AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Icelandic aesthetic : liquorice & smoke

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Icelandic aesthetic : liquorice & smoke   Lun 20 Avr - 1:46

Spoiler:
 




J’ai entendu dire qu’ils allaient ouvrir 16 Dunkin’ Donuts au pays. Je sais pas si c’est une bonne chose, au contraire. Plein de fois j’ai entendu dire qu’on était les plus gros d’Europe, qu’on talonnait les Etats-Unis en matière d’obésité. J’ai aussi entendu dire que la mode était à inverser la tendance, qu’on allait vers la bouffe saine et les bars à soupe et salades. Mais voilà qu’on veut nous inonder de gros beignets bien gras à l’américaine. Faut se réveiller les gars, on a pas attendu après vous pour avoir des beignets super gras, vive les kleinur.

Si je parle de ça c’est pas tellement pour me placer dans un pseudo-débat sur le micromarché que représente mon pays. Micromarché oui, parce que 300 000 clampins, c’est pas ce qu’on appelle une grosse clientèle. C’est aussi insignifiant. Mon pays est insignifiant, on en parle que quand ça fait chier le trafic aérien, et hop qu’on se fout de la gueule de ces volcans aux noms imprononçables, c’est quoi ces barbares pas foutus d’avoir une langue correcte ? Quelque chose que j’avais vu il y a pas si longtemps, c’était les jolies pubs pour se faire un week-end en Islande, les pubs d’Icelandair. Celles qui disaient « want a dirty week-end in Iceland ? ». Celles qui disaient que l’intérêt de mon pays, c’était les jolies blondes émêchées que tu peux avoir facilement en sortie de boîte.

Quand je lis ces choses, ça me fait mal. De voir des Islandais dire que de toute façon notre pays est un point sur la carte, ça me fait mal. Parce que moi j’y suis pas, et que ça me manque. Ca me manque  d’aller à la piscine à la sortie des cours, poser mon cul dans un hot pot et barboter pendant une heure. Ca me manque l’ambiance du centre-ville le week end, agité et toujours en mouvement. Je ferais pas une liste trop longue, mais j’y pense parce que le premier jour de l’été arrive, et que c’est une fête que j’adore. L’hiver rencontre l’été, il fait beau et moche à la fois, et les gamins sortent dans la rue faire leurs petites parades sous les appareils photos et les coucous de leurs parents complètement gagas. Souvent, ma mère m’offre une boîte de gâteaux et un nouveau jeu. On fait un barbecue et on invite les voisins, la jolie Hildur elle ramène des crêpes toutes chaudes, et le vieux Snorri il ressort son tourne-disque qu’il a jamais eu le courage de jeter.

Moi je passerais le premier jour de l’été ici, à l’Académie. Ca sera pas fun, mais j’appellerai à la maison pour souhaiter à ma mère, quand même. Peut-être que je convaincrais Fai de manger des crêpes avec moi. Enfin sûrement, il mange tout le temps. Et il fait des blagues nulles. La dernière qu’on a faite à Vietnam elle a pas eu l’effet escompté je crois, puisqu’elle a rien dit du tout. Mais tant pis. Elle a pas l’air commode Vietnam n’empêche. Kazakhstan elle l’est déjà plus (oui j’ai googlé le nom j’t’emmerde). J’suis d’accord avec elle, L’Exorciste, c’est moche. Mais je le dirais pas à Fai, il me traiterait de flippette.

Déjà qu’à cause de mon gage il a fait le con avec Slovaquie. Quelle idée de l’embrasser alors qu’elle avait un chagrin d’amour. Enfin je sais pas ce que ça vaut, j’ai jamais eu de chagrin d’amour moi. A part Linda en primaire, elle m’a dit que j’étais trop bouboule pour être son amoureux. C’est peut-être pour ça que je cache mon ventre. T’imagines si je demande à quelqu’un de sortir avec moi et qu’il ou elle me dit « non lol t’es gros » ? La honte.

En vrai je crois que je demanderai jamais à personne. J’aime pas quand on me dit non. Et si on me disait oui ? Cette pression. Je suis bien tout seul non ? J’ai des amis. J’ai pas besoin de ça. J’ai que 15 ans. C’est pas important. C’est rien de grave, c’est rien d’utile. C’est des paroles d’Of Monsters And Men en boucle. Et si c’est pour finir comme Slovaquie à morver devant tout le monde, je passe mon chemin.

Sinon j’vais peut-être me mettre sérieusement au sport. Peut-être que si j’ai plus l’air d’un pré-pubère on m’prendra un peu plus au sérieux ? Tsss.

Photo : Laugarvatnsvegur, décembre 2014
Musique : BO de Nói Albínói, "Aim for a smile" - Slowblow


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Icelandic aesthetic : liquorice & smoke   Lun 27 Avr - 23:54




Apparemment la tendance des artistes c’est de saccager l’environnement pour « faire réfléchir ». Je suis un peu nul en art, en général c’est pas un truc avec des couleurs qui va me faire réfléchir. Surtout pas un geyser rose bonbon. Ca me fait juste penser à une grosse barbe à papa. Ou alors aux risques que ce mec a pris pour faire ça, il aurait pu se tuer ou pire, il a mis en danger tous les touristes qui étaient là. Pour nous faire réfléchir sur les dangers du tourisme grandissant en Islande. C’est vrai que quand on a 4 fois plus de touristes que d’habitants, on devrait se poser des questions logistiques. Moi j’pense que tant qu’ils vont tous au Blue Lagoon en nous foutant la paix dans nos piscines, ça passe.

Je me demande ce que l’avenir réserve à mon pays, qui est maintenant une destination à la mode. Que se passera-t-il quand le filon sera surexploité ? En tant qu’individu lambda, je pourrais simplement aller aux manifs, râler avec les autres, expliquer aux autres que mon pays de naissance est maintenant la Banana Republic la plus hypocrite du monde. Pays exemple d’égalité, de paix, de bonheur, et de corruption. On achète le bonheur à crédit, on célèbre la drogue devant le Parlement, on passe nos week-ends à boire à la maison pour éviter les touristes tous aussi creepy les uns que les autres et on chasse les one-night stand avec des étrangers pour alimenter notre pôle génétique de nation de soi-disant incestueux. En tant que futur représentant du pays, je suis mal à l’aise.

Je suis souvent mal à l’aise en ce moment d’ailleurs. J’ai des idées saugrenues. Trop niais ? Trop gamin ? Peut-être. Mais j’ai que 15 ans, j’ai le droit de croire que moi, au moins, mes jeunes années ne seront pas une succession de fêtes à finir la tête dans la cuvette. Que je deviendrai pas un vieux qui délire et fait rire les jeunes, il est mignon papy, l’Islande primitive.

J’aime pas trop qu’on se foute de ma gueule. J’ai l’impression que Fai a fait que ça ces derniers temps. Entre nous c’est plus comme avant. Mais tant pis. Tout évolue n’est-ce pas ? J’espère juste que ça ira dans le bon sens et que j’ai pas fait une erreur que je vais amèrement regretter. Peut-être que je devrais évacuer ma frustration dans le sport. C’est bon pour mon gras au moins. J’ai envie de courir, de me dépenser, de sentir la sueur sur mon front et l’adrénaline monter. J’espère aller faire un tour à la maison cet été. Le budget est serré, mais on croise les doigts.

Finlande et ses zombies, il veut fêter son truc finlandais là. J’irais, ça fait toujours du bien une bonne teuf. Mais j’dois faire attention à mes devoirs, je me relâche.

Photo : Le geyser Strokkur teint en rose par l’artiste Marco Evaristti, trouvé sur dailymail.co.uk
Musique : Jón Jónsson - Ljúft að vera til, fyrir Þjóðhátíð 2014


Revenir en haut Aller en bas
 
Icelandic aesthetic : liquorice & smoke
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I smoke a cigarette and hush ▬ [ 29/05 - 21h35 ]
» ROLL ONE, SMOKE ONE ~ 13 MARS, 05H31
» I want smoke with you, please Can I? PV Hiroto Nokubura
» Smoke on the water, histoire de cette chanson.
» [Aesthetic écossais] Mais c'est de toute beautey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Académie Hetalia :: En Dehors de l'Ile :: Archives :: RP 2-
Sauter vers: