AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que les lits soient faits au carré et les chaussures cirées.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Que les lits soient faits au carré et les chaussures cirées.    Jeu 26 Fév - 1:59


Dossier de l'enseignant

État civilà remplir par l'enseignant :

Nom : Beilschmidt
Prénom(s) : Jürgen Gilbert
Surnom(s) : Pas de surnoms.
Âge : 43 ans
Sexe : Masculin.
Date de naissance : 18 janvier
Aile : Germanique
Ancien empire représenté :  Germanie.
Langues parlées :  Allemand et anglais principalement. Compréhension moyenne du néerlandais, mais non pratiqué. Une connaissance dilettante des langues germaniques mortes telles que l'idiome Goth très utile dans la vie de tous les jours.

Depuis combien de temps enseignez-vous au sein de l'académie ? : Onze ans.
Pour quel cycle scolaire enseignez-vous ? : Tous les cycles.
Quelle(s) matière(s) enseignez-vous ? : Politique aka la matière qui te donne envie de te lever le matin

Morphologie et physionomieà remplir par l'équipe médicale et le psychologue :

Taille : 1.82m
Poids : 77 kg
Couleur des yeux : Bleus.
Couleur des cheveux : Blonds.
Signe(s) particulier(s) : Pas de signes particuliers.

Allure générale : On a à faire ici à quelqu'un de tout à fait classique dans son genre. Il est bâti solidement, possède une stature plutôt carrée, vigoureuse, de bonne taille. Son allure est fondamentalement masculine, on n'y trouve aucune finesse ambiguë. Ses épaules sont larges, ses bras et son tronc robustes, sans excès. A titre d'exemple, la musculature de son plus jeune fils, Allemagne, est plus développée que la sienne.
Son teint s'inscrit dans les teintes claires, et il habille un visage très rarement animé. Il ne sourit pas. Son regard est souvent inexpressif.
Son apparence physique est soignée, mais pas poussée à l'extrême. de ce point de vue-là, il n'est pas en accord avec sa façon de penser, se situant entre deux. Pas de signes particuliers, pas d'accroche spécifique. Ses tenues sont absolument sobres, sans fioritures, sans ajouts. La plupart du temps, on peut le voir vêtu d'un pantalon et veste sombre, chemise blanche, et très rarement quelque chose de plus coloré. En revanche, tous ses vêtements sont en place au millimètre près, sans faux plis et sans accroc.
Les cheveux sont portés longs, parce que curieusement, cela lui semble plus pratique : les cheveux courts poussent trop vite et on a vite fait de paraître négligé. Quand c'est excessif à son goût, il rassemble le tout et se déleste du surplus en un coup de ciseaux, simplement.

Attitude générale : Debout, il présente une impression de stabilité inébranlable suscitée par la fermeté avec laquelle il se campe sur ses jambes. Germanie est ambigu dans son rendu, de par le fait qu'il présente un aspect froid, mais il veille à demeurer malgré tout accessible. C'est un enseignant avant tout, et malgré son manque d'expressivité, il se veut un appui sûr pour les étudiants.
Sa gestuelle est réduite. Les mouvements sont précis et s'orientant toujours dans un objectif clair. Il a par ailleurs un peu de mal à suivre le discours des gens qui parlent "avec les mains", son attention étant irrémédiablement attiré par le mouvement.
En résumé, Germanie illustre d'entrée ce qu'il affectionne : l'ordre, le calme, et le respect de l'autorité.


Suivi psychologiqueà remplir par le psychologue :

Tempérament : On peut le qualifier de maussade, c'est vrai. Il ne parle que peu, ne s'embarrasse pas de fioritures ou d'interminables formules de politesse. Son langage, comme ses façons, est direct et épuré. Il souvent l'air indifférent à tout, mais attention, ce n'est qu'une façade : il ne 'voit' pas, il 'regarde'. Germanie surveille à temps plein. Aucune mollesse dans ce cerveau-là. Tout est ordre et discipline, le je-m'en-foutisme est à bannir. Il mène sa vie de la même façon qu'il mènerait une voiture : la limitation de vitesse, c'est la limitation de vitesse et pas un poil au dessus. Un feu rouge, c'est un feu rouge et pas un orange vaguement rougêatre. Et les créneaux, c'est au centimètre près et tant pis si ça prend quinze minutes.
Assurance : Germanie est quelqu'un qui ne lâche rien. Au premier abord, à moins d'être un très fin observateur, difficile de dire à quel degré il est à l'aise dans telle ou telle situation. Néanmoins, il donne le change autant que possible, essentiellement devant les étudiants. Il met un point d'honneur à ne pas montrer de faille aux élèves. Ce n'est pas une affaire de fierté, mais de position. Les années d'Académie sont difficiles pour les nations en devenir, et il estime qu'il est du devoir des professeurs de se montrer ferme et solide, afin de leur fournir des repères stables. Aussi, quoiqu'il arrive, il ne perd pas son calme devant l'un d'eux. Si vraiment il s'agace, et Dieu sait à quel point certains de ses collègues ont le don de l'agacer, il préfère quitter les lieux plutôt que de le montrer. Et, bien entendu, il ne s'autorise aucune familiarité avec les jeunes.
Relationnel :  Ni accommodant, ni conciliant, avec lui, c'est toujours froid ou chaud, oui ou non. Il se fait une idée des gens et des choses à partir de la première impression et revient rarement dessus ; cependant, comme cela peut lui arriver, il préfère ne rien lâcher avant d'avoir fait son opinion, et il finit toujours par la faire. S'il dit 'peut-être', c'est qu'il y réfléchira vraiment.
il ne cherche pas particulièrement à se faire apprécier de ses pairs ; il est d'ailleurs conscient d'afficher une façon d'être qui peut paraître rebutante. Il est froid et assez peu expressif, et peut se montrer contrariant au possible. Cependant, ce n'est pas un associal. Même s'il arbore une tronche de trois mètres de long à l'approche de quelqu'un, tant qu'il reste, c'est que le manque d'intérêt n'est que feint.
Comportement(s) à déplorer : Hormis peut-être le fait d'être attaché à l'ordre à un point qui frôle la maniaquerie, Germanie n'est pas dans l'excès. Sa consommation d'alcool est maîtrisée, et il n'est consommateur d'aucune substance addictive à l'exception du tabac, depuis quelques années. Il semblerait qu'il aie commencé à fumer fort tard. Néanmoins, il précise qu'il s'abstient de fumer devant les étudiants.
L'avis du psychologue est qu'il cherche par le biais du tabac à compenser un manque affectif, du fait de l'autonomie grandissante de ses fils. A l'entente de cet avis, Germanie a poliment demandé à M. Hessoussi de bien vouloir éviter la psychologie de comptoir avec lui, surtout pour émettre des stupidités de ce genre. Cordialement.

Centre(s) d'intérêt : Très sportif étant jeune homme, il arrive, avec l'âge, à affectionner les activités plus sédentaires. Mais malgré tout, il reste quelqu'un de manuel. Ainsi, probablement laissé sur sa faim dans sa jeunesse du fait de son niveau médiocre en Arts, il a pour hobby l'orfèvrerie, à un niveau amateur, bien sûr, et peut passer des heures à ciseler des petits bijoux ou de menus objets de métal. Avec plus ou moins de brio.


Préférences et choix méthodologiques : Germanie en tant que professeur, ce n'est pas quelque chose de radicalement différent de ce qu'il est en dehors. Il dispense des cours parce qu'il a pour devoir de le faire.
La matière qu'il enseigne est un repoussoir pour beaucoup de ses jeunes élèves, mais ce n'est pas pour autant qu'il tente de la rendre plus attractive. En revanche, il tient à ce que chacun des étudiants saississe que la Politique est à prendre et à traiter avec sérieux. Ses cours sont en fin de compte assez peu oraux, il tend à se fier davantage à la mémoire visuelle.
Germanie est extrêmement attentif aux progrès et difficultés individuels des étudiants. Il peut lui arriver, s'il a l'impression que ça a une chance d'être aidant, de reformuler un cours à l'attention d'un seul étudiant, ou de proposer un cours individuel ou une remise à niveau. Mais attention :  il estime que son boulot, c'est de faire entrer des connaissances dans les jeunes cervelles, pas de materner. Aucune chance qu'il tapote une épaule en demandant ce qui ne va pas, mais en revanche, il est toujours disponible pour entendre une doléance. Une vraie doléance sérieuse, s'entend, parce qu'à moins d'un assassinat ou d'un suicide imminent, Germanie n'interviendra jamais, jamais, jamais, dans les déboires sociaux des élèves. Vivre en communauté est une chose difficile et souvent douloureuse, mais c'est aussi un apprentissage de vie nécessaire, surtout pour des jeunes nations.


Données biographiques et relationnellesà remplir par l'enseignant et le psychologue :

Lieu de naissance : Berlin, Allemagne.
Lieu de vie avant d'enseigner à l'académie : Berlin, Allemagne.
Situation familiale : Germanie est extrêmement discret concernant sa vie privée. Il est néanmoins établi qu'il a été marié, et a eu deux enfants. L'union s'est soldée par un divorce alors que ceux-ci étaient très jeunes. Il lui est arrivé de manifester à mots très couverts les regrets qu'il avait quant aux répercussions du divorce sur ses fils : non seulement ceux-ci ont été séparés plusieurs années, mais qui plus est, il ne voyait que rarement son aîné.
Scolarité avant d'enseigner à l'académie : Lorsqu'il était lui-même étudiant à l'Académie, Germanie présentait sensiblement le même comportement, et manifestait une personnalité similaire à ce qu'on peut voir de lui aujourd'hui. Son dossier scolaire fait état d'un élève méticuleux, consciencieux et très régulier, fournissant un travail sérieux et constant. Les notes réellement insuffisantes se situaient dans le domaine des arts appliqués. Les mesures disciplinaires référencées sont existantes, mais rares, essentiellement pour des altercations. Il a montré durant toute sa scolarité un grand respect du règlement intérieur.

Événement(s) marquant(s) : Nombre d'évènements marquants. Sa propre entrée à l'Académie. Plusieurs recouvrements de mémoire historique particulièrement impactants. La fin de sa formation. Son mariage. La naissance de son premier, puis de son second fils. Son divorce. Son retour à l'Académie en tant qu'enseignant. L'intégration de ses fils à l'Académie.

Regard que porte l'enseignant sur ses responsabilités au sein de l'académie :  On l'a dit, c'est une personne extrêmement disciplinée, et, au delà de la matière qu'il enseigne, il entend bien inculquer aussi cette valeur. Comprenez bien qu'il s'opposera toujours à laisser une nation rebelle achever son cursus et quitter l'Académie. Et voilà qui se comprend, car une nation ayant toujours à se soumettre à une autorité, on imagine l'ampleur de la catastrophe (et la réputation de l'Académie, en passant), si était lâché dans la nature un petit pays indiscipliné en pleine crise d'adolescence tardive. Il n'est pas homme à tergiverser, et encore moins à négocier. Vous perturbez son cours ? Il vous met dehors. Ce n'est pas plus compliqué que ça.
Il est dur et psychorigide, oui, mais plus compréhensif qu'il ne veut bien le laisser paraître. Son adolescence est désormais loin derrière lui, mais il n'a pas oublié à quel point, à cet âge, on peut donner à des choses de peu de cas des proportions catastrophiques.
Bien sûr, pour toutes ces petites têtes blondes (et brunes et rousses), la première étape de cette importante acquisition morale, c'est le règlement de l'école. Intransigeant, il est. Ce qui est interdit ne l'est pas à moitié.
Voilà donc comment il conçoit son travail au sein de l'établissement.
A ce sujet, il faut savoir que Germanie met un océan entre son rôle de professeur et son rôle de père. Il est amené à enseigner à des jeunes dont deux sont issus de lui, et dont un certain nombre, les élèves germaniques, sont l'objet d'une attention toute particulière de sa part. Cependant, il ne fait aucun traitement de faveur, et ne se livre à aucune familiarité avec eux. Les bambins présents sont là pour apprendre, qu'il s'agisse des siens, ou des autres.


Relationnel au sein de l'académie :
Prusse et Allemagne : Il ne le mentionnera certainement pas, mais il est manifeste que même si ses fils ont quasiment atteint l'âge adulte, ils restent pour lui, secrètement, ses deux petits garçons. Germanie est quelqu'un de très peu démonstratif, mais il n'y a pas de doute sur le fait que ses deux fils sont les personnes les plus importantes de sa vie, et une immense source de fierté.
Les élèves de l'aile germanique : S'il sait extrêmement bien faire la part des choses et ne se pose absolument pas comme un père de substitution, il n'en reste pas moins que les étudiants germaniques ont un statut particulier pour lui. En tant qu'Ancien Empire, il  estime que chacun d'eux porte en lui une partie de ce qu'il représente.
Ses illustres collègues : Germanie ne s'entend pas forcément bien avec tous, et n'approuve pas forcément les méthodes de chacun, mais il témoigne un respect courtois à chacun de ses collègues, et de manière générale, il ne s'immisce jamais dans leurs pédagogie. Si un point vient à réellement le déranger, il prendra à part la personne concernée. En aucun cas il n'interpellerait ou même contredirait un de ses collègues devant les étudiants, et entend que ce soit un comportement réciproque.

Et vous ?

Surnom : L'autre jour, y'en a un qui m'a appelée "hé wesh hé madmoizelle tavu"
Âge : Y a un moment, t'arrives au quart de siècle et tu te dis : ok, maintenant faut arrêter de compter.
Comment avez-vous connu le forum ? On s'est connu, on s'est reconnu ♫  DC, sinon.
Des commentaires ? Le forum est construit sur un cimetière indien.
Et pour finir, le fameux code secret ! le plat de past... Ahem.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ Sud
peuneujeu
avatar

Messages : 93
Date d'inscription : 14/07/2013

MessageSujet: Re: Que les lits soient faits au carré et les chaussures cirées.    Jeu 26 Fév - 2:06

GERMANIAAAAAAAAAA!

Je te laisse mon 06 et on se fait une soirée sopalin!

Validatioune!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Que les lits soient faits au carré et les chaussures cirées.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La «frontière» est-elle carrément fermée entre Haïtiens et Dominicains même au Q
» Le "Carré Bleu"
» tour carrée et tour ronde...
» Le 20 juillet...des grands faits historiques...
» Méfaits accomplis ! | Ron Weasley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives 3-
Sauter vers: