière l'offre de Freyr.

En bon croyant en la bonté humaine et en ferme pratiquant de l'innocence perpétuelle et de la bonne foi païenne, Tino se réjouissait même de ce développement : son plan avait réussi! Il allait survivre à la baleine par la grâce de la vodka et du saint salmiakki!

C'est donc avec un hochement de tête soulagé, ainsi qu'un sourire réjoui et tout à fait lumineux que Tino accueillit l'offre de son tout nouveau commis. Le genre de sourires qui avait tendance à provoquer des hémorragies suédoises ; honte à toi, Féroé! C'est le sourire des petits anges naïfs et confiants, qui se dévoile devant tes yeux!

- C'est parfait!! Tu peux mettre autant de salmiakki que tu veux, si tu veux, j'en ai plein dans ma chambre et mes parents m'en envoient toutes les deux semaines, aha, enfin c'est pas comme si j'en avais à ce point besoin, même si c'est vrai que ça a été un peu difficile, la fois où ils ont tous mystérieusement disparu juste avant la semaine Cuisine Autour du Monde, c'était vraiment dommage d'ailleurs, j'espère que l'académie en organisera une autre bientôt, j'ai ramené mon livre de recettes de Maman Muumi, et tu ne devineras pas ce qu'il y...

Par charité, la rédaction vous fait grâce de la suite de cette logorrhée finnoise ; vous n'y auriez appris de toute façon qu'un détail que vous soupçonniez déjà : Tino aime les patates. Le récit de son apprentissage de la meilleure manière de les déshabiller de leur robe des champs n'a pas sa place ici, et trouvera un meilleur accueil sur un site de fanfictions tolérant les ratings supérieurs à PG13.

Cependant, tout à son découpage de pommes de terres et à ses pépiements bavards, le Finnois avait commis une grave erreur : tourner le dos au Féroien, au désespoir de la bouteille de nectar incolore et de ses potes les rejetons de Satan et du chlorure d'ammonium.

Dieux cruels! Quel funeste destin les attendait? Le représentant des Iles Féroé ne se laisserait-il pas émouvoir par les petits bonbons-losanges? Et par la pureté cristalline de la vodka? Pauvres d'eux!

S'il y avait des tonttu dans cette cuisine, et qu'ils avaient la moindre sympathie pour leurs cousins finlandais, il était largement temps pour eux de bloquer l'ouverture automatique de la poubelle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Cauchemar en cuisine | Titiii !   Mar 21 Jan - 12:58

Soulagé de voir que son collègue du Nord semblait être d'accord avec lui au moins il allait pouvoir se débarrasser des corps de réglisses sans pouvoir se faire prendre la main dans le sac, finalement la ruse avait donc fonctionné. Et qu'importent les sourires qui déstabiliseraient n'importe quel Suédois, franchement ça lui faisait ni chaud ni froid tant que son estomac pourrait survivre par la suite, il n'avait aucun remords à avoir surtout pas pour éviter l'un des pires empoisonnements du monde.

Freyr sourit comme à son habitude histoire de mettre encore plus en confiance le Finlandais, dont celui-ci se faisait une joie de lui dire de mettre autant que possible ce bonbon du diable, c'était quand même assez risqué comme opération mais ce n'était pas comme s'il avait vraiment le choix.
Il profita du bruit incessant que pouvait faire le plus vieux, et ça pour être bavard il l'était au point que de son côté il avait décroché dès l'évocation de la semaine Cuisine Autour du Monde, essayant de ne pas voir resurgir de cette semaine délicate où une action avait été menée pour supprimer le menu finlandais de la liste des plats à déguster ; voyant alors la brèche qui s'offrait à lui.

Jamais tourner le dos à un adversaire ou un ennemi, le Féroïen avait beau être complètement nul en stratégie militaire mais même-lui connaissait la base et cette règle essentielle, parce que oui pour le coup c'était être sur le champ de bataille. Une guerre des nerfs en quelque sorte où la survie du palais gustatif en dépendait, où en plus des couteaux les armes pouvaient prendre plusieurs aspects différents, et Tino avait beau être un snipper d'exception ici c'était sa confiance et sa candeur naturelle qui le perdrait.

C'était cruel mais qu'importe. Profitant du tapage sonore incessant et assez dérangé au sujet des patates, il approcha de la poubelle pour supprimer ces petits losanges de sa vue sans aucun état d'âme, jamais il se permettrait de gâcher sa viande de cette façon.
Au revoir les preuves compromettantes qui ne manqueraient à personne, sauf peut-être le fan de Muumi qui n'avait rien vu de ses agissements, quant à la vodka il n'y avait aucune de raison pour ne pas vouloir qu'elle fasse partir du résultat final et c'est ce qui la sauva de ce funeste destin.

Reposant la boîte vide de son contenue sur le plan de travail qui se trouvait dos au moulin à paroles, de son côté il devait trouver quelque chose qui est la couleur des salmiakkis pour tromper la vigilance de son commis de cuisine – bon avec un goût très différent ça allait de ça. La tâche allait être assez ardue, vu la couleur du réglisse il allait devoir trouver un ingrédient qui en plus allait devoir s'harmoniser avec la boisson alcoolisée.

Mettant déjà d'une part la vodka dans le fond d'une casserole, il chercha activement un remplaçant avant qu'on ne pose les yeux sur lui. Saisissant une bouteille de sauce soja pour sentir le contenu il vit que son acolyte allait terminer la dernière patate, dans un mouvement de panique il versa presque l'intégralité avec le liquide presque pur avant de se cacher la bouteille du nectar japonais.
La sauce prenait un aspect des plus étranges qui semblait plus se rapprocher de la mixture d'une sorcière ou il ne savait pas quoi, et même lorsque le Nordique vînt les mélanger ceci semblait être pire qu'avant.

« Tino... Tu veux pas goûter ? Je sais pas trop si c'est bon et comme t'es spécialiste des salmiakkis ça serait bien, je pense que tu me dises ce que tu en penses... »

La vérité c'est juste qu'il n'avait pas du tout envie de goûter à cette immondice, autant profiter d'avoir un cobaye culinaire sous la main pour en profiter, tendant le plus innocemment possible la casserole remplie de l'étrange breuvage.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cauchemar en cuisine | Titiii !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cauchemar en cuisine | Titiii !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cauchemar en cuisine | Titiii !
» Cauchemar en cuisine [PV Midorima] - Flashback
» Cauchemar en cuisine - Lefki
» [TUTO] Peindre un cauchemar ailé par Asmo.
» La cuisine du bonheur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives-
Sauter vers: