AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Guidés par la douce lumière du M jaune ~ [USA / Alfred F. Jones]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Guidés par la douce lumière du M jaune ~ [USA / Alfred F. Jones]   Ven 27 Fév - 21:44

« I'll make a brand new start of it, in old New York~ »

 
    Le froid mordant qui s’engouffrait dans le bus, à chaque fois que les portes s’ouvraient pour laisser passer de nouveaux passagers, faisait frissonner Leilani à chaque fois. Même si la jeune Philippine s’était emmitouflée dans plusieurs couches de vêtements, les températures négatives ne lui réussissaient pas vraiment. Si elle avait pu venir ne Kigurumi bien chaud elle l’aurait fait mais, faisant un effort vestimentaire pour cette journée, elle avait troqué son kigu Mentali pour un pull crème à grosse maille avec une petite chemise à carreau rouge, un jean serré noir, des bottines en cuirs et par dessus le tout une manteau gris foncé, doublé d’une fausse fourrure blanche. Cache-oreille faisait aussi office de casque de musique (la beauté des produits Japonais) et mitaine pour compléter le tout.
    Le trajet était beaucoup trop long … Heureusement entre le dernier titre de 4minutes et sa mangue séchée, Leilani avait de quoi s’occuper. En dodelinant de la tête au rythme de Crazy, elle regardait le paysage passer devant ses yeux, passant du port à la ville rapidement. Malgré le froid et la tempête de neige qui avait frappé la ville, les New-Yorkais semblaient reprendre leurs activités comme si de rien n’était. Les gouvernements des pays froid devraient instaurés des mois d'hibernage un peu comme les heures de sieste Espagnol entre 12 et 16 heures. Ah la sieste, tout un art. Revenons sur New-York. Se remettant une quatrième fois le même morceau, elle s'imagina ce qu'ils allient bien pouvoir faire, parce que oui, surprise, elle sort avec le futur représentant des États-Unis d'Amérique, enfin "sortir", je veux dire qu'ils vont marcher et discuter, n'allons pas plus loin que ça et pas de film ! Si jamais elle disait les chose comme ça à Chine, il aurait fait une syncope en moins de deux... La jeune Philippine lui avait tout de même laissé un mot sur son bureau lui expliquant qu'elle était dehors et de ne surtout pas s'inquiéter, lui promettant de rentrer pour 18 heures. Dis comme ça, Yao serait rassuré et ne la harcèlerait pas de SMS, ni d'appel. Tiens en pensant à ça, Leilani saisit son portable avec sa toute nouvelle coque EXO et ses milles grigris multi-couleurs, 3 SMS, un de son opérateur, un autre d'Anara (trop de coeur à envoyer là, elle répondra plus tard) et un autre de son petit frère (là encore trop de coeurs à envoyer).

    Le point de rendez-vous était enfin en vue, refermant son blouson et glissant son sac sur son épaule, elle appuya sur le bouton pour demander l'arrêt du bus. L'avenue était déjà bien animée quand Leilani descendit. Du haut de son mètre 59, la pauvre ne pouvait pas vraiment repérer l'Américain ; elle se plaça sur les marches du parvis de la grande enseigne qu'ils avaient choisi comme point de repère pour pouvoir avoir un panorama et repérer Alfred plus facilement, ou du moins être repérable elle-même. Il lui avait proposé de lui faire découvrir les bons coins de la ville, impatiente et un peu nerveuse, la Philippine avait la bougeotte, tournait, virait en regardant partout. Après leur tour, elle pourrait peut-être lui offrir un petit fast-food, l'idée lui plaisait.

    *J'ai faim.*

    Plus de mangue séchées ... Le paquet était trop petit, trop vite fini, sérieux...


***

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Guidés par la douce lumière du M jaune ~ [USA / Alfred F. Jones]   Dim 22 Mar - 18:29

Are you, are you...



Un dernier coup d’oeil à sa montre l’informa qu’il était en retard. Il n’y avait rien d’étonnant à ça. Il aurait peut-être dû prévenir Philippines. Il l’était toujours, en retard. En fait, il se disait qu'il aurait peut-être été plus simple de venir en ville directement avec la jeune fille pour éviter, à juste titre, qu'elle n'attende indéfiniment dans le froid. Seulement, il n'y avait pas pensé assez tôt, et elle était déjà partie qu'il n'était pas encore prêt à la rejoindre. Je veux dire, non seulement il n'était ni habillé ni coiffé pour sortir, mais en plus, il n'avait pas vraiment réfléchi aux endroits où il allait l'emmener. C'est-à-dire que quand tu vis quelque part depuis toujours, tu ne sais pas trop ce qui y a de l'importance.
Ou alors tu déniches les lieux d'une importance tellement relative à ta situation que n'importe quel touriste en mal de bons coins te regardera avec un air bizarre ▬ osez me dire que ça ne vous est jamais arrivé.
Bref, il s'était fringué en vitesse, avait choppé ses lunettes et son manteau au passage et s'était précipité dans le premier bus qui passait ; direction le centre-ville. Une fois dans le bus, il s'était appliqué à coiffer sa masse chevelue rebelle comme il se devait (somme toute, à l'économie, ça craignait quand même un peu de se coiffer dans le bus comme une gonzesse, namého). Il s'était carré dans un coin du bus et suivant des yeux le défilement des tours, des avenues, des passants. Etonnant de voir à quel point la population était dense à certains endroits. Vides à d'autres.
En ce temps, il réfléchissait. Hors de question, bien sûr, de faire la visite des monuments nationaux que Philippines aurait sans aucun doute l'occasion de visiter avec sa classe et/ou ses camarades moins rodés sur les différents quartiers de la ville. Non, non. Enfin, il devrait tout de même lui faire visiter une place forte, ce serait la moindre des choses. Une seule.
Une idée naquit dans sa tête... Et si... ?

:pedo:

AHERM. Le point de rendez-vous arrivant, il remonta le col de sa veste, vérifia dans sa poche qu'il n'avait pas oublié sa carte d'identité / porte-feuille / tout le toutim nécessaire pour une journée-découverte bien réussie. Il appuya sur le bouton d'arrêt et s'engouffra par la porte dès qu'elle s'ouvrit,  bousculant au passage un gaillard à l'air mal-aimable qui eut la bienséance de lui faire un bras d'honneur au retour. Il mit ensuite sa main en visière, cherchant des yeux la jeune fille ▬ et vociférant de ne pas avoir un super-sens de super-héros qui lui indiquait toujours où se trouverait la personne qu'il cherche.
Il l'aperçut enfin, en haut des marches, sous le M géant. Bon, il fallait avouer que ce n'était pas la meilleure place pour se faire repérer, l'enseigne se détachant avec tellement de grâce et de prestance qu'elle plongeait le reste du monde dans l'obscurité. Enfin, pour quelqu'un de normal.
Il marcha à grandes enjambées vers elle et la salua avec un grand sourire.

▬ Hel-low ~ Very Happy Désolé du retard, j'étais, euh... en retard.

Il rit un instant, semblant trouver sa blague extrêmement drôle.

▬ Prête pour découvrir les bas-fonds de New-York ?

Avec un clin d'oeil, il lui tendit le bras en un semblant de galanterie, l'invitant à passer du côté de l'oooooombre maléfique de New-York. Bien sûr, pas celle que pour les touristes, l'autre.
Et avec le sourire, s'il vous plait.


Coming to the tree ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Guidés par la douce lumière du M jaune ~ [USA / Alfred F. Jones]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obélisque de lumière
» [BAL] Douce tromperie (PV Marie-Anne et Marine)
» Douce Missive... [Shaelyss]
» [Quête] Une lumière dans les ténèbres
» Une douce nuit sous le Balcon [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: Archives-
Sauter vers: