AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Emmène moi sur ton cheval, mais ne me traite pas comme une princesse. [PV Empire Mongol]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Emmène moi sur ton cheval, mais ne me traite pas comme une princesse. [PV Empire Mongol]   Mer 8 Avr - 23:36

5 mai 1995

Byzantin avait alors à l'époque 17 ans et n'avait rien en rapport avec la Byzantin que tous les élèves connaissent. En effet, outre le même nom, la bibliothécaire de l'académie a beaucoup changé en vingt ans. Si aujourd'hui, on la reconnaît pour son calme légendaire et pour sens du rangement et de l'organisation dans sa lieu de prédilection, il faut croire qu'à l'époque c'était totalement différent.

A l'âge de dix sept ans, Irène était une véritable furie. Elle n'avait pas peur de porter des shorts ou des débardeurs, exhibant avec une très grande fierté ses cicatrices qui lui donnaient un côté un peu plus badass et intimidant. Elle faisait la vilaine fille parce qu'elle était comme ça. Elle vivait très mal le fait de subir les souvenirs de Rome et de l'empire Romain d'Orient (aussi appelé empire Byzantin) et ça en fait, des souvenirs. Être nation, ça n'a pas que des bons côtés, loin de là. Elle se montrait aussi extrêmement lunatique, pouvant passer d'une bonne humeur agréable a une colère noire voulant tout casser sur son passage. Elle cherchait souvent la bagarre et n'hésitais pas à se lancer dans une bataille, même si la personne en face faisait 20 centimètres et 20 kilos de plus.

Oui, Irène était déjà bien constituée à 17 ans et sa croissance n'a pas beaucoup continué à partir de là, le fait d'être une femme. Malgré tout ce qu'elle montrait, elle restait une femme comme les autres après tout, avec sa part de problèmes et de sensibilité. Il suffisait qu'elle s'attache à une personne pour qu'elle montre de l'inquiétude et de l'affection à son égard. Mais il fallait s'accrocher car elle pouvait facilement se montrer peu accueillante.

Mais c'est en Mongol qu'elle se trouva un allié de choix, déjà très jeunes, les deux s'entendirent super bien et devinrent rapidement deux compagnons de vandalismes. Blagues, railleries, bagarres, ils étaient très souvent du même côté par pur soutien. En grandissant, ils ont finis par se confier l'un à l'autre dans certains moments de doutes. Pourquoi est-ce qu'ils faisaient tout ça ? Parce que c'était dur, et malgré le suivi psychologique que recevait Irène, elle ne sentait pas plus soulagée que ça.

Il y a deux ans, jour pour jour, les deux adolescents ont commencés à vivre une relation amoureuse à l'insu des autres. C'était pas vraiment une question de honte, mais d'un petit moment d'intimité. Que seuls eux savaient à ce propos là, que quand ils se retrouvaient, ils pouvaient jouir d'une tranquillité sereine. Ils en profitaient généralement pour faire le mur, se balader dans la ville, au bord de la plage ou dans le parc. Peu importe, tant qu'elle était avec lui, ces moments là étaient bien plus précieux que n'importe quoi. C'était reposant et elle ne se souciait plus d'être l'empire Byzantin et toutes ces conneries là. Elle était Irène, juste Irène et c'était ce qu'elle voulait. Être juste Irène.

Pour fêter leurs deux ans, Mongol l'avait invitée. Il avait gardé le mystère et cela ne la dérangeait pas plus que ça. Elle enfile des vêtements assez féminins sans pour autant être d'une grande classe ou une robe. Elle en avait besoin pour sortir de l'académie sans qu'on la voit. Elle passe par la fenêtre et se viens rejoindre l'asiatique, pile à l'heure. La météo a dit qu'il allait pleuvoir, ses camarades de classe en parlait tout à l'heure. La météo n'est pas fiable. Yolo.

Comme à chaque fois lorsqu'il s'agissait de Mongol. Aucun retard quand elle devait le voir. Pour rien au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmène moi sur ton cheval, mais ne me traite pas comme une princesse. [PV Empire Mongol]   Lun 13 Avr - 18:54



    1995. L'année de ses 18 ans. Si aujourd'hui le mongol est plutôt calme (plutôt, tout est une question de nuance), il n'en était absolument rien à l'époque. Le nombre de retenues et de visites chez le directeur et le psychologue ne peuvent même plus se compter. De plus, ces dites entrevues ne servait pas à grand chose, il fallait l'avouer. Le fier cavalier se complaisait dans un mutisme dangereux face aux figures d'autorité. Qui étaient-ils donc pour comprendre sa situation ? Comment osaient-ils porter jugement sur sa personne ? Personne ne pourrait jamais comprendre le malheur d'incarner une nation si violente. Les souvenirs de ce "glorieux" passé le hantait, et il n'était pas rare que ses nuits soient mouvementées. Pourquoi ? Pourquoi lui ? Le petit garçon des steppes, qui ne demandait qu'à vivre en yourte et de chevaucher ses petits chevaux.

    Le résultat de ce cocktail molotov était bien entendu un gamin indiscipliné. Et il faut bien l'avouer, il n'était pas le seul. Oh, loin de là. Etre élève à l'époque des anciens empires, c'était disons, mouvementé. Il était plutôt du genre solitaire, et n'agissait pas vraiment en bande. Seulement, pour une raison qui reste encore inconnue aujourd'hui, il s'est vite pris d'amitié pour la jeune byzantine. Et quand celle-ci se trouva être une petite délinquante aussi, ils devinrent très vite des bandits de grands chemins. Et tout le monde le savait : toucher à un seul des cheveux d'Irène équivalait à une déclaration de guerre. Ou plutôt une envie suicidaire.

    Des choses en entraînant d'autres, ils ont commencés à sortir ensemble. Peut être le fait qu'elle ne supportait pas les sessions HARP non plus n'y est pas étranger. Peut être qu'au détour d'une enième discussion un soir de leur tourment les a rapproché. Qu'importe le comment, le résultat est là. Et il en est bien content. Des moments d'insouciances où le statut de nation n'avait plus guère d'importance. Ils étaient juste deux adolescents amoureux, batifolant en cachette.

    En ce 5 mai, pour fêter leur deux ans de relation, Gansükh lui avait préparé une surprise. Il l'attendait donc devant les grilles de l'académie, après avoir chacun disparu de leur ailes comme par enchantement. Il était habillé d'un costume décontracté pour sa part, et la vit donc arriver, pile à l'heure. Et il aime ça la ponctualité.

    - Bonsoir Irène

    Un sourire se forma sur son visage, avant de venir délicatement embrasser sa douce. La vision d'un mongol attentionné était quelque peu déconcertante, mais uniquement pour ceux qui ne le connaissent pas. Les autres ne méritent pas son attention.

    - J'espère que tu es prête, cette nuit va être mémorable.

    Sur ce, il lui tends un casque, avant de mettre le sien et de monter sur la moto qui était à ses côtés. Le propriétaire ? Bonne question. Un professeur, certainement. Il l'a vue sur le parking et s'est dit que ça ferait quand même plus classe de la conduire au ferry comme ça. Il la rendra, ce n'est qu'un petit emprunt de rien du tout. Et aussi, parcourir les rues de New York en bolide, c'est mieux aussi.Et ils ne méritent que le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Emmène moi sur ton cheval, mais ne me traite pas comme une princesse. [PV Empire Mongol]   Dim 19 Avr - 19:13

Ils avaient disparus comme par enchantement en effet, et honnêtement, c'est pas ça qui allait déranger les autres. Tu sais ce qu'on dit de toute façon, lorsque le chat n'est pas là, les souris dansent, c'est bien connu.

Enfin, pour le coup là, les autres, on en avait pas grand chose à faire. Enfin, autant que de la reproduction des escargots en Papouasie nouvelle guinée. C'est un sujet qui pourrait éventuellement se montrer très intéressant quand vraiment tu te fais chier. Mais ce n'était pas le cas.

« Bonsoir. »

Le sourire de Mongol était communicatif à Irène et c'est tout naturellement qu'elle lui répondit par un sourire rayonnant et chaleureux. Elle pose juste une main sur son bras quand il l'embrasse et attrape le casque. Avoir les cheveux courts dans ce cas était bien plus pratique. Comme le fait de porter un pantalon plutôt qu'une robe. Tu vois Irène du présent, Irène du passé avait bien des avantages.

« Toutes les nuits que je passe avec toi sont mémorables. »

Un grand sourire à son égard tout en attachant le casque sous son menton. Elle n'était pas du genre à mentir, encore moins à Gansükh. Elle savait bien qu'il voulait dire que cette nuit là allait l'être encore plus que les autres et n'en attendait pas moins. Il ne l'avait jamais déçue et même encore au jour d'aujourd'hui – qui est un beau pléonasme en passant – il ne l'avait jamais déçue.

Elle était heureuse avec lui, c'était une Irène bien plus amicale et joviale qu'on pouvait apercevoir, enfin, que l'eurasien pouvait apercevoir. Elle était sinon plutôt susceptible et impulsive, du genre à pousser une gueulante facilement.

Une fois que son copain est installé sur la moto, elle monte derrière, passant ses bras autour de la taille, se collant contre son dos. Il serait mentir de dire qu'elle ne profite pas de la situation pour avoir un peu plus de contact avec le jeune homme.

Qui ne l'a jamais lui jette la pierre, mais gare à vous si vous le faites, elle vous renverra un menhir sans pour autant être gauloise.

Elle ne faisait pas ça parce qu'elle savait qu'elle avait Mongol. Oh que non, elle allait rarement se plaindre auprès de lui de toute façon. C'est lui qui finissait toujours pas savoir ce qui était arrivé. Elle ne pouvait rien lui cacher, parce qu'elle ne voulait pas le décevoir et trahir sa confiance.

« Tu me dis maintenant ce qu'on va faire ? Ou tu me laisses la surprise ? »

Il est de toute évidence qu'elle préfère la surprise. Mais elle est aussi curieuse de savoir ce qu'il lui a préparer. Après tout, elle allait passer la plus belle nuit de sa vie. Enfin, jusqu'à l'année prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emmène moi sur ton cheval, mais ne me traite pas comme une princesse. [PV Empire Mongol]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emmène moi sur ton cheval, mais ne me traite pas comme une princesse. [PV Empire Mongol]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Que fais tu dans mon rêve ? [PV Solembum][FINI]
» Je te connais. Mais toi, voudras tu me connaitres ? [Pépite d'Or & Shiki & Odyssée]
» Mon cœur bat pour toi, mais tu ne le vois pas...
» Spectrale cheval des cow-boy mais, toujours libre.[fini ^^]
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: RP-
Sauter vers: