AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On est pas des sauvages. (Feat France) - Terminé -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: On est pas des sauvages. (Feat France) - Terminé -   Mar 3 Mar - 11:25

France inspirait la volupté aussi assurément que Russie les tremblements nerveux. C’était sans doute l’accent. Ou le sourire qui promettait sans donner immédiatement. Sans doute le regard bleu pétillant bien trop concupiscent pour être totalement honnête.

La vérité résidait pourtant limpide : France charmait sans aucune difficulté.

 Bien sûr, il agaçait également la moitié de l’école avec ses jugements parfois tranchés, le fait qu’il n’en fasse qu’à sa tête et que comme bon lui semble et sa propension à ne pas garder de pantalon sur lui ou tout du moins à résolument vouloir que ceux des autres tombent, histoire de mettre sa main dans la culotte des gens.

Selon Anara, elle ne craignait rien. L’éloquence fascinante de l’européen agissait sur elle évidemment mais elle avait un type déjà bien particulier qui consistait majoritairement en des garçons long, bruns et qui savent monter à cheval avec l’aisance des grands guerriers. Le reste, elle n’y prêtait guère attention au final.

« France? puis-je? » Anara jeta un coup d’œil vers la table asiatique puis la slave, le plateau fermement tenu par ses petites mains. Elle regarda ensuite le français encore debout. Sans doute allait-il s’installer à la base avec sa dernière conquête, ou près d’Angleterre pour lui montrer A+B à l’aide du contenu du plateau combien son influence avait été désastreuse sur la cuisine de ce pauvre petit Alfred et que ça ne serait pas arrivé si il était resté fût un temps.

Sauf que voilà, Anara avait quelque chose à lui demander, et les autres nations qui s’agglutinaient généralement auprès du blond pouvait bien attendre. C’était grand honneur qu’elle lui faisait aussi… tout du moins elle aimait à croire un mensonge pourtant limpide.

« On peut se mettre là-bas? » elle pointa une table en retrait.

C’était dangereux en soi et elle se fit l’effet d’être une gourgandine mais il était hors de question que l’on sache. Hors. De. Question.
France était bon en diplomatie. Monaco le lui avait dit et elle avait pu constater la chose de par elle-même.  Elle serait bonne en diplomatie également. Il n’y avait pas de raison ! Malheureusement, ses proches à elle était… disons qu’ils pêchaient tous très fort en ce domaine et elle ne savait pas encore qui était le pire: Russie ou Corée du Nord.

Non, non, l’aide devait venir de l’Ouest et France était le plus qualifié.

Elle lui esquissa un sourire qui se voulait mignon.


Dernière édition par Kazakhstan/ Anara Ten le Mar 5 Mai - 8:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On est pas des sauvages. (Feat France) - Terminé -   Mar 3 Mar - 17:15

Kazakhstan avait le bel âge pour parler avec France ou Espagne sans risquer quoique ce soit. Si en effet, pour Espagne, Kazakhstan était bien trop vieille, pour France, elle était assez jeune pour être sa petite sœur. Oh, ce n'est pas cela qui l'empêche d'être séducteur, c'est lui le coq, et Kazakhstan est encore un poussin. Un poussin tout à fait adorable, mais un poussin tout de même. Et cela n'a aucun rapport avec le fait qu'elle soit dans l'aile asiatique, bande de malotrus.

Oui France agace, mais c'est aussi cela qui fait son charme. Tout comme Kazakhstan et ses airs de petite princesse. C'est parfois désagréable, mais au fond, les gens l'aiment bien comme ça... Qu'est-ce qu'il faut pas inventer pour se rassurer des fois.

C'était l'heure du déjeuner et oh bon dieu qu'il aimerait bien cuisiner plutôt que de manger dans cette cafétéria. Il satisferait bien plus de palais en une journée que les cuisiniers pendant toute leur carrière. Ils ne comprennent rien à cet art qu'est la cuisine. Il n'y a que sept arts, et pourtant la cuisine devrait être le huitième. Pourquoi personne n'y a jamais pensé ? Il faut tout de suite soumettre ça au monde entier !

Interpellé par la jeune asiatique au moment où il soulevait son plateau repas, il tourne la tête vers elle pour lui offrir un grand sourire sucre et miel.

« Là bas ? ♥ Bien entendu. ♥ »


Il se dirigea donc vers la table qu'a montré la jolie demoiselle. Oh, les autres nations sont belles et bien obligées d'attendre de temps en temps de toute manière. Le français n'est pas encore capable d'être à la foire et au moulin en même temps, bien que parfois, cela l'arrangerait beaucoup. S'il pouvait se cloner, ce serait la belle vie. Il garderait que les bons côtés et les enverraient faire les tâches ingrates. Japon ou Chine peuvent faire ça chez vous ? Je signe où ?

Il pose son plateau sur la table et se déplace pour tirer l'autre chaise, invitant la jeune fille a s'asseoir ici. On est français avec des bonnes manières ou ne l'est pas. Prends ça dans tes dents Angleterre, gentleman de pacotille ! Francis c'est un homme, un vrai. D'abord !

Il lui fait un agréable sourire et s'assied donc en face d'elle, commençant à manger ce plat fade pour son palais. C'était pareil tout les midis de toute façon alors il va pas pleurer.

« Que puis-je pour toi ma grande ? ♥ Je suis tout ouïe ♥ »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On est pas des sauvages. (Feat France) - Terminé -   Mar 3 Mar - 18:58

Un jour, Kazakhstan ferait un cours complet, un de ceux qui explique comment et pourquoi elle n’était pas asiatique et que de toute façon les étiquettes de ce genre c’était pour les gens qui n’avaient pas d’imagination. Ce n’était pas compliqué pourtant de la considérer pour ce qu’elle était, à savoir licorne ascendant dictateur de tes rêves ♥.

Au lieu de continuer dans cette voie, Anara posa gracilement son plateau à son tour et s’installa avec souplesse sur la chaise que lui présentait aimablement France. Une moue s’installa sur son visage mais une de celle qui s’avérait être gentille, qui disait pas si secrètement que ça, qu’elle était bien aise d’être traité de la sorte. Chine avait ce genre de prévenance. Irlande du Nord aussi. Elle pencha son visage. C’était amusant mais elle n’était pas de porcelaine.

Pas plus que son interlocuteur. Et ce malgré les apparences.

« Que puis-je pour toi ma grande ? ♥ Je suis tout ouïe ♥ »

Elle repoussa du bout des doigts sa frange sur le côté puis dépiauta le bout de pain. Elle commençait en général par ça. Pas étonnant en effet qu’Ukraine préparait la majorité des repas de Natalia et Ivan. Considérant le riz, qui n’avait pas l’air si mauvaise au demeurant, et les saucisses un peu trop luisantes par contre il n’y avait pas de quoi piailler.

Elle se mit à jouer avec sa fourchette dans les grains de riz.

« Et bien… tu es bon en diplomatie France, n’est-ce pas ? »

On pouvait dire bien des choses mais au final, il était fourré partout et avec tout un chacun. En soi, c’était merveilleux. C’est tout ce qu’elle désirait pour plus tard chez elle. Voir chacun se tendre la main au-dessus d’elle. Des bâtiments spacieux de Minsk aux confins des baies chinoises, en passant par ses voisins immédiat.

« Monaco m'a dit que tu l'étais et j'ai pu constater combien elle était douée également. Cela peut sembler étrange... » Anara fronça le nez. Elle n'aimait rien de moins qu'avouer ses faiblesses mais l'un des professeurs une fois avait dit en classe que c'est en regardant droit dans le miroir que l'on pouvait s'améliorer et cela avait forte impression sur sa personne à l'époque. « ... mais ce n'est pas vraiment mon forté.»

Voilà un petit monstre qui voulait se faire sponsorisé par France niveau awesome touch.

Autant dire que la menace Godzilla à côté? c'était rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On est pas des sauvages. (Feat France) - Terminé -   Ven 6 Mar - 15:31

Une menace Godzilla ? GODZILLA ? FRANCE ? Mais c'est très très pas gentil ce que tu dis là ! France n'a rien en commun avec Godzilla ! Il n'y a jamais de risques avec France, après tout il est prévenant avec tout le monde, même les princesses, surtout les princesses.

Et il y en avait des princesses dans son aile. Belgique méritait toute l'attention du monde tellement elle était gentille et agréable. Un des deux soleils de l'aile latine, oui parce qu'il y en avait un autre dont on ne parle pas assez. La jolie petite monégasque était aussi adorable. Elle était très sérieuse aussi et avec le temps passé avec le français, elle était capable de comprendre les sous entendus glissés par le français dans la majorité de ses phrases. Elle grandit et va devenir une très belle femme, il n'y a pas à en douter. Il serait le plus fier de tous les grands frères. Monaco, c'est un peu sa protégée. ♥

Kazakhstan était aussi très jolie. Une chevelure de jaïs sublime et un visage doux aux traits fins. En grandissant, elle deviendra elle aussi encore plus jolie. Mais ce fruit n'est pas encore tout à fait mûr pour Francis et la voir grandir est un plaisir dont il se fera une joie de prendre.

Il s'assied en face de l'asiatique après qu'elle se soit assise elle-même, mangeant péniblement ce plat indigne pour son palais raffiné. OUI INDIGNE. Tout à fait mademoiselle. Il faut se montrer exigeant, surtout avec la nourriture. Une bonne alimentation apporte bien être et confort. On ne peut pas le nier.

La Diplomatie ? Bien sûr qu'il était doué. C'était une des rares matières où il n'avait pas besoin de travailler pour s'en sortir, mais appréciant cette matière, il travaille tout de même. Il se donnait aussi du mal en Mathématiques, mais les raisons étaient tout autres. Empire Maya est une jolie jeune femme pleine de vie. ♥

« Tu t'adresses à la bonne personne, princesse. ♥ Je me ferais une joie de t'aider pour que tu progresses ♥ »

Et tu pourras battre Estonie. Elle est pas belle la vie, Anara ? ♥ Il t'offrira des gâteaux d'Empire Byzantin avec plaisir également. Ce sont les meilleurs, tu devrais y goûter. ♥

« Mais ce ne sera pas de tout repos, cependant, je sais que tu en es capable, Kazakhstan. ♥ »


Es-tu prête pour cet entraînement digne des plus grands maître shaolin ? Une fois que tu auras accepté, tu ne pourras plus reculer. Es tu bien sûre d'accepter ? As tu pensé à sauvegarder ta partie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On est pas des sauvages. (Feat France) - Terminé -   Dim 8 Mar - 19:17

C'est pas toi qu'elle traite de Godzilla Francis, c’est l'alliance en l’occurrence.

Battre Estonie n'était pas vraiment le but escompté. Ou plutôt si, mais de manière large, recouvrant quelque chose de plus grand et de plus intense. Estonie avait été un excellent élève auparavant. Il y a deux ans il avait été là où elle était et avait montré des aptitudes réelles qui reflétaient celle de son pays. Longtemps, bon nombre d’économistes et historiens avaient prédit que, si cela n'avait été l'invasion bolchévique, l'Estonie aurait connu une croissance équivalente si ce n'est supérieur aux pays nordiques.

Elle avait ça en commun avec Eduard: Russie. Ou plutôt ce qui avait été l'URSS. Cela a toujours été ainsi, les tatars puis les tsars et enfin le marteau et la faucille. L'influence du Nord s'était disputé à celle du sud et elle ne savait jamais complétement jusqu'où elle pouvait être elle-même à part entière.

L'affirmation en forme de défi fit relever un regard sombre sur le français. C'était le propre de France que de poser en imprimant un certain challenge. Angleterre faisait de même. Des changements de gamme sur une même partition. Elle acquiesça. Russie lui avait dit de faire attention et elle le ferait. Corée du Nord n'aimait pas France mais il n'aimait personne ou presque à part Ivan, Yao et Katya.

Un saut dans l'inconnu.

Ce n'était pas si mal et si on voulait être nation il fallait savoir prendre des risques, mouiller sa chemise, prendre des décisions rapidement, peser le pour et le contre avec dextérité.

Le pour c'était les notes en diplomatie, l'amabilité de France, une place au centre de la scène internationale. Le contre c'était l'apprentissage qu'elle sentait agaçant. Elle s’énervait si vite, prenait la mouche avec violence, avait des pulsions qu'elle maitrisait autant qu'elle le pouvait.

« Je le suis. Peut-être... si cela ne te fais rien... je crois qu'il serait bon que Kirghizistan m'accompagne. Ce qui m'est profitable l'est tout autant à lui. » Anara pencha son visage, commençant à manger gracieusement son riz. Les saucisses étaient surement au poulet mais dans le doute, elle n'y toucha pas. « Disons... c'est plus simple de rester calme lorsqu'il est là. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On est pas des sauvages. (Feat France) - Terminé -   Sam 14 Mar - 9:45

Que veux-tu ma chère Kazakhstan, la France aime tout prendre pour lui, c'est un gourmand. Bien que les jaloux diront qu'il est égoïste, mais il ne faut pas trop les écouter, ils disent n'importe quoi.

Russie n'avait pas tort de se méfier, après tout, les relations entre leurs pays se sont dégradées ces derniers temps et cela affectait le français quand bien même il ne le montre pas. France appréciait la culture du russe, bien que parfois excessive, il ne le blâmait jamais ouvertement. Il n'était pas du genre à lui casser du sucre sur le dos ni même à le considérer comme grand manitou de la méchanceté.

Et puis Russie savait se montrer charmant parfois et malgré tout ce qu'à pu lui dire Prusse à son sujet, France n'en démords pas. Il est persuadé que Russie n'est pas qu'un vilain ours buveur de vodka à plein temps. Et quand bien même, il y avait débordement, il n'allait pas lui en vouloir. Qui n'a jamais eu de débordements hein ? Et puis Russie aimait ses sœurs, ce n'est pas adorable cela ? Bon peut-être plus Ukraine que Biélorussie cela dit. En parlant de ses sœurs, elles aussi sont très charmantes. Ca fait assez de points positifs n'est-ce pas ? ♥

Kirghizistan ? Ce nom ne lui était pas tout à fait inconnu. Il n'aimait pas se tromper sur les noms de nations et à qui ces noms appartenaient. Il sait bien que cela peut être cause de beaucoup de problèmes et préfère éviter les quiproquos à ce sujet.

« Bien entendu Kazakhstan, tu peux demander à qui bon te semble de t'accompagner. ♥ »

Après tout il n'était pas là pour jouer aux terribles professeurs sévères, mais pour aider la jeune femme qui mangeait en face de lui. Et puis pouvait-il être sévère avec une bouille adorable comme la sienne ? Les eurasiatiques sont pleins de charmes eux aussi, il est important de le souligner.

Il mangeait tranquillement son plat et réfléchissait déjà à comment il pourrait lui venir en aide. Il ne pouvait pas juste improviser comme il le fait tout le temps, bien qu'il prévoit que ce soit une part de son plan. Il lui fallait quand même réfléchir au meilleur moyen pour elle que de faire des progrès en Diplomatie. Et comme tout le monde le sait, France préfère la pratique à la théorie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On est pas des sauvages. (Feat France) - Terminé -   Mer 18 Mar - 17:56

Vietnam avait tord de se montrer méfiante avec France. La preuve en était qu’il répondait favorablement à la présence de Kirghizistan. Ce n’est pas tant qu’elle avait besoin de Ruslan –après tout elle était on ne peut plus indépendante- mais tout était toujours mieux et plus joyeux en compagnie de son meilleur ami.

Ruslan, elle continuerait de le côtoyer, même plus tard. Tout comme Ouzbekistan, Arménie, Biélorussie et Russie. Le reste était tangeant.

Quoique… France vendait beaucoup de choses. France savait vendre en charmant. Il était de bon ton de s’en faire un allié pour plus tard, et ce malgré les sirènes warning de certains voisins.
Puis elle ne pouvait pas s’en empêcher du haut de ses 15 ans de se sentir un peu importante quand le jeune homme de 18ans à la blondeur populaire restait à converser avec elle en plein refectoire. Certes, elle était vaine à ce niveau là et oui, elle faisait très attention à ce qu’on disait sur elle. Elle se jugeait d’abord en tant que nation et ensuite –malgré elle vraiment- en tant que jeune femme.

C’était compliqué de balancer les deux. De tenir la distance. De vouloir beaucoup, plus apparemment que ses camarades.

Elle eut un sourire plein de fraicheur à la réponse française et continua son repas en babillant énergiquement comme à son accoutumé.

« Tu sais, bientôt nous aurons des TGV qui relieront la Chine au Kazakhstan. La mer Caspienne les fait rêver je crois. La Sibérie aussi mais ça ça ne plaira pas trop à Russie. Quoique, nous sommes tous bons amis. » Le ‘pour l’instant’ résonnait en arrière et elle remplit précautionneusement le verre de Francis d’eau, puis le sien. « Tu veux que l’on rapporte nos livres pour les leçons ? Oh peut-être pas… vous autres en Occident, vous êtes empiriques n’est-ce pas ? Tout par l’expérience. Je trouve ça bien aussi. Pour savoir si l’on peut monter à cheval correctement il faut mettre le pied à l’étrier. Tu devrais venir au club d’équitation. Le professeur Mongol est un excellent pédagogue. Oh évidemment, pour les habitants de l’Asie centrale ce n’est pas vraiment nécessaire, nous avons ça dans le sang. » Elle glissa une mèche brune derrière l’oreille. « Ma mère travaille dans un haras. Pas très loin de la capitale… la nouvelle capitale. »

La capitale la plus jeune du monde. Un vrai délire de dictat… de président aimant.

Toussa ♥.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On est pas des sauvages. (Feat France) - Terminé -   Dim 22 Mar - 18:27

L'attention du français était parfois volatile et évasive. Toujours à flâner là où bon lui semble, comme il l'entends. Mais il était très rare qu'il trouve une personne inintéressante. Chaque individu ayant ses propres intérêts, il appréciait découvrir des nouvelles choses auprès de charmantes personnes.

Et même si on a l'impression, comme dans ce cas présent, qu'il n'y a aucun échange, c'est tout le contraire. Lorsque France donne de soi, il reçoit beaucoup de bonnes choses des autres personnes. Comme le présent enthousiasme de la jeune demoiselle, qui lui fit esquisser un grand sourire ravi.

Il assimila facilement les informations au fur et à mesure qu'elles arrivaient.

« Apportez donc vos livres, il n'est pas sûr que nous en aurons besoin, mais sait-on jamais. ♥ La théorie n'est pas mon fort, mais je ferais de mon mieux. ♥ Les livres vous apporteront ce que je ne pourrais pas vous apporter. ♥ »


Soyons un minimum prévoyant, au cas où il y aurait un soucis. Même s'il estime que tout se passerait bien, car il n'y aurait aucune raison que cela n'avance pas. Kazakhstan faisait preuve de bonne volonté, alors ça ne peut aller que de l'avant.

Cependant, il marqua une légère pause avant de répondre au sujet de l'équitation. Il n'en avait jamais vraiment fait en réalité. Il est déjà monté sur un poney au cours d'une découverte scolaire. Il était tenu par le monsieur qui s'occupait de tout ça et les autres n'ont pas eu le courage de le faire, mais à part ça, son expérience à cheval reste très basse.

Malgré cela, il trouvait que le cheval est un animal qui avait quelque chose de noble. Et que tous les grands généraux avaient un cheval. La statue de Louis XIV, au château de Versailles, il est représenté sur son cheval. Zorro avait Tornado, Lucky Luke avait Jolly Jumper, Link avait Epona, Mulan avait Khan.

Et chacun d'eux possédait un charisme indéniable sur leur cheval. Un sentiment de prestige qui intéressait le français.

« J'aimerais beaucoup, mais le club de cuisine m'occupe déjà beaucoup de mon temps. Mais si un jour j'en ai l'occasion, je viendrais venir voir. ♥ »

Il n'a rien contre Mongol, mais il s'est attaché au club de cuisine et des petites habitudes qu'il a pris là bas. Et puis, il sait bien que même s'il venait assister à l'une des séances du club d'équitation, il sait très bien qu'il ne pourra pas en faire partie. Il faut faire des choix dans la vie, bien que ce soit extrêmement dommage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On est pas des sauvages. (Feat France) - Terminé -   Lun 23 Mar - 13:23

Bon, bon, on apporterait ses livres… elle aurait pensé que Francis était un garçon qui privilégiait plutôt la mise en pratique directe mais sans doute faisait-elle fausse route.

« Peut-être aussi Ouzbekistan… c’est important pour l’Asie centrale la diplomatie.» La kazakhe coula un regard lourd et brillant sur le français doublé d’un sourire en coin des plus impertinent.

On ne se donnait pas facilement en Eurasie. On avait le sourire sucré et les lèvres rouges comme des grenades. Le bruit des bijoux et des longs cheveux en cascade, tout ça était vrai et plus. Des origines turques il y avait l’ivresse des tentures lourdes et travaillées, des tapis aux couleurs vives et de la douceur des boissons servies. Des mongols, les peuplades centrales avaient le gout de l’indépendance et une attitude farouche envers la vie –ou autrui- c’était à voir.  
Anara faisait peu confiance mais elle savait qui et comment les gens étaient réellement dangereux. Tout du moins elle apprenait à le faire et c’est bien pour ça que les cours de diplomatie étaient nécessaires.

De manière globale, les ainés dans cette école ne présentaient aucun danger pour elle. Elle avait Russie qui effrayait la plupart, elle avait –et c’était indépendant de sa volonté- son propre caractère indompté et sauvage puis, comme une ombre austère, il y avait en prime l’intimidant coréen du nord.
Le Kazakhstan était le plus grand pays de l’Eurasie et elle pencha son visage aux accents innocents et troubles vers l’européen. Elle aimait bien Francis mais qu’il ne s’y trompe pas : un seul faux pas envers elle, Kirghizistan et Ouzbékistan et les choses iraient moins facilement.

(Les gens oubliaient trop vite qu’ils avaient été soviétiques)

« Club de cuisine? » s’écria l’adolescente enthousiaste. France la brossait dans le sens du poil même dans son refus (et on devrait appeler Monaco Monastan au passage :p). « Chine y est également ! Et Turquie ! C’est vrai que vous avez refusé Italie du Nord quand il était en première année?»

La conversation continua, légère et lorsque la cloche retentit, elle continua de s’entretenir avec jusque dans le couloir, le poids des livres lourd sur sa frêle épaule.
Un petit signe et chacun repartit de son côté, France avec cette suavité convenue et Kazakhstan avec cette assurance que leur marché serait des plus enrichissants.

[Fin ((00235 ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On est pas des sauvages. (Feat France) - Terminé -   

Revenir en haut Aller en bas
 
On est pas des sauvages. (Feat France) - Terminé -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» La langue des Hommes Sauvages
» Hermione Granger ( terminée)
» Questions bètes sur le kanon chez les orks sauvages.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: RP 2-
Sauter vers: