AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Séance de travail [PV: France]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Séance de travail [PV: France]   Ven 6 Mar - 6:53

Le sac sur l'épaule rempli de feuilles et de livres de cours, une main occupée à tenir un thermos de honeybush fraîchement préparé, les écouteurs sur les oreilles à fond sur une musique remixée de Goldfish, son groupe préféré, la Sud-Africaine marchait dans les couloirs en direction de la salle d'études. Prévu pour ce samedi après-midi là ? Une séance de travail avec le représentant de la France aka Francis Bonnefoy. L'on pourrait dire aisément que la Sud-Africaine avait une certaine – grande – attirance pour les blonds. À vrai dire elle était à fond soit sur les blonds (comme Chad le Clos), soit sur les très bruns (comme Nelson Mandela), elle n'aimait pas trop quand c'était entre les deux, d'ailleurs l'on pourrait trouver une sorte de symbolique psychanalytique du fait de ses préférences amoureuses et de ce à quoi ressemblent ses pères mais là n'est pas la question.

Elle entra dans la salle d'études (qui, comme presque chaque samedi après-midi, était vide) et, entre elle et le Français, était la première à entrer. Elle se dirigea évidemment à la table la plus proche du radiateur et sortit tout son attirail de travail de son sac. Des livres de tous les cours et deux paquets de noix de macadamia (sud-africaines évidemment, fierté nationale d'être la nation qui exporte le plus de ces noix dans le monde oblige, surtout que c'est bon pour la santé). Elle rejeta sa crinière en arrière et s'assit. Il faisait bon dans la salle, le radiateur grondait près d'elle, elle ramena une jambe contre elle et commença à ouvrir un de ses bouquins en attendant son compagnon de travail.

Nothembi, ce n'était pas vraiment ce que l'on pourrait appeler une "fashionista", privilégiant souvent le confortable au joli, comme c'était le cas à présent avec son sweatshirt fétiche Springboks un tantinet trop grand pour elle et les manches retroussées jusqu'à ses coudes, son jean et des bottines simples.

Elle lisait et tentait de comprendre le cours de politique. Ah, la politique sud-africaine... Corruptions, criminalité, violences et la suite peut être aisément imaginée. C'était là tout le contraire de la politique de "la Suisse du continent africain" alias le Botswana, un pays "clean" par rapport aux autres d'Afrique, il a réussi son essor économique en peu de temps.

La Sud-Africaine se redressa avec un soupir exaspéré, lasse de ne rien comprendre alors que tout semblait simple, pourquoi les autres avaient-ils de si bons résultats et elle de si mauvais dans cette matière alors qu'elle travaillait assidûment ? Ce n'était pas comme en informatique, sa deuxième bête noire, où il y avait des notions complexes qui étaient bien au dessus de ce que pouvait comprendre la jeune fille. Elle ferma le livre en grimaçant et remit correctement le foulard qu'elle avait dans sa crinière avant de lever les yeux en entendant entrer et de sourire, soudainement de bien meilleure humeur.

– Tu es en retard. dit-elle d'un air taquin en français évidemment - avec son léger accent sud-africain évidemment, il n'y avait qu'en zoulou, en afrikaans, en ndebele et en xhosa qu'elle n'avait pas d'accent décelable -, ses paroles accompagnées de son sempiternel sourire légèrement arrogant.

Elle retira ses écouteurs de ses oreilles sans se départir de son sourire et croisa les bras sur la table.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Séance de travail [PV: France]   Sam 14 Mar - 9:44

Ponctualité. Si pour certains c'était important au point d'être une question de vie ou de mort, pour France c'était un tantinet différent. Loin de moi l'idée de dire que France est un retardataire récidiviste, ce n'est absolument pas le genre de monsieur. Il aimait juste prendre son temps et ne pouvait pas passer à côté de jolies demoiselles sans les saluer.

Cependant, aujourd'hui, ce n'était pas la cause principale de son retard. Et quand bien même ça l'aurait été, il aurait réussi à rebondir de toute manière. Non, aujourd'hui il avait une petite surprise pour la sud africaine qui l'attendait pour réviser la politique.

La politique de la France, si ça ne tenait qu'à notre cher Francis, ce serait la politique de l'amour ou une frivolité de ce genre. Après tout, il n'est pas la nation de l'amour pour rien. Cependant c'est légèrement plus compliqué que ça et il lui arrive parfois d'avoir quelques soucis avec cette matière.

Mais peut-on travailler le ventre vide ? Il est évident que non. Et quoi de mieux d'avoir les papilles satisfaites lorsqu'on travaille sur quelque chose qui nous prends la tête ? C'est pour cette raison que France avait pris du retard.

Ses mains étant prises par un plat recouvert d'un torchon propre, il poussa la porte de la classe habilement avec son fessier.

« Moi ? En retard ? Est-ce que ces pains au chocolat seront me faire pardonner ? ♥ »

Aussitôt dit, il ôta le tissu du plat et posa le plat sur la table. Il avait un grand sourire qu'il ne pouvait contenir, fier de son initiative. Il a été arrêté plusieurs fois pour qu'on lui extorque poliment plusieurs de ces fameuses pâtisseries, mais il en restait assez pour la principale destinataire.

Et puis de toute manière, cela lui faisait plaisir de partager avec les autres élèves ainsi que professeurs, la cuisine de l'amour comme il aimait si bien l'appeler. Et malgré ses apparences de séducteur extraverti, le blond savait faire preuve de sérieux lorsque cela était nécessaire. Parfois.

Ce n'étais pas vraiment de sa faute ! Il faut le voir comme un oiseau. Un oiseau qu'on ne peut pas empêcher de s'envoler et d'en faire qu'à sa tête. Même si pour le coup, il était plus le coq de la bassecour. Tiens prends ça dans tes dents Prusse, toi t'es qu'un petit poussin qui sait à peine jouer le Rock'n'roll des gallinacées.

Pardon, je me suis égaré.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Séance de travail [PV: France]   Sam 14 Mar - 12:26

Nothembi éclata de rire à la réponse du Français en déclarant un « Si tu crois que tu peux m'acheter », toujours sur le ton de l'humour. Elle était du genre à prendre la plupart des choses avec rigolade, la plupart parce qu'il y avait quand même des sujets à éviter avec la Sud-Africaine, ces derniers étant trop sensibles, on pouvait y compter le braconnage, les agressions sexuelles, le racisme... Enfin, la liste n'était pas longue mais il y avait quelques "petites" choses quand même pour lesquelles la jeune fille était très sensible et ne possédait pas de patience.

– Remarque, si ça implique des pains au chocolat, je pourrais sans doutes faire une concession. dit-elle avec un demi-sourire amusé avant de rajouter en riant encore une fois. Mais je ne promets rien.

Elle aimait les pains au chocolat. C'était indéniable. Elle pouvait se mettre à en manger une quantité assez impressionnante et ceux qui étaient vendus en Afrique du Sud étaient bien loin du goût que possédaient ceux que faisait le Français qui soit dit en passant étaient excellents.
Nothembi en prit un derechef avec un sourire et croqua dedans, essayant de rattraper les miettes qu'elle faisait tomber  dans sa précipitation. Elle ne se jetait pas sur la nourriture, juste qu'elle avait peu mangé au déjeuner et que ça ne faisait pas très longtemps qu'elle sortait du club de natation, c'était normal qu'elle agisse comme ça, du moins pour elle ça l'était.

– Prêt à te mettre au travail toi ? demanda-t-elle en essuyant les recoins de sa bouche, pleins de miettes, le visage qui en disait long de ce qu'elle pensait de la matière qu'elle se devait de travailler assidûment pour relever un tant soit peu sa moyenne.

Elle secoua ses vêtements en se levant brièvement, les morceaux de pâte feuilletée tombant sur le sol. Pas qu'elle soit mal-élevée pour manger d'une façon aussi précipitée, loin de là, juste qu'elle a toujours mangé de cette manière et franchement elle n'était pas du tout du genre à cacher ses habitudes ou qui elle est réellement. Soit tu acceptes et t'adaptes, soit tu pars, c'est comme ça. Enfin c'était pas aussi extrême n'empêche. Elle prit son miroir de poche dans son sac et regarda au cas où elle aurait encore quelque chose, ce qui aurait été plutôt fâcheux de se balader avec des miettes de pain au chocolat sur ses vêtements et son visage.
D'ailleurs elle n'en avait pas spécialement envie de se mettre au boulot là maintenant. C'est surtout la politique qui la freinait. Ils ne pouvaient pas bosser la stratégie militaire, les langues ou les sciences naturelles à la place ? C'était bien plus intéressant aux yeux de la Sud-Africaine, en plus, cela concernait ses points forts, c'était presque un plaisir de travailler la stratégie militaire comme Shaka Zulu l'aurait fait.
Non mais elle savait qu'elle devait travailler la politique. C'était un peu nécessaire d'ailleurs. Quel chef d'État voudrait que le représentant de sa nation ait des capacités plus que passables (pour ne pas dire nulles) en politique aka l'un des domaines les plus importants ?
La réponse est évidente: aucun.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Séance de travail [PV: France]   Dim 22 Mar - 17:39

De toute manière, ce sont des choses que le français met rarement sur la table. Il ne parle que de choses agréables et mielleuses à souhait. Cependant, ce n'est pas pour autant qu'il ferme les yeux là dessus. Il sait très bien que ce sont des choses qui arrivent, et quand bien même c'est terriblement triste, il n'était pas du genre à se laisser abattre. C'est justement dans les moments les plus durs, qu'un sourire rayonnant est important.

De plus, ceux qui disent que Francis est égoïste ont parfaitement raison. Il le savait et même en le savant, il n'a jamais voulu changer cela. Il aimait attirer l'attention, que les gens parlent de lui et qu'on le complimente sur sa cuisine. Il aimait voir les sourires sur les visages des jeunes filles lorsqu'il les complimentaient. C'était un plaisir et une satisfaction personnelle dont il ne pouvait se défaire, et il le vivait bien.

C'est pourquoi, lorsqu'on lui demande de l'aide, il ne pouvait pas refuser. Et quand bien même il était pas forcément extrêmement doué en Politique, il se plierait en 4 pour faire de son mieux. Dans le pire des cas, Allemagne devrait sûrement pouvoir donner un coup de main.

« Lorsque quelqu'un compte sur la France, elle sera toujours prête. ♥ »

Et en un sens, ce n'est pas totalement faux. Il détestait décevoir les gens. Il suffisait de voir sa relation avec Russie qui s'est gravement détériorée ces derniers temps. Avant, ils s'entendaient relativement bien, c'était de très bons « camarrrades » mais à force de manger à tous les râteliers, on ne peut pas faire plaisir à tout le monde et dans son cas, les obligations de l'UE l'ont rattrapé.

Il n'avait plus qu'à se démerder pour recoller les morceaux. Essayer de faire comprendre au russe que si c'était lui, il aurait tout fait pour trouver une solution autre qui arrange tout le monde au lieu de bêtement accepter des sanctions puériles. Que si c'était lui qui avait ses fonctions de nation, il aurait mis en place la politique de l'amour depuis longtemps. Il aimait bien son copain russe, il était un peu rustre, mais c'était quand même un bon copain.

Tu vois la Politique, c'est vraiment pas gagné. Mais ce n'est pas pour autant qu'on va laisser tomber avant même d'avoir commencé n'est-ce pas ? ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Séance de travail [PV: France]   Jeu 26 Mar - 17:48

Nothembi ? Baisser les bras si facilement ? Jamais de la vie ou ce serait mal connaître l'histoire de l'Afrique du Sud même si elle était vraiment peu connue et ne se limitait pas qu'à l'Apartheid contrairement à ce que pourrait en penser le sens commun. De l'expansion de l'Empire Zoulou sous la domination de Chaka aux révoltes noires pour l'égalité durant l'Apartheid menées par Nelson Mandela et son groupe d'activistes en passant par le Grand Trek des Voortrekkers ou la bataille d'Isandhlwana (aka l'une des plus grandes défaites coloniales du Royaume-Uni). Outre sur le sang de nombre de personnes - ce que l'on ne pouvait décemment nier parce qu'il s'agissait là d'un fait -, l'Afrique du Sud actuelle s'était construite sur la témérité de ses natifs, qu'ils soient blancs, noirs ou coloured, ces gens-là n'avaient pas baissé les bras même face à la difficulté et cette détermination, la représentante de l'Afrique du Sud en avait hérité. Aujourd'hui encore les Sud-Africains sont nombreux à s'engager pour des causes diverses et variées que ce soit en politique, en environnement... Bref, on voit le topo.

- Allons-y alors, plus vite on aura commencé, plus vite ce sera terminé.

Ambivalente dans ses actes ? C'était le cas. Nothembi était la contradiction personnifiée, elle pouvait se comporter d'une manière plutôt pressée vis à vis d'un sujet, il y avait des choses pour lesquelles elle pouvait prendre son temps, d'autres pour lesquelles elle était beaucoup plus rapide. Après tout avec trois capitales qui se contredisent sans arrêt, il y a de quoi ne plus savoir où se donner de la tête.  

La jeune fille ouvrit son livre de politique et se mit à lire les pages sur lesquelles elle était tombée, d'un œil plus que concentré. Elle analysait chaque mot de crainte de faire un quelconque contresens, ce qui arrivait bien plus souvent qu'on ne pouvait le croire chez elle, malentendus, quiproquos... Elle était à l'image même du désordre qui régnait au sein de son pays parce que, même si l'Afrique du Sud était le pays le plus riche du continent africain (derrière le Botswana) et l'économie la plus florissante, à l'intérieur... C'était autant le bazar que l'Aile Africaine donc c'est dire à quel point il y avait mieux niveau organisation.
Elle se forçait à lire ces rapports de politique, elle n'allait pas devenir comme sa sœur, représentante du Zimbabwe avec sa satanée dictature. Non, elle allait bosser cette matière, on avait assez d'un Mugabe, pas besoin d'un second. Surtout qu'il était à la tête de l'Union Africaine... Cette dernière avait de quoi envier l'Union Européenne sur bien des plans, elle était bien mieux organisée que ce qui liait les pays africains.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Séance de travail [PV: France]   Mer 8 Avr - 14:43

Il posa son regard sur le livre. Il se rends compte que ça allait vraiment être ennuyant. Il n'avait rien contre Germania, au contraire, cet homme ne pouvait que forcer le respect, mais boudiou, il aurait vraiment pu choisir une autre matière.

Non parce que la Politique, ça va cinq minutes, mais au bout d'un moment Francis il en a ras la casquette. Il était vraiment pas enchanté à l'idée de devoir réviser ça et de faire ses devoirs. Cependant, ce n'est pas non plus le genre à être ne rien faire et quand bien même la tache s'avère être ardue et fastidieuse, il devrait la faire.

Et puis, quand bien même on peut vanter l'organisation de l'union européenne, il n'empêche que tout cela restait une très grande cour de récréation. Francis aurait apprécié être loin de tout cela, car c'est impossible de faire plaisir à tout le monde lorsqu'on prends des engagements, mais ces engagements étaient nécessaires, n'est-ce pas ? Il le savait bien et avait fini par se rendre à l'évidence.

En plus, jusqu'au 30 juin prochain, c'est Lettonie qui aura la charge d'être le président de l'UE. Pauvre petit, déjà que beaucoup sont à oublier qui il est, alors avoir à charge toute l'union européenne. Francis lui souhaite bien du courage et est même prêt à l'aider si il y a un soucis. Mais pas trop non plus.

Il passa derrière l'africaine et se pencha en avant, s'appuyant sur les bords de la table pour lire en même temps qu'elle. Le français n'était pas une lumière dans ce domaine, n'étant qu'un baratineur (à l'image de nombreux des hommes politiques français) il fallait bien lui faire comprendre que les mots ne remplaçaient pas les actes. Et quand bien même, on ne pouvait pas avoir le beurre, l'argent du beurre et la crémière.

« Honnêtement, on pourrait juste laisser tomber cela et se concentrer sur autre chose. Je sais pas, la cuisine c'est bien et c'est à ma portée. Non ? ♥ »

Il avait un espoir qu'on lui réponde que ce n'était point grave s'il ne faisait pas ses devoirs et qu'il sera dispensé de tout ça jusqu'à la fin de sa scolarité. Un espoir qu'on lui dise qu'il pouvait aller s'amuser sans tenir compte de rien d'autres.

Oh attendez, ça il le fait déjà en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Séance de travail [PV: France]   Mer 15 Avr - 18:59

Du courage. Il en fallait. Comme les Sud-Africains qui combattirent l'Apartheid.

La jeune fille ne quittait pas son livre des yeux, la tête penchée, son index sur sa tempe, essayant de comprendre, même si honnêtement, on eût dit que ses méninges brûlaient au bout d'un moment. Elle soupira bruyamment, plus que lassée. Dans sa tête actuellement, si on voulait une image simple c'était comme si un saligaud quelqu'un avait laissé une bouteille de verre dans la savane (les gens ont de mauvaises habitudes à jeter leurs déchets partout). Avec le soleil d'Afrique un feu ne tardait pas à s'allumer et c'était vite insoutenable du fait des herbes sèches de la savane. Bref, l'incendie récent du Cap mais dans sa tête. Nothembi adorait la chaleur, le soleil sur sa peau et ce genre de sensations. Mais le sentiment de littéralement brûler, de s'étouffer... Merci mais non merci.

- Eish. I'm gatvol. 'sabhekana ngokwanele.

Elle était agacée et énervée de ne pas comprendre, et ça se voyait. Elle oubliait certains mots quand c'était le cas et on pouvait dire bonjour au patois sud-africain aussi mélangé que sa population. Le "eish" ? Expression de dégoût, de rejet. Gatvol ? Ça vient de l'afrikaans, on le dit souvent quand on en a marre de quelque chose et le "sabhekana ngokwanele" c'est la même idée mais en zoulou.
Ah ça, pour les langues il n'y a aucun mal pour elle. Malgré son accent sud-africain plus que détectable dans les langues européennes comme le néerlandais ou le français et les quelques fautes qu'elle peut faire (surtout dans cette dernière, pardon France mais il n'empêche que le français est assez compliqué).
Elle ferma violemment le bouquin d'un air rageur et croisa les bras, fermant les yeux et serrant les dents non sans avoir claqué la langue au préalable. Tic africain dirait-on. Et pendant qu'on y était, il y avait là une démonstration de son sang chaud et de son mauvais caractère. Même si Nothembi est sympathique et ouverte, il ne faut pas l'énerver. Bizarrement la politique fait ça très bien en un rien de temps.

- Va cuisiner si tu veux. dit-elle seulement au bout d'un petit moment.

Non parce que ça l'avait agacée à un point cette leçon. Ce n'était qu'une question de temps avant qu'elle ne retrouve son calme. Elle ramena ses jambes contre sa poitrine et fusillait à présent le livre du regard en tapotant ses doigts sur la table, son visage plus que semblable à ce moment là à celui d'une lionne qui serait d'humeur agressive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Séance de travail [PV: France]   Dim 19 Avr - 18:10

Tu Tu Tu. Voilà des symptômes de l'agacement qui se manifestent alors qu'ils n'ont pas lieu d'être là. Enfin, si, c'est tout à fait compréhensible, cette matière avait matière à prendre la tête à la matière grise.

Et quand bien même le français, la langue, est compliquée, elle n'est pas tout à fait à l'image de son représentant. Oh  le français appréciait grandement les choses simples autant que les choses sophistiquées.

Il pose ses mains sur les épaules de l'africaine et commence à masser doucement pour détendre tous ces muscles contractés sous l'énervement. Pauvre choupinette, il ne faut pas te mettre dans tous tes états, ce ne sont que des révisions.

« Reprends un pain au chocolat. ♥ »

Lâche-t-il doucement à son attention, tout en continuant de masser. Oh que non il n'allait pas repartir cuisiner. On ne laisse pas une jeune demoiselle dans la détresse ou alors il n'est pas français !

Il continue silencieusement, réfléchissant à une solution. Ce n'est pas la peine d'insister, cette manière n'était pas la bonne pour apprendre cette matière.

Enfin, il faudrait de toute manière remettre ceci de toute évidence à une autre fois. C'était une question de survie.

« Tu veux déjà te débarrasser de moi ? Ce fût rapide. ♥ »

Il dit ça en riant légèrement, continuant de masser au niveau des épaules. Il fallait penser à autre chose. Quelque chose de moins ennuyeux.

« Nous pouvons allez faire autre chose si tu le souhaites. ♥ »

Et tu sais qu'avec Francis, on peut en faire beaucoup, de « choses »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Séance de travail [PV: France]   Mer 22 Avr - 14:30

Elle était tendue, ça se voyait. Elle n'avait pas vraiment de raisons de se mettre dans un état pareil mais c'était plus fort qu'elle. On ne se refaisait pas après tout. Elle avait beau être patiente, il y avait des choses qui lui faisaient perdre son calme plus ou moins rapidement. En l’occurrence, là, c'était très rapide.

Ses épaules se raidirent légèrement quand les mains du Français se posèrent sur elles et ses yeux se fermèrent. Il n'était pas obligé de faire ça, elle réussissait à se calmer toute seule, il suffisait juste d'un peu de temps.
Même si ça faisait du bien. Beaucoup de bien. Et qu'elle aurait mis énormément de temps avant de réussir à se calmer réellement.

- J'ai pas faim. déclara-t-elle dans un murmure.

Ce genre de situation était rare. L'appétit de la Sud-Africaine pouvait sembler insatiable à cause de son trop-plein d'énergie habituel, elle brûlait les calories aussi vite qu'elle les prenait, ce qui expliquait sa minceur inchangée malgré toute la nourriture trop grasse, trop sucrée et trop salée qu'elle pouvait ingérer. Même si le sport lui permettait de se défouler et d'abaisser un peu son taux d'énergie. Elle était toujours active malgré son calme apparent, chose qui pouvait sembler paradoxale.
Pour le moment elle appréciait le massage qui la calmait assez rapidement. Elle rouvrit les yeux et pencha la tête en arrière, plantant son regard miel dans celui bleu de l'Européen.

- Ne dis pas ce que j'ai pas dit. J'ai pas dit que je voulais déjà me débarrasser de toi, tu te fais des films.

Un rictus se dessina sur ses lèvres.

- Et allons faire autre chose comme tu dis. On a tous les deux besoin de se changer les idées je pense.

Elle se leva, s'étira -ses épaules étaient comme endormies, il ne fallait pas beaucoup de temps- et rangea ses affaires dans son sac qu'elle attrapa.

Au diable la politique, elle reviendra à la charge plus tard, pour le moment, elle bat en retraite. Elle se dirigea vers la porte et se tourna vers le blond.

- Tu viens ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Séance de travail [PV: France]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Séance de travail [PV: France]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HAITI-JOBS-HAITI-TRAVAIL-HAITI TRABAJO-HAITI EMPLOIE-EMBAUCHAGE
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Atelier de travail sur le phénomène de l'exclusion dans la société haitienne
» Le travail ... Toujours le travail ... ( Pv Hermione )
» T' as du travail? Je m'en fiche ~♥ Viens chanter avec moi ♫ [PV May ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: RP 2-
Sauter vers: