AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Mission impossible:Opération Gilbird || Ft. Anara (et un poussin?!)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Mission impossible:Opération Gilbird || Ft. Anara (et un poussin?!)   Sam 18 Avr - 20:39

Après ses premiers piaillements matinaux, Gilbird s'était sentie d'humeur aventureuse : La fenêtre du dortoir était ouverte (merci à Pays-bas qui fumait sa cigarette du matin), et pendant que son maître était encore en train de baver sur son oreiller à cause d'une gueule de bois carabiné de la veille, il prit l’initiative de voleter jusqu'à la liberté.

Mais déjà, rien que de sortir du petit lit de coton dans lequel il était confortablement installé pour rejoindre le sol était une épreuve : Il devait sortir, puis escalader l'étagère pour rejoindre le carrelage. Le petit oiseau prit une grande inspiration qui gonfla jusqu'à la dernière de ses plumes duveteuses, et sauta de l'étagère pour se retrouver en haut de la tête de lit, puis vola péniblement jusqu'au carrelage. Il regarda un instant son maître qui dormait toujours à point fermé, puis il sortit de son coin du dortoir, en longeant les murs tel une espion de mission impossible (mais en vachement plus mignon quand même). Le but de la mission, s'il l’acceptait, c'était de sortir de cette pièce sans se faire repérer, sinon c'était encourir le risque de se faire ré déposer à son point de départ, avec quelques tapotements gentils sur la tête en prime.

Mais il était à la différence de son bruyant propriétaire, plutôt discret. Ca restait un petit poussin, pas une oie (et d'ailleurs dieu merci, les oies c'est mauvais comme la peste, tout le monde vous le dira), même si sa couleur jaune (poussin justement) pouvais le trahir sur la moquette vert cul de bouteille maculés de tâches douteuses qui habillait la pièce. Il rasait les murs à toutes vitesses,enfin autant que deux cures-dents d'à peines 10 cm pouvaient vous faire aller vite, c'était loin d'être le Usain Bolt des gallinacés.

Grâce à une chaise située non loin de l'ouverture, il grimpa à la force de ses ridicules petites ailes sur le rebord de la fenêtre, et il tomba les fesses à terre sur la pelouse, piaillant sa douleur à qui voulait bien l'entendre (les deux merles perchés sur la branche en face se foutait bien de sa poire en tout cas). Il se reprit bien vite, et Gilbird continua son mirifique périple.

Il savait plutôt bien se repérer dans l'Académie, et il se remit à marcher vers « là où il y a beaucoup de miettes » (le réfectoire), parce que comme tout le monde, il crevait la dalle le matin. Une fois arriver devant la porte, il dû simplement profiter que quelqu'un sorte pour rentrer sans un bruit, et trouva la porte du self heureusement ouverte, ce qui lui évita de poireauter encore une fois. Mais si la porte était ouverte, quelqu'un devait peut-être y être ? C'était à double tranchant : Soit il allait vers la personne et prenait le risque de se faire rameuter par la peau des fesses vers son proprio ou alors, il serait gâter et ça aller être un banquet formidable, composé de miettes de pain et de corn flakes sucré. L'eau lui en montait déjà au becs.

Et comme il était un opportuniste (comme son maître encore une fois), il prit le risque de s'avancer vers la jeune fille assise seul à une table (ce qu'il trouva triste : Il avait toujours eu l'impression que les humains aimait se balader en bande, comme dans une basse-cour.). Il eu le courage, l'affront, le PANACHE de monter sur la table, pour lui faire ses yeux de petits poussins battus, afin d'obtenir sa pitance, en espérant que cela ne signifiait pas un retour brutale à la case départ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mission impossible:Opération Gilbird || Ft. Anara (et un poussin?!)   Jeu 23 Avr - 18:10

Anara avait décidé aujourd’hui d’être une jeune fille de goût. Et ce dans tous les sens du terme. Une lubie du printemps qui l’avait amené à ne pas étudier ni à la bibliothèque, ni à la salle d’études, ni même au parc ou la salle commune mais bien au réfectoire.
De gout, oui, dans tous les sens donc car non seulement elle voulait s’habiller le corps, les murs (de sa chambre, voir celle des ami-e-s), ses ami-e-s et ses paquets cadeaux avec une pétillante discrète et de bon aloi, mais elle désirait également se voir doté d’une sensualité gustative nouvelle et même exacerbée.

Gourmande, elle avait demandée à Ukraine une soupe froide aux accents slaves au gout crémeux et suave. Son livre de littérature ouvert sur le cycle du Graal devant elle, Anara ne remarqua pas de suite le valeureux petit pioupiou qui s’escamotait les pattes graciles en petits bons mignons. Auquel cas, il y aurait eu du poulet en plus dans sa soupe délicieuse.

On plaisante!!

*coughcough*

Un piaillement l’arracha à l’emprise de la lecture des aventures du chevalier Gauvain, le bruit des petites pattes stoppa le mouvement de la cuillère pleine à mi-chemin vers ses lèvres et la vision jaune soleil au coin des yeux finit par lui faire tourner la tête.

Hjdgfsdjhuhfkjusdfjyszdgfujdskfhdskghjfdg

Le petit poussin de Prusse! Gilbird!

La kazakhe avait toujours eu une curieuse réaction envers le représentant prussien. Techniquement, Gilbert avait tout pour lui plaire ou presque. De manière rhétorique et d’un point de vue ‘allemand de l’est’, il avait fait partie du même groupe. L’étudiant aux yeux sanguins était espiègle, il avait des cheveux étranges, était plus vieux, avait le sang chaud et des manières désastreuses sans parler d’une propension terrible à dire exactement ce qu’il ne fallait pas à la pire occasion. Tant de choses qui auraient dû la mettre à l’aise sauf que voilà, Prusse la rendait, de par sa présence, inexplicablement anxieuse.

Un jour elle finirait par comprendre de manière brouillonne l’origine de cet effet qui ne remonte pourtant pas si loin. Car il y avait au Kazakhstan, une énorme communauté allemande (encore aujourd’hui, ils étaient plus de 200 000 et ce malgré l’exode des retours). Des gens venus des confins de la Volga, des gens de l’Allemagne de l’est autrement connu sous le nom de l’ancienne prusse orientale.

Ils avaient majoritairement terminés à Karaganda -camp 99- et à Semeï -Semipalatinsk -.

Une culpabilité latente qui n’était pas la sienne et qu’elle effaça d’un sourire en voyant le petit oiseau.

« Te voilà bien intrépide Gilbird! Tu n’as pas peur de tomber sur quelqu’un qui te tordra le cou? » Elle eut un rire en reposant sa cuillère et en prenant quelques miettes de son quignon de pain avant de généreusement en mettre sur la table. « Bon appétit! »

Elle regarda autour: Prusse n’était pas là. Bien. Elle allait garder son petit poussin tout pour elle >< ! Il était trop mignon avec son duvet blond et ses manières délinquantes et courageuses.

« Et je te ferais un passeport kazakhe. »
rajouta-t-elle en regardant l’animal d’un air satisfait.
Revenir en haut Aller en bas
 
Mission impossible:Opération Gilbird || Ft. Anara (et un poussin?!)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Personnalités utilisées
» [Mission Récupération 2ème partie]A la poursuite d'une ombre (Renan - Erika)
» Mission Récupération ϟ On n'a jamais fini de faire son devoir ▬ Crystal
» CIBLE INACCESSIBLE ! MISSION IMPOSSIBLE ? [Yumi ESUKI, Kame no Kiri]
» Mission : Impossible... version Chapelier fou ! • Mad Swan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: RP-
Sauter vers: